Aller au contenu principal
Body

ENSEIGNEMENT

Tamazight: les parents d'élèves ne sont tenus de signer aucun formulaire !

Le ministère de l'Education nationale a précisé mercredi dans un communiqué que "la circulaire ministérielle régissant l'enseignement de la langue amazighe, selon laquelle les parents d'élèves ne sont tenus de signer aucun formulaire concernant l'inscription de leurs enfants pour apprentissage de tamazight, est toujours en vigueur". 

Publié par la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit sur sa page Facebook, le communiqué précise que "le ministère porte à la connaissance des membres de la communauté éducative que la circulaire ministérielle n  631-2004 régissant  l'enseignement de la langue amazighe dans les établissements éducatifs, laquelle stipule clairement que "les parents d'élèves ne sont pas tenus de signer aucun formulaire concernant l'inscription de leurs enfants pour apprentissage de tamazight", est toujours en vigueur".

La ministre a, dans ce contexte, tenu à préciser que "les informations selon lesquelles un directeur d'établissement éducatif aurait demandé à des parents d'élèves de signer des formulaires dans ce sens, rapportent une initiative individuelle qui n'engage que ce dernier".

Auteur
APS
 

Commentaires

Permalien

I faudrait aussi sanctionner tout membre du corps enseignant qui ne respecte pas ce communiqué car certains enseignants et directeurs d'ècoles xenophobes.(des arabisants anti-kabyle )font tout pour saboter l'enseignement de Tamazight . Tout le monde sait que le cas rapporté aujourdhui n'est pas le premier ,c'est un problème récurent.Celà doit cesser . il ne suffit pas de dire que le ministère
n 'est pas responsable et que les contravenants n'engagent que leurs personnes.Madame la ministre il ne s'agit de vous en laver les mains de ce problème mais de garantire en tant que ministre responsable de l 'application de la lloi fondamentale mportant officialiasation et introduction dans l enseignement de l'enseignement de la langue Tamazight .Vous etes responjsables de ces directerus hors la loi . Nous exigeons que vous sevissez vu que cette affaire traine depuis des des années : Faites votre boulot dan sles regles de l'art sans menager les islamistes comme vous l 'avez fait a plusieurs reprises . Que diriez vous.Madame la ministre , si ldes enseignants et directeurs d'écoles kabyles demandaient via circulaire ,eux aussi, a tous les parents d'élèves kabyles et arabes , de signer un formulaire d'inscription autorisant leurs enfnats à recevoire l'enseignement de la langue arabe .....:Vous crierez certainement au scandale!!!!! parce,que biensure vous saisir l'argument islamiste que l?arabe est une super langue et langue de Dieu ! ulach smah ulach, vive l'indépendance de la kabylie, vive le MAK et le GPK/Anavad

Permalien

Dans tous les pays du monde lois elaborées par le gouvernement et approuvées par le parlement font force de loi dans les écoles et les enseignants sont tenus de les appliquer ,mais au pays du president berweta , les directeurs d' écoles et les intitutrices racistes décrètent de leur porpre initiative ,des règlements qui obstaclent l'application de la loi et ne sont point santionnés .

Dans un Etat de droit ,ce genre d'enseignants sont traduits devant la justice comme " hors la loi " ou tout au moins ,pour les cas non graves ,devant le conseil de discipline du minitsère de tutelle

Permalien

Ces directeurs bougnoules font ouvertement un travail de sabotage de la loi sur l'officialisation de la langue Tamazight et personne ne lève le doigt, ni l'Etat ni les sindycats ni le dernier ministre,qui est pourtant kabyle et auteur de cette pseudo officialisation bidon , et pour caus,e ce traitre avait disposé dans son texte de loi,les ouvertures qui allaient rendre cette officialisation nulle et inoperante sur sur le terrain .Tout le monde sait que ce n^ètait que de la fumée dans les yeux des kabyles raison pour laquelle ces directeurs d' ecoles et instits se permettent de prendre de leur propre chef des reglements contradictoires a la loicar ils savent qu' ils ne seront pas sanctionnés ni remis en place bien au contraire en les encouragerait continuer le faire de plus en plus jusqu'à la
l'anneantissement de tout ce qui Amazigh. Telle est la volonté du pouvoir colonial d'Alger .Mais ils oublient que le MAK est là pour transformer ces magouilles en de telle manière que notre volonte
d' arracher notre independance , s'en trouve renforcée. Vive la kabylie libre.

Permalien

Le directeur de cette école doit être sanctionner .
si la reciprocite été applique par les wilayas berbérophone????

Permalien

Le ministerre dit que ce bougnoule de chef d'etablissement a pris une decision individuelle dans ce contexte !! C'est tout ?? Pas de remise a pied ou de limogeage ???? Le systeme est complice dans ce cas. Et ne venez pas nous dire que tamazight est officiellle . Le terrorisme culturel commis par des descendants de Banu Hillals continue et ne s'arreteras pas ..sauf si...

Permalien

tant que cette liste de prénoms et noms berbères tolérés existe, tout individu peut agir selon ses désirs et imposé sont dictat, une transgression de loi est convertie en initiative individuelle qui n'engage que son auteur, demain on pourra conduire à gauche, ou ne pas payer ses impôts et ça ne sera que des initiatives individuelles,

Permalien

Au lieu de faire un communiqué pour dire que ce directeur a été sanctionné pour avoir produit un faux document, elle nous sort un communiqué a l'envers.
C'est ça d'avoir un gouvernement et un système de gouvernance sans légitimité. On sort des reformettes sans convaincre personne et on pleure pour les faire appliquer. Après le ravage de l'arabisation et de l'endoctrinnement islamo-baathiste, il ne faut pas s'étonner d'avoir ce genre de directeur ou de "prif" hachakoum.

Permalien

Mes frères Kabyles, sachez que nous sommes colonisés depuis le 3/7/1962 à ce jour comme l'ont été dans le passé nos parents, grands-parents, aÏeux et ancêtres depuis l'arrivée des chameliers avec leur livre de l'industrie du mensonge.

Saint-Augustin disait : « L’état romain, qui sait commander, a imposé aux peuples domptés non seulement son joug, mais encore sa langue ».

C'est exactement ce qu'avaient fait les Arabes et leurs serviteurs "les Algériens arabisés".

Permalien

ce directeur est un chaoui defenseur de la langue amazigh qui voulait se prémunir de ceratains parents qui effectivement ne desirent pas que leur enfant n'étudie pas le chaoui L'autre question est combien de kabyles errants éxilés en occident vont réellement transmettre leur langue a leurs enfants qui vont se dissoudre comme le sucre dans le thé eurpéen judéochretien?

Permalien

c'est lui le coupable, il est destructeur !

Permalien

C'est quoi cette question bidon alors que l'on parle d'un probleme d'orde institutionel ? enfants qui vont se dissoudre dans le the judeochretien ???? A ma connaissance les kabyles etaient chretiens avant que les colons arabes ne leur imposent leur religion. Donc retour a la case de depart! Leur errance les a ramenesa la case de depart. Quand a la religion musulmane c'est une religion derivee des religions judeo-chretiennes.

Ajouter un commentaire