Aller au contenu principal
Body

FOOTAISES de Meziane Ourad

2022. Gagnons-là puisque nous sommes des Fennecs !

Mea culpa. Bien sûr que c'est Umtiti, un Camerounais arrivé dans le cinquième arrondissement de Lyon à l'âge de deux ans, qui, d'une tête démente a envoyé la France  en finale. Il l'a mise en orbite. Cette France pleine d'orgueil et rarement triomphante a de fortes chances, cette fois-ci, vingt ans après y avoir été guidée par Zidane, de voir son vaisseau se poser sur les Champs-Elysées.

J'ai écris Varanne Raphaël, fils de Gaston, le Martiniquais parce qu'il a éclaboussé cette rencontre face à la Belgique  de sa classe.

Mon cerveau en était plein, il l'a occupé tant il a rayonné dans sa surface. Comme a brillé cette jeune équipe française pleine de rage positive, depuis le début de cette étonnante coupe du monde. Ces enfants qui ont poussé dans les halls des barres des cités me parlent. Ils sont pétris de volonté, de détermination, de conviction, mais aussi d'humanité.

Pogba vient de dédier la victoire de ses potes en demi-finale, aux douze gamins de Tham Luang, en Thaïlande, et à leur entraîneur. Treize footballeurs qui, par une incroyable ironie du sort, se sont retrouvés prisonniers sous terre, dans un labyrinthe inondé par les eaux durant les deux premières phases de ce Russie 2018 ! 

Ils ont été enterrés durant dix-sept jours. Leur condition physique et l'abnégation de leur éducateur leur ont permis de survivre et de se tirer d'affaire. On les appelait les "sangliers sauvages", c'est, pourtant, les biens domestiqués et professionnels plongeurs thaïlandais, aidés par quelques étrangers, qui les ont sauvés. Une coupe du monde se jouait en Russie, un drame lié au football se déroulait, en direct et en simultané, en Thaïlande.

Pogba a une pensée, au beau milieu d'un moment extatique - la qualification pour une finale de mondial - pour ces jeunes qui étaient sur le point de périr. Il sait d'où il vient. De la forêt guinéenne, tout entière mobilisée depuis le 14 juin. 

M'Bappé n'a pas fait moins. Il a convaincu bon nombre de ses coéquipiers de verser leurs primes à des associations communautaires ou caritatives à l'issue de la compétition.

Ces jeunes ont de la mémoire. Contrairement aux nonagénaires qui dirigent notre pays ou, plutôt devrais-je dire, ne le dirigent pas, puisqu'il dérive à vue depuis l'indépendance, et qui se livrent à de sauvages batailles pour ramener les quelques miettes que laissera Bouteflika lorsqu'il sera parti.

L'inénarrable Ould Abbès, notre "médecin humanitaire" vient nous raconter ses guerres vécues sous les tentes avec un stéthoscope à la main dans différentes régions du monde. Il dirige le Front de Libération nationale, le parti fondé par des héros aujourd'hui disparus, souvent assassinés. Que nous a-t-il parlé de ses exploits dans le maquis algériens et des balles qu'il aurait tiré contre l'ennemi qu'il passe son temps à vilipender ? 

Certains lecteurs ne sont pas loin de me traiter de nostalgique de "l'Algérie française". J'avoue que j'ai aimé aller chez les pères-blancs et me retrouver sous la coupe de maîtres d'école aux noms à consonance française au lendemain de l'indépendance. Il m'ont appris à lire, écrire et compter. Ils m'ont appris le respect de mon prochain. Ils m'ont expliqué la décence et l'humilité. Ils m'ont inculqué le goût de l'effort Et ce mot, désormais désuet : le respect. 

Non ! Je ne suis pas nostalgique, sinon du football algérien, du temps où il ressemblait à une fête. Tous les stades d'Algérie étaient des salles de spectacle. Driassa, Chaou, Guerrouabi, Aït Menguellet, Akli Yahyaten Saâdaoui et bien d'autres y étaient diffusés sur des phonographes sonorisés avant les coups d'envoi et pendant les mi-temps. Des zerdas infinies, jouissives ! Les Algériens s'aimaient en ce temps-là.

C'est, depuis que les Egyptiens et leurs voisins moyens-orientaux ont commencé à nous livrer des "malles de kif", comme le disait si bien mon ami Lounès Matoub, que tout s'est gâté.

C'est, depuis qu'on nous a imposé de transcrire tout ce que nos pauvres cerveaux avaient amassé durant plusieurs années, en arabe, que tout est parti en vrille. Depuis que le "x" est devenu le "sin". 

Foutaises ! On a brûlé, en plein vol, les ailes des enfants des paysans qui découvraient dans les décombres de la France coloniale des indices qui pouvaient les guider vers le savoir. Quelques-uns ont réussi à passer à travers les mailles des filets. Ils auraient pu sauver l'Algérie. On les a chassés. On a gardé Kamel "le boucher" et ses sbires installés sur les minbars des mosquées qu'il a financées. On sait depuis longtemps que les islamistes sont des bazaris. En 1990, lorsqu'ils avaient raflé les communes d'Algérie, ils avaient installé des paillotes payées avec une patente de 1 000 DA (moins de 5 euros) où ils vendaient des strings, de la sardine ou du melon.

Depuis ils ont appris. Ils bannissent les buveurs de vin et bénissent les fumeurs d'herbe. Ce sont des narcotrafiquants. Les satellites qui gravitent autour du pouvoir l'ont bien compris. Ils s'allient à eux et avec eux, vomissent les démocrates diabolisés. Encouragés à partir. Condamnés à l'exil.

On tourne en rond. La revue "El Djeich" rappelle à l'Algérie l'indivisibilité de l'Algérie. A-t-elle besoin de cacher son jeu et de sceller le nom de Ferhat Mehenni, le président de l'Anavad, qui revendique l'indépendance de la Kabylie ? Entre humains censés et intelligents, il est de tradition qu'on se mette autour d'une table et qu'on discute. Même l'inimaginable revendication du leader d'Imazighen Imoula doit être posée, doit être entendue. Il a des choses à dire, à proposer . Il a tout tenté, avant de prendre le maquis, dans les salons de cette Europe qui lui ouvre quelques portes.

Qu'on l'écoute.

Je reste, pour ma part, à l'écoute de la FAF. La coupe d'Afrique, c'est pour bientôt. Alors Quieroz, Halilhodzic, Renard, Benmadi ? 

Faites vite Monsieur Zetchi, je sais que nous allons rater la CAN. Je souhaite, quand même qu'on aille en novembre 2022 chez nos frères qataris. Ils nous haïssent. Ils savent que nous ne sommes pas arabes. Alors pourquoi ne pas lancer ce défi ? Gagnons cette coupe, dans leur désert, puisque, parait-il, nous sommes des Fennecs.

Image retirée.

Auteur
Meziane Ourad
 

Commentaires

Permalien

Tu vois à 3ammi meziane, ce qu’il y a d’extraordinaire dans ce petit espace de démocratie appelé matindalgérie, c’est que l’argument reste toujours supérieur à la vindicte gratuite ! Et, en termes d’arguments, tu viens de nous en mettre une sacrée couche !
Walakine, avoir le regard constamment figé sur le rétroviseur de nos belles années nous condamne à ne pas écouter cette jeunesse qui souffre de l’autre côté de la méditerranée ! Que faire pour la sauver ? Faut-il fabriquer des bouées pour tous les rapatrier vers cette maman la France que nous avons combattu et qui pourtant nous nourrit, ou faut-il les encourager à rester et accepter leurs sorts d’éternels colonisés ?
Ma question est peut-être déplacée, je n’en sais rien ! Toujours est-il que…regarde bien, toi le féru de football, ce que cette jeunesse laissée derrière nous hurle, match après match, à Bologhine, au 5 juillet ou ailleurs…
https://www.youtube.com/watch?v=XCTc-Qsr3Us
Ils souffrent ces jeunes ! qu’ils vivent à Alger ou en Kabylie, emportés par les paroles imparables du groupe Ouled El-bahdja et d’autres qui savent résumer la désespérance du p’tit peuple, comme l’avait fait Ferhat M’henni en son temps !
Un autre exemple de désespoir :
https://www.youtube.com/watch?v=2IbUQBL6O44
Honnêtement, ça me fout le moral à zéro de voir cette jeunesse pleine d’énergie réduite à consumer cette énergie dans des stades au lieu de la canaliser sur des pistes constructives ! Mais bon, n’avons-nous pas tous fuit parce que justement on ne permet pas aux constructeurs de construire un monde en phase avec le monde de la Vie, en totale opposition au monde de la Mort que nos connards de dirigeants s’acharnent à bâtir ?
Un monde du vivant qui se doit de vibrer en phase, et de vénérer le monde de la mort et du cimetière avant d’avoir appris ce que vivre veut dire, quelle race de mutants peut bien imposer cela à ses propres enfants, sinon celle qui adore un prophète pédophile, ya eddine rabhoum ?
Tu vois à 3ammi meziane, décodé en large, en travers, en diagonale, en 3D, notre problème a un seul nom, il s’appelle ISLAM ! Nos dirigeants de pacotilles s’y accrochent pour perpétuer le pillage, comme au temps de la hidjra de mecqua illa elmadina !
Tout le reste n’est que vocabulaire….
Et, entre nous, si La France remporte la coupe dimanche, nous serons contents ! et si la Croatie gagne, nous le serons aussi ! Ce serait un peu de revanche des petits loups que nous sommes face à la grandeur arrogante de notre petite maman !
Cheers, en attendant dimanche !

Permalien

Apres avoir lu ton paragraphe sur Ferhat, je suis rassuré que Dda Meziane Ourad est resté lui meme, surtout en ces temps ou le pouvoir et ses services secrets aient mis les bouchées doubles pour contrer les indenpendantistes Kabyles a leur tete Mas Ferhat, et faire croire que les Kabyles sont Algeriens et n'adherent pas au projet de l'independance de la Kabylie, en utilisant tout les moyens dont il dispose y compris des Kabyles lettrés qui se croient intellectuels, souvent anciens moudjahidines du MCB( eh oui ,il y'en a) dans des tirs croisés en esperant le ralentissement du deferlement de l'independantisme Kabyles.
Mais je veux les rassurer et leurs dire qu'ils perdent leurs temps. Le peuple Kabyle, le MAK et le GPK ont des cadres et des strateges capablent de mener le combat. Et l'inimaginable revendication du leader d'Imazighen Imoula verra le jour. La Kabylie retrouvera son independance perdu en 1857.
Evidemment chacun est libre de contribuer ou non, et la Kabylie sait reconnaitre les siens.
Un point sur lequel je ne suis pas d'accord avec vous a Dda Meziane, moi je ne supporterai pas l'equipe dans laquelle ses joueurs dedient leur victoire au monde Arabe ( c'est leurs droit). Je supporte notre equipe nationale Kabyle et je supporterai toute equipe africaine qui dedira ses exploits a l'Aficain, Kabyle que je suis.
Nous en avons fini avec l'algerianité et l'Algerie terre arabe (voila a quoi est reduite tamurt umazigh) .
La Kabylie d'azzeka (lendemain), l'Algerie d'a.z.zeka (tombe).
Kabylement.

Permalien

Les Francais ont comme mascote animal un COQ! les Allemands et Americains, un Aigle! les Algeriens ont choisis un petit renard peureux appelle Fennec, specialise dans les vols de poules!!!
Vous voyez ce que je veus dire ?

Permalien

Très joli commentaire et très juste . Merci monsieur

Permalien

Y3ani a Meziane, Je ne dis pas a Dda ni a mmi parce que tu pourrais être mon arrière petit fils, je plaisante, car j’ai vu ton qamum quand tu as quitté l’ingiri pendant les "années lumières", et que tu jouais au Michel Ange , tu me rappelais ma poufiasse d’existence, mais bon, comme Quelqun n’aime pas qu’on filsdupauvrise j’arrête là mon entame pour en venir aux faits

Je n’ai pas la prestance ni d’ailleurs l’élégance de Madani pour te dire combien janimar du foot et j’aurais attendu patiemment la fin de ce calvaire pour te dire mon désarroi si j’avais pu me contenir Mais si je continue à me contenir sans braire ma janimarité je vais exploser.

Permets-moua donc de déplorer que le fou’tball profitasse de ton talent car tu l’as anobli … en quelque sorte, même si nous autres , moua et Godot, nous en avions eu aussi notre part , concomitamment.

Laisse-moua d’abord te dire combien j’ai apprécié ton talent de commercial , car comme VRP du foot tu as été exceptionnel. Mais pas que comme VRP du foot. Comme anesthésiste aussi. Athane kichi enni il est parti hiberner en antarctique pour ne pas avoir a ne souper que du foot min el fedjri illa
l3icha. Je le plains pour 2026 quand on ira le faire yechi at home.

Wamma ba3d

Je n’irais pas dire que le foot c’est l’opium du peuple, mais kamim. Car si je le faisais vous allez m’opposer ces qualités récréatives. Qualités récréatives, mon luc ! t’as déjà gouté à la kriek Bellevue nagh à l’éKu 28 ? Le cannabis aussi , le LSD, sont récréatifs.

Nighak a Meziane, le foot a toutes les propriétés d’une drogue et d’une religion. Et ce qu’il y a de redoutable en lui comme pour ces drogues dont la religion c’est son côté aliénant.

La seule différence c’est que, excepté les religions , toutes les drogues sont interdites. Et celles qui sont autorisées , l’alcool et le tabac, sont vendues avec des avertissements : « à consommer avec modération » ou « fumer tue ».

Mais bon , cuisinées par un maitre queue ( queue, je ne sais pas) , par un gastronome comme toi les couleuvres n’ont pas été difficiles à avalées kamim. Moua ça m’a permis de pratiquer le trou normand pour les avaler.

Ow, Quelqun ? Jidi le « trou normand ». Nagh t’es niçois maintenant ?
Ar thin enagh a Madani.

Permalien

Au pays-usine des zombies.
"Ouled El bahja "
“Un monde du vivant qui se doit de vibrer en phase, et de vénérer le monde de la mort et du cimetière avant d’avoir appris ce que vivre veut dire…” ……. Une expression lourde de sens ! En effet, l’enfant innocent commence sa “vie” par apprendre qu’il va mourir.
Donc chez les bédouins khorotos, il n’y a que deux événement importants dans l’existence d’un être: Sa naissance et sa mort. Entre les deux, il y a normalement un espace temps appelé “VIE”. Si cet espace est éliminé comment l’enfant affrontera la vie, la réalité ? Comment l’enfant pourra il penser, réfléchir ou créer au présent ? Si la vie, donc le present n’existent pas alors pourquoi s’occuper de l’innovation et du savoir, de la propreté autour de soi, du respect et de la tolérance ? L’enfant est formatté pour que la notion de “vie” est supprimée dans son sub-conscient. Il végéte dans un tunnel noir et sans fin, entre le “haram” et le “halal” ou l’horizon n’est que la mort. Quand l’être est plus interessé par la mort que par la vie, comment pourra-t-il vivre parmi les vivants ? Tous les vivants lui paraitont comme des démons. Voilā pourquoi nos enfants ont eté sacrifiés, abusés pour être finalement détruits par la religion qui ne prêche que la mort et la fin. Le résultat: La violence, les maladies pshychiques, le déséquilblre mental, le refoulement sexuel et cerise sur le gateau islamique, le suicide direct ou sur des embarquations de fortune car leur capacité a résister a ce refoulement qui prend la forme d’un volvan en ébullition a atteind la limite du tolérable. La religion et la drogue sont les outils, par excellence, et les plus prisés par les dictateurs car l’être ne peut plus se prendre en charge;il devient un zombie perdu et n’attend que la mort. Ainsi le dictateur pourra vivre en toute quiétude et pourra dormer sur ses deux oreilles. C’est comme cela que se raconte notre courte histoire qui a commencé en 1999. La preuve est visible partout. Elle saute même aux yeux.

Permalien

encore une bourde "issendiaq nelkif" c'est ait menguelet pas matoub

Permalien

JE REVIENS ENCORE SUR CE FORUM pour poster mon espoir PARCE QUE JE VIENS ENFIN DE LIRE QUELQUE CHOSE QUI M'A FAIT énormement plaisir et qui confirme que je ne suis pas fou de contester l'identité algérienne qui 'a été collée au dos par la France et ses complices arabes.ses précédants envahisseurs deTamzgha ,terre de mes ancètres.

.VOILA LE PASSAGE DE VOTRE ECRIT qui me reconforte A MASS MEZIANE.

"On tourne en rond. La revue "El Djeich" rappelle à l'Algérie l'indivisibilité de l'Algérie. A-t-elle besoin de cacher son jeu et de sceller le nom de Ferhat Mehenni, le président de l'Anavad, qui revendique l'indépendance de la Kabylie ? Entre humains censés et intelligents, il est de tradition qu'on se mette autour d'une table et qu'on discute. Même l'inimaginable revendication du leader d'Imazighen Imoula doit être posée, doit être entendue. Il a des choses à dire, à proposer . Il a tout tenté, avant de prendre le maquis, dans les salons de cette Europe qui lui ouvre quelques portes.

ON A TOUS,TOUT TENTE AVANT DE FAIRE NOS VALISES POUR L'EXIL .PERSONNELEMENT J' AI VERSE DES LARMES DE CROCODILE AU MOMENT DU DECOLLAGE DE L'AVION AIR COUCOUS A DAR EL BEIDA.
On a tenté en vain de nous convaincre que ce pouvoir assassin allait un jour ou l'autre entendre notre désaroi et revenir à la raison .
Helas il est revenu à la raison mais à quelle raison? la raison du plus fort pardi !! Il a tranquillement continué à jurer par son Allah omni corrompu ,que l'Algérie était terre arabe et nous sommes ainsi devenus des éternels èmigrés tout comme nos frères de là bas sont devenus ,eux aussi, des éternels colonisès comme le dit si bien mass Kacem qui, comme moi a bouffé de la vache enragée depuis 62 pour avoir eu à subir un exil forcé injuste de plusieurs décenies .
Je vais bientôt boucler la 5emedécennie Oui cela fait 50 ans (un demi siàcle)que j'attend patiemment que ce pouvoir de merde ouvre les portes de mon "Algerie ,Algérienne et Amazigh" ou a défaut ma kabylie . Il ne l'a pas fait c 'est trop tard. maintenant je suis devenu partisan du divorce je ràpudie cette àpouse pute nommée algerie qui m'a trahit.
Helas, après ce long et douloureux parcours d'exilé ,il n'y a plus d'Algérie dans mon coeur, je l'ai vomit je l 'ai consommée dejà, j'ai fimit par la haire ,malgré moi, autant que je hais ses dirigeants e 62 a ce jour.

Qui osera à présent m'en vouloir ,si un jour je decide de rejoindre Le Mak ?. Serais je quand même qualifié de traitre aux yeux de ces colons de Zeralda qui sont plus voraces que ceux de la mitidja?
Franchement ils me font rire quand ils nous traitent de séparatistes alors que ce sont eux qui se sont comnduits comme söparatistes en votant dans une salle de cinema une pseudo constitution qui declare " TERRE ARABE" le pays de mes abcètres Yugurtha et Massinissa .

Thanemirth à Meziane et Kacem qui ont trouvé les mots qu' il faut au moment qu 'il faut etqui nous fournissent les pièces qui manquent à notre jeunesse kabyle pour finir la construction du puzzle qui libérera la kabylie des griffes bédouines. Moh arwal.

Permalien

Quelques reflections pêle-mêle.

Ameẓyan écrit: Certains lecteurs ne sont pas loin de me traiter de nostalgique de "l'Algérie française".
Loin de là, mais il s'agit en premier lieu de marquer la distinction entre le régime/État colonial de la France qui a commis des atrocités et les francais en géneral. Certains francais ont fait du bien en Algérie. Certains ont même participé activement du côté de la révolution au prix de leur vie.

Ensuite, il s'agit de reconnaitre qui est sa vraie maman.
Les pères-blancs vous ont inculqué des valeurs humaines importantes. Ils vous ont appris à lire et à écrire. Mais en français. N'auriez-vous pas du apprendre à lire et à écrire dans votre langue maternelle, la langue de votre vraie maman?
N'est-ce pas quand même triste de passer toute sa vie sans pouvoir lire et écrire dans sa langue maternelle?

Ameẓyan écrit: Les Algériens s'aimaient en ce temps-là.
J'en doute et je suis de cette génération-là.
Est-ce que, par exemple, Slimane Azem était diffusé?

Ameẓyan écrit: Je souhaite, quand même qu'on aille en novembre 2022 chez nos frères qataris.
Depuis quand les qataris sont nos frères? J'espère que c'est de l'ironie.

Pour le reste, bien écrit et basé sur la réalité.
Au plaisir de vous lire un jour dans votre langue maternelle.

Permalien

Au secours ,aidez moi a comprendre ces arabes algériens svp. Comment arrivent ils à d'une part, à déclarer que les algériens sont tous des Amazighs et 'dautre part,se vanter que l'Algérie est terre arabe dans le préambule de la constitution : N' est ce pas affirmer une chose et son contraire..Sont ils des gens normaux ?ou des fous a interner à joinville ?

Permalien

Alors pourquoi ne pas lancer ce défi ? Gagnons cette coupe, dans leur désert, puisque, parait-il, nous sommes des Fennecs.

Permalien

je ne vois pas pourquoi om accuse les Pères Blancs de n'avoir pas enseigné les valeurs humaines
qu'ils ont enseignées a Meziane ,dans en langue Tamazight :Les peres blancs auraient du selon certains reveurs officialiser la langue tamazight bien avant l 'independance ?,n'etait ce plutôt pas le devoir et l'obligation des arabes, nos pseudo frères de combat libèrateur, de le faire ?
Voila 56 ans que nous attendons que ces faux frères le fassent .Ils ne sont interessés qu'a nous imposer dans la pseudo langue divine de momoh le pedophile leur obscurantisme et autres valeurs de décheance morale ,en particulier la danse du ventre ,le kif, la coruption ainsi que l'art et les techniques d'égorgement des enfants et des femmes.

Permalien

@je ne vois pas pourquoi om…
Tu n'as pas (encore) compris: c'est aux amazighes qu'il incombe d' imposer leur langue. C'est toi qui rêve en comptant sur autrui, arabe ou autre, pour le faire. C'est la responsabilité de tout(e) amazigh(e) d'apprendre à lire et à 'ecrire dans sa langue.

Il faut bien le lire le commentaire dans "Reflections", adressé à Ameẓyan, pour pouvoir faire une réplique pertinente . Le commentaire parle d'apprendre à lire et écrire en Tamazight, et non pas d'apprendre les valeurs humaines dans cette langue, comme tu as écrit. Ceci dit, les valeurs humaines n'ont pas manqué à cette civilisation plusieurs fois millénaire.

Ajouter un commentaire