Aller au contenu principal
Body

COUP DE GUEULE

Ces canailles(1) des deux rives de la Méditerranée !

Nous ne commentons pas l’actualité politique en Algérie malgré la profusion de canailles de toutes sortes qui grenouillent autour de cette mauvaise farce du ‘’5e mandat / pas de 5e mandat, d’un président invisible’’, pour un seul objectif : comment continuer à manger de l’intérieur l’Algérie.

De tout temps, et cela depuis l’antiquité, notre grand pays, du Maroc à la Libye, a fourni au monde des hommes illustres dans tous les domaines du savoir, de la politique, de la religion. Le monde entier connaît  Apulée, Terence Afer, Tertullien, Septime Severe, Saint Augustin, Donat, Ibn Khaldoun, Ibn Battouta, Abdelkrim El Khettabi, Jean El-Mouhoub Amrouche, … ?

Cette énumération, très incomplète certes, n’est pas donnée ici pour chercher à prouver que nos concitoyens pouvaient contribuer au progrès de l’humanité, depuis les temps anciens. Aujourd’hui, beaucoup de compétences de tous les domaines de la recherche scientifique, de la médecine, de la finance, de l’industrie, du sport…, oeuvrent dans les plus grandes universités et les plus grands groupes et clubs mondiaux, à l’UNESCO, à l’ONU, dans la discrétion et l’efficacité. Ils honorent notre pays et leur pays d’accueil et d’adoption et méritent tout notre respect.

La vie politique française n’est pas totalement dissociée des pays d’Afrique du Nord, malgré quelques nuances, du fait de la proximité méditerranéenne et de l’histoire coloniale.

Si l’on avait des doutes, l’actualité politique nous le rappelle chaque matin par l’intermédiaire du personnel politique issu de l’immigration nord-africaine.

C’est là où survient une terrible interrogation : un nombre anormalement élevé de ces acteurs qui entrent dans la vie politique (responsables associatifs, politiques, députés, ministres,…) terminent souvent leur trajectoire dans les rubriques des affaires judiciaires et des faits divers, pour prise illégale d’intérêts, forfaiture ou violence.

La liste est interminable (Rachida Dati, Arezki Dahmani, Malek Boutih, M’Jid Guerrab, Kader Arif, Alexandre-Ahmed Djouhri (2), Alexandre Benalla (3), etc.), et plusieurs affaires sont en cours dans les arcanes de la justice française.

C’est à se demander si on ne choisirait pas à promouvoir systématiquement des canailles potentielles pour les faire entrer en politique… afin de confirmer quelque temps après leur attribution de canailles bien réelles ? Le doute est permis.

Parmi toute cette catégorie de ‘’personnes issues de l’immigration’’ (c’est la formule consacrée), qui ont occupé de hautes responsabilités, seuls quelques uns on terminé leur mission la tête haute, sans affaire judiciaire sur le dos (Azouz Begag, Najat Vallaud Belkacem, Fadéla Amara), et dans le sport, seul Zidane sort du lot avec une constance et une moralité remarquables.

On peut supposer qu’il y a le même taux d’opportunistes politiques et de magouilleurs parmi tous les peuples du monde. Mais lorsque émerge une personnalité depuis une minorité, elle est observée particulièrement ; ce qui impose un comportement exemplaire afin de ne pas faire payer à toute une communauté les écarts d’un individu… même lorsque cet individu utilise ce prétexte pour jouer, de mauvaise foi, la victime de cette discrimination réelle ou imaginaire.

Dans les derniers épisodes de ‘’l’affaire Benalla’’, l’argument avancé par ce dernier pour justifier son renvoi de la présidence de la République française, est des plus révoltants. Voilà ce qu’il dit : "Il y a un certain racisme dans notre pays [...] on est renvoyé à nos origines, une manière de dire que l’on n’est pas à notre place."  (déclaration d’Alexandre Benalla au site Médiapart).

Ainsi, les canailles de la rive nord ne se rappellent leurs origines que pour en faire un argument d’accusation de racisme lorsqu’ils sont déchus ; jouer les victimes pour atténuer leur propre responsabilité dans leur débâcle.

Ce n’est pas avec toutes ces canailles des rives nord et sud de la Méditerranée que nous tirerons demain une certaine fierté de contribuer, en tant que nord-africains, à l’avancement du monde.

Mais tout n’est pas définitivement perdu. Merci Apulée (4) !

A.U L.

Notes :

(1) Canailles : des gens méprisables ou considérés comme tels. Personnes malhonnêtes, sans moralité… (définition du Larousse) 

(2) Alexandre-Ahmed Djouhri est un homme d'affaires français d’origine algérienne, ayant flirté avec le banditisme dans sa jeunesse, qui fut lié à Nicolas Sarkozy. Il est recherché par la justice française qui le soupçonne d'être impliqué dans un possible financement libyen de la campagne présidentielle de ce dernier en 2007. C'est à ce titre qu'il a été interpellé en janvier dernier à l'aéroport londonien d'Heathrow (GB). L'individu de 59 ans est toujours sur le sol britannique, mais placé sous contrôle judiciaire en attente de son extradition vers la France. (BFMTV.com)

(3) Alexandre Benalla, français d’origine marocaine, adjoint du chef de cabinet d’Emmanuel Macron, chargé de la sécurité ; licencié pour usurpation de fonction et violences sur des citoyens lors d’une manifestation à Paris.

(4) Apulée (en latin Lucius Apuleius, en berbère Afulay) né vers 123 à Madaure, actuelle M'daourouch au nord-est de l'Algérie, décédé probablement après 170 est un écrivain, orateur et philosophe médio-platonicien. Sa renommée vient de son chef-d'œuvre, le roman latin Métamorphoses, également connu sous le nom de L'Âne d'or. Il est considéré comme le plus grand écrivain africain de langue latine et le précurseur mondial de l’écriture romanesque (Les Berbères célèbres, M. Akli Haddadou, éd. Berti, Alger 2012).
 

Auteur
Aumer U Lamara, écrivain.
 

Ajouter un commentaire