Aller au contenu principal
Body

SCANDALE

Affaissement d'un tronçon de route à Azazga : le groupe Haddad a-t-il fait toutes les études ?

Tout une tronçon de route qu'aurait construit le groupe Haddad est touché par un important affaissement de terrain qui s’est produit à l’entrée de la commune d’Azazga à une trentaine de kilomètres à l’est de Tizi-Ouzou. 

Ce n'est plus une route mais un piste pour tout-terrain. Cet affaissement qui s’est produit suite aux intempéries du week-end dernier, marquées par d’importantes chutes de neige et de pluies, ont causé un abaissement du sol à l’entrée d’Azazga notamment sur l’échangeur de la Route nationale 12 dont la construction serait l'oeuvre du groupe ETRHB.

Ledit affaissement a endommagé cet axe autoroutier sur plusieurs centaines de mètres, a-t-on appris du président de l’Assemblée populaire communale d’Azazga, Benadji Mohand Amokrane.

M. Benadji a évidemment rassuré en précisant que l’axe touché par ce glissement est l’échangeur de la route situé avant l’hôpital de cette même ville. Il a relevé qu’il n’y a pas d’habitations ni d’institutions qui seraient menacées par ce phénomène, a l’exception d’une huilerie située à proximité de la zone instable.

Il a précisé que la route n’est pas fermée à la circulation puisque les automobilistes peuvent emprunter les différentes bretelles pour se rendre à destination.

Le wali de Tizi Ouzou, Abdelhakim Chater, s’est déplacé mardi après-midi sur les lieux, accompagné des directions techniques concernées dont celles des travaux publics, des ressources en eau, de l’urbanisme et de la construction et des forêts. 

Sur place il a été informé que le glissement est causé par une nappe d’eau souterraine et a donné instruction aux directions concernées d’engager des travaux d’urgence pour stabiliser le sol.

La direction de travaux publics a été instruite de sécuriser le site par la mise en place de signalisation qui indiquera la zone de glissements aux automobilistes afin d’éviter d’éventuels accidents notamment durant la nuit. 

Cette même direction a déjà introduit une demande auprès de son ministère de tutelle pour la mobilisation d’une enveloppe financière afin de procéder aux réparations de cette voie, a-t-on appris de même source.

Le wali a également demandé l’engagement d’une opération de canalisation et d’évacuation des eaux souterraines à l’origine de cet affaissement et a annoncé que la wilaya va solliciter le concours des ministères des ressources en eau et des travaux publics pour l’envoie d’une commission qui procédera à l’expertise du site en vue d’une prise charge définitive de ce glissement. 

La question qui se pose : est-ce que le groupe qui s'est chargé de l'ouverture de cette route a bien fait les études de sol nécessaires pour prévenir ce genre de phénomène naturel ? 

Auteur
La rédaction/APS
 

Commentaires

Permalien

Seb lehbabe cachir avec un z au debut

Ajouter un commentaire