Aller au contenu principal
Body

DERNIERE MINUTE

Ali Laskri démissionne de l’instance présidentielle du FFS

Dans un message assez bref, Ali Laskri a annoncé sa démission de l'instance présidentielle qui dirige le FFS depuis le retrait puis la disparition de Hocine Aït Ahmed. Il faut rappeler que cette instance est en crise depuis l'exclusion de Rachid Hallet.

Depuis le 5e congrès, en mai 2013, le Front des forces socialistes (FFS)  a élu à main levée sa nouvelle direction formée d'une instance présidentielle de cinq membres que sont Mohand Amokrane Cherifi, Ali Laskri, Rachid Hallet, Aziz Baloul et Saïda Ichalamène. Désormais il ne reste plus que trois membres à l'IP.

Nous publions le message d'Ali Laskri dans son intégralité. 

"Chers(e) camarade membre du conseil national, je vous adresse mes sentiments de respect et de franche fraternité. Je vous informe de mon retrait, en démissionnant en ma qualité de membre de l'instance présidentielle et coordinateur, à compter de ce jour et de remettre mon mandat aux militants qui m'ont élu lors du 5ème congrès. Conformément à l'article 48 des statuts qui annonce que si le nombre des membres de l'IP est réduit à moins de (03), un congrès extraordinaire est convoqué pour élire une nouvelle instance présidentielle, mon retrait de cette instance implique automatiquement l'organisation d'un congrès extraordinaire sur le plan statutaire. un congrès extraordinaire dans l'intérêt salvateur du parti, à travers l'élection d'une nouvelle instance présidentielle, ce qui va amener une nouvelle dynamique politique d'espoir de tout un peuple. L'explication des motifs de mon retrait de l'IP seront explicités à la session du conseil national du 16 et 17 février 2018. salutations militantes".

Ali Laskri.

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Depuis l'ère du pluralisme des partis,et ses différents responsables ;qu'ont-ils apporté de nouveau à ce peuple qui se débat dans la fange et ne trouve pas son chemin.Ce sont des partis qui n,'attendent que les élections pour se servir et servir leurs proches.A mon avis le multipartisme doit être placé dans nos musées fantomatiques.L'avenir appartient à l'Eternel et à Lui seul.

Permalien

MOHAMED NEBOU PEUT JOUE LE JEUX DE LA PRESIDENCE IL MAIRÎTE D ÉTRE UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE ALGERIENS
DANS LE CONSESSUS DE LA RECONSTITUTION LE PARTI ET LE WATTAN ALGERIENS
MERÇI LE GRAND MONSIEUR; IAYADENE QUI AIME TJS
AU PRES DE LA PRESIDENCE INTERNATIONAL SOCIALISTE ET BRAVO MON PRESIDENT AIT AHMED
QUI A DESIGNIER LE CHEF DE GOVERNANCE
MONSIEURS MOHAMED NEBOU ET LA GLOIRE DE NOTRE CHOHADA

Permalien

Le FFS et le RCD sont arrivés au bout de leurs parcours , ils se délestent de leurs membres qui nous font croire qu’ils le quittent . Dommage qu’ils nous laissent des coquilles vides qui squattent la place de l’alternative. Au lieu de conclure il nous font le coup de Teryèle.

Ruhène mais edjanaghd ighed am nihni.
Dommage !

Ajouter un commentaire