Aller au contenu principal
Body

Dans un communiqué lu par Tayeb Zitouni

Le président Bouteflika : "vous êtes témoins des conflits qui déstabilisent notre nation arabe"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé dimanche un message à l'occasion de la journée nationale du Moudjahid, lu en son nom à Tébessa par le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni. En voici la traduction APS:

"Mesdames, Messieurs

En cette journée historique, l'Algérie commémore la journée du Moudjahid en reconnaissance aux artisans de l'indépendance de notre chère patrie et de l'affranchissement de notre valeureux peuple et en célébration des honorables stations historiques de la glorieuse Révolution de Novembre.

En cette date commémorative, je tiens d'abord à adresser mes salutations fraternelles et profondément respectueuses à l'ensemble de mes compagnons Moudjahidine et Moudjahidate en leur souhaitant bonne santé pour continuer à être témoins de la persévérance de l'Algérie sur la voie de la construction et de l'édification.

Je saisis également cette occasion pour me recueillir à la mémoire des Moudjahidine et Moudjahidate qui nous quittent, malheureusement, les uns après les autres, et ce, après avoir contribué à la libération de l'Algérie et à la reconstruction de son Etat altier.

De même que je tiens à adresser mes salutations fraternelles aux membres de l'Organisation nationale des Moudjahidine, mes compagnons d'armes, en souhaitant à leur auguste organisation davantage de réalisations au service de la mémoire de la glorieuse Révolution de Novembre et de la défense de l'histoire de l'Algérie combattante.

Mesdames, Messieurs

La date du 20 août coïncide également avec l'anniversaire de mémorables évènements historiques, à commencer par l'Intifada de notre vaillant peuple dans le Nord constantinois, qui par les sacrifices qu'il a consentis, a confirmé que la Révolution du 1er Novembre 1954 était véritablement la révolution de tout un peuple, un peuple résolu à libérer sa terre, un peuple dont l'Armée de libération nationale a été le solide bouclier pour briser les chaines du colonialisme.

Oui, mesdames et messieurs, l'Intifada du 20 août 1955 a été une admirable fusion entre nos vaillants Moudjahidine et nos valeureux citoyens, une fusion qui a terrifié l'implacable colonisateur. Ce sursaut a été également une preuve supplémentaire de la détermination de notre peuple à payer le prix fort pour le recouvrement de sa liberté.

Face à ce nouveau sursaut de notre brave peuple et à la bataille courageuse menée par notre Armée de libération nationale le 20 août 1955, le colonisateur s'est livré à une sanglante répression sans précédent, en utilisant toutes sortes d'armes par voie terrestre, aérienne et maritime. Une répression qui a atteint sa plus horrible manifestation avec le massacre dont a été le théâtre le stade de Skikda qui a vu le génocide de plus de 10.000 civils sans défense.

En commémorant cet anniversaire aujourd'hui que l'Algérie est indépendante, le devoir nous impose de nous recueillir avec déférence et respect à la mémoire de ces milliers, voire ces dizaines de milliers d'Algériens et d'Algériennes tombés en martyrs dans le Nord constantinois en priant Le Tout-Puissant de les rétribuer et de les accueillir en son vaste paradis.

Mesdames, Messieurs,

Durant la lutte armée et à un moment crucial de la glorieuse Révolution de Novembre, le Commandement de l'Armée de libération nationale a décidé de la tenue du congrès de la Soummam le 20 août 1956. Un congrès qui a réuni l'élite des dirigeants de notre révolution armée qui ont arrêté une charte traçant la route de notre révolution jusqu'à la victoire et mis en place une solide organisation de notre lutte armée et une structure politique permanente, venue en appui au bouclier politique de la glorieuse Révolution de Novembre, j'entends le Front de libération nationale.

En effet, l'organisation militaire adoptée par le Congrès de la Soummam a permis de donner un souffle nouveau et fort à l'Armée de libération nationale qui a ainsi renforcé sa présence sur le terrain et resserré l'étau sur l'armée coloniale.

La vaillante Armée de libération nationale, soutenue par le peuple dans son ensemble y compris sa communauté à l'étranger, avait contraint l'odieuse armée coloniale à acheminer plusieurs convois militaires vers notre pays pour maintenir sa présence dans une tentative désespérée fatalement vouée à l'échec.

Ainsi l'indépendance de l'Algérie a été acquise au prix de sacrifices d'un million et demi de Chahid et non sans une destruction barbare dont le point noir a été la sinistre armée secrète de colons haineux qui ont déversé leur fiel sur les civils sans distinction entre grands et petits, ni hommes et femmes.

Mesdames, Messieurs,

Certes, aujourd'hui nous jouissons des bienfaits de la liberté et de l'indépendance et des fruits du processus de construction et d'édification, engagé par notre vaillant peuple depuis plus de cinq décennies, un processus qui a enregistré un bond qualitatif et quantitatif les deux dernières décennies, et vous en êtes témoins, à travers tout le pays de son extrême sud à sa façade maritime et d'Est en Ouest.

Cependant, la liberté et l'indépendance, la construction et l'édification sont des acquis et des enjeux qui requièrent la mobilisation permanente, l'effort intarissable et même le sacrifice au service de la patrie.

Vous connaissez l'ampleur des défis qui continuent à se poser à nous pour satisfaire tous les besoins sociaux de notre peuple et pour construire une économie forte et moins dépendante aux hydrocarbures.

Vous êtes témoins des conflits qui déstabilisent notre monde contemporain et particulièrement notre nation arabe, et bafouent les droits économiques des peuples.

Oui, le droit à la liberté, à l'indépendance ainsi que le droit des peuples à vivre dans la stabilité et la sérénité sont devenus malheureusement une chose rare dans le monde arabe en raison des conflits et des crises épuisants pour nos potentialités, des conflits qui nous éloignent du devoir sacré qu'est la libération de la Palestine, la première des deux Qiblas et le troisième Lieu saint de l'Islam.

Pour notre chère Algérie, ces crises extérieures qui se jouent à nos frontières sont porteuses de dangers du terrorisme abject et des réseaux du crime organisé, deux fléaux désormais transfrontaliers.

Face à ces défis et à ces dangers, je vous exhorte, enfants de notre chère patrie, à suivre les pas de nos glorieux Moudjahidine et valeureux Chouhada, à vous mobiliser pour la poursuite de l'édification et la mutualisation de toutes les potentialités de notre pays et à renforcer l'édifice d'un front populaire solide afin de garantir la stabilité de l'Algérie et sa résistance face à toutes les manœuvres internes et menaces externes.

Nous avons renoué avec la stabilité, la sécurité et la sérénité au prix de lourds sacrifices durant la tragédie nationale, d'où le devoir de préserver ces acquis qui sont le socle essentiel et indispensable au parachèvement de notre projet socioéconomique.

Par ce front populaire solide, vous devez contrecarrer toutes les manœuvres politiciennes et tentatives de déstabilisation de nos rangs par des interprétations erronées ou en opposition aux préceptes de notre religion.

Vous devez également, grâce à ce front populaire solide, faire face à tous les fléaux et en premier lieu la corruption et la drogue qui rongent notre économie et notre société.

Dans le cadre de cette mobilisation nationale, je vous exhorte tous, enfants de notre chère patrie, à prendre exemple sur l'élite  de notre société, les éléments l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l'Armée de libération nationale, et les éléments des forces de sécurité qui consentent quotidiennement des sacrifices pour la sauvegarde de l'intégrité et la souveraineté de notre territoire national et la préservation de la sûreté et de la sécurité de notre peuple et de ses biens.

A l'occasion de cet anniversaire, je souhaite rendre hommage, en votre nom et en mon nom personnel, aux membres de l'Armée nationale populaire (ANP) et aux forces de sécurité qui continuent à donner leurs vies pour la lutte contre le terrorisme odieux jusqu'à son éradication avec l'aide du Tout puissant, et m'incliner à la mémoire des martyrs du devoir national.

Mesdames, Messieurs,

En vous adressant ce message à la veille de l'Aïd El-Adha, j'aimerais adresser à tous mes chers compatriotes en Algérie et à l'étranger mes vœux les meilleurs et souhaiter également à nos Hadjis un pèlerinage agréé par Allah et qu'ils l'accomplissent dans les meilleures conditions et retrouvent les leurs sains et saufs.

Gloire à nos valeureux martyrs

Vive l'Algérie".

Auteur
APS
 

Commentaires

Permalien

Pourquoi ne foutez vous pas le camp, chez vos frères et sœurs d'Arabie (je doute qu'ils vous acceptent), et enfin vivre dans votre nation arabe.
Laissez l'Afrique avec son Nord et sa culture méditerranéenne!
Dégagez avec votre tout puissant!

Permalien

L'Algérie est un pays Amazigh , dans ce pays nous nous sommes 40 millions d'Amazighs selon vos dires même,alors, en quoi sommes nous concernés par les problèmes de la nation arabe ,.

N'avons nous pas assez de poroblèmes chez nous et que font ces pays qui nagent dans les pétrodollars pour secourir econominotre peuple , qu 'ont ils faient pour nous durant lnotre guerre de libération ,durant la decennie noire quand nos villages et les refuges du Djurdjura de nos valeureux moujahidines étaient bombardés au Napalm par la 4 3m3 puissance mondiale.? ,

Par ailleurs vous avez toujours crier gaut et fort que notre pays adopte toujours une politique de non ingérence dans les affaires des autres pays,

Permalien

Qui se sent morveux se mouche,l'Algérie n'est pas arabe !!occupez vous de nos probèmes !!!

Permalien

Voilà ,donc,une phrase cinglante de la vérité coloniale de l'arabisme éructée par "cette maffia" qui écrit au nom de l indû chef d un état sous traitant d indignes chefs képis
" Des conflits qui déstabilisent LEURS NATIONS ARABES"
Au cas ou ces pauvres naïfs amazighs(kabyles,chawis,mozabites...et les autres comme a ath defla(ain),timouchent,babors,tihert qui cachent leur amazighité enfouie dans une "haine de soi" pour plaire à cette nation arabe qui les phogocyte colonialement)

Permalien

Lorsqu'on accordé le pardon aux precurseurs de Daesh comme les GIA ,MIA , FIS etc ...Sans justice ni pardon les germes de l'instabilité sont toujours présents

Permalien

Mille mercis ,pour une fois,à lematindalgérie qui,intelligemment,a fait l impasse sur des voeux de cette fête du pélérinage asiate durant laquelle des riviéres de sang de pauvres "êtres vivants"(agneauxs,moutons,bêliers) y sont déversées pour que le dieu des mahométans y soit glorifié!!
Des peuples amazighs ignares des "véritables tenants et aboutissants" de ce culte arabe et pris dans la frénésie d un refexe pavlovien qui les pousse à accomplir un rite qui n'a rien de "leurs us et coutumes "ancestrales amazighs
Le chemin de la lucidité commence par le premier pas que l on y met .Le matindalgerie a entamé cet honorable premier pas
Tanemirt nwen,sahitou,merci,thank you so much guys !

Permalien

Si vous bougez le petit doigt de révolte contre la hogra,la répression ,le déni de liberté citoyenne et l'état de déliquescence que nous,vos maîtres ,clan présidentiel et cartel de oujda avec nos kabyles et chawis de service et nos chefs képis donneurs d ordre,nos protecteurs, à qui nous sous traitant l algérie tombée dans notre escarcelle de "voyous en col blanc,en kamis et en treillis,NOUS VOUS ENFONCERONS DANS LA VIOLENCE INTRINSÈQUE de "notre chére nation arabe"
Y'a t il encore des "imbéciles amazighs" qui n ont pas compris?

Permalien

Durant la guerre de libération nationale, il y a eu environ 30 000 djoundis dans les maquis et à l'extérieur alors qu'il y a plus de 250 000 harkis dans les rangs de l'armée française et cela jusque vers la fin de la guerre.
Caresser dans le sens du poil, c'est bien mais avec modération et pas en mentant éhontément.
Passant sous silence, les marsiens que votre ami a élevé pour les besoins de votre cause commune inavouable au grade de "soldats" pour vous accaparer le pouvoir que vous ne voulez plus lâcher à ce jour.
En 1962, il ne restait que 5 000 maquisards sur tout le territoire algérien alors que sont parqués près de 27 000 au Maroc et en Tunisie que votre ami réservait à la prise du pouvoir en 1962. Les chars sur le dos desquels étaient rentrés les planqués de l'extérieur pouvaient desserrer l'étau sur les maquis de l'intérieur s'ils étaient utilisés à détruire les lignes électrifiés des frontières au lieu de les utiliser pour casser le peu de maquisards de l'intérieur qui étaient encore en vie en 1962.
Vous aviez assisté à tous les coups bas qu'a connu ce malheureux pays qui ne semble pas être le vôtre sauf dans vos intérêts.

Le terrorisme c'est bien vous et non personne d'autre qui a gracié les assassins des Algériens en leur accordant prêts, locaux, appartements et bien d'autres choses encore.

En 1962, le pays dépendait à 98% des hydrocarbures, en 2018, nous sommes toujours au même point.

La corruption, elle est le fait du système que vous dirigez et les CHAKIB KHELLIL, BEDJAOUI, BOUCHOUAREB, et tant d'autres sont de vos amis que vous protégez au lieu de les traduire en justice.
Ce sont vos amis qui introduisent la cocaïne et qui ont ruiné le pays dans l'import-import que vous avez institué en tant système de gestion privilégie dans le pays en bloquant les investissements de certains hommes d'affaires en avantageant ceux qui financent vos campagnes électorales et votre clan.

Ne mélangez plus entre l'ALN et l'ANP : la première a combattu pour libérer le pays et ses valeureux chefs ont été tous "donnés" par vos amis, la seconde protège le système colonial qui a remplacé celui existant en 1962.

Si vous vous sentez "arabe"' parler pour vous-même, je n'en fais pas partie et que dieu me garde de finir dans cette oumma faite d'assassinats, de crimes, de trahisons, de tyrannie, de gabegie et enfin de tous les maux du monde, pour vous en convaincre, il suffit de voir l'état dans lequel se trouvent tous les pays arabes actuellement: des tyrans qui volent et briment leur peuple, qui exécutent des femmes la veille de Laïd pour avoir dit la vérité sur l'état de leur nation, voila l'oumma que vous voulez encenser en caressant dans le sens du poil ceux qui ne cessent de nous insulter tous les jours.

Pourquoi, vous ne dites pas un mot de la condition des détenus du RIF, pourquoi vous vous taisez quand 'il s'agit des investissements de CEVITAL à BOUGIE, pourquoi, vous laissez condamner un innocent à 7 ans de prisons - je veux parler du bloggeur TOUATI- alors que vous-même vous avez invité un ancien milicien anti-FLN/ALN qui activait au vu et au su de tout le monde à CONSTANTINE - je veux parler d'ENRICO MACIAS?
Vous parlez des dangers de FAFA, des crimes de FAFA en vous laissant photographier et filmer en pyjamas dans un hôpital militaire et le plus prestigieux de France - le val de grâce- ?

Tout ce que vous dites n'est que pures contradictions avec la réalité que tous les Algériens voient et constatent sur le terrain.

En 2018, des Algériens viennent parfois aux mains pour des sachets de lait alors que vous vous payez pour une question de prestige une mosquée à coup de milliards de dollars.

Pour être cru et suivi, il faut donner soi-même l'exemple, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Je n'accepte pas vos voeux.

Permalien

On n'arretes pas de nous insulter, nous les Imazighen par des officiels a la sauce khoroto.
Ainsi donc la revolution algerienne avait quelque chose a faire avec la nation arabe ???? Le Congres de la Soummam s'est passe en Arabistan ! Rien a foutre de ta nation arabe , produit de la colonisation arabe.

Permalien

Mr le President Algerien Bouteflika a toujours été constant quand a sa vision de l'Algerie comme nation Arabe, reste a savoir si les algerianistes kabyles a leur tete Said Sadi vont avoir enfin le courage d'un Ferhat Abbas et rejoindre le camp independantiste Kabyle ou finir comme El Hajj.
Vive la Kabylie libre et independante.

Permalien

Déstabiliser la nation arabe et pourtant on reconnaît thamazight comme officielle je pense que cette reconnaissance est un mercure dans les yeux

Permalien

Wow, merci pour le link. Apprendre a des enfants d'egorger des moutons avant que ils ne passent a autre chosequand ils seront grands! Vous avez devivez ? Absolument repugnant toute cette culture de l'age de la pierre taillee. Pendnat ce temps les koufards s'apprennent a coloniser Marrs avec leurs technologies de pointe. Quelle farce.

Permalien

Je pense que vous vous trompez de peuple de nation et de lieu géographique monsieur le président . On n'est pas et on'est pas tenu d'être témoin de ce qui nous regarde pas, les peuples dont vous parlez nous sépare d'eux tout un désert et une mer. Mais on est témoin de ce qui arrive à notre pauvre pays, livré aux voleurs, violeurs, saccageurs, Charognards, aux dealers de drogue et des proxénètes et tout ça sous votre règne monsieur le président, l'histoire en retiendra que vous avez fait de l'Algérie de 1 million de chouhadas la risée du monde...sachez monsieur le président que je ne suis pas un arabe comme je ne suis pas français ni turc ni romain ni vandale ni byzantin mais je suis Un Algérien des montagnes des Aures, de jurdjura des ouancharisse, du hogar, des plaines d'elhathna et de ce qui reste de metidja. Sachez monsieur le président qu'on est en 2018 et non en 1950. J'ai rien contre les arabes ni contre leurs cousins les juifs mais j'aimerais juste qu'on me respecte et wu'on respecte mon identité que je n'ai pas choisie de mon gré, je veux qu'on respecte mon algerianete..c'est tout ce que je demande monsieur le président

Permalien

Pas en mon nom. Ni arabe ni arabisable. C'est dans la continuité du congres du caire, la gomme à la main, pour arabetiser la revolution berbére et en faire un appendice de la oumma arabe. Heureusement que la Kabylie l'avait bien compris à temps.
Gloire aux hommes de 1948 et des combattants ffs 1963 et ceux de 2001. Le MAK a raison, la rupture anthropologique ne peut etre cousue par l'islamisme..

Permalien

Heureux de constater que unanimement tous ,disent merde a cette pseudo nation Bougnoule la ouma preférée d'Allah selon ces mafieux.
Merçi au nain qui nous rèvèle au grand jour , et de surcroit,la veille de l'Aid que son coeur a bout de souffle ne bat encore. que pour la nation khouroutou . Nous LES 40 millions D' IMAZIGHENE , on peut crever biensure,car on est son dernier souci

Permalien

je ne pense pas que le terme "nation arabe" utilisé dans ce discours, fait référence à une quelconque race, il a plutôt une connotation géopolitique certaine, tout comme l’européanisme ou le mediterrianisme.

Permalien

Le clan illégitime d’Oujda, le pouvoir algérien ne veut pas entendre parlé d’algérianité ou d’amazighité ! Pour lui on est des arabo-musulmans et c’est tout ! Si le pouvoir sous Bouteflika, lui qui est connu pour haïr les kabyles, a fait quelques concessions hypocrites ces derniers temps sur la reconnaissance de la langue Amazigh, c’est juste pour qu’on leur foute la paix et qu’ils continuent le pillage du pays !

Il faut savoir que le nationalisme arabe, le panarabisme, l’arabo-islamisme ne remonte pas seulement à 1962 ! Il faut apprendre aux citoyens algériens qu’une certaine tendance de ce qu’on appelle le mouvement national se voulait exclusivement d'obédience arabo-islamique avant même l’indépendance. Elle était inféodée à l’Egypte et l’Arabie Saoudite notamment ! Cela s’est perpétué et accéléré dès l’indépendance. D’ailleurs la première mission des Ben Bella , Bouteflika, Boumediène, Mehsas, Boussouf, Ali Kafi, Ahmed Taleb Ibrahimi etc etc.. était d’étouffer complètement et totalement l’identité amazigh de l’Algérie et de minimiser la dimension patriotique algérienne des berbères, des Imazighen, surtout des kabyles ! N’oublions jamais pourquoi a eu lieu ce qu’on appelle « la crise berbère de 1949 » !!

Je veux bien qu’on me prouve que le "nationalisme arabe, le panarabisme, le panislamisme" de cette mouvance soit patriotique quelque part, mais une chose est certaine personne ne doit remettre en cause ni minimiser le grand patriotisme algérien des Imazighène , des berbères. Ils étaient de très grands patriotes, de grands combattants jaloux de l’indépendance de leur pays, l’Algérie !! Ainsi, il est historiquement connu et admis que le « nationalisme » de cette frange du mouvement national est d'obédience exclusivement arabo-musulmane, panarabique, panislamique qui rend douteux son « patriotisme proprement algérien » dans la mesure où cette mouvance et ce pouvoir pensaient plus à la Oumma Islamya, à la nation arabe, au nationalisme arabe, au panarabisme, à un enracinement au Moyen Orient et à la Péninsule arabique qu’à l’Algérie avec son âme méditerranéenne et nord africaine, son algérianité propre , son authenticité géographique naturelle !

Permalien

Bouteflika aggrave chaque jour son cas de personne têtue et sénile ! Il continue de parler encore de" nation arabe" , quand l’Égypte, le Maroc et l'Arabie Saoudite renoncent eux-même à cette dénomination ou cette appellation de "nation arabe" en s'alliant politiquement, géographiquement et économiquement à Israël !

Bouteflika pense que parce qu'en Algérie on parle arabe , on doit se considérer automatiquement et obligatoirement comme faisant partie de la "nation arabe", cet espace fictif, chimérique et dépassé ! C'est comme si on disait que le Québec français fait partie de la "nation française" au motif que la langue française y est usitée ! Quel entêtement maladif !

Permalien

Nous sommes témoins que tu est un parrain mafieux et tes fratrie gèrent le pays comme leurs propriété privée ?. L'Algérie n'à pas connu cela même pendant les 7 ans et demi de guerre de libération nationale ?.
Vous êtes la mafia d'Oujda qui à colonisée ce pays d'1500 000 Valeureux Chouhadas ?.

Permalien

Il a honte d'indiquer son lieu de naissance mais il est fier de se dire arabe.

Parlez pour vous-même et ceux qui vous ont coopté à la tête d'un pays que vous ne méritez pas et que vous avez spolié et usurpé depuis 1962 à ce jour.

De quelle dignité pouvez-vous parler quand des Algériens se rendent à l'étranger avec un pécule de 120 euros/an et quand ils se disputent entre eux pour un sachet de lait alors que vous, vous vous pavanez avec leur argent dans les hôpitaux les plus prestigieux de France et de Suisse.

Ah? j'oublie, vous, vous êtes ABDELKADER EL MALI, le condamné par le FLN qui a servi dans le coin le plus "chaud"' de la révolution avec ses embuscades, ses batailles contre l'occupant français.

Usurpateur, vous êtes, et vous aggravez votre cas avec votre imposture de bon père de famille sans que vous soyez, ni marié, ni avoir jamais été père de quoi que ce soit.

Honte à vous de falsifier l'histoire de ce peuple plusieurs fois millénaire.

Permalien

avant toute chose nous sommes musulmans faisant partie de oummate Mohamed ( qsssl ) qui a dit que tous les musulmans sont frères quelque soit leur origine et leur couleur et cela n'empêche que je suis contre ce régime maroco-tlemcénien qui se comporte comme un colonisateur à qui tout est permis et qui est entrain de conduire notre pays vers un précipice sans fonds

Permalien

Nous ? c'est qui nous ? Moi mon prophete a dit que tous les etres humains sont freres quelque soit leur origine et couleur ! apparemment votre prophete fait de la discremination. Quand aux banu hillas marocains au pouvoir, on est sur la meme longueur d'onde

Permalien

La meilleure manière de rejeter ces propos c'est de les ignorer autrement on ne fait que les credebiliser alors que tout le monde sait que l'auteur de ce faux communiqué n'est qu'un usurpateur de la fonction sous laquelle il se cache.

Permalien

Pourquoi l'Algérien doit se sentir obligatoirement musulman? Etre un bon Algérien n'a rien à voir la religion qui est individuelle et non collective.

Je ne suis pas arabe, si on me force, je n'ai rien à voir avec tous les descendants des chameliers des premiers à ceux d'aujourd'hui mais je suis profondément Algérien et pour tout l'or du monde, je ne renoncerai à mes origines qui n'ont rien à voir avec celles des Arabes.

Admirez l'oeuvre civilisatrice de votre religion et de votre prophète, tous les jours que le bon dieu fait apportent leurs lots de malheur commis et dont ont été les acteurs les musulmans dans l'oumma et ailleurs.

Bons derniers partout, ils se complaisent dans leur médiocrité et leur soif d'un pouvoir tyrannique, voleurs doublés d'une rhétorique à vous couper le souffle tellement cela pue le mensonge, l'escroquerie et l'usurpation.

Admirez l'homme qui voulait rendre à l'Algérien sa dignité et qui lui interdit toute forme de manifestation sauf celle de brandir son portrait de nain dont la mort n'en veut pas.
Admirez son programme qui ne veut plus finir pour s'éterniser et mourir sur le coursi lui qui a lamentablement échoué dans tous les domaines.

C'est sous son règne que toutes les libertés individuelles sont bafoués et que des services de sécurité ont assassiné 128 jeunes qui ont pour seul tort d'être Kabyle sans lesquels il ne deviendra jamais président d'un pays qui a été libéré par nos parents pendant le temps que les siens étaient planqués au Maroc.

Cet homme est devenu la risée de toutes les TV y compris arabes. Incapable de tirer une ficelle, ne parlant pas, ne bougeant pas mais il s'accroche au pouvoir comme aucun être ne l'a fait avant lui.

Même mort, on nous brandira son portrait pour continuer à voler le peuple, à dilapider les biens publics, à détourner tout ce qu'il produit.

D'un côté, il encense les moudjahidines, de l'autre, il invite le grand milicien anti FLN/ALN qui a sévi à Constantine qui n'est autre que son grand ami ENRICO MACIAS.

J'ai honte d'avoir un tel personnage à la tête du pays pour lequel se sont sacrifiés tant et tant de valeureux martyrs.

Ajouter un commentaire