Aller au contenu principal
Body

Publication

"Algérie la citoyenneté impossible ?" De l'anthropologue Mohamed Mebtoul

Mohamed Mebtoul, anthropologue social, a publié chez Koukou éditions son ouvrage "Algérie la citoyenneté impossible ?". Les lecteurs peuvent le trouver dans les bonnes librairies dès ce samedi 14 avril.

Texte de la quatrième de couverture :

"Le système politique a produit des " militants " carriéristes davantage préoccupés par les luttes d’appareils, soucieux avant tout de défendre leurs intérêts personnels. Incapables de se remettre en question, porteurs de certitudes et de dogmes répétés sans convictions, ils naviguent allègrement et sans honte dans l’inculture politique et l’opportunisme.

Il est donc réducteur de caractériser le pouvoir central en soi, comme s’il était extérieur à la société, alors qu’il est pluriel et diffus, se propageant dans toutes les sphères du tissu social par la médiation de nomenklaturas locales, qui activent pour que rien ne bouge dans le sens d’une autonomisation de la société.

Au lien citoyenneté-militantisme-élections s’est substitué un autre processus : la marchandisation des candidatures, valorisant le couple argent-opportunisme politique, et balayant d’un revers de la main la notion de conviction politique.

Il est loisible d’observer la présence physique d’une majorité de partis venus de nulle part, sans identité politique et sans enracinement dans la société. Le rapport marchand a permis de créer artificiellement de faux " militants " de conjoncture, bafouant la notion d’engagement politique. Leur émergence sur la scène sociale procède en réalité d’un coup de force administratif, précipité et volontariste, qui les a davantage décrédibilisés aux yeux de la population, mais tout en assurant la reproduction à l’identique du système sociopolitique.»

L'auteur dissèque, sans complaisance, le système politique qui a perverti l'action citoyenne par le clientélisme et l'allégeance, critères centraux pour arracher des statuts enviés dans la société. La primauté de la violence de l'argent sur la légitimité du mérite et des savoirs, a amplifié le désastre : champ politique en carton-pâte, système de santé agonisant, jeunesse en marge, université réduite à " faire du chiffre "…

L'auteur : Mohamed Mebtoul est fondateur de l'anthropologie de la santé. Il est professeur de sociologie à l’Université Oran 2, et chercheur associé au GRAS (Unité de recherche en Sciences Sociales et Santé).

Prix public : 800 DA

Mebtoul

 

Commentaires

Permalien

Fondateur de l'anthropologie de la santé? Rien que ça?

Ajouter un commentaire