Aller au contenu principal
Body

PROPOSITIONS

Aït Larbi et Bouchachi pour la rédaction d'une nouvelle constitution

Quelle que soit l’issue de la protestation à laquelle l’on s’achemine, il nous semble que le peuple et le pouvoir actuel ou futur, sont au moins d’accord sur un point essentiel, à savoir la rédaction d’une nouvelle constitution.

A ce propos, je propose ce qui suit :

1- Création d’un comité chargé de débattre et de procéder à la rédaction d’un projet d’une nouvelle constitution qui sera soumise au vote par référendum

2- Ce comité devra être représentatif des 48 wilaya du pays, soit un membre par wilaya

3- Des 48 membres du comité, 24 membres de sexe masculin et 24 membres de sexe féminin. A titre d’exemple, 24 appartenant aux wilayas de code pair, et les 24 autres appartenant aux wilaya de code impair

4- S’agissant d’une protestation populaire dont la grande majorité est jeune et n’appartenant le plus souvent à aucune formation politique, les membres du comité devront être choisis parmi cette jeunesse ayant subi une formation universitaire et ayant les qualités nécessaires à la mission qui leur sera confiée. A ce titre, je propose la désignation en qualité de membre du comité, le plus jeune avocat de chacune des wilayas inscrit au barreau de la cour compétente.

5- Afin de ne pas subir d’influence négative de la part de personnalités et/ou de partis politiques, le comité devra se regrouper en conclave avec toute la protection qu’il se doit et il doit être mis à sa disposition tous les moyens qu’il demandera, y compris les constitutions de pays démocratiques, les ouvrages d’histoire et de sociologie, etc.

6- Le texte portant proposition de nouvelle constitution devra être approuvé par au moins ¾ des membres du comité.

7- Un lien unique et externe à ce comité sera nécessaire. De préférence, il faudra désigner un avocat d’un certain âge connu pour son appartenance aux formations des droits de l’homme, comme par exemple Maître Bouchachi et/ou encore Maitre Aït Larbi.

 

Auteur
Abderrahmane Khelaïdji
 

Commentaires

Permalien

Bonjour,
Vous avez parlé des représentants de 48 Wilayas, d’après vous les immigrés ne comptent pas; comme d'habitude ?
Merci.

Permalien

Le problème est que le choix de civilisation est déjà fait par le régime. Une Algérie arabe ou à moitié arabisée est visible sous nos yeux. Une constitution arabe bis aboutira sur le meme résultat, une caste qui sait parler arabe mais pas faire société. On invente pas une société parce qu'on parle sa langue. Je parle comme beaucoup 5 langues et je ne suis pas potentiel citoyen des cinques cultures. Une classe dirigeante doit produire une culture politique et pas vivoter en parasitant les erreurs du passé. Sauf un Etat Berbère est à meme produire une société prospère et une dynamique réellement centrée sur l'homme.

Permalien

Pourquoi pas ,pour canaliser cette "soif de liberté" de ce combat pour se libérer de la néo coloniale francouroubi ,celle de "l arabe" qui a pris le relai de meursault en 1962 PRIVANT AINSI L ALGERIE ALGERIENNE AMAZIGH MULTILANGUE(amazighophone,amazighrabophone) d une indépendance au bout de 7 années et plus d un combat ravageur contre le colonialisme apartheid français.
Mais cette constitution doit se débarrasser de cette "araberie neo coloniale" systémique panarabiste avec ses harkis chawis,kabyles et nwagra de service ,systéme prédateur flnomilitaro arabe qui a ravagé à ce jour ce pauvre pays
La constitution doit stipuler que L ALGERIE EST ALGERIENNE ,cad ,amazigh
La constitution ne doit surtout pas stipuler que l algérie est mahométane ou musulmane ,car L ALGERIE EST LAIQUE ET MULTICONFESSIONNELLE
Deux conditions siné qua non pour RENDRE A CE PAYS SON IDENTITE ORIGINELLE "TAMAZIGHT,nord africaine,méditerranéeenne occidentale
Quelle légitimité ont ils DE PLUS LES ARABES QUE LES RAMASSIS DE PIEDS NOIRS ,tous rejetons de DEUX COLONISATIONS QUI ONT RAVAGE ce pays L ALGERIE ALGERIENNE AMAZIGH,?

Permalien

la représentativité par wilaya doit être proportionnelle au nombre d'habitants. trouvez-vous normale qu'Alger soit représentée par le même nombre que Djanet ou Naama ?

Permalien

je pense que vous etes vous même avocat. c'est pour cela que vous insistiez sur les avocats. la rédaction d'une wonstitition n"est le fait d'avocat uniquement cher Monsieu..... salutations.

Permalien

C'est une bonne idée de commencer à préparer l'avenir, quand au comité devant travailler à l'écriture d'une nouvelle constitution , l'affaire est trop sérieuse pour la laisser seulement aux avocats et de jeunes avocats . Ce comité devra refléter la société algérienne dans sa diversité et être plus étoffé . Je propose deux représentants par wilaya , choisis dans un groupe de candidats à l'intérieur de chaque wilaya, une femme et un homme et que leurs frais soit pris en charge par l'état.

Permalien

Apparemment l’auteur de cet article ne sait pas ce que veut dire une constituante pour laquelle le ffs se battait, jusqu’au dc, de H Ait ahmed, depuis 1963.Donc d’ap lui, la constitution est juste une affaire de juristes, le reste du peuple n’a qu’a se taire.

Permalien

avant la constitution il faut faire des élections présidentielles libres qui seront encadrées et protégés par le peuple surtout les jeunes. ensuite des élections parlementaires et locales après cela c'est aux élus du peuple : le président, le parlement et élus locaux avec des experts reconnus vont améliorer cette constitution et la mettre au suffrage universel. c'est comme ça qu'on peut garantir que la révolution ne sera pas détrôner par des gens qui ne représentent pas le peuple. nous sommes tous contre la manipulation de gens qui cachent des intentions diabolique.Nous en avons marre de la tutelle d’être traité comme de petits enfants. taisez vous vous êtes des incompétents.je n'ai confiances qu'aux élus du peuple.

Ajouter un commentaire