Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Ben Aknoun : les étudiants de la faculté de médecine demandent des comptes (Vidéo)

Les étudiants de la faculté de médecine de Ben Aknoun se sont rassemblés dans la matinée de ce lundi pour dénoncer le silence du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique au sujet de la gestion "catastrophique" des œuvres universitaires.

Le silence du ministère et celi des organisations estudiantines, après le crime perpétré à l’intérieur de la résidence universitaire Taleb Abderrahmane-2 à Ben Aknoun, demeure un grand mystère que la communauté estudiantine ne le tolère plus.

Les contestataires ne comprennent pas le fait que les sanctions tardent à venir à l'encontre des responsables d es conditions médiocres qui règnent dans les cités universitaires. En réalité l’assassinat du jeune étudiant Assil est le sommet d'un profond malaise.

En accentuant leurs revendications pour tenter de mettre un terme aux fonctions de tous ceux qui sont associés au laisser-aller et à leur tête le directeur de la résidence universitaire Taleb Abderrahmane-2, les étudiants en médecine sanctionnent aussi l’attitude des organisations estimant qu'elles n’ont aucune légitimité chez la communauté estudiantine.

Arrêté le vendredi dernier par les éléments de la sûreté de Bouzaréah sur les hauteurs d’Alger, le meurtrier présumé d’Assil Bellalta, qui n’est autre qu’un étudiant de 22 ans, qui suit un cursus en science économique à l’université Alger-3 de Dely Ibrahim, a été mis en mandat de dépôt par le juge d’instruction de Bir Mourad Raïs au niveau du tribunal de Saïd Hamdine, après être passé aux aveux en présence de la famille de la victime, dans une séance qui s’est déroulée sous haute surveillance en précaution à l’envahissement des étudiants.

Auteur
La rédaction
 

Ajouter un commentaire