Aller au contenu principal
Body

Mouvements sociaux, paralysie politique, corruption...

Bouteflika et le mandat par qui le désordre arrivera

Les partisans du cinquième mandat évoluent sur un terrain conquis, sans honte ni retenue, oubliant qu’en jouant avec le feu on risque de se brûler les doigts.

En osant parler haut et fort d’un cinquième mandat pour un chef de l’Etat gravement malade, ils ne mesurent peut-être pas l’étendue des dégâts qu’ils occasionnent au sein de l’opinion publique. D’ailleurs, des Algériens, au premier rang desquels figure Sofiane Djilali, le président de Jil Jadid, menacent ouvertement de sortir dans la rue, au cas où le cinquième mandat devient une réalité.

Les partisans du cinquième mandat parlent aussi comme si l’Algérie était leur propriété privée. Heureusement que le partisan en chef, Djamel Ould Abbès pour ne pas le nommer, a mis dernièrement le holà en interdisant aux adeptes d’aborder le sujet dorénavant, l’ordre venu d’en haut étant indiscutable.

Reste à savoir, cependant, combien durera ce répit, sachant que le cinquième mandat coule de source, parce que de gros intérêts sont en jeu et qu’on ne va tout de même pas les mettre en péril en laissant un quidam de l’opposition occuper la plus haute fonction.

Donc, tôt ou tard, les partisans du cinquième mandat seront de retour avec leur même discours : Bouteflika a réalisé ceci, Bouteflika a réalisé cela et tutti quanti. Ils insisteront beaucoup sur l’importance du cinquième mandat, sans pouvoir répondre toutefois à la célèbre question d’Ahmed Ouyahia : est-ce que c’est dans l’intérêt de l’Algérie ?

En attendant que Djamel Ould Abbès daigne parler à nouveau du cinquième mandat, contentons-nous du produit de substitution qu’il compte nous fourguer : l’inventaire des réalisations d’Abdelaziz Bouteflika où figurera en bonne place la troisième plus grande mosquée au monde.

Une mosquée dont l’inauguration coïncidera sûrement avec l’annonce officielle de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika pour un cinquième mandat. Djamel Ould Abbès et Sofiane Djilali apprécieront, chacun à sa manière.

Auteur
Ahcène Bettahar
 

Commentaires

Permalien

y a t-il quelque chose de grave à cacher pour que, malgré vents et marées on veuille absolument imposer encore une cinquième fois à une mandature sous un Président dont la santé est gravement et clairement affectée !
Toute la question est là, il est quand même aisé de constater la gêne des hôtes étrangers lorsqu'ils sont reçus par le Président. Ce dernier ne devrait-il pas prendre sa retraite et aller dans une station de repos pour écrire ses mémoires, si cela le lui permet encore.
L'Algérie n'est pas n'importe quel pays, elle a une histoire, son combat héroique qui lui a permis d'arracher son indépendance, ne devrait-il pas susciter un sursaut de dignité et d'honneur ? Notre pays a assez souffert pour lui faire jouer son avenir et sa souveraineté à la roulette russe ?

Permalien

Abbas n'est contre ni le candidat malade, ni contre le 5éme mandat,
Djillali n'est pas contre le 5éme mandat il est contre un candidat malade,
et les deux aimeraient bien que le chef malade puisse se rétablir et retrouver sa bonne santé, et tous les deux ne cherche pas la guérison du système,
donc abbas et djillali sont d'accord sur un point le 5éme mandat, pour le point de discorde y a la solution chakib,
chakib n'est pas malade() et son mandat sera le 5éme de la série, sinon y a said mais lui il n'est pas idiot pour se mettre au devant de la scène, il est trop intelligent il sait par expérience que les vrais maitres restent dans l'ombre, comme partout dans le monde, chez sa majesté, trump, macron, castro, poutine, ou kaid essebsi,
une démocratie ou un dictature malade va bien avec un chef malade, une sorte d'harmonie, sinon ça sert à quoi d'avoir un chef en bonne santé alors que le système reste malade,
l'idéal serait que le chef malade continue les mandats du système malade, juste pour gagner ou perdre du temps en attendant des temps meilleurs pour la politique mondiale,

Permalien

Instead of acquiring cancer therapy equipment and products. Instead of building state of the art clinics and hospitals. Instead of purchasing textbooks to further educate our people. Instead of re-building our dilapidated infrastructure. Instead of guaranteeing clean water, electricity and a solid reliable internet network. Instead of making sure that salaries are adequate for a stable normal life. Instead of moving towards making Algeria a democratic country based on freedom of expression, liberty , equality and justice for all , Bouteflika opted to build the third largest mosque in the world. INSANITY IN ACTION. !

Permalien

Ould Abbas attend de faire l'éloge de fakhamatouhou en présentant ses réalisations et il annoncera le 5 eme mandat. C aux opposants de contrer cette propagande en présentant la faillite où ils ont mené le pays après 4 mandats de pouvoir absolu. Faillite qui contraint les gouvernants incompétents à imprimer les billets pour payer les fonctionnaires. Faillite qui a appauvri les classes moyennes et enrichi les plus riches. Faillite en donnant aux monteurs de vehicules des cadeaux en exonérations fiscales y compris sur l'IBS..des cadeaux àvec des credits bancaires,on les enrichit avec l'argent public et en retour c monteurs de voitures vont bien sûr financer la campagne électorale de leur bienfaiteur. Min leheytou bakherlou.

Permalien

Mes chers amis,le cavalier solitaire est en bout de souffle ,dévasté par l'âge et la maladie ,ronge par le terrible sentiment de la déception et le désespoir ,il a décidé dans un dernier élan d 'aller jusqu'au bout de sa chevauchée qui te à briser définitivement les reins de sa monture..le spectre est la entoure de ses serviteurs qui admirent en lui l"infatigable cavalier de l 'apocalypse..mais il est certain que la chute sera douloureuse...et je m excuse auprès de tous mes concitoyens pour ce coup de gueule...

Permalien

c'est fafa qui décide,
c'est fafa qui commande,
c'est fafa qui impose son plan de constantine comme seul moyen de développement,
dans le plan de constantine y a pas de grands hopitaux, pas de grands complexe sportif, pas de grande entité économique et c'est pour ça qu'il eut le démantèlement du tissu industriel des années 70, et aussi parce que toutes les sociétés nationales de l'époque avaient des partenaires différents, des allemands, des italiens, des canadiens, des américains, des brésiliens, des japonais, et pas beaucoup de français et ce démantèlement était dans l’intérêt de la france FAFA qui se retrouve maintenant seule interlocuteur économique aprés avoir éliminer par le fait de la restructuration et l'algérinisation durant les années 80 sous les direction de monsieur la science devenu islamiste,
fafa et les islamistes c'est une histoire d'amour, et c'est grace à eux et ce qu'ils ont fait que fafa est de retour en force,

Permalien

Avec 40 millions, pas de compétences.aucun emploi, pas d'avenir, guidé par un vieil homme handicapé, malade sans fierté, il n'y a aucune solution, le seul moyen est de couper la tête de ces idiot fln sinon il n'y a pas d'avenir pour vos enfants, le somalien situatrion se profile sur vous.

Permalien

70 millions de français attendent de voir ce que va faire le petit banquier que le patronat leur mis à l'élysée, l'avenir des français est engagé avec macron qui veut leur faire payer tout, LREM la république emmanuel macron n' a pas d'avenir, la situation syrienne se profile pour la france, les basque, les corses, les bretons, les catalans, les lorrains, en plus des cités sensibles, marseille, la nouvelle calédonie,
bientôt on saura qui est vraiment malade le jeune banquier de paris ou le vieux roublard d'alger,

Permalien

Il faut arreter le n'importe quoi, a la fin.
Le bouteflika et ses potes se sont accapare' le Pays des Touaregs et le louent, a tout le monde a partir de leur foreteresse Turk, qui vous est interdite. Il se sont une petite socuiete' tres internationale et un gouvernement. Ce n'est pas difficile, ils ont ramasse' tous les salopards de partout, meme des touaregs. Ca c'est leur Algerie, leur parlement, leur commerce, leur APN, leurs lois... leur vie !

Puis, puis il y a les autres d'un peu partout, paume's, affame's qui ont abandonne' leurs pays respectifs et les terres, croyances et trasitions de leurs ailleux. Les Martyrs enguage's 54-62, ne sont pas tous morts a defendre Alger... mais leurs pays respectifs.

Nous au MAK, nous avons reconnu cet eguarement et depuis maintenant de 2 decennies, nous ouvrons a fabriquer notre pays, quit a importer nos tlibas, mais ca sera les notres. Nous faisons avec les moyens de bords, et nous avons produit pas mal... pour une chose, nous ne quemandons plus rien des rats, d'alger ou d'ailleurs.

Le reste c'est du chacha cha

Permalien

Monsieur le president vous venez de montrer votre incompétence votre programme de 5 ans n a pas vu le jour après 20 ans tous les indicateurs de faillite sont la econimie a zero production nationale ruine ecole université administeation en hibernation culture et niveau de vie lamentables tous les scteurs et organismes sont a l agonie vous avez cumule tous les pouvoir et voici le resultat meme avec des presidents stagiaires le pays n a jamais égalé cette situation catastrophique soyez reconnaisant et acceptez votre defaite l histoire retiendra

Ajouter un commentaire