Aller au contenu principal
Body

Tribune

Alger chaîne III : la radio du pays imaginaire !

Il y a quelques années, j'avais déjà écrit un article sur le sujet mais je réitère car c'est chaque année le même sentiment qui s'invite. À cette époque estivale, seule l'Espagne représente pour moi le retour à un pays de soleil et de plage puisque le mien m'est interdit.

Et le soir tombant, un réflexe est immédiat en voiture, le bouton de la radio recherche instinctivement une station de radio sur une bande rarement utilisée, celle des ondes moyennes. Une voix lointaine et caractéristique surgit de ce point perdu dans les airs d'Espagne, unique et qui  n'existe nulle part ailleurs dans le monde francophone, une voix inventée, pédante et exagérément joyeuse, celle de la chaîne 3 et de ses journalistes.

Ce n'est absolument pas une plongée nostalgique dans le pays qui m'a vu naître car mon Algérie, dissimulée à jamais au fond de moi-même, n'a rien à avoir avec ce pays monstrueux qu'est devenu celui de cette radio nationale. Mais c'est plutôt un réflexe pour retrouver un langage connu, cette langue qui est aussi la nôtre, n'en déplaise à certains, le français.

Et c'est à chaque fois la même consternation devant un phénomène qui est stupéfiant, hors du temps. Lorsque vous écoutez les journalistes et les auditeurs de cette station, on croirait à un pays idyllique où même l'accent français est irréel, diffusé dans un espace-temps imaginaire.

C'est d'abord le « tout va bien » des auditeurs tout au long de la journée. Dans ce pays, la liberté d'expression de millions d'Algériens semble se focaliser en un seul lieu, en une seule forme de communication. « Nous revenons de la plage, tout va bien, c'est extraordinaire », ils sont tous enchantés, c'est le paradis et « Dieu soit loué » entonnent-ils dans une communion religieuse.

Puis ensuite viennent les informations de ce pays sorti tout droit des contes de Perrault. Là c'est la litanie « des dispositions vont être prises », « L'amélioration des conditions est en cours », « Un projet d'assainissement est annoncé », « des investissements sont prévus pour... » et ainsi de suite.

Immédiatement suivi de la visite ministérielle incontournable du jour, « Le ministre a promis de... », « Le ministre a assuré que... », « Le ministre a annoncé que... ».

Et dans cette série d'annonces, les mêmes auxquelles j'ai eu droit pendant les vingt années de ma période Boumédiene, c'est le journal officiel qui défile « La loi unetelle est promulguée », « Le décret untel est signé », etc.

Et, bien entendu, le moindre mouvement du petit doigt de la momie nationale est commenté, analysé et béni de tous les bons augures. Quant à l'armée, elle vielle au bon sommeil du juste, brave et héroïque, vouée à son sacerdoce, la protection des citoyens heureux, pour lesquels « Tout va bien », « Dieu soit béni ».

Retour à l’émission estivale du « ni oui, ni non » et passage des tubes de musiques, entrecoupés, encore et toujours, des interventions des auditeurs qui viennent nous rappeler, au cas où on l'aurait oublié depuis une demi-heure que cela n'avait pas été dit « Tout va bien, Dieu soit loué, il fait beau, nous sommes contents ».

Ce pays imaginaire ne connaît pas la crise. Il ignore la pauvreté, l'extrême corruption des généraux et hauts fonctionnaires, les fortunes illégitimes. Il ne sait pas ce qu'est le crime, l'inceste, la violence, les trafics et autres malédictions qui sont renvoyés à un autre monde, celui dont est protégé le pays « d'Alice au pays des merveilles ».

Il n'est pas au courant de la chape de plomb religieuse, de la police des mœurs et des consciences. Ils n'ont jamais entendu parler d'arrestation de personnes innocentes, de leur jugement pour s'être exprimés sur leur blog, leur page Facebook. Tout cela n'est pas dans ce monde d'Alger chaîne 3.

Dans le pays de Merlin l'enchanteur et de Peter Pan, pas de problèmes de santé, de misère, de handicapés non aidés, nullement de femmes isolées, battues et en charge d'enfants, pas le moindre souci de logement et encore moins de misère.

La liberté de la femme ? Écoutez cet accent faussement parisien de la journaliste et vous serez persuadés qu'elle existe, pleine et entière. Tendez votre oreille pour suivre les propos de l'auditrice qui intervient et elle le confirmera, « Tout va bien dans le meilleur des mondes ! ».

Pas de généraux corrompus, pas de police politique, pas de prisonniers politiques, pas de restriction de la liberté de conscience, de se vêtir, de vivre et d'être soi-même. Non, la chaîne 3 est dans un pays qui ne connaît nullement ces horreurs.

Franchement, j'ai tort de ne pas prendre un billet d'avion pour visiter ce pays de l'Eldorado où la liberté et le bonheur coulent à flot sur les citoyens.

Si vous êtes à l'étranger et qu'il vous prenait l'envie de vous plonger dans cette expérience fantastique, si ce n'est que l'instant d'une petite heure, tournez le bouton jusqu'au numéro 252 des ondes moyennes.

C'est le numéro du quai de la gare pour l'entrée dans le pays d'Harry Potter. Une cure de jouvence tous les soirs, un voyage au pays fantastique, à l'heure du soleil couchant.

Alors je vous envoie mes pensées d'Espagne où « tout va bien, Dieu soit loué, je suis content ! ».

Auteur
Sid Lakhdar Boumediene
 

Commentaires

Permalien

Cette radio "Alger chaîne 3" me donne de la nausée, me révulse, me déçoit, me dégoûte à un point tel que je m'en veux presque d'appartenir à ce pays préfabriqué dit Algérie. Tout dans cette chaîne de radio est insipide, des programmes sans saveurs et sans consistances jusqu'à l'incompétence et autres platitudes de ses journaleux et de ses pseudo-animateurs. Ces derniers, hommes et femmes, veulent tellement paraître qu'ils oublient d'être en tout simplicité. Ils en font tellement trop qu'ils ratent l'essentiel. Ils appuient tellement sur le champignon qu'ils ne récoltent que des sorties de route. Bref, en un mot ils sont faux à l'image de leur émission et autres documentaires bidon. C'est le journal El-Moudjahed version radio en ce sens que tout va bien dans les meilleurs des mondes et au pays des miracles et des mirages. Non seulement cette chaine fait de la charcuterie en lieu et place de programmes radiophoniques dignes des radios qui se respectent, ses responsables avec l'appui du reste de son personnel s'attellent malicieusement à l'arabiser par touches successives. Du coup et par moment on ne sait plus si c'est une radio d'expression exclusivement francophone ou mixte tant la langue Arabe aussi bien classique que le parler Algérien y sont parfaitement intégrés. S'agissant des auditeurs qui passent à l'antenne il va de soi qu'ils sont triés sur le volet pour éviter toute fausse note d'un orchestre digne de celui des bolchéviques ou du parti communiste de l'empire du milieu. En fin de compte c'est quoi cette radio si ce n'est un outil de propagande parmi tant d'autres au service exclusif du pouvoir d'Alger. Son personnel, particulièrement ses journaleux et ses pseudo-animateurs, ne sont que des mercenaires pour les plus conscients d'entre eux et des imbéciles pour les plus crédules. Chacun gagne et mange le pain qui lui convient. Eux ont choisi celui de la honte et de la bassesse.

Permalien

Vous avez oublié de dire que tout ce bonheur est là grâce au roi Bouteflika et sa cour!!!!
Un pays des grandes merveilles....

Permalien

Alors vous avez un probleme avec le faux accent parisien d'une animatrice de Chaine III mais vous n;avez pas de probleme avec les faux accents orientaux des animateurs de TV et radios algeriennes. Toutes les chaines algeriennes et radios sont une fraude , .. a degre moindre la Chaine II de radio car on entend vraiment la langue algerienne. Les autres, toutes du faux et surfaux, inclus les programmes debiles type moyen orientals ou occidentals. On est dans un pays imaginaire , en langue de Abou Nouas ou en langue de Moliere.. a vous de choisir. Fake Algeria est une realite.

Permalien

depuis toujours avec la chaine 3 c'était une autre algérie, celle de allalou, et pas celle des corniauds,

Permalien

vous avez bien resumé de ce qu'on pensait de cette radio archaique avec des animateurs pretentieux et incultes s'écoutant parler.Niveau trés trés bas meme pas à la hauteur d'une radio de quartier à tanger ou sousse.N'importe quoi!

Permalien

Franchement toutes les chaines algeriennes Radios et TVs (celles que j'ai regarde) me donnent la nausee .!

Permalien

"ni oui ni non" est une émission de jeux,
"en direct des plages" comme son nom l'indique s'adresse aux estivants en live !!!
moi simple citoyen t'invite à écouter plutôt l'émission "service public" de badi3a heddad ou celle de lamani nabila à 12h50 "point de vue"
je respecte "le matin" mais parfois il permet à n'importe qui de publier ses conneries et radotages

Permalien

IL Y A LONGTEMPS QUE JE CHERCHAIS DES MOTS QUI POURRAIT DÉCRIERE CETTE RADIO VIRTUELLE ET BIEN BRAVO , VOUS L'AVAIT DÉCRITE A MERVEILLE FÉLICITATIONS.

Permalien

... radio chaine TERMA? C'est comme ca qu'un cousin dénomait cette chaine dans vers la fin des années 80. TERMA rime avec TROIS. Il avait vu juste, lui qui dotait d'un oeul semblable à cette oeil de lynx!

Ajouter un commentaire