Aller au contenu principal
Body

DECRYPTAGE

Bouteflika prolonge son quatrième mandat

Bouteflika et son clan entendent ne rien lâcher. Bouteflika c'est : J'y suis et j'y reste. Contrairement aux impressions, le message qui lui a été attribué ce lundi soir est un fait du prince. Un grave précédent.

Bouteflika ne reporte pas la présidentielle, il l'annule tout bonnement. Donc puisque la rue lui refuse depuis un mois un 5e mandat, il décide d'autorité de garder le 4e et le prolonge indéfiniment.

Nous n'ignorions pas que Bouteflika aimait cultiver l'esbroufe, l'esquive, le mentir-vrai et l'art de la contradiction. Mais avec cette décision, il vient encore une fois de prouver qu'il ne s'embarrasse d'aucun principe constitutionnel pour rester au pouvoir. 

Se contredire ne le gêne nullement. La preuve ? Après avoir désigné un staff de campagne électorale, déposé sa candidature, voire même limogé son directeur, il nous annonce : "Il n’y aura pas de cinquième mandat et il n’en a jamais été question pour moi, mon état de santé et mon âge". Hallucinant ! 

Bien sûr, roublard qu'il est, l'auteur du message a pris le soin d'habiller les mesures d'une rhétorique ronflante et pleine de promesses. Parlant de la 2e république qu'il prétend vouloir installer, il est écrit : "Cette nouvelle République et ce nouveau système seront entre les mains des nouvelles générations d’Algériennes et d’Algériens qui seront tout naturellement les principaux acteurs et bénéficiaires de la vie publique et du développement durable dans l’Algérie de demain."

Auteur
Yacine K.
 

Commentaires

Permalien

Le régime militaire doit disparaître de la vie politique.tous les décideurs doivent être traduit devant les tribunaux et cours
Pour trahison,assassinats,corruption ....

Permalien

Tout le systeme diabolique doit degager. Tous comme ils sont. Les ministres, les genereaux, les chefs de diara, les juges , les walis, toute la poufiasse doit partir. Pas de recyclage des diables du regime. La puanteur doit etre netoyee a la javel. Pas un grain du systeme doit rester. La mauvaise graine repousse. C'est tres important de faire de cette racaille du regime un mauvais souvenir qui a dure depuis 1962. Aucune negotiation sur ce point la. Le piege que ce putain de regime nous tend est diabolique. Il faut fair attention. Bouteflika n'est pas capable d'ecrire une lettre. Il ne sais meme pas ou il est. Alors arretons de prendre 40+ millions d'Algeriens pour des cons !

Permalien

Les algériens ne doivent pas tomber dans ce n iéme piége tendu par le voleur indû président
Bouteflika et Toute sa clique notamment le perfide brahimi doivent dégager

Permalien

Nommé premier ministre cela veut dire obéir en tout a Saïd Bouteflika

Cela démontre aucune avancée du régime Bouteflika contrairement
Au discours cosmétique de ce soir..
Ramtane Lamamra du clan Bouteflika

Lakhdar Brahimi est un margoulin des amitiés particulières de Bouteflika et est dans aucune crédibilité en Algérie.
Gaid Salah en renfort à la présidence.....
Bouteflika est un joueur de poker et la ruse s'arrête à gagner du temps pour sauver sa fratrie et ses oligarques dont des généraux

La mise en scène du retour de Genève augure de graves dérives en camouflant la vérité du décès de Bouteflika...
Un Bouteflika Vivant fictif
Cette marche arrière Pour mieux sauter par la suite l'homme est menteur congénitalement et compte sur l'esbrouf et Gaid Salah en cas de Coup dur
Soyons sérieux ils ont pillés et détruit le pays et ont peur de poursuites à travers le monde des gouvernants milliardaires de Bouteflika.
Bedoui un Larbin des Bouteflika et de Gaid Salah attendons qui sera désigné ministre de l'intérieur....?
Un gouvernement de guerre et une diversion dilution des algériens avec une cacophonique conférence nationale en dehors de la constitution.
Un oukase de Bouteflika pour maintenir son pouvoir et sa succession.
Un piège et une intrigue typique de Bouteflika dont le peuple ne devrait avoir aucune naïveté et ne pas croire qu'en une année il fera ce qu'il n'a pas fait en 20 années ?

Permalien

Soyons honnête ce n’est pas Abdelaziz, c’est le clodo du cheval blanc SAÏD ! je n’arrive pas de comprendre
Comment ses larbins lui obéissent comme des toutous !

Permalien

Un salop qui déteste l algérie algérienne .Un prédateur sorti et élevé dans un hammam marocain de soldats de passage EN RUTE!qui a passé toute sa vie de luxure,de voleur et de corruption à tromper et à détruire l algérie à qui il voue une HAINE VISCERALE
Bla rabkoum ('car vous n avez qu un dieu celui du mensonge,de la perfidie ,du vol ,de la luxure et de la corruption ) ya said et nacer ,ya l'mrarka,hacha nos freres et soeurs amazighs marocains dont le pays est occupé par une monarchie panarabiste coloniale) que tôt ou tard vous rendrez des comptes vous et votre famille à notre patrie dont vous avez organisé la faillite vous et votre frere de la luxure abdelaziz et ce depuis 20 pénibles années de prédation de ce pays que vous détestez ....Tôt ou tard !

vade retro satanas

Permalien

Il et ses potes de la penninsula khrabica, nous prennent vraiment pour des Idiots.

Permalien

La France encourage le viol de la constitution algérienne et apporte sa caution au système en place au détriment du peuple algérien qui veut se reapprorier sa legimité.

Permalien

Le Peuple Algérien dont je me sens si fière d’appartenir, nous le Peuple, ayant décidé un 22 février de l’année 2019 d’écrire une autre page de notre histoire millénaire en prenant à témoin l’humanité dans son ensemble.

Nous le Peuple ayant consolidé notre conscience collective les journées bénies du 1er et 8 mars qui ont suivi la date historique de notre Révolution du Muguet, décidons de prendre notre destin en nos mains propres avec la redoutable responsabilité qui incombe à notre génération d’être au rendez-vous avec l’Histoire et d’aller ensemble vers la Conférence nationale inclusive afin de permettre une transition politique apaisée vers l’Algérie éternelle.

Nous Peuple Algérien, nous l’avons fait !

Aït Aïssa Karim

https://www.facebook.com/karim.aitaissa.5
https://twitter.com/KarimAitAissa
ck

Permalien

Pourquoi le peuple et moi on ne bénéficie pas d'une augmentation de salaire, car , c'est le valeureux peuple qui a apporté cette liberté après bien sûr 20 ans d'attente. L'armée à fait un travail il l'encourager pour son courage comme dit ghdiri ( Mister plan b ou c ou d) lui c'est démocratie.

Permalien

seul un gouvernement de transition avec des nouveau visages ( savants,médecins, professeurs etc...) pourra sortir ce pays du marasme car avec ce qui reste des anciens nous allons encore plus perdre que de gagner . Nous leur demandons simplement de prendre leurs bagage et l'Algérie possède beaucoup d'homme instruits à haut niveau et capable de gérer des pays comme les USA ou la Russie. Des milliers de Badoui et de Lamamra sont disposé à relever le défit. Vous avez sali l'histoire de ce pays du million et demi de martyrs nous vous remercions pour cette grande casse mais maintenant nous vous disons déguerpissaient et laisse votre place aux plus jeunes pour une bonne relève et une nouvelle république sans le FLN et ces partis véreux qui n'ont jamais rien fait pour ce pays et encore mopins pour le peuple algérien. Nous espérons qu'il n'y aura que deux seuls parti un républicain et un autre démocrate qui se relieront sur les commandes du pays après chaque cinq ans comme aux états unis et que toute cette racaille parte plus d'FLN, ni D'RCD ni autre parti de Djabalah ou de Moussa El hadj. Allez Oust et bon voyage.

Permalien

https://www.lematindz.net/news/14110-le-complot-de-sid-kaci-06-avril-20…
C'est de 2014 mais cela aide à comprendre 2019!!

Je partage tout à fait la colère de l’auteur et j’approuve l’appel lancé comme une bouteille à la mer. Toutefois, je crains que ce ne soit trop tard car les jeux sont faits. Je ne pense pas que «la mafia politique et les pègres régnantes associées en Algérie cherchent à préserver et à protéger leurs intérêts qui durent et perdurent». A mon avis, l’objectif de ceux qui nous dirigent est de terminer leur mission qui consiste à détruire la nation algérienne. Les récents classements de l’Algérie confirment qu’ils sont prêts du but. Pour eux, la fin est proche et ils n’ont pas l’intention de finir leurs jours en Algérie.
Moi aussi je croyais que la corruption était à l’origine du mal algérien. Ce n’est que lorsque les masques sont tombés avec la décision d’élire un homme très malade que tout est devenu clair. Ils n’ont plus rien à perdre car plus personne ne peut les arrêter. Je me doutais depuis longtemps que l’argent n’était pas la motivation principale puisqu’ils ont volé de quoi acheter des pays entiers (plusieurs milliards de dollars). Ils sont chargés d’exécuter un plan machiavélique qui a démarré dans les années 80. Ce plan de destruction –conçu dans un laboratoire étranger- est pratiquement achevé. On n’a pratiquement plus d’institutions, plus de démocratie, tout le pouvoir est entre les mains du Président qui repose sur un parti dirigé par un voyou affairiste. Le secteur de l’éducation est en faillite (à ce sujet, il faut décerner une médaille à Benbouzid, ministre pendant 17 ans au même poste, qui a réussi à saboter entièrement le secteur de l’éducation). ../..
Il y a une vérité que personne ne veut voir: Bouteflika, le Chef de la maffia, n’est pas un simple voleur. C’est avant tout un traître et cela, même Boumediene le savait puisqu’il l’a tenu à l’écart du projet de nationalisation du secteur pétrolier. Pour atteindre l’objectif qu’on lui a fixé, le clan de Bouteflika s’est attaqué en parallèle à deux fronts :
1.- Celui du secteur de l’énergie qu’il a transformé en maillon faible. Le Conseil de l’énergie ne s’est jamais réuni durant les 3 mandats de Bouteflika. En lieu et place de décisions salvatrices, Bouteflika (avec l’aide précieuse de Chakib Khelil) a scientifiquement liquidé le potentiel de Sonatrach et a bradé toutes les ressources. L’institution militaire ne pourra pas dire « nous ne savions pas que Bouteflika est un traître au même titre que Chakib Khelil ». Même après l’obtention de preuves fournies par la justice anti-mafia italienne impliquant son homme de main et ami Chakib Khelil, Bouteflika continue de saboter ce secteur et personne ne dit rien. Qui parle aujourd’hui des projets de bradage avec le Qatar ? Rappelons que pour arriver à leurs fins, Bouteflika et Khelil ont renvoyé tous les cadres intègres qui étaient à des postes stratégiques et les ont remplacés par des exécutants qui participent jusqu’à présent à des opérations préjudiciables aux intérêts nationaux. Les dossiers scandaleux concernant Sonatrach et Sonelgaz sont mis sous le coude pour rassurer les équipes qui facilitent aux amis étrangers de Bouteflika l’accès à la rente. Moubarak a vendu du gaz subventionné à Israël, Bouteflika prélève le gaz vendu à long terme aux Européens pour le céder à un prix symbolique à ses amis arabes à Arzew et Annaba, il achète en Take or Pay de l’électricité à des étrangers qui ont construit des centrales à trois fois le coût de marché! Ceci n’est plus de la simple corruption, ce sont des actes de haute trahison qui ont nécessité la mise en place d’une longue chaîne de complicité au niveau des différents responsables. Ceux qui ont bien travaillé sont récompensés par des postes à l’étranger, leurs proches sont nommés ambassadeurs même s’ils n’ont aucune formation ou expérience dans le domaine de la diplomatie. Sachez-le, seuls ceux qui ont osé voler la maffia de Bouteflika sont en prison. On appelle cela les scandales Sonatrach 1 et 2.
2.- Prendre le contrôle des institutions militaires en y plaçant des hommes qui sont dévoués à ses commanditaires. Comme vous l’avez souligné, le premier responsable est bien coté dans les révélations de Wikileaks. Les échos concernant des menaces de mise en retraite et d’emprisonnement illustrent cette étape.
Aujourd’hui, la maladie du marocain Bouteflika est un très gros souci pour ses commanditaires qui défilent à Alger pour l’encourager et le soutenir dans ses dernières volontés. Ils ont décidé de le reconduire même malade en attendant de lui trouver un VP qui va terminer son mandat et finaliser la mission car l’objectif est pratiquement atteint. Les exportations ont baissé de 30%, le budget n’est plus équilibré avec un baril de pétrole brut à 110 dollars. Il suffirait d’une baisse de prix du brut de 30% pour mettre à genoux l’Algérie et les américains sont bien placés pour anticiper le futur catastrophique algérien. Et ce qui est extrêmement grave, c’est que l’Algérie ne s’en remettra jamais car les exportations vont continuer à baisser.
Il est clair que le programme du 4eme mandat va correspondre à l’instauration d’un long hiver algérien et que tous les rats bien engraissés vont bientôt quitter le pays pour rejoindre leurs enfants et les biens qu’ils ont volés. C’est la raison pour laquelle ils ont accepté de tomber leurs derniers masques et ont pris le risque de se faire lyncher par la population. Il n’y a plus rien à cacher car les jeux sont faits. Comme Khelil, Hamèche et les autres, seuls les membres de la 5eme colonne seront ex filtrés en temps voulu.
Tant que ceux qui sont témoins d’actes de trahison (un Président algérien au Val de Grace !) refusent de voir la réalité en face, ils auront du mal à comprendre l’évolution de la situation algérienne. La vérité de la main étrangère est pourtant là devant nos yeux: Chakib Khelil est protégé à la fois par la maffia et les USA. Les responsables qu’il a nommés sont toujours en poste et encore sous ses ordres par le biais de Saïd. Le VP-futur Président, qui sera adoubé maintiendra ce statu quo et gardera le cap jusqu’au bout (absence de démocratie, de justice et de liberté, destruction de l’université- suite logique après celle de l’éducation et surtout de la destruction de l’économie). Quand l’argent du pétrole ne suffira plus à acheter la paix sociale, la violence s’installera dans nos rues (cela a déjà commencé à Ghardaïa, le déni de justice est flagrant dans plusieurs régions qui risquent de s’embraser du jour au lendemain). J’imagine alors les rires narquois de ceux qui nous gouvernent aujourd’hui lorsqu’ils regarderont les images à la télévision d’une Algérie ravagée à partir de leurs pays d’adoption où ils ont déjà placé leurs biens, notamment un voyou chef du FLN comme Saadani. Cette fois-ci, l’armée qui ne pourra plus dire ‘je ne savais pas’ aura à subir toutes les conséquences.
Qui sera ce futur VP ou plutôt ce Président non élu ? Ceux qui ont investi pendant vingt ans pour liquider la nation Algérie ne vont pas accepter comme Président des fils de chahids. Il faut s’attendre à une bataille sans merci au niveau de l’institution militaire pour ce poste de VP et je pense que cette guéguerre a déjà commencé. Il est clair que les sponsors de Bouteflika vont imposer Gaid qui n’hésitera pas à sortir les chars quand Ouyahia, Chef de gouvernement, annoncera très bientôt que la fête est finie.
Le mot de la fin: Benflis espère la victoire par les urnes, Hamrouche offre de gérer une transition pacifique alors que le premier cercle du clan de Bouteflika prépare les feux d’artifice avant son départ pour laisser le soin à la rue de faire le travail de fond : liquider la nation algérienne, héritage de millions de chahids.
Le citoyen algérien se pose une seule question : est-ce qu’il sera averti quand ils inviteront Bernard Henri Levy à donner le signal du printemps algérien ?

Permalien

https://www.lematindz.net/news/14110-le-complot-de-sid-kaci-06-avril-20…
C'est de 2014 mais cela aide à comprendre 2019!!

Je partage tout à fait la colère de l’auteur et j’approuve l’appel lancé comme une bouteille à la mer. Toutefois, je crains que ce ne soit trop tard car les jeux sont faits. Je ne pense pas que «la mafia politique et les pègres régnantes associées en Algérie cherchent à préserver et à protéger leurs intérêts qui durent et perdurent». A mon avis, l’objectif de ceux qui nous dirigent est de terminer leur mission qui consiste à détruire la nation algérienne. Les récents classements de l’Algérie confirment qu’ils sont prêts du but. Pour eux, la fin est proche et ils n’ont pas l’intention de finir leurs jours en Algérie.
Moi aussi je croyais que la corruption était à l’origine du mal algérien. Ce n’est que lorsque les masques sont tombés avec la décision d’élire un homme très malade que tout est devenu clair. Ils n’ont plus rien à perdre car plus personne ne peut les arrêter. Je me doutais depuis longtemps que l’argent n’était pas la motivation principale puisqu’ils ont volé de quoi acheter des pays entiers (plusieurs milliards de dollars). Ils sont chargés d’exécuter un plan machiavélique qui a démarré dans les années 80. Ce plan de destruction –conçu dans un laboratoire étranger- est pratiquement achevé. On n’a pratiquement plus d’institutions, plus de démocratie, tout le pouvoir est entre les mains du Président qui repose sur un parti dirigé par un voyou affairiste. Le secteur de l’éducation est en faillite (à ce sujet, il faut décerner une médaille à Benbouzid, ministre pendant 17 ans au même poste, qui a réussi à saboter entièrement le secteur de l’éducation). ../..
Il y a une vérité que personne ne veut voir: Bouteflika, le Chef de la maffia, n’est pas un simple voleur. C’est avant tout un traître et cela, même Boumediene le savait puisqu’il l’a tenu à l’écart du projet de nationalisation du secteur pétrolier. Pour atteindre l’objectif qu’on lui a fixé, le clan de Bouteflika s’est attaqué en parallèle à deux fronts :
1.- Celui du secteur de l’énergie qu’il a transformé en maillon faible. Le Conseil de l’énergie ne s’est jamais réuni durant les 3 mandats de Bouteflika. En lieu et place de décisions salvatrices, Bouteflika (avec l’aide précieuse de Chakib Khelil) a scientifiquement liquidé le potentiel de Sonatrach et a bradé toutes les ressources. L’institution militaire ne pourra pas dire « nous ne savions pas que Bouteflika est un traître au même titre que Chakib Khelil ». Même après l’obtention de preuves fournies par la justice anti-mafia italienne impliquant son homme de main et ami Chakib Khelil, Bouteflika continue de saboter ce secteur et personne ne dit rien. Qui parle aujourd’hui des projets de bradage avec le Qatar ? Rappelons que pour arriver à leurs fins, Bouteflika et Khelil ont renvoyé tous les cadres intègres qui étaient à des postes stratégiques et les ont remplacés par des exécutants qui participent jusqu’à présent à des opérations préjudiciables aux intérêts nationaux. Les dossiers scandaleux concernant Sonatrach et Sonelgaz sont mis sous le coude pour rassurer les équipes qui facilitent aux amis étrangers de Bouteflika l’accès à la rente. Moubarak a vendu du gaz subventionné à Israël, Bouteflika prélève le gaz vendu à long terme aux Européens pour le céder à un prix symbolique à ses amis arabes à Arzew et Annaba, il achète en Take or Pay de l’électricité à des étrangers qui ont construit des centrales à trois fois le coût de marché! Ceci n’est plus de la simple corruption, ce sont des actes de haute trahison qui ont nécessité la mise en place d’une longue chaîne de complicité au niveau des différents responsables. Ceux qui ont bien travaillé sont récompensés par des postes à l’étranger, leurs proches sont nommés ambassadeurs même s’ils n’ont aucune formation ou expérience dans le domaine de la diplomatie. Sachez-le, seuls ceux qui ont osé voler la maffia de Bouteflika sont en prison. On appelle cela les scandales Sonatrach 1 et 2.
2.- Prendre le contrôle des institutions militaires en y plaçant des hommes qui sont dévoués à ses commanditaires. Comme vous l’avez souligné, le premier responsable est bien coté dans les révélations de Wikileaks. Les échos concernant des menaces de mise en retraite et d’emprisonnement illustrent cette étape.
Aujourd’hui, la maladie du marocain Bouteflika est un très gros souci pour ses commanditaires qui défilent à Alger pour l’encourager et le soutenir dans ses dernières volontés. Ils ont décidé de le reconduire même malade en attendant de lui trouver un VP qui va terminer son mandat et finaliser la mission car l’objectif est pratiquement atteint. Les exportations ont baissé de 30%, le budget n’est plus équilibré avec un baril de pétrole brut à 110 dollars. Il suffirait d’une baisse de prix du brut de 30% pour mettre à genoux l’Algérie et les américains sont bien placés pour anticiper le futur catastrophique algérien. Et ce qui est extrêmement grave, c’est que l’Algérie ne s’en remettra jamais car les exportations vont continuer à baisser.
Il est clair que le programme du 4eme mandat va correspondre à l’instauration d’un long hiver algérien et que tous les rats bien engraissés vont bientôt quitter le pays pour rejoindre leurs enfants et les biens qu’ils ont volés. C’est la raison pour laquelle ils ont accepté de tomber leurs derniers masques et ont pris le risque de se faire lyncher par la population. Il n’y a plus rien à cacher car les jeux sont faits. Comme Khelil, Hamèche et les autres, seuls les membres de la 5eme colonne seront ex filtrés en temps voulu.
Tant que ceux qui sont témoins d’actes de trahison (un Président algérien au Val de Grace !) refusent de voir la réalité en face, ils auront du mal à comprendre l’évolution de la situation algérienne. La vérité de la main étrangère est pourtant là devant nos yeux: Chakib Khelil est protégé à la fois par la maffia et les USA. Les responsables qu’il a nommés sont toujours en poste et encore sous ses ordres par le biais de Saïd. Le VP-futur Président, qui sera adoubé maintiendra ce statu quo et gardera le cap jusqu’au bout (absence de démocratie, de justice et de liberté, destruction de l’université- suite logique après celle de l’éducation et surtout de la destruction de l’économie). Quand l’argent du pétrole ne suffira plus à acheter la paix sociale, la violence s’installera dans nos rues (cela a déjà commencé à Ghardaïa, le déni de justice est flagrant dans plusieurs régions qui risquent de s’embraser du jour au lendemain). J’imagine alors les rires narquois de ceux qui nous gouvernent aujourd’hui lorsqu’ils regarderont les images à la télévision d’une Algérie ravagée à partir de leurs pays d’adoption où ils ont déjà placé leurs biens, notamment un voyou chef du FLN comme Saadani. Cette fois-ci, l’armée qui ne pourra plus dire ‘je ne savais pas’ aura à subir toutes les conséquences.
Qui sera ce futur VP ou plutôt ce Président non élu ? Ceux qui ont investi pendant vingt ans pour liquider la nation Algérie ne vont pas accepter comme Président des fils de chahids. Il faut s’attendre à une bataille sans merci au niveau de l’institution militaire pour ce poste de VP et je pense que cette guéguerre a déjà commencé. Il est clair que les sponsors de Bouteflika vont imposer Gaid qui n’hésitera pas à sortir les chars quand Ouyahia, Chef de gouvernement, annoncera très bientôt que la fête est finie.
Le mot de la fin: Benflis espère la victoire par les urnes, Hamrouche offre de gérer une transition pacifique alors que le premier cercle du clan de Bouteflika prépare les feux d’artifice avant son départ pour laisser le soin à la rue de faire le travail de fond : liquider la nation algérienne, héritage de millions de chahids.
Le citoyen algérien se pose une seule question : est-ce qu’il sera averti quand ils inviteront Bernard Henri Levy à donner le signal du printemps algérien ?

Ajouter un commentaire