Aller au contenu principal
Body

Produits agricoles refoulés des pays étrangers

Abdelkader Bouazghi: "Les causes du refoulement ne sont pas d'ordre phytosanitaire"!

Les causes de refoulement des produits agricoles depuis le Canada et la Russie ne sont pas d'ordre phytosanitaire, a indiqué lundi le ministère de l'Agriculture, de développement rural et de la pêche,  Adelkader Bouazghi, dans un communiqué. 

"Les cas cités récemment dans la presse concernant des marchandises de dattes et de pommes de terres qui ont été refoulées depuis le Canada et la Russie,pour causes qui ne sont pas d'ordre phytosanitaire", a précisé la même source. 

  Lire aussi: Les Algériens inquiets: du poison dans nos assiettes !

Le  ministère a également affirmé qu'il était chargé d'encadrer les opérations d'exportation des produits agricoles en "veillant à ce qu'ils répondent aux normes phytosanitaires exigées par le pays d'importation".  

"Dans ce cadre, nos services phytosanitaires ont simplifié les procédures de contrôle en réalisant des prélèvements des échantillons sur sites au niveau des plates formes d'exportation des wilayas exportatrices afin que la marchandise soit admise directement au niveau de point de sortie (port ou aéroport) où le certificat phytosanitaire d'exportation est établi", note le communiqué.   

Dans le cas où les produits sont jugées "non conformes" à l'arrivée, "une notification parvient systématiquement à nos services" dans laquelle le pays importateur évoque un non respect  des normes en vigueur, ajoute la même source. 

A ce propos, le ministère a souligné que durant l'année en cours , "les seuls notifications parvenus à nos services ont concerné deux opérations d'exportation de pattes et de boisson gazeuse expédiées vers le Canada qui a décidé leur refoulement pour cause de non traitement des palettes en bois conformément à la norme internationale 15 relative au traitement de bois d'emballage et non pour des raisons phytosanitaires". 

Par ailleurs, le ministère signale que "tous les produits importés (végétaux et pesticides) font l'objet d'analyses systématiques par les services phytosanitaires aux points d'entrée et à ce titre une quantité de 16 tonnes de pesticides a été refoulée à ce jour en 2018 pour non conformité contre 46 tonnes en 2017". 

Quant au bilan des exportations arrêté au 31 mai 2018, le ministère a fait savoir que pas moins de 15 produits ont été exportés pour un volume de prés de 45.000 tonnes contre 34.000 tonnes exportées en 2017.

Les dattes demeurent toujours le produit le plus exporté avec un pourcentage de plus de 83%, note le ministère. 

Pour rappel, des informations ont été relayées récemment au sujet du refoulement de la marchandise algérienne exportée vers la Russie et le Canada, en l'occurrence pommes de terre, tomates et dattes.

Le ministre du Commerce, Said Djellab, a indiqué dimanche  avoir instruit ses services de collecter toutes les informations nécessaires sur l'affaire du "refoulement de la marchandise algérienne récemment exportée",  de collecter les informations nécessaires concernant l'exportateur et de définir les causes du refoulement de la marchandise.

Auteur
Avec APS
 

Commentaires

Permalien

Nous sommes les derniers des derniers!.....VOUS POUVEZ RACONTER CE QUE VOUS VOULEZ! Personne ne vous croit plus!......Mensonges, mensonges et re -mensonges!......Y'AW fAKOU!...... Dans les vrais pays le "respect" des lois est une vérité effective!.......

Permalien

couvrir de vipères , vous savez très bien Monsieur le Ministre pourquoi ces produits exporté ont été refoulé. Personnellement J'ai honte d'etre un algérien alors que de pays qui ne représentent meme pas deux de no Wilaya le Maroc et la Tunisie inonde le marché Européen. Où sont passé nos bon raisins de table, nos Oranges, nos mandarines sans pépins qui ont poussé en Algérie avant que ces deux pays n'en connaissent. Où allons nous avec nos mensonges qui font de nous des clowns dans ce monde.où c'est uniquement chez nous où rien ne va plus ni l'industrie, ni la cuture, ni l'agriculture, ni l'opiculture , ni l'élevage alors que des milliards sont dépensés chaque année. Nous disons halte à la démagogie car le peuple ne vous suit plus KLHAS...et n'en croit plus en vous.

Permalien

les importateurs, les voleurs et les corrompus qui nous dirigent ont déjà brisé l'espoir de ce qui pourrait grandement contribuer au redressement économique et qui pourrait rapporter plus que les hydrocarbures : les produits agricoles .

Permalien

J' achèterai toujours depuis des années des dattes d' Algérie et je tiens toujours aux dattes d' Algérie il a le drapeau algérien dessus elles sont excellentes ,là où je me trouve en France il y a aussi celles importées par "SOUA" ENTREPRISE se trouvant dans le 95

Permalien

Je ne crois pas un seul instant, les propos du ministre du commerce parceque que ce département,excepté peut etres les locaux de ses bureaux,ne controle rien en Algérie. Ceci est visible tout les jours ou les commerçants peuvent vendre n importe quoi et n importe ou a n importe quel prix sans aucun controle de la part des services concernés. l etat est malheureusement toujours absent lorsque le citoyen lamda a besoin de ses services et dans tout les domaines.Pauvre Agérie.

Ajouter un commentaire