Aller au contenu principal
Body

Disparition

Condoléances à Ferhat Mehenni

Suite au décès d'Anya Mehenni, la fille de Ferhat Mehenni, président de l'Anavad, l'équipe du Matin présente à ce dernier ainsi qu'à sa famille ses plus sincères condoléances et l'assure de toute sa sympathie. 

La levée du corps est prévue pour ce lundi 20 août à 11 heures au Funérarium de Drancy sis au 41-43 Rue Anatole France, 93700 Drancy, en région parisienne.

L’inhumation aura lieu mercredi 22 août au village de Maraɣna, dans Lɛerc des Illulen U Malu, à 37 km au Sud-Est de Tizi Wezzu.

 

Commentaires

Permalien

Mes condoléances les plus attristées à Mas Ferhat Mhenni et à ses proches.

Permalien

Toutes mes condoléances mon frère M'henni

Permalien

sera-t-il présent pour assister aux funérailles de sa fille

Permalien

Nos condolénaces les plus attristées à l'ancien.Encore ,une fois,le cartel de oujda et leurs donneurs d ordre les chefs képis indignes interdiront à ferhat,CE JUSTE KABYLE, d enterrer sa fille sur sa terre natale de l algérie algerienne la kabylie.
Jusqu'à quand cette effroyable hogra et humiliation coloniale?

Permalien

Am akken drus n tiyitiwin i tuγeḍ seg ifassen n Zzayer i k-yerran 12 n tikkal γur lḥebs. Adabu amesbaṭli, i rekḍen izerfan n wemdan, i ibedden s tikerkas, i k-yenγan mmi-k Ameẓyan. Ur ɛad yeḥla waggas (ljerḥ) n Umeẓyan, terna-d iman-is tmettant, i wakken ad ak-tawi yelli-k. Teqlaleḥ tassa-w mi sliγ s twaγit-a, am akken teqlaleḥ tassa-k, xas ẓriγ tugareḍ-iyi tissas, tugareḍ-iyi tabγest…

Amek i yezmer yiwen ad yessedhu win ad yerren timedlin γef yelli-s εzizen, win ad yernun yelli-s γur mmi-s, i s-yenγa ucengu azzayri, i wakken ad-t-ineqq yal ass ? Tefkiḍ wigad εzizen fell-ak d asfel γef tmurt n Iqbayliyen, kečč illan d baba-s n yal Aqbayli, akken nella nekkni d warraw-ik.

Ssarameγ-ak teγzi n tudert, a mass aselway, tesra-yak ayendin tmurt n Iqbayliyen. Mmuten warraw-ik di ssin, ad d-tlal tegduda taqbaylit s weγref-is ad yilin d tawacult-ik. Ad nili yis-k, ad tiliḍ yis-nneγ.

Ad ak-d yazen Ugellid ameqqran tabγest, ad ak-issaɣzef di leɛmeṛ, ad tinzeg tefsut-ik.

Ad yidir uwanek aqbayli, ad yidir weγref aqbayli.

Les mots me manquent pour lui exprimer toute la tristesse et la peine qui m'ont envahi lorsque j'avais appris cette terrible et atroce nouvelle.

Rien ne peut consoler un homme qui a déjà enterré son fils Ameziane, assassiné à Paris. Ce crime, dont il était à vrai dire la cible, car en lui tuant son très cher fils, on voulait son perpétuel assassinat, est resté impuni. Aujourd'hui, c'est sa fille Anya, qu'il a perdu et ce n'est pas dans l'ordre des choses de voir ses enfants partir les premiers mais je suis profondément convaincu que ce grand homme trouvera au fond de son intègre âme la force et le courage nécessaires pour surmonter cette épreuve.

Nous, souverainistes kabyles, sommes tous ses enfants et il est notre père. Il peut en être fier, car il fait partie de ces hommes qui comptent beaucoup plus d’enfants que ceux auxquels ils ont donné la vie. Nous sommes nombreux à partager sa douleur en ce moment de deuil et tenons à ce qu'il sache que nous sommes de tout cœur avec lui. Nous lui apporterons le réconfort auquel il a droit et que nous lui devons, car son engagement et ses innombrables sacrifices annoncent un printemps prometteur de la future Kabylie dont nous sommes d'ores et déjà nostalgiques.

Hambourgeoisement vôtre
Allas Ilelli

Permalien

Mes très sinceres condoléances puisse il trouver les ressources pour surmonter cette deuxieme épreuve

Permalien

Toutes mes condoléances les plus attristées a Mas Aselway. A cette douleur s’ajoute l’injustice du régime qui l’empêche d’accompagner son enfant a sa dernière demeure dans sa terre natale. Jusqu’à quand la kabylie acceptera t elle l’humiliation de ses enfants ??

Permalien

Le frère FERHAT- comme tous les gens de notre génération- a subi et affronté la hogra dans sa prime jeunesse: il n'avait pas déjà enterré dans son père mort les armes à la main à MICHELET loin de son village natal. Il a ensuite été jeté en prison - lui le fils de chahid- le jour anniversaire de l'indépendance du pays un certain 5 juillet 1985 pour avoir été l'un des fondateurs de la première ligue des droits de l'homme. Il a ensuite été frappé par la mort dans sa progéniture après l'assassinat de son fils. Il avait ensuite perdu sa mère sans assister à son enterrement et maintenant il vient de perdre sa fille aînée paix à son âme.

Qu'il trouve ici l'expression de mes sincères et de mes plus attristées condoléances.

Permalien

Mes plus sincères condoléances à M Ferhat Mhenni et sa famille. repose en paix Mme Ania Mhenni. Ferhat ne pourra pas hélas ! accompagner sa fille jusqu'à sa dernière demeure et on ne peut qu'exprimer la plus grande indignation contre le régime algérien maffieux et pourri.

Permalien

De tout cœur avec toi, AIlas Ilelli.

Permalien

Bien que je ne partage nullement ses idées politiques et que je le prefère de loin en tant que chanteur, il est difficile d y être insensible, nous sommes tous pareille face à la perte d'un être cher. Mes sincères condoléances à la famille Mheni ad t-yerhem rebi, c'est une bonne chose que l'enterrement puisse se faire en Algérie, la terre de tes ancetres.

Permalien

Toutes mes condoleances a toute la famille.

Ajouter un commentaire