Aller au contenu principal
Body

Après l'avoir diabolisé de son vivant, l'Algérie officielle lui rend hommage

Azzedine Mihoubi s’est recueilli sur la tombe de Matoub Lounes et le qualifie de "Chahid"!

Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi s’est recueilli jeudi en fin de journée, sur la tombe du chanteur, Matoub Lounes, à Taourirt Moussa dans la commune d’Ait Mahmoud (daïra de Béni douala), à 17 km au sud de Tizi-Ouzou, a-t-on appris, vendredi, des services de la wilaya.

Présent dans la wilaya de Tizi-Ouzou à titre privé, M. Mihoubi en sa qualité de ministre de la Culture s’est rendu au domicile de Matoub, assassiné par des terroristes le 25 juin 1998 à Tala Bounane, sur la route  menant vers Taourirt Moussa. 

Après s'être recueilli à sa mémoire, le ministre a rencontré la mère de Lounes Matoub, Na Aldjia, a-t-on indiqué de même source.

Le ministre qui était accompagné du wali, Mohammed Boudrebali, et de la directrice locale de la culture Nabila Goumeziane, a visité le siège de la Fondation Matoub et s’est entretenu avec les membres de cette organisation, présents sur place, à propos notamment du projet de création d’un musée et de l’organisation d’un hommage à la mémoire de Matoub à l’Opéra d’Alger, a-t-on ajouté.

Dans un message, publié sur la page Facebook du ministère de la Culture, à l’occasion de la commémoration du 20ème anniversaire de l’assassinat de Matoub, M. Mihoubi a rendu hommage au "martyr, artiste et poète Lounes Matoub" qui était "clair dans ses positions, franc dans ses opinions, défendant et croyant en la démocratie", soulignant que "l'artiste ne meurt jamais".

S’adressant directement au chanteur disparu, M. Mihoubi a poursuivi: "Vous aurez marqué les esprits par le combat identitaire que vous avez mené avec conviction pour la culture et la langue amazighe pour lesquelles nous assistons aujourd'hui à une véritable consécration: la langue amazighe nationale et officielle avec une académie pour la promouvoir et la hisser au plus haut niveau et toutes les dispositions prises telles que la consécration de Yennayer afin de consolider cette culture et toute l’identité algérienne".

Pour rappel, le ministre du Tourisme et de l’artisanat, Abdelkader Ben Messaoud, qui était en visite de travail dans la wilaya de Tizi-Ouzou le 25 juin en cours, s’était aussi recueilli à la mémoire de Matoub Lounes, en déposant une gerbe de fleur sur la stèle qui lui est dédiée, érigée à l’entrée ouest de la ville des Genêts.

Auteur
Avec APS
 

Commentaires

Permalien

Matoub Lounès un traitre à la nation qui avait manigancé avec Meheni l'attaque de l'Algérie par Israel et dont il avait renconré Levny ministre des affaires étrangère est considéré par notre ministre de la culture comme un martyr qui égalise Amirouche , Si lhaoues, Didouche , Mourad, Benmhidi et un milliuon est demi de nos valeureux chouhada. vraiment j'ai honte d'etre un algérien mais rien ne m'"tonne lorsque nous avons plus de deux millions d e moudjahidines dont plus des trois quart étaient des harki ou des suplétifs.

Permalien

Des officiels( enfin, les voleurs et arabo-salafistes) qui rendent visite au rebelle ? Et qui se vantent de Yennayer et de Tamazight ???
Non, mais !!! De qui se fout on?
S'il restait encore des Kabyles, ils les auraient foutus dehors à coups de pieds au cul !!!
On te tue, et on vient te pleurer!
On aura tout vu!
Ah ya ddin qessam!

Permalien

Non! notre Matoub n'es rien a foutre de votre chahidates!!! J'attend en vain de voir la justice arreter ceux du gouvernement qui ont ordonnes son assassination.

Permalien

les artistes ne meurent jamais c'est pour qu'on les maltraite, on les emprisonne, et on les tue facilement, et généralement dans l'impunité la plus totale,

Permalien

un chahid vous dite ? ce n'est pas un musulman, vous le vénérez comme si c'était quelqu'un important, je suis né en Algérie, vécu en Algérie, je n'ai jamais entendu parler de lui, vous le considérer comme un artiste, peut-être c'en est un, sa tombe, c'est comme dans les cimetières chrétien, réveillez-vous, ce n'est qu'un type comme tout le monde, les Kabyles le vénèrent comme un DIEU, c'est une honte

Permalien

Pendant que certains se remplissent les poches achete des maison est appartement dans les grandes capitales. Certains se chamaillent pour des futilités. Les commissaires politiques on vraiment réussi à nous divisé

Permalien

L'homme au fauteuil roulant qui n'a jamais levé le petit doigt pour l'Algérie durant la guerre de 1954 à 1962 n'a-t-il pas invité un milicien qui sévissait contre les éléments du FLN-ALN à Constantine ? N'a-t-il pas serré la main très longuement à YAHOUD BARACK lors de la cérémonie mortuaire de feu HASSAN DOS?

Notre bon ami a une mémoire sélective comme tous les descendants des chameliers ou des banou hillal.

Vous ne vous rendez même pas compte que vous êtes commandés par des étrangers ou par des ministres et autres qui ont au minimum la double nationalité ou pire encore.

FERHAT est un fils de chahid, pouvez-vous dire la même chose?

Les traitres sont connus et les éléments contenus dans les documents du congrès de la Soummam sont édifiants : toutes les régions d'Algérie réunies n'ont pas donné à la révolution le nombre de moudjahidines fourni par la Kabylie.

Permalien

Oui, ils récupèrent tout ce qu’ils peuvent récupérer, non, Matoub Lounes physiquement le Rebelle ne les intéresse pas, maintenant qu’ils l’ont tué, mais sa mémoire sans esprit vivant, qu’il faut le salir. Ils l’appellent chahid, ils lui ouvrent déjà les portes de leur imaginaire paradis, j’imagine qu’ils ont lu Alfatiha devant sa tombe, Matoub est presque le seul Kabyle à avoir les idées claires dans la tête parmi les grands hommes et femmes de Kabylie, si vous vous rappelez bien il était le seul à ne pas avoir des funérailles religieux islamiques, les jeunes l’avaient honoré comme il souhaitait, et c’est ce courage et cette détermination à montrer aux autres qu’être Kabyle est possible, sans affiliation aux buveurs de pisse de chameaux. Et ça, la gouvernement fasciste Algérien ne veut pas le mettre en lumière, il fait pour l’eclipser et faire disparaître cette épisode de Lounes Rebelle aussi avec la religion. Pour cette raison on continue à interdire ces chansons à la radio et aussi parce que ça révèle la personnalité de Lounes Matoub. Ensuite lui coller des affaires comme croyant, fait la prière en privé, envisager de partir à al-Omra aussi. Et des fois avec tous mes respects à sa sœur, elle tombe dans ce piège, malheureusement.
Elle fait ce qu’elle peut pour faire rayonner Matoub Lounes, mais ces ennemis lui arrachent des plumes quand ils lui font dire à la TV que Lounes avait la foi, croyait en dieu, et était un très bon Musulman.
Il faut savoir des fois c’est quoi l’ennemi! Politiquement Da Alhocine, était un géant devant Matoub Lounes, il avait donné toute sa vie pour l’ Algérie, mais vu sa croyance religieuse, il ne représente aucun danger pour le fascisme Algérien. Ses militants sont entre leurs mains, chaque vendredi ils reçoivent une dose pour le sommeil profond. Ils n’ont pas besoin de récupérer rien, il est à eux. Aucun officiel ne fait le tour à Michelet.

Permalien

Matoub chahid !!!???,bientot Amirouche, el haoues slimane amirat et le million et demi de chouhaddas seront déclarés TRAITRES A LA NATION.,

Permalien

Je lis quelques absurdites de la part de certains descendants des banu-hillals sur ce forum. Votre haine n'as pas de limites mais votre temps vas bientot finir dans la merde.

Permalien

Matoub, on veut le faire entrer dans le canevas arabo musulman de force, avec l’assentiment de ceux qui sont censés protéger sa mémoire. Mais bon sang il l’a déclaré devant des millions de téléspectateurs de la télévision française Antenne2 «  mes parents sont musulmans, mais moi je le suis pas. Je suis laïc et j’ai le droit de ne pas être musulman. J’ai le droit de choisir ». Voilà sa déclaration répétée sur différents plateaux télé et dans diverses interviews qui sont encore sur youtube.

Permalien

A lwexda i iṣaren: iqqel uqelmun s iṭarren! ... semble leur dire Lounas à travers cette capture d'écran (photo capturée de son dernier concert au Zénith, à Paris.
D'un air moqueur – je l’imagine dire: Iqewwuda ! Regardez-moi cette haute pègre ! Regardez-moi cette basse pègre de résidence algéroise! - Lounas les regarde d'en haut, de très haut même, vers le bas, d’où cette peste avec ses bassesses de dernier goût, toute honte bue, se tient pour faire semblant de lui rendre hommage en le qualifiant de martyr « Chahid », comme s’il s’était fait tué pour que leur religion, l’islamisme, vive, lui qui avait combattu cette mascarade de religion sa vie durant.
De visu, cette pègre de haute et basse facture, d’un autre âge ne respecte ni les vivants ni les morts ! De Lounas Matoub ils veulent faire une double récupération : algérienne et musulmane ! Lounas n’est pas mort pour l’Algérie (avec toutes ses formes : officielle, géographique, islamiste, celle des parrains de la drogue, des corrompus jusqu’à la moelle épinière, …) mais c’est l’Algérie, constitutionnellement terre arabe, qui l’a assassiné, espèce de pègre, de trafiquants de drogues, des usurpateurs de pouvoir, … et l’est encore moins pour votre religion – l’islamisme !

Repose en paix Dda Lounas, nous sommes là. Même mort tu les nargues de ton sourir ... Ton combat, notre combat continuent, jusqu'à son aboutissement

Abgayti – Le Bougiote

Permalien

MATOUB LOUENES ne s'est jamais adressé ni aux descendants des benu hillals qui ont deruit a jamais et continuent toujours ni a la majorité des berberes arabisés ennemis de leurs racines
IL NOUS APPRTIENT ET IL APPARTIENT A LA VRAIE HUMANTE jamais aux bedouins

Permalien

A lwexda i iṣaren: iqqel uqelmun s iṭarren!

Win i iran iweḥḥed Rebbi amek i as-ed-zzin i Lwennas:

Ssensen-t [nγant], am i isnusen lpost /Radio, akken ṣṣuṭ ur itteqqal ara ad ibbeεzeq,
Ssenṭeṭṭen timenγiwt ines i imselmen, akken ad ssirden ifassen nsen,

Ass-a, 20 iseggasen zrin γef tamettant ines, zrin am win iswan agarru n ddexan, uγalen-d,
Uγalen-ed, γef uẓekka-s bedden, s iğeğğiyen akken γer berra ad as-rren “tajmilt”*,
Deg ulawen nsen, ccek ur illa, ssuγen: Nesseylallez-ik a yaqjun!
D ilfan, zemren i lεar!
A lwexda i iṣaren: iqqel uqelmun s iṭarren!

* Rran-t d Ccahid. Illa win i as-iḥeḍren icehhed, a wid i iznuzen lfarina (cocaine)?
Yak deg udert ines i a tt-ed-inna, s yimi-s, deg umaṭṭaf arumi: Antenne 2, belli, ur illi ara d aεrab, ur ittuḥettem ara fell-as ad yili d imeslem, irna d menwala (laic). Ulamma d widen immuten, ur tenttqadarem ara!

Abgayti - Le Bougiote

Permalien

A quand le recueillement de "l'ex rab eldzair" répudié par les services secrets britanniques les M16 ,la DST,la FBI et les services secrets japonais suite au massacre de tiguentoutirine?
Pauvre rebelle amazigh ...!jughurtha au paradis des martyrs amazighs t'a certainement appris que les colonisations romaine,ARABE,ibérique,ottomane,française et NEO COLONIALE arabe ONT TOUTES engendré leur BOCCHUS ET LEURS harkis amazighs de service.....Et de pire en pire à ce jour!

Ajouter un commentaire