Aller au contenu principal
Body

Polémique

Cevital/Djelloul Achour (PDG de Serport) : à quoi joue Bouteflika ?

Djelloul Achour doit être dans ses petits souliers. Il a soutenu dans une déclaration à la presse entre autres que les équipements de Cevital bloqués au port de Skikda n'était pas dédouanés. Cependant dans un courrier rendu public sur les réseaux sociaux et Tsa, Said Benikène, DG exécutif du groupe Cevital, a réagi documents à l'appui. Ce qui remet en cause les assertions de Djelloul Achoura, ancien patron du port de Bejaia et désormais PDG du Groupe Services Portuaires (Serport).

Pour Cevital, qui avance ses arguments, les conteneurs importés via le port de Skikda et bloqués, ont été bien dédouanés le 8 juillet. Ils n’ont été repris que le 18 juillet, soit 10 jours après leur sortie du port.

Le document D10 dûment tamponné par les douanes, le bon à enlever autorisant la sortie des équipements du port après leur dédouanement et la quittance de paiement des droits de timbre faisant foi, Saïd Benikène, le DG de Cevital, démonte les déclarations de Djelloul Achour. Les faits sont têtus.

Renversant ! Dans un pays qui fonctionne normalement, on n'empêche pas un homme d'affaires d'investir pour créer des richesses. Mais chez nous, on préfère ceux qui cultivent l'évasion fiscale, vivent au crochet des contrats publics, cultivent l'affairisme à la petite semaine...

Disons les choses telle que l'opinion les a comprises depuis belle lurette. Dans ce conflit qui remonte maintenant à un paquet d'années, M. Djelloul Achour peut se passer des arguments recevables puisqu'il n'est qu'un simple exécutant de directives venant inévitablement du clan au pouvoir.

Pourquoi et en quoi donc cette usine gêne-t-elle autant en haut lieu ? Surtout qu'Issad Rebrab, patron de Cevital, a précisé qu'il ne fait pas de l’implantation de l’usine au niveau du port une exigence incontournable. n'a-t-il pas proposé début 2017 que l’unité soit lancée dans un terrain privé acquis à l’extérieur du complexe. Ce qui bat en brèche l'argument avancé en haut lieu pour bloquer le projet.

Alors pourquoi, depuis, cette usine n'arrive pas à avoir les autorisations nécessaires ?

Il est manifeste que les Bouteflika, sans doute pour le grand bien aussi de quelques hommes d'affaires connus comme étant proche de la proche régnante, entend étouffer le groupe Cevital, même au risque d'envoyer au chômage 20000 Algériens et se passer du premier exportateur hors Sonatrach.

La preuve ? Même le premier ministre est incapable de donner une réponse claire quant au blocage de ce grand projet industriel de trituration de graines oléagineuses. 

Auteur
Yacine K.
 

Commentaires

Permalien

Tout le monde sait que c'est Said Bouteflika qui bloque ce projet de Cevital pour ne pas nuire au monopole de ses amis Kouinef.

Permalien

C'est clair net et précis. Djelloul ACHOUR a la capacité l'insolence et l'outrecuidance mais non les compétences de mentir. Il n' a même pas eu l'intelligence de vérifier si les conteneurs ont été dédouanés ou non. Les preuves matérielles apportées par le directeur exécutif de CEVITAL confirment bel et bien l'Idiotie, la mauvaise foi , l'incompétence de ce ACHOUR.

Permalien

Mr Rebrab est puni par le rancunier Bouteflika parce qu'il refuse de se soumettre et surtout parce qu'il n'avait pas financé la campagne électorale de notre empereur marocain .

Permalien

La ou les réponse (s) à ces obstacles dressés à la face du groupe CEVITAL sont d'une évidence à faire crever la logique elle même. A quoi bon faire semblant à se demander, fouiner et chercher des explications à ces blocages là où elles ne sont pas. Il faut appeler un chat par son nom et dire les choses crûment à savoir que les entraves dont fait l'objet ce groupe industriel sont d'ordre politique et sous tendu par des considérations ségrégationnistes, régionalistes voire raciales. En clair, on ne veut ni de la réussite d'un capitaine d'industrie Kabyle non KDS ni qu'il investisse en Kabylie. Ainsi, certains Kabyles en retard d'une guerre sont fixés sur le sort que le pouvoir central d'Alger veut réserver à la Kabylie et ne pourront à l'avenir ni justifier leur passivité ni dire qu'ils ne savaient pas. Les employés du complexe de V'gayeth ex--Bougie et leurs commanditaires doivent aussi cesser de croire au père Noël en estimant pouvoir influer sur les décisions du pouvoir avec l'organisation de simples marches de protestations. On ne supplie jamais son bourreau par contre, on tente jusqu'au diable pour s'en échapper. Ces employés doivent se rendre à l'évidence que ce problème de bras de fer entre le régime en place et leur patron est de nature éminemment politique et non point économique, administratif ou juridique. Dès-lors il faut une solution tout autant politique, et à ce moment là chacun devrait savoir à quoi s'en tenir en la matière. Tout le reste n’est perte du temps et agitation stérile. Le comble dans cette affaire c'est que le pouvoir joue sur du velours en se permettant le luxe de s'en prendre à REBRAB en agitant un grand KDS devant l'éternel, le nommé Djelloul ACHOUR. Ce dernier s'acquitte tellement bien de sa sale besogne qu'il il a honteusement été promu au poste de P-DG de SERPORT après avoir été à la tête du port de V'gayeth. Le pouvoir, fidèle à ses manœuvres diaboliques, veut réussir l’exploit de régler son compte à la Kabylie tout en s’adossant à certains Kabyles pour faire le sale boulot à sa place. Il s’en sortira à moindre frais tout en démontrant que les Kabyles ne sont pas assez matures pour se prendre en charge comme certains d’entre- eux le prétendent. La Kabylie, tout comme l’Algérie, est à la croisée du chemin concernant son avenir.

Permalien

Quand des lois sont bafouées par des personnages masqués cela veut dire tout simplement que l'état, ses institutions et ceux qui les représentent sont aux ordres d'entités illégales et illégitimes ce qui mettent le pays entier en danger, parce qu' ils défendent des intérêts autres que nationaux !
Les hommes de loi devraient réagir en interpelant la républiques c'est à dire les hommes censés veiller à la conformité des lois ! IL EST TEMPS DE STOPPER CETTE GABEGIE QUI MÈNE LE PAYS À LA DÉRIVE.

Permalien

Y a-t-il des lois et des hommes de loi ?

Permalien

La seule et l'unique solution est l'indépendance de la Kabylie. C'est avec le temps, que tout le monde commence à comprendre que finalement, le MAK et le GPK ont vraiment raison. Aucun développement n'est possible pour un peuple sans couvrir entièrement sa souveraineté. Depuis 2001, c'est ce que fait le MAK pour libérer le peuple Kabyle de ce colonialisme qui ne dit pas 'officiellement' son nom. L'Algérie est une création et invention de lala FAFA (la France), et tout ce qui est français va très mal en Afrique et c'est avec le temps que toute création français en Afrique va s'effondrer. Donc, le tour de cette entité arabo-islamique appelée Algérie, créée par la France va bientôt s'effondrer et tous ceux qui la soutienne avec.
Vivement l'indépendance de la Kabylie.
Vive le MAK et l'ANAVAD "GPK" qui nous allument et qui nous donnes de l'espoir ... Les Kabyles ne sont pas contre le reste des peuples de l'Algérie, mais ils veulent être eux mêmes des Kabyles chez eux en Kabylie, et de sauver ce qui reste de la Kabylie avant qu'elle soit emportée par l'effondrement de cette création (Algérie) de la France.

Permalien

les bouteflika sont les usurpateurs de la fonction présidentielle dans ce pays sans loi ni fois ?.le zerdi d'el mouradia et sa fratrie voleurs et corrompus , usent et abusent du frangin mort vivant pour colonisé le pays à leurs profits et ceux de leurs lèches bottes : kouninef, hadda la moche , ben hamadi et d'autres mafieux ?. Ils bloquent le projet de CEVIAL pour quelle raison ?. outahya le premier minus lèche cul , il fait quoi pour que CEVITAL, puisse continuer son projet pour la bien du pays ?. ce minable du serport pour quoi il n'à pas bloquer l'inmportation de drogues qui empoisonne nos jeunes ?. Donc , il est un des responsables mafieux importateurs de cocaïne ?.

Permalien

c'est quoi les graines oléagineuses et c'est quoi leurs trituration?
si les douanes n'ont pas encaissés le payement des droits de douanes (quelque soit la raison) ils sont en droit de dire que le dédouanement n'est pas fait,
et si cette marchandise n'est pas dédouanée, il suffit de la dédouaner, donc lancer la procédure de dédouanement et payer les droits, et ça sera réglé, et pas besoin d'en faire une histoire,
et pour l'implantation de l'usine quelque part il faut une autre procédure, il suffit de la suivre, si c'est pas au port ça sera ailleurs,
et ça sera réglé et pas besoin d'en faire une autre histoire,

Permalien

Qu'attendre du mafieux ramené d'OUJDA sans domicile et sans travail et ayant toujours vécu au crochet de la république bananière algérienne et cela même durant sa soi-disant traversée du désert mais avec l'argent qu'il a détourné des caisses consulaires depuis 1966 jusqu'au jour où il a été découvert par la cour des comptes.

Là, tout est clair, le nain BOUTESRIKA aide sa famille bienfaitrice KOUNINEF en sabotant CEVITAL car les KOUNINEF sont en train d'implanter une usine identique à celle de CEVITAL à JIJEL.

Que peut bien répondre un OUYAHIA qui n'est là que par le bon vouloir de son "excellence toz et hacha BOUTESRIKA" ainsi que les autres ministres serpières? Rien. Nada. NIet...

Un mafieux avec un un drapeau et un troupeau de 40 millions d'agneaux qui ont peur de mourir alors qu'ils sont déjà morts.

Le cauchemar des ...riens n'a pas fini de grossir et ce n'est pas demain la veille de sa fin.

Les héros sont morts, les vaillants sont morts durant la révolution et les khoubzistes et les lâches ne cessent de grossir les rangs d'une population de zombies qui sont contents que l'on leur enlève pas encore le pain.

Permalien

Les arguments avancés par le PDG de l'EPBejaia, promu PDG de tous les ports siont autant fallacieux que diffamatoires. Car comment peut-on imaginer que ces équipements soient sortis du port de Skikda sans avoir été dédouané. Au début, le motif du refus apposé au groupe CEVITAL par Mr le PDG du port de Bejaia fut le refus d'implantation au niveau du port. Pour quels motifs? Le complexe de CEVITAL de BEJAIA est bien implanté depuis 1998 sur les quais du port et Monsieur le PDG était à cette époque cadre de l'EPB, au courant donc des concessions accordées à ce Groupe. Puis, voyant cet argument battu en brèche, il change d'arguments, passant d'un projet qui n'aurait pas obtenu d'autorisation( REBRAB aurait donc décidé de réaliser une usine pirate) à des équipements qui n'ont pas fait l'objet de dédouanement. La question qui mérite d'être posée: est ce que Monsieur le PDG de l'EPB ou de tous les ports a reçu dérogation pour décider du sort d'un projet qui n'est pas le sien. Pourquoi ces dépassements aussi grossiers que ridicules ne sont pas corrigés? A qui profite ce crime car c'en est un?

Permalien

Les Economies d'entreprises libres peuvent permettre à l'offre et à la demande individuelles de fixer les prix et la production. Et l’emploi et le revenu fiscal, etc.
Les Économies de commandes ont leur production par les décisions d'un gouvernement central, qui peut également fixer les prix des marchandises pour le consommateur par les mêmes méthodes. Ici, c’est les subventions et les grossières cosmétiques financières.
Ces 2 types d’économies font désormais école séparément ou mixées a des proportions diverses dans le monde.
En Algérie comme dans les pays de l’ancien bloc socialiste/communiste malgré l’effondrement et la chute des économies planifiées, les reflexes et bonnes vielles habitudes sont toujours de mises. Ce qui motive ou du moins renforce ces adeptes de la planification, en plus de cette tendance à l’oligarchie et / anarchie, est principalement cette idée qui habite toutes les classes dominantes du pays depuis l’avènement du pétrole. Ceci ne pourrait pas être plus clair que quand cet ex premier, technocrate de nature affirmait dans cet autre article avec vigueur que l’Algérie est RICHE.
Moi à mon humble avis, je dis que l’Algérie n’a jamais et ne sera jamais riche ou du moins au sens où ce monsieur bon représentant de cette classe dirigiste et ses collègues l’entendent.
L’Algérie est modeste en tout mais plutôt riche en possibilités d’entreprenariats. C’est par le travail de tout un chacun-ne, qu’elle pourra sortir de ce marasme. Imaginons ces milliers et centaines de milliers (moi je dirais millions) de jeunes de l’informel intégrés dans les sphères officielles quelles que soient leurs activités, a l’exception bien sûr du Pénal.
Imaginons quelques centaines de Rebrabs ; on y arrivera mais seulement dans une atmosphère de liberté d’entreprise et non de blocage des ports. Tanger Med n’est pas loin et bientôt l’Europe obligera l’Algérie à ouvrir ses frontières. Un port est seulement une porte cochère et son gardien n’a normalement pas droit à la parole, ou du moins pas autant qu’un entrepreneur. L’Europe, très consciente de la menace des mouvements de populations se doit d’obliger l’investissement local au moyen du micro entreprenariat. Et ce faisant comme par enchantement, de ces millions d’entrepreneurs émergeront les futurs Rebrabs, améliorant par la même, l’emploi et la fixation au sol de ces millions d’entrepreneurs avec leurs employés-es.
Pour conclure, plus on restreint ces entrepreneurs, grands et / ou petits, plus on retarde cette échéance salvatrice de la démocratie, sans laquelle aucune richesse n’est possible encore moins durable.

Permalien

Quoi qu'il arrive il faudra pour cette maffia rendre des comptes et personne ne pourra dire je ne savais pas. Les tontons macoutes d'aujourd'hui deviendront à coup sûr les poules mouillées de demain.

Permalien

Voila la decadence de l'Algerie. Depuis que ce nain est parachute president. Avec un bagage scolaire de la terminale non terminee . il a mis notre pays a genoux s'appuyant sur les coups bas et la ruse que lui a appris sa maman du hammam qu'elle tenait.
Pauvre Cevital qui croyait encore employer plus de gens.
Au fait d'ou vient ce Kouninef . De toutes manieres il ne fera long feux car il s'apparente a un chiatte qui a besoin de sponsors.
Je pense que l'on doit pas se taire et laisser faire cette bande de voleurs.

Permalien

J'espère que cette affaire ne poussera pas la population de la région à rallier le courant dru MAK. C'est grave et je dirais encore plus grave parce que les conséquences seront trop graves. Aucun étranger sérieux, en dehors des mafiosis, n'osera investir dans ce pays où des administrateurs appliquent leur propre loi et non celles de la république. Ceci sera le prétexte, un éventail du dey, pour entamer la suite de la révolution de 54 qui n'est pas encore achevée sauf que cette fois ci n'échappera seul que atouil lamare....

Permalien

Bonjour

es ce que vous voulez dire que cevital est une victime a pleurer ?
je vous rappel que quand cevital importer le sucre pendant plus de 20 ans sans aucun concurent es ce que cela vous a fait reaair messieurs ?
ne venez surtout pas nous dire que vous etes victimes de ceci ou cela .....surtout pas ...
merci

Permalien

Ceux qui sont cessés veiller sur l'intégrité territoriale du pays doivent bien peser les dangers encourus par le pays par la faute d'une gouvernance qui ne semble plus avoir les commandes en mains !
beaucoup de signes montrent que le pays perd peu à peu ses leviers institutionnels.
Il est temps d'agir afin de ne pas justifier certaines velléités de scissions.
L'histoire des états unis est un exemple de consolidation d'unité nationale. Ces velléités ne pouvaient se manifester dans un pays fort, légitime ayant comme premier souci la liberté d'expression, le libre choix de ses représentants, son développement, son progrès et le bonheur de tous ses habitats. il y a un manque d'intelligence flagrant à l'égard de cette mosaïque sociale ou ethnique que forme l'Algérie. Attention à son morcellement !

Permalien

Tout est dit par les journalistes et les commentateurs. J'ajouterai juste que dans un Etat (malheureusement, nous n'avons pas un), les acteurs qui sont derrière cette cabale anti-createur de richesse, seraient poursuivis pour trahisons. Au Canada, mon pays d'accueil, pour avoir refusé d'investir pour aider à la création d'une cinquantaine d'emplois dans une petite ville, la décision de l'entreprise d'État est passé au peigne fin avec des debats entres acteurs des 2 bords face à des journalistes. Les 2 avaient des arguments discutables. Et enfin, le porte parole de l'entreprise d'État, n'a pas fermé les portes, car sensible à la création d'une cinquantaine d'emplois. Pas100.000 emplois, juste 50. Une province ou le taux de chômage avoisine les 5%, le meilleur en Amérique du nord. Traitres sont ceux qui bloquent toute bonne initiative de l'Algérie. Quant aux Kabyles de services (les Bokhos -celui qui trahi Jugurtha), rira bien qui rira le dernier. Vous n'aurez jamais un sommeil paisible.

Permalien

si cette histoire c'est pour favoriser un autre opérateur, c'est pas grave,
Rebrab pourra partir en tunisie, et y installera son usine, comme on aura deux usines de turifa machin truc, l'une en algérie et l'autre en tunisie, et si celle de l'algérie ne donne pas de résultats satisfaisant il y' aura celle de rebrab en tunisie qui pourra exporter vers l'algérie, et en plus les tunisiens profiteront eux aussi,
c'est pas la peine de sortir de si sir pour comprendre, mais faudra voir si les tunisiens n'ont pas déjà ce type d'usine, sinon y a malte ou la croatie, qui sont pas si loin, et leurs chefs sont des dames charmantes, pourquoi se faire de la bile de graines oliéagi machin pour rien?

Permalien

Monsieur BONJOUR, personne parmi les commentateurs n'a dit que CEVITAL est à pleurer mais ils disent, dans leur majorité, que ce qui se passe n'a pas de sens et que la méthode utilisée par les représentants de l’état relèvent du banditisme et des hors la loi où la justice qui devrait être saisie ou s'auto-saisir est complètement écartée. dans un pays qui se respecte le ministre concerné doit s'expliquer avec preuves et arguments à l'appui ainsi si Monsieur Rebrab est en porte à faux il sera sollicité par l justice algérienne pour s'expliquer sinon il aura droit de demander dommages et intérêts au profit de ses sociétés, ses travailleurs et les services d’impôts. Donc ceci n'a rien à voir avec monsieur Rebrab en tant que rebrab ou parce que il s'agit d'un citoyen de JURJURA mais simplement une question de principe qui concerne une entreprise qui investie, créé des emplois pour des jeunes et réduit la facture des importations, et non une entreprise qui importe la mayonnaise, les chiffoune est des voitures montées à 99% pour leur gonfler les roues et serrer les durites et placer les phares pour dire qu'ils font le montage........................

Permalien

celui qui fait barrage et blocage à rebrab est le fils d'un caid le général harki touati (KDS) qui soit disant en retraite et qui agit dans l'ombre en donnant des derective à prendre à said bouteflika pour bloquer touts les projets de CEVITAL.qui lui (touati) circule en toute liberté en kabylie.

Permalien

Vous vous rendez compte de la gravite' de ce que vous dites? Les pays que vous citez, ne sont ce qu'ils sont que parce que leurs citoyens ont vire' a la porte, les intrus d'entre-eux qui nuisaient a l'interet general. Ici, c'est pire, boutertoura & Co., sont des ETRANGERS acetee terre, meme si NATIFS du system. Foutre dehors le system, c'est les foutre dehors et vis-versa !!!

Permalien

ce n'est pas les graines qui sont bloque'es, celles-ci poussent en Algerie seme'es par des Algeriens sur la terre de leurs ailleux, depuis avant le debut des temps. C'est une questin de Machines, l'outillage ! Mais en effet, Cevital dispose de terrains ailleurs que dans le port pour installer l'usine - a proximite' des regions ou ces graines sont produites, c.a.d. proches des Agriculteurs. C'est la competition par Dra3 !!! Le bon sens, dit que le mieux a faire est d'autoriser des competiteurs a Cevit machinisal, de sorte qu'il n'y ait pas de monopole, mais aussi une alternative, aussi bien aux Agriculteurs comme au Personnel, qui valorise les prix et les salaires. Un machiniste certifie' et experimente' voit necessairement son salaire monte, faute de quoi, il risque de partir... vers la competition. Quand le salaire du machiniste monte, tous les autres montent...

Permalien

Cette histoire de Cevital avec le clan des mafieux n'est qu'une autre dans la suite du feuilleton que ce pouvoir inique et illégitime impose à la Kabylie particulièrement. Cependant, cette fois-ci elle fait coup double, d'une part elle sape un entrepreneur insoumis à la camarilla et d'autre part elle plombe une région qui a toujours été visée par la secte tlemçano-oujdienne. C'est la vieille animosité de 1963 entre Tlemcen et Tizi Ouzou qui se prolonge, comme à l'époque des concours inter-cités de la chaine III de la belle époque, avant l'avènement des mœurs bédouinisés, de l'inculture, de la ''plouquerie'' et de la bigoterie institutionnalisée. Dans ces temps où Tizi gagnait toujours ses confrontations de culture générale en finale contre Tlemcen. Ces gens aux commandes aujourd'hui ne sont que des pleutres, versés dans la flibuste affairiste, enveloppée de la roublardise, la fourberie et la sournoiserie. Ils n'ont aucun courage pour affronter la vérité en face, ils se cachent derrière les subterfuges et l'esbroufe. Les coups tordus portés à la Kabylie se comptent en multitude : D'abord la taxation, pourquoi c'est à Tizi où est appliqué le plus haut taux de taxation commerciale et d'affaires ? Y a t-il un pilote ou un con-table pour spliki ?
Rappelons-nous l'usine Saidal devant être construite à Tizi, l'assiette foncière prête, travaux de VRD débutés, pour voir finalement le projet délocalisé et l'usine implantée à Constantine, capitale de la culture arabobards. La subvention du PNUD versée à la Kabylie dans le cadre d'un projet de gestion environnementale, suite à un travail à souligner d'élus du RCD, je crois, qui ont constitué le dossier et ont en assuré le suivi, pour voir à la fin ladite subvention détournée par le pouvoir inique vers Boughezoul ! Ya Ddin qessam c'est du pognon venant d'une institution internationale, même pas de leur poches ! Il y a le cas de l'Institut français dont on refuse l'ouverture sous la fallacieuse question sécuritaire. La liste est trop longue... dans la constante d'étouffement économique de la Kabylie, afin de la vider de sa population et de sa résistance au pouvoir mafieux. Pensons au projet d'autoroute et de ses soi-disant pénétrantes vers Tizi ou Bgayet. Pensons aux projets de tramways partout dans les grandes villes, sauf Tizi et Bgayet. Mais on ne peut passer sous silence comment la camarilla du Nain et de son Lombric tapi en arrière ont porté atteinte à la Kabylie avec toute la haine qui leur est propre. Rappelons-nous du grand projet de complexe industriel et grand port en eaux profondes à Cap Djinet de Rebrab. 30 000 emplois prévus pour ce hub qui aurait pu être un poumon économique. Le projet a été bloqué par le Nain lui-même et certaines de ses composantes projetées accordées à leurs amis émiratis (complexe sidérurgique de Bellara (Jijel) et le port lui-même à Hamdania (Cherchell) contre toute logique, l'emplacement ne s'y prêtant pas à ce projet, en plus d'être un site archéologique reconnu, mais au diable ''el athar, ce ne sont pas des athar misèrelmane'' fait que... qu'est-ce qu'on s'en fout! D'ailleurs, une étude réalisée par un bureau anglais sur la réalisation éventuelle d'un port en eaux profonde confirma que le site le plus approprié à ce type de projet est Cap Djinet. Mieux que ça on a consenti aux chinois qui ont entrepris les travaux du port à Hamdania, une souveraineté sur les lieux de trente-cinq ans (gestion du port), c'est ce qu'on appelle de la ''Izza wa karama'' ! Voilà la haine et la nullité de cette raclure qui squatte l'Äne-j'ai-ri jaune comme un chinois. Si certains espèrent encore des fleurs de ce pouvoir de malfrats, ils peuvent continuer à rêver en couleurs. Ce ne sont que les mosquées et autres zozoteries fanatiques islamiques qu'on encourage et dont on force même l'implantation, genre cette foutaise de madrassate d'alphabétisation pour femmes, une façon d'inoculer le virus de l'arabo-musèlement forcené. Ceci n'est qu'un petit portait de la Ripouxblik dimoukhratik ou Régence du Dey Si Abdeqa 1er et ses janissaires. Sous la gouverne du Dey Adeqa le pays est devenu un des plus arriérés de la planète, ceux qui ont voyagé le moindrement peuvent en témoigner, qui ne produit que des barbus ca-ïmams , de l'hypocrisie, des mosquées et de la propagande de l'âge du silex, dont le machisme culturel se défoule sur les femmes, exhibe avec éclat ses gonflettes phallocratiques à défaut de modernité, de savoir et d'émancipation; qui va vers une catastrophe plus démesurée, avec des conséquences apocalyptiques, avec une démographie ahurissante et aucun contrôle des naissances, because c'est hram suivant la doxa islamokhorotos. Dans cette contrée de tag 3la men tag, arabe et mizilmane confirmée où personne ne peut habiter un logement qui ne soit doté d'une double-porte métallique blindée, avec des verrous gros comme la massue de 3azrine, dont les fenêtres sont parées de barreaux dignes des pénitenciers, dont tous les voyants sont au rouge, on continue de pérorer sur les réalisations de la chatte de Schrödinger et préparer le 5e mandat ! Awthet agejdur !
DR

Permalien

Il faut provoquer un réveil national contre cette pègre qui est en train de faire école chez nous.
Voyez comment des truands se partagent des parcelles de territoires. Trottoirs, plages, etc…au point de recourir au meurtre.
Allons-nous laisser accepter le vol de notre pays pays par ces prédateurs qui ne craignent plus personnes. Il ne faut pas être super intelligents pour comprendre que leurs protection se situe à des niveaux bien haut ! Sinon pourquoi dans un cas pareil, un chef de gouvernement reste de marbre. Son ou ses chefs lui disent "Pas bouger".
Heureusement que Mr. Rebab n'a pas d'ambitions politique….
D'autre part cette impensable 5e mandat, devrait inciter les institutions à se poser des questions…
Notre président est malade, on ne l'entend plus, on le voit presque plus, il ne travaille plus en conseil des ministres, sinon à des occasions très rares. TOUTE LA QUESTION EST LÀ ! Nous constatons que le commandant du bateau ne réagit plus à toutes les dérives scandaleuses de ces derniers temps !

Permalien

Les jaloux vont crever de jalousie. Rebrab ne cherche pas l'argent,il en a plus que la banque d'Algérie!! C l'Algérie qui est sabotée,et la région de bejaia,àvec le silence complice des partis,du fce za3ma organisation patronale ( de souteneurs). Meme le coran condamne le silence complice devant l'injustice,les le d'ongles c pire. Cevital n'a jamais eu monopole du sucre,c une calomnie de raciste,de plus le prix du sucre est réglementé. Cette histoire finira par causer des dégâts imprévisibles.

Ajouter un commentaire