Aller au contenu principal
Body

Langue kabyle & Bureautique

Sortie imminente de la suite logicielle bureautique LibreOffice avec le pack linguistique kabyle

Pour accompagner les producteurs de contenus en langue kabyle, étudiants, enseignants, chercheurs, auteurs et autre usagers, l’équipe localisatrice des outils numériques destinés au large  public, annonce la prochaine sortie de la suite bureautique LibreOffice en langue kabyle et sera disponible pour les plateformes Windows, Linux, mac OS.

Le kabyle sera (si les plans sont respectés) disponible  à partir de la préversion 6.1 RC1 vers la fin du mois de Juillet. Un lien de téléchargement de la version kabyle sera communiqué plus tard sur les réseaux sociaux.

L’appel est donc lancé à la communauté pour découvrir la solution dans son interface très originale en langue kabyle mais surtout participer dans l’effort de correction, stabilisation et poursuite de la localisation des 24% restant. Le travail n’est jamais fini !

Un autre chantier colossal attend aussi l’équipe des volontaires kabylohones. Il s’agit de la localisation du site dont les travaux se poursuivent encore pour accompagner la sortie des versions finales. Le site de la fondation LibreOffice sera décliné lui aussi en langue kabyle. Les travaux se poursuivent sur une autre plateforme en ligne que nous publierons prochainement. Il décrira des généralités sur la suite logicielle et quelques orientations pour le grand public.

Les fichiers d’aide sont aussi dans le pipe des projets de l’équipe localisatrice. Ce projet est extrêmement grand et nécessite l’implication de plusieurs contributeurs sur plusieurs mois voir des années. Nous souhaitons que l’équipe se renforce d’avantage en nous rejoignant sur la plateforme de localisation se basant sur Pootle, une solution de traduction elle-même disponible en langue kabyle depuis plus de deux ans. La plateforme de localisation de LibreOffice est disponible à l’adresse: https://translations.documentfoundation.org/kab/

Les contributeurs peuvent participer sur les trois projets  suivants :

LibreOffice 6.1 est la prochaine version officielle candidate, LibreOffice master est la version en préparation, LibreOffice  Online représente la suite bureautique en Cloud.

LibreOffice est une suite équipé de six applications :

  • Writer : éditeur pour le traitement de texte, équivalent de Ms Word.

  • Calc : Feuilles de calcul, équivalent de Ms Excel

  • Impress : éditeur de présentation, équivalent de Ms Power Point

  • Draw : éditeur d’image

  • Base : Système de gestion de base de données

  • Math : éditeur de formules mathématiques et d’expressions scientifiques.

Les travaux de localisation en langue kabyle de LibreOffice ont été lancés depuis plusieurs années, le manque d’adhésion de la communauté, dû probablement au manque de communication nous a retardé. La localisation s’est basée sur les  travaux de nos spécialistes, publiés depuis les années 70s à ce jour. Le processus de correction et de stabilisation sera encore long, jusqu’à fixation définitive des expressions et lexique employés pour les rendre uniformes avec le langage employé sur d’autres solutions localisées par la même équipe ou d’autres équipes.

Nous rappelons qu’à côté de l’interface kabylisée, un travail de correction orthographique a été lancé depuis plusieurs années par Dr Kamel Bouamara du DLCA de Bgayet, assisté techniquement par Mr Paul A. et aidé par une équipe d’académiciens du même DLCA. Ce correcteur orthographique pour la langue kabyle, se base sur le dictionnaire Issin publié par Mr Kamel Bouamara. Le correcteur baptisé, Imseɣti n tira n teqbaylit est disponible gratuitement pour téléchargement à cette adresse : https://extensions.libreoffice.org/extensions/tira-n-teqbaylit ce qui permettra aussi de corriger l’orthographe de textes notés en kabyle en utilisant une solution dont les interfaces sont disponibles en kabyle.

Le projet Libre Office est ouvert à tous. Tout le monde peut rejoindre l’équipe pour apporter son aide, que ce soit pour la correction des erreurs de langue ou le signalement des bugs rencontrés dus à la traduction, via l’outil Bugzilla disponible à cet effet. Nous souhaitons bien sûr un feedback rapide sur nos pages VK et FB où la communauté kabylophone discute des projets localisés, en cours ou encore planifie d’autres projets en vue et d’autres informations utiles à la communauté.

Nous remercions tous ceux qui nous ont accompagnés durant ces longs mois pour voir enfin ce projet aboutir. Nos remerciements vont surtout aux localisateurs qui n’ont lésiné sur aucun moyen pour arriver à cette première version, en attendant l’adhésion de plus de contributeurs et je cite : Slimane Amiri (Co-administrateur de la locale kabyle), Fares Bensadi, Massinissa Hamidi, Merzouk Ouchène, Nabil Semaoune, Yasin Bouklif, Yazid Iflis, Mhenni Xalifi et Farid Alem.

M. Belkacem

Ingénieur informaticien et Consultant ERP

Administrateur de la locale Kabyle Chez Mozilla, LibreOffice, VK, Evernote

Contributeur à la locale kabyle du projet CLDR d’UNICOE

 

Auteur
Mohammed Belkacem
 

Commentaires

Permalien

Longue vie à ce projet de numérisation de la langue kabyle qui mettra indéniablement un coup d'arrêt à son déclin sous les coups de boutoir de l'entreprise orientale d'arabisation des pré-carrés islamiques, d'une part, et de la mondialisation effrénée, d'autre part. Nous devrions tous nous investir dans ce projet ambitieux.... Th'anemirth.

Permalien

maintenant vous parlez de la langue kabyle , mais lorsque vous cherchez des postes d’enseignement et des autres privilèges dans tous les wilayas du pays et pour faire de la politique , et vous parlez de la langue amazigh, ca c'est de l'hypocrisie que tous le monde connaissent de vous , c'est pourquoi, les Amazigh libres ont refusé de marcher avec vous , mais mettez dans votre tetes que vos plans ne vont pas se concrétisé parce que l'histoire on la connait par cœur, et l'histoire Massinisa ,youghrta , Ben badiss , Ben mhidi , Malek ben nabbi c'est nous .

Permalien

Le correcteur orthographique mentionné dans l'article, qui est basé sur "Issin", un dictionnaire plein d'arabismes et de mots utilisés seulement dans la région de Vgayet et avec une notation réductionniste ( beaucoup de phénomènes phonologiques sont ignorés). Personnellement je ne l´utiliserai pas et ne recommenderai pas son utilisation.
Il y a d'autres correcteurs de Tamazight qui sont potables, basés sur des dictionnaires plus complets et disponibles sur internet.
Il suffit de faire une recherche sur google avec "correcteur ortographique en ligne tamazight"

Permalien

On constate que dans la liste des noms des localisateurs:
1) il n'y a aucune femme;
2) il n'y a aucun linguiste ou traducteur avec une formation dans les langues en question.
Alors que ce n'est pas des projets pour informaticiens sans formation et comp'etence linguistiques.

C'est l'une des raisons pourquoi la qualité des localisations est horriblement médiocre.
L'autre raison c'est que l'auteur lui-même qui supervise ces projets n'a aucun souci de qualité dans le travail. Pourvu qu'il médiatise son nom pour des bénéfices personnels. Sur le chemin il fait travailler les autres gratuitement et massacre la langue de Mammeri.

Permalien

Pourquoi on nous casse la tête continuellement avec de la publicité et des appels à collaborer dans des projets dont les résultats ne serviront à rien sauf pour satisfaire l'égo d'une personne?

Qui c'est qui va utiliser ces outils?
Combien de gens peuvent lire et écrire dans cette langue?

Pourquoi procède-t-on de manière si illogique en mettant la charrue avant les boeufs?
Pourquoi on ne concentre pas d'abord les efforts à apprendre à lire et écrire cette langue correctement?
Parce que tout ce qui importe c'est l'apparence? On est loin de se relever ainsi.

Permalien

Attention n'allez pas sur VK et Facebook comme vous incite l'auteur de cet article.
Les gens sont en train de fermer leurs comptes Facebook pour tous les problèmes de sécurité qu'il y a avec la protection des données. Un jugement récent de la Cour Européenne complique encore plus les choses. Celui qui crée un compte est co-responsable juridiquement des infractions à la légalité.
VK est encore pire de ce point de vue.

Permalien

L'auteur demande de l'aide dans ces projets, alors il doit présenter son CV pour que chacun puisse juger s'il est compétent et si on peut lui faire confiance pour lui donner notre temps gratuitement.

Permalien

Je suis d'accord avec le commentateur de "l'histoire c'est nous".
On sent l'hypocrisie et les sous-développement mental dans la démarche.
Une langue que nos ancêtres ont partagé et toujours appelé Tamazight devient du jour au lendemain "une tribu en arabe" (qabayil)!
C´est une erreur stratégique qui nous isole et aliène nos frères et soeurs amazighes dans tout le territoire de Tamazgha.

Permalien

Par M.Belkacem
Pour ceux qui disent pourquoi le kabyle et non pas tamaziɣt.

Le NLP et les corpus linguistiques:

Le NLP n'est pas de la littérature. Le NLP est une discipline qui marie plusieurs sciences exactes. Le NLP implémente des programmes informatiques se basant sur des notions mathématiques et statistiques pour réaliser des algorithmes informatiques traitant les langues humaines selon les règles de la linguistique à travers des corpus et un ensemble de règles de la langue codifiées pour une usage technique.

Le algorithmes ne peuvent pas traiter un corpus Cocktail du genre corpus berbère contenant toutes les variantes du berbère en raison de:

1- Un jeu de phonèmes (donc de graphèmes) extrêmement important.

2- Ecart phologique, morphologique et grammatical entre les langues berbères.

3- Ecart lexical.

Ces écarts, si l'on considère que que le berbère représente un caractère d'unicité, ne méneront nul part, à moins que l'on produise une langue de labo.

Cet esprit d'unicité de la langue, s'il persistera, il va tout simplement nous retarder, voire rendre impossible l'intégration des langues berbères sur le numérique.

Le désir des berbéristes d'emboiter le pas aux nationalistes arabes ( certainement héritage idéologique issu du jacobinisme à la française) nous conduira vers la production d'une langue mort-née à l'image de l'arabe dit académique utilsé uniquement dans les mosquées. Et pire encore, politiquement, l'échec sera une occasion pour les détracteurs des langues berbères de continuer le résistance et socialement, un justificatif aux locuteurs de continuer de croire que les langues berbères ne sont bonnes que pour l'addaynin.

J'ai consulté un corpus de phrases "berbères" de 108000 entrées pour le reprendre et l'exposer sur Common Voice, introduites dans Tatoeba, une fondation hébergeant des corpus ouverts, ce qui est une initiative très louable et encourageamnte, et je tiens à remercier les initiateurs et les contributeurs. Ces corpus sont destinés aux divers traitements automatiques.

Pour les exploiter, il faudra faire le tri et c'est très difficile sur un corpus de plus de 100 000 phrases de plus de 15 parlers berbères très disparates.

Pourtant, Taotoeba a ouvert la voie à toutes les langues du monde codifiées dans ISO 639-3 et non pas ISO 639-2. Contairement à ISO 639-2 dont fait partie le Kabyle mais pas toutes les autres langues berbère, ISO 639-3 quant à lui, est ouvert à toutes les langues berbères dont le Chawi, le Mozabit, le Tergui, le Ouergli, ....etc. Ces langues sont toutes codifiées dans cette norme que Tatoeba utilise.En tout cas, un projet de corpus Kabyle est inimitié sur cette plateforme. La locale kabyle sera bientôt ouverte.

Il est temps de produire des corpus segmentés sur la base des parlés pour pouvoir analyser mieux et produire de bons traitements.

L'unicité de la langue ne fera pas de nous des citoyens unis. L'union est daans la justice, le droit, la citoyenneté. Elle n'est ni dans la langue, ni dans la religion.

Permalien

M. Belkacem ne sait pas lire ou feint de ne pas comprendre ce qu’il lit et détourne la question des commentateurs pour rabacher et divaguer sur des impertinences.

Aucun commentateur n’a demandé à M. Belkacem de travailler sur l’unification des variantes de Tamazight. Dieu nous en garde!

Mais on a demandé que quand il se réfère à la langue de Mammeri qu’il n’utilise pas le terme péjoratif “kabyle” inventé par les colonisateurs, mais plutôt Tamazight. Car c’est ce terme autochtone que nos ancêtres utilisaient avant que les colonisateurs leur imposent le nom de “kabyle” renvoyant sournoisement aux tribus arabes. Hanoteau écrivait en 1906 dans son livre intitulé ”Essai de grammaire renfermant les principes du langage parlé par les populations du versant nord du Jurjura et spécialement par les Igaouaouen”:

“Nous connaissons aujourd’hui ces groupes sous les dénominations, arabes pour la plupart, de Kabyle, Chaouia, Chelouh, Beraber, Zenatia, Beni Mzab et Touareg.
Aucun de ces noms n’appartient à la langue des peuples qu’ils désignent. Plusieurs de ces peuples, cependant, les Kabyles par exemple, les ont adoptés et ont oublié leur nom national. Mais, partout où les populations berbères ont été à l’abri du contact et de l’influence arabes, elles s’appellent : Imazighen ou Imajaghen, pluriel de Amajegh, chez les Touareg du Sud, et Imouchagh, pluriel de Amachegh, chez ceux du Nord. “

Alors prenez note une bonne fois pour toute. Arrêtez de vous humilier et débarrassez-vous du fardeau colonial.

Permalien

Les projets sont ouverts. Tout le monde peut apporter sa touche. Connectez vous sur les réseaux sociaux pour vous aider via des tuto, vidéos, formations à vous introduire dans ce beaux monde conjuguant nouvelles technologies et langue kabyle.

Ajouter un commentaire