Aller au contenu principal
Body

Fascinant : titré Docteur en islamologie à… 81 ans !

Quand la théorie des codes réduit le Coran à… néant !

S’il est un chercheur encore en vie dont on se doit d’encenser les études et les écrits, c’est bien Jean-Jacques Walter (*) ! En octogénaire averti, aux neurones aussi ardents qu’à ses 20 ans, il revigore et apporte davantage de matière scientifique et de démonstrations mathématiques à ce que la simple logique de tout esprit cartésien laisse subodorer !

Jean-Jacques Walter est né en 1932, indique sa biographie. Rappelons que Abdelaziz Bouteflika, notre putschiste multirécidiviste et bâtisseur de mosquées par les Chinois, est venu au monde 5 années plus tard. À tout juste 22 ans, Jean-Jacques est ingénieur de l’Ecole des mines de Paris. Son cursus professionnel met en relief la direction d’une société de recherche et développement, en plus d’être l'auteur d'une dizaine d’ouvrages, dans des domaines aussi variés que la politique, la religion et les Sciences. Parmi ces ouvrages, 5 cinq ont été publiés avant l’âge légal du départ à la retraite, et les cinq autres bien après !

CV résumé et accomplissements d’utilité publique, à comparer avec ceux de Abbas el-Madani, le petit cousin lointain, de Ali Belhadj, son sinistre acolyte, de Djamel Ould-Abbes, de Abdelaziz et Said Bouteflika, nos frères Bogdanov de la politique et de l’artifice, nos experts docteurs en… coups d’Etat, et de tous ces guignols qui manœuvrent de façon directe ou indirecte les rênes du pays !

On se dit qu’avec telle carrière et tels labeurs, notre expert es-multi-domaines se devait de savourer une retraite méritée depuis bien longtemps, traînassant un farniente supérieur aux Antilles, quelque part entre Kingston, Saint Domingue et Port au Prince !

Et que Nenni ! A plus de 80 ans, ses neurones sont encore si frétillants qu’il soutient une thèse en psychologie clinique, en 2011, et un doctorat d’Etat, tenez-vous bien, en… islamologie, en 2013 ! Une thèse au titre bien affûté «l’Islam révélé par la théorie des codes », publiée, fait rare pour être souligné, moins d’un an après sa soutenance !

De quoi s’agit-il donc, et en quoi cette thèse bouleverserait et anéantirait le mythe de Mahomet ?

Par le simple fait qu’il s’agit là de rigueur et de précision, aux sens mathématiques des termes !

Résumée en quelques mots, la théorie des codes consiste à inspecter un texte mot par mot, phrase par phrase, point par point, pour en extraire et y associer une espèce d’algorithme de structures syntaxiques à même de démêler la signature caractéristique de son auteur. Une signature préalablement décryptée via des textes authentiques de ce même auteur.

À cet égard, les principes d’analyse de la théorie appliqués au Coran donnent des résultats à tout le moins désarçonnant pour tout obtus croyant, mais oh combien réconfortants pour nous, les éternels infidèles et associés récalcitrants !

Selon ces résultats, le nombre d’auteurs différents du texte coranique se situerait aux environs de la cinquantaine. Vous avez bien lu ! retranscrit en chiffres il s’agit bien du nombre 50 !

Sans faire appel à quelconque théorie d’ordre supérieur, ceux qui ont lu le Coran avec intelligence et distance ont compris que la collection des sourates et des versets ne suit pas quelconque règle magistrale, à la mesure du tout puissant.

Une lecture basée sur le simple bon sens suffit à vous faire rapidement déduire qu’entre celui qui a rédigé le verset 282 de la sourate « El-Baqara », avec un style tortueux, fort éloigné des dispositions attribuées à l’omniscient, et celui qui est à l’origine de la sourate « El-Fatiha », laquelle ne contient que 7 versets concis, il y a un sacré fossé stylistique et syntaxique, aux allures d’oscillations discontinues entre le cafouilleux et le précis. Quant aux plus courtes, les sourates « El-Asr » et « El-Kawtar », lesquelles ne contiennent que 3 versets chacune, elles se retrouvent en fin de volume, séparées par la « kafirune », celle qui nous est dédiée, nous les infidèles et autres apostats, avec ses six versets. Très populaire parmi les croyants, cette dernière est souvent dégainée, à tout va, en guise d’ultime retraite discursive par les adeptes de la récitation ; elle se termine par le non moins fameux « lakoum dinoukoum wa liya eddini » (à vous votre religion, et à moi ma religion) éructé par Bouteflika (yourdha Allahou 3anhou, bientôt), lors de sa visite à Paris en 2002 (j’y étais), à l’adresse d’un groupe d’excités du FIS, du GIA ou de je ne sais quel « katiba » d’Allah venue se faire entendre, avec les habituelles vociférations et autres mimiques de ralliement à LA CAUSE !

Mais tenez-vous bien, encore une fois ! même si la Sourate « El-Fatiha », n’est pas la plus courte, elle est, cependant suivie de la plus longue, la « Baqara », avec ses 286 versets, dont le plus long référencé précédemment, avant de laisser place à une série de sourates qui ne suivent aucun ordre particulier, que ce soit en termes quantitatifs ou qualitatifs, sinon celui d’un chaos aux empreintes déterministes et statistiques à se flinguer les derniers neurones ! Si la théorie des codes le démontre parfaitement, le bon sens le déduit tout aussi bien !

Allah l’omniscient, le créateur d’un univers infini, est-il à ce point désordonné pour dicter des versets et des sourates disproportionnées, aussi bien en qualité qu’en quantité ?

Selon les résultats de cette étude, le Coran aurait été rédigé sur une période qui s’étale sur plus de 200 ans. La rédaction entamée par Othman Ibn Nafâa, 3ème calife après Abou Bakr et Omar, consistait, en premier lieu, à rassembler les feuilles de palmiers, les peaux de chèvres et autres couennes hallal sur lesquelles les paroles de Djibril avaient été retranscrites par les scribes du prophète. L’assemblage fût réenclenché 60 ans après la mort de Mahomet, avec des rajouts et suppléments concoctés au fur et à mesure des conquêtes par une série de califes pour seoir des légitimités et des règnes successifs au nom de Cieux tout puissants. Des Cieux monopolisés pour de bon par les musulmans !  

Mais pourquoi a-t-on attendu six décennies pour ordonner et trafiquer la parole d’Allah ?

La réponse est simple ! Même si la théorie des codes ne peut pas la donner, elle se trouve dans le livre de Hela Ouerdi, «Ls derniers jours de Mahomet ».

En effet, après la mort du dernier délégué du Ciel, lui qui faisait circuler l’idée qu’il avait été envoyé sur Terre en mission eschatologique, c.à.d. en sauveur de l’humanité pour assister à la fin du monde et au jugement dernier, les Arabes de la Mecque et de Médine, les va-t’en guerre qui avaient cru en lui et l’ont suivi jusqu’aux terrains de combats féroces, ont été soulagés de voir que la mort de l’envoyé des cieux n’avait pas entrainé la leur, et que la fin du monde n’était pas encore au programme ! Du coup, avec le décès de Mahomet, l’Islam se mourrait aussi ! Il a fallu attendre la génération suivante et la disparition de tous les témoins de la grotte pour réenclencher le mythe. Voilà tout !

Ce qui interpelle dans le travail de Jean-Jacques Walter, ce ne sont pas tant les résultats de la théorie des codes, des résultats perceptibles et prédictibles par tout esprit lucide ayant lu le Coran, mais le branle-bas de combat déclenché par les gardiens d’une morale plus que douteuse pour lui coller des étiquettes insensées et lui mettre des bâtons dans les roues, aux motifs que son ouvrage risquait d’offenser le monde musulman. Un monde condamné à une infantilisation et une irresponsabilité hors desquelles il ne sortira jamais, au grand bonheur de nos frangins d’Occident, eux qui pourtant nous veulent tant de bien !

C’est comme si le fait de postuler que « la somme 2+2 n’est pas égale à Aïcha ou Khadîdja » représentait une forme d’insulte à une religion en laquelle personne n’est obligé de croire ou de ne pas croire !

Quand les croyants auront suffisamment de recul et d’intelligence pour accepter ce simple postulat, l’espoir de construire un monde meilleur qui s’étale de la Mecque à Casablanca, et bien au-delà, sera permis !

Cependant, s’il y a une déclaration à laquelle, en tant que musulman non croyant et non pratiquant, on ne peut pas souscrire, c’est celle qui consiste à tous nous traiter d’idiots, en prétendant gaiement que « les musulmans ne comprennent pas les mathématiques » ! Corollaire, nous serions tous incapables de pénétrer et d’adhérer aux conclusions de tout travail scientifique concernant le coran !

Wouah ! Hitler, Trump et  Poutine n’auraient pas dit mieux !

Vous avez tort de postuler cela Monsieur Walter ! D’autant que, en quoi cela confèrerait-il quelconque valeur complémentaire à vos extraordinaires investigations d’ainsi nous mépriser du haut de vos algorithmes mathématiques ? Quand bien même, nous ne puissions pas comprendre la théorie des codes dans ses moindres détails (nous ne nous sommes juste pas encore attelés à le faire, d’ailleurs), combien de Raëf Badaoui croupissent encore dans les prisons des autocrates musulmans, par le fait d’avoir décodé et osé affirmer, à travers de simples déductions basées sur une logique universelle, que les textes du coran, de la bible ou de la torah ne sont que pures inventions ? Des farces supérieures élaborées par des hommes en quête de butins et d’une vie paradisiaque sur Terre, tout en veillant à réserver la promesse d’un paradis post-mortem aux autres, à tous les dindons qui tombent naïvement dans le panneau de la farce mystique. Par la morale « vivre aux dépens de celui qui écoute » énoncée dans « le corbeau et le renard », La Fontaine a bien décrit les contours de telles tromperies !

Si, en lieu et place des insipides fables « grotesques », celles de La Fontaine étaient enseignées et diffusées dans les minbars de toutes les mosquées du monde, les Boumediene, Bouteflika et autres apprentis despotes n’auraient jamais eu la chance d’accéder au fauteuil de président ! Quant à Hassan Aribi, ce transfuge notoire du FIS, il n’aurait en aucun cas pu occuper, ni même en rêver, le siège de député, du haut duquel il ose fustiger Amin Zaoui ! Un parasite provocant un titan. Décidément, on aura tout vu tout entendu au pays de Aek el-Mali !

Cantonner nos lignées Homo-Sapiens dans des moules confectionnés selon des couleurs de peau différentes, des religions ou des frontières distinctes, cela est conforme à la règle du jeu malsain qui prévaut, depuis la nuit des temps, un jeu de guéguerres et d’effusion de sang entre conquis et conquérants, entre faibles et forts du moment. Mais oser séparer nos sociétés en termes d’intelligence, juste parce que les plus rusés et les plus violents se sont associés pour élaborer des codes de vie à leurs exclusifs profits, en confectionnant des textes « divins » qui leurs donnent des pouvoirs illimités, est pour le moins regrettable, car de telles déclarations servent les intérêts de ceux que vous-même dénoncez ;  ces illuminés aux sommets du monde musulman, eux qui estiment que toute remise en question du Coran serait un outrage aux croyants !

Si outrage il y a, il se destine à secouer les certitudes des musulmans du sommet et des dindons suiveurs qui gravitent autour, ainsi que celles des maîtres de l’Occident qui profitent, à bon escient, de la torpeur de l’Orient. Toute remise en question du coran se doit d’ébranler les édifices de supercheries sur lesquels reposent les monarchies du Golfe et les despotes du Maghreb-Moyen-Orient, mais aussi conforter le peu de musulmans lucides comme Raëf Badaoui, lesquels, sans avoir recours à quelconques mathématiques des codes ou à celles qui décrivent l’origine de l’Univers, en termes de mécanique quantique ou de théorie des cordes, ont néanmoins tout compris du drame Céleste et de ces absolutistes qui en usent, en abusent et les transmettent, siècle après siècle, génération après génération, à leurs remplaçants. Bien souvent, sur fond de bains de sang ! Le sang des innocents, évidemment !

Cela dit, les démonstrations et les conclusions présentées dans «L'Islam révélé par la théorie des codes » sont à saluer. À travers des résultats scientifiques imparables, les majorités silencieuses et lucides des pays musulmans ne peuvent que se sentir renforcées ! Quant aux autres, les dirigeants et leurs cours, ils continueront à ériger des mosquées, s’octroyer des « houris » sur Terre comme s’il en pleuvait, faire main basse sur toutes sortes de richesses à répartir entre les gardiens du temple, fidèles et assermentés. Vivre en Rois dans la profusion et l’excellence, à coups d’« Incha-Allah » de « hamdou-Allah » excitant, avec des Polices et des Armées dociles, bien nourries et bien formatées pour défendre et protéger, même du mauvais-œil ; c’est la recette intégrale appliquée par tous les despotes islamistes ! Il n’y a qu’à voir l’embonpoint de Gaïd Salah quand, en guise de preuve irréfutable à la « sirrat el-moustaquim » républicaine, il éructe des déférences à la « kadrat-Allah », pour se convaincre que la création coranique est promise à un bel et éternel avenir ! 

Et ça, la théorie des codes ne l’évalue pas ! Elle ne le peut pas ! Des théories qui osent remettre en question les faits du passé, en voudrait-tu, on t’en servirait ! Mais où sont celles qui dessineraient un présent et un avenir meilleurs pour tous, dans ce monde dit civilisé qui opère selon les mêmes règles et les mêmes lois que celles qui prévalent depuis l’antiquité, avec toutes sortes de hors-la loi et d’assassins que l’Histoire des hommes ne cesse d’ériger en Héros, voire en demi-dieux, au lieu d’en bannir toute référence dans les programmes scolaires de nos chérubins ?

Bouteflika, chez nous en est l’exemple probant ! Inerte, sourd et muet depuis des années, on nous fait croire qu’il dirige le pays ! Son frère Saïd, en véritable protecteur et compagnon fidèle, tout comme le fût Aboubaker pour Mahomet, veille au grain de la petite famille ; matraques, fusils et Kalash dégainés pour mater le moindre signe d’indocilité qui se profilerait au sein du prolétariat d’en bas, comme au bon vieux temps des califats ! Pour preuve, la brutalité de la Police à Constantine, ce samedi, pour empêcher une simple action pacifique organisée par le mouvement Mouwatana !

Théorie des codes ou pas, le Coran prête à débat, voire à confusion ! Et ceux qui en usent et abusent pour domestiquer leurs peuples sont soit trop c… ou trop gourmands, tout simplement ! Le monde musulman se réveillera-t-il un jour pour donner un coup de pied dans cette fourmilière d’inepties afin prendre enfin le train d’un monde qui avance à vitesse grand V ? Participer à relever les défis majeurs dont dépend notre survie, nous tous qui sommes embarqués sur ce petit caillou perdu dans l’univers appelé Terre, au lieu de se complaire dans des postures d’adoration qui ne servent à rien, sinon à gaspiller du temps et dissiper de l’Energie dans les splendeurs de l’insignifiance ; voilà la condition initiale nécessaire pour extraire la « oumma » de sa torpeur !

Malheureusement, avec des assoiffés du pouvoir et la règle du « tout pour moi, rien pour les autres » scrupuleusement appliquée par Gaïd Salah, Bouteflika et l’insatiable haute smala FLiN-tox, telle condition ne s’appliquera sans doute jamais !

Amère et maigre consolation à ce schéma pessimiste ; Donald Trump au sommet de la grande Amérique, Bouteflika ou un cactus épineux au sommet de l’Algérie, c’est du kif-kif bourricot kafkaïen pour tous ! Avec de telles marionnettes aux manettes des pays sur-et-sous-développés, et un Jupiter Macron arrogant, allez-donc sauver la planète Terre et l’homo-sapiens d’une inexorable fin ! Quant aux despotes musulmans, ils périront comme ils ont vécu ; vieux, moches et c…à la fois, à l’image de « fakhamat » raïs, le brillant, l’unique, le champion hors-catégorie des putschs et des mandats, l’honorable docteur en coups d’état, l’imposteur Aek Bouteflika !

Sous nos yeux tristes et impuissants, dans nos « thivhirines » radieuses, il était une fois ; l’absurde, la peste mystique et le choléra politique sévissent et avancent à grands pas, théorie des codes ou pas ! Al-wakhda !

K.M.

 

Auteur
Kacem Madani
 

Commentaires

Permalien

Ya3ni ontar-nous a Madani ça va sans dire mais c'est bien qu'il l'ai dit. Sans être linguiste ni théoricien des codes , je voyais bien que Le Coran ne constituait en rien un corpus cohérent. Et moua j'aurais dit qu'il aurait été écrit en deux mille ans par des tribus qui ne se connaissaient pas.

A propos du rédigeage à posteriori , ci jouli à postériori , Il a aussi la querelle que rapporte l'auteur du dernier jour de Mahomet , à propos de versets que les uns et les autres n'auraient pas entendus de la bouche du prophète auparavant.

Kanta à Abou El Qassim l'eschatologiste il croyait qu'il allait survivre à la fin du monde c'est ipitite pour ça qu'il ne le destinait pas à la prospérité .Sauf que d'autres y ont vu un filon.

Permalien

J-J. Walter, outre son domaine mathématique, est-il linguiste, un spécialiste de l'arabe coranique, ce qui pouvait lui permettre d'identifier, caractériser et coder les styles reconnus différents dans le coran ? Est-il également un spécialiste de l'araméen d'antiquité tardive, du grec, latin, copte, hébreu, de cette même époque, qui lui ont permis de repérer les expressions et les légendes empruntés à ces langues par le coran ? Ce doit être me semble-t-il, le bagage scientifique minimal, outre la connaissance approfondie de l'histoire culturelle de l'islam de cette époque, pour mener à bien cette déconstruction du coran. Cela parait douteux, eu égard à l'éloignement de son domaine de compétence initial d'avec les études d'islamologie. Tout en espérant être détrompé, tant son travail ajouté à d'autres menés par des spécialistes aux compétences reconnues, contribuerait à délivrer un peu plus le monde islamique, du carcan mortifère où le tiennent ses traditions sacralisées.

Permalien

...pauvre Kacem Madani !...Wallah , vraiment tu fais pitié !...tu passes ta vie à agresser l'Islam et les musulmans en usant et abusant d insultes haineuses et racistes, de mensonges et de contre-vérités pour tromper les faibles d'esprit que sont les jeunes kabyles!...
Tu dis bien :"....Quand les croyants auront suffisamment de recul et d’intelligence pour accepter ce simple postulat, l’espoir de construire un monde meilleur qui s’étale de la Mecque à Casablanca, et bien au-delà, sera permis !...." Mais pourquoi fais tu l'ignorant ? tu ne sais pas que ce monde meilleur a déjà eu lieu grâce aux arabo-musulmans qui sont allés au delà de Casablanca mais jusque poitiers!...n ont - ils pas construit la plus merveilleuse, la plus meilleure et la plus utile des civilisations? leur civilisation n'est elle pas la base de la civilisation actuelle ?...
Certes c est une perte de temps de commenter un texte écrit par un arrogant nullard pour satisfaire son ego !...pauvre créature !....demain lorsque tu atteindras un certain age qui ne te permettra plus de bouger comme les autres tu regretteras ton passé ! et tu ne pourras même pas avoir le courage de te suicider car tu sauras que le suicide est "haram"!...
....Un passé fait pour contenter tous ceux qui ont combattu l'Islam et les musulmans!...O dieu faites que ce Madani puisse vivre plus de 100 ans afin qu'il goutte a l'amertume !....a son dernier soupir même Marx a reconnu l'existence de Dieu !...

Permalien

Tiens ce monsieur veint de decouvrir ce que je connaissais depuis que j'ai commence a lire des livres critqiues sur les religions. Je luis donne quand meme du credit car il parle de demonstration. La Torah hebraique fut ecrite en 1000 annees, alors vous imaginer le reste.

Permalien

A la simple lecture du titre de cette contribution j’ai deviné qui en était l’auteur et ma conviction s’est rapidement confirmée au premier paragraphe. Au deuxième paragraphe j’étais prêt à parier toutes mes possessions terrestres que c’était K.M. Je ne dis pas ça simplement pour donner un clin d’œil amical à K.M. mais pour illustrer justement le contenu de ce texte : l’auteur m’a sauté aux yeux quasi-immédiatement par le style et le contenu et je n’ai pas eu besoin d’avoir recours à cette théorie des codes.
Pour celui qui veut réellement comprendre, il y a des preuves historiques qui montrent que le Coran a été élaboré au cours de nombreuses décennies et que les conquérants arabes n’étaient pas musulmans au début et ne le sont devenus que plus tard. Par exemple, pendant les six premières décennies de l’histoire de l’islam les adversaires des conquérants musulmans ne les ont jamais appelés « musulmans ». Dans les documents qui les mentionnent ils sont désignés par « hagarines » (descendants de Hagar, concubine d’Abraham) ou « arabes » ou autres termes, mais pas « musulmans ». Il n’y a pas de référence au Coran non plus, mais il y a une petite référence au « livre de la vache », ce qui indique que sourat el-baqara était un texte indépendant au début. Les documents des premiers conquérants arabes eux-mêmes ne mentionnent pas le Coran ou l’Islam. J’ai lu un texte écrit par un musulman croyant dans un journal algérien dans lequel il nous présente ce fait insolite comme une preuve du sérieux et de la dédication des premiers musulmans à leur mission : ils étaient si sobrement concentrés sur le « boulot » (entendre razzias) à faire qu’ils ne parlaient pas de leur religion, elle était prise pour acquise, point besoin de la ressasser constamment !! C'etait une vertue religieuse qu'ils ne parlaient pas de leur religion !! Comme quoi quand on veut croire que 1 + 1 = 5 on peut le faire allégrement. Et c’est là le problème : les musulmans croiront n’importe quoi parce qu’ils veulent ardemment croire, quelles que soient les preuves scientifiques qui les contredisent.

Permalien

Sek je voulais dire avant que le dernier verre di-vin ne m'achève, c'est que la raison n'est pas une réponse à l'irrationnel. Car au temps même du prophète il y a avait des théoriciens des codes et de meilleurs poètes que lui qui lui apportaient la contradiction. Kanta la compilation du Coran et à sa transcription les premiers khalifes Ibn el Khetab , Omar , et Ali ne s'y sont pas frottés pour , sans doute, user de versets de leurs crus. Athmane a du papillonner à travers les tribus pour constituer son Coran qui comme vous auriez dû le constater , bande d'ignards n'a ni queue ni tête.

On me susurre à l'oreille que le Coran actuel ne serait même pas fidèle à celui d'Athmane.

Cependant il y a quelque chose qui me tracasse c'est à propos de ce Djibril. Mahomet lui savait bien qu'il tmenyker et que Djibril n'existait pas. Vous voyez Djibril s'abaisser à se mêler de querelles de famille et lui inspirer tebète yadda Abou Lahab ? Ou Allam tara keyfa fa3ala bi as'hab el fili ,ce qui accrédite que la thèse que Mahomet ne destinait pas le Coran ni à l'universalité ni à la prospérité. Sauf s'il hallucinait. On raconte qu'il serait épileptique, ses crises s'accompagnaient-elles d'hallucinations visuelles.

D'accord c'est du supputage kane, mais pourquoi moua je ne supputerais pas ?

Donc la théorie des codes pourra conforter un peu les sceptiques esseulés que nous sommes, mais de là à espérer qu'elle puisse convaincre tous les bigots à Mahomet ou qu'elle puisse ébranler tout l'arsenal théologique et les institutions qui font l'Islam aujourd'hui s'est se faire des illusions fatales.

PS : fatal , 3lakhatar j'ai perdu le fil de mon raisonnement . Vous pouvez le remplacer par ce que vous voudriez , si vous avez mieux, évidemment.

Permalien

A travers votre article, je ne fais découvrir qu'un haineux vis a vis de l'Islam qui n'attend qu'un "délivreur" pour apaiser sa conscience, si toutefois conscience il y'a.
Preuves:
- Amalgame entre Islam et dirigeants (l'Islam est une chose, les Musulmans c'en est une autre en ce sens que l'Islam est parfait, les Musulmans ne le sont pas). Que vient faire, dans ce contexte précis où l'on est censé étudier le Coran à travers la "Science", la liste des personnes que vous citez?
- Vous vous penchez, de facto, du côté de l'auteur de cette thèse par le seul fait que c'est un diplômé de l'Ecole des Mines de Paris. Pourquoi ne pencheriez-vous pas du coté de grands savants (pas forcément Arabes) dans des domaines aussi divers que variés, qui eux sont Croyants? Je me contenterai de citer Maurice Bucaille (lire son livre: la Bible, le Coran et la Science, pas la Bible, le Coran et la "science"), Albert Einstein (cette personne "inconnue" de tous qui est Croyante - au passage, juste pour faire un petit jeu de mots, Einstein, lui, il a travaillé sur la théorie des coRdes), Stephan Hawkins (Chrétien, il est juste, excusez du peu, Prix Nobel de Physique, tout comme Einstein d'ailleurs !)
- la thèse de M. Walter, quand bien même soutenue devant un Jury, n'a de valeur que si ces membres n'ont pas de préjugé, n'appartiennent pas à un lobby particulier (vous avez compris)
- cette thèse ne devait pas être soutenue dans un cadre à sens unique (ELLAAB HMIDA WA ERRACHAM HMIDA: M. Walter aurait dû défendre sa thèse, non seulement devant des Musulmans, mais devant des Musulmans spécialistes en théologie et plus particulièrement dans la science du Coran (pourriez-vous me citer UN SEUL membre de ce Jury ayant cette qualité ?). Dans le domaine scientifique, on dit PEER TO PEER REVIEW (confrontation avec des PAIRS, spécialistes du domaine dont il est question !)
- en tant que Scientifique, je voudrais porter à votre connaissance qu'il existe plein de revues scientifiques où l'on pourrait publier N'IMPORTE QUOI, à condition de mettre le "PRIX" . Ce "PRIX" pourrait être de l'argent sonnant et trébuchant) ou épouser une certaine cause (la cause sioniste, le pus souvent, ou pour remettre en cause l'Existence de DIEU car ca ne sert pas certains intérêts !). A ce titre, faites des statistiques sur les prix GONCOURT, prix Nobel de littérature (pour les autres disciplines, on n'y peut rien, c'est de la Science EXACTE), meilleur film, meilleur acteur, meilleure chanson, etc. et vous seriez fixé !

Enfin, j'aimerais vous envoyer un texte et me dire s'il a été écrit par UNE SEULE personne ou PLUSIEURS? ACCEPTERIEZ-VOUS LE DEFI, VOUS OU M. WALTER?

Sans rancune.

Permalien

ce type est un vieux con, vu sa réponse à la question 8,
réponse à la question 9, c'est un imbécile,
les rabins juifs sont les premiers à se moquer de ce vieux débile, ensuite les hommes d’église chrétiens,
est ce qu'il va dire la même chose sur la torah?
non, parce que il y a des mathématiciens de très haut niveau chez les juifs, et puis ça sera pris pour de antisémitisme et là le risque est gros, et évidement aucun éditeur ne publiera un truc qui remettra en cause la divinité de la torah,
quelle est cette théorie mathématique qui fait qu'on a peur de 15 millions de juifs et pas de 1.2 milliards de musulmans? on supposera que les juifs détiennent les clefs de la vie confortable sur terre, c'est facilement vérifiable,

Permalien

@Kacem Madani ..... je trouve que c'est un bon récit mais chose certaine et en un ni le coran, ni l'islam n'e sont contre le développement et la civilisation En deux le classement des Sourat n'a jamais était fait dans l'ordre et con celui qui y croit car avant d'apprendre le Coran il faut bien comme toute langue apprendre l' alphabet puis les petits textes et je ne crois qu' Allah le tout puissant ne savait pas ceci pour envoyer souart El Baqra avant "sourat " Ina a3tinak el kaoutar". en trois vous ne voulez pas croire en Allah ni en ses envoyés dont l'Islam les reconnait tous ceci est votre problème et de tous vos pairs mais foutez la paix à ceux qui croient car la majorité du peuple algérien sont des musulmans et vos frère les occidentaux ne sont ni leur frères et encore moins leurs amis et s'ils le sont se ne sont que par intérets r"ciproques. En dernier dites à votre grand maitre qui a fait toutes ces analyses qu'il se fout le doigt la où j pense car ce mécanicient ne peut égaliser ni Mohamed, ni sa suite de l'arrivée du premier prophète Adam jusqu'à ce jour et allah en est le grand témoin.

Permalien

Ce n'est pas ici que ce genre d'élucubrations devrait débattre de ce sujet, qui d'ailleurs à été abordé par des Docteurs, des savants etc pour conclure qu'il y a un Dieu qui gère toute sa création qu'il s'agisse de matière ou d'être vivants….Mais ailleurs devant un parterre de scientifiques...

Permalien

La grande arnaque pour faire soumettre et asservir le plus grand nombre. Du panurgisme fondé sur du faux , un texte totalement fabriqué par plusieurs auteurs sur instigation d'une succession de califes. Une chose est vraie , que la bêtise humaine est infinie.

Permalien

L'idée générale c'et qu'il n'y pas uns seul auteur mais plusieurs et en deux siècles d'intervale, salafou mal kamim. Donc ahadou samadou ça ne marche pas.

Permalien

Depuis Adam à nos jours, tous ont été bernés .. que ce soit ceux qui ce disent croyants ou non croyants (athées ).
Depuis le premier prophète Adam (s) au dernier et sceau des prophètes Mohamed (Sawas) ont été soit assassinés ou écartés du devant de la scène politique et religieuse.
Par des hypocrites qui ont pris leur place et privilèges, ils ont dévier le message devin pour leur intérêt personnel.

Les plus connus de ces hypocrites ennemis de Dieu, de sa religion, de ses prophètes et de l'humanité sont :

-Juda (Yahouda), inventeur du judaïsme et ennemi des prophètes Jacob et Joseph (s).
- Le Samaritain et son veau d'or, inventeur du Samaritaisme...a nos jours ils ont la main mise sur toute la finance mondiale (voir la statue du veau d'or en plein Wall street à New York). Pour défier le monde...

- L'hypocrite Paul De Tarse connu par Saint Paul, inventeur du christianisme et l'absurdité de trois font un. Innemi du prophète Jésus (s).

- Et enfin les plus pures et vils personnages que la terre est portés les assassins du prophète Mohamed (sawaswa) : Les Abou Bakr, Omar Ibn El Khatab, Othmane Ibn Afane, Aicha etc...

A celui qui a écrit cet article, réveillé toi tu est une victimes parmi des milliards d'autres depuis Adam à la fin des temps. ..

Permalien

Cet article est un torchon. Le Coran devrai-t-il être écrit selon le code de je ne sais pas qui, ce Jean.. sinon, ce n'est pas la parole de Dieu. C'est ça votre logique. Avancer des propos comme quoi, le Coran aurait été écrit sur 200 ans et que Athman est un imposteur, qu'elles sont vos preuves scientifiques sur ce que vous avez annoncé!!

Permalien

Globalement tout ce que raconte ce thésard est connu il y a longtemps de cela mais ce sont les musulmans - les éternels endormis et suiveurs- qui n'arrivent pas à comprendre qu'il s'agit d'un livre écrit par des hommes pour les besoins des hommes et qui se trompent souvent soit de façon volontaire ou involontaire.

Pourquoi le calife ATHMANE a-t-il brûlé tous les originaux sur lesquels étaient écrits les versets et pourquoi a-t-il assassiné tous ceux qui ont été suspectés d'avoir gardé un original quelconque?

Comment le coran sera-t-il écrit en arabe alors que cette langue ne date que vers la fin du 7ème siècle?

Faudrait-il encore des scientifiques pour nous apprendre que le coran est rédigé dans un langage à vous faire perdre le vôtre.

Permalien

Bismi allah errahmane errahim

Je pense que nous sommes là dans des é-luc-ubrations ésotériques. Les religions n'ont jamais demandé à leurs bigots de dire ce à quoi ils croyaient, mais seulement de dire qu'ils croient. Pour les musulmans la chahada suffit. Vous demandez à un mec qui n'en sait strictement rien de faire profession de foi , et vous le déclarez musulman sans qu'il ait à justifier de quoi que ce soit.
J'ai souvent rappelé que la majorité des musulmans ne savaient rien ni du Coran ni de la « Tradition » essuna, et encore moins de l'histoire réelle de la genèse de l'Islam. Et aujourd'hui encore ils ne demandent pas à savoir. Loukane la foi c'est comme pour le permis de conduire, combien de gens auraient passé l'examen et combien l'auraient réussi ?

Tout ce qu'on pourrait faire aujourd'hui pour les informer sur leur religion, Islam, Christianisme, Judaïsme, ou autres, n'affectera en rien leur foi. Cela n'affectera que ce qui doutaient déjà et qui cherchaient à comprendre de quoi tout ça retournait vraiment.

Sinon , les contempteurs ont été consubstantiels aux religions. Les prophètes ont été dénigrés persécutés combattus dès qu'ils commencèrent à prêcher.

La religion pour les croyants n'est pas une posture de l'esprit par rapport à laquelle ils doivent se déterminer. Pour eux elle fait partie de leur physiologie Et même plus : ils sont musulmans. L'islam c'est leur être. Ce n'est pas je pense que je suis musulman, c'est je suis musulman sans avoir le besoin de me penser en tant que tel. Remettre en cause cet être-là c'est les nier dans leur existence même. Pour eux ils sont atomiquement musulmans , tout ce qui tend à ne pas les reconnaître comme ils sont est une agression contre leur être . Après qu'on vienne leur dire que le Coran ce n'est pas l'oeuvre de Dieu, et qu'au temps supposé de Mahomet il n'y avait pas de Coran, ne les affecte nullement, quand il ne les indigne pas.

La théorie des codes nagh la datation au carbone 14 n'y changeront que dalle aux croyances qui elles n'ont pas cette notion de temps. Les gens n'analysent pas ce qui les facscine et ils ont raison , 'ils veulent restés fascinés , ils ont intérêt à ne pas connaître comment c'est truqué.

Hassoun , ra ayna elladina youkidibou bi dinouna, ils ne perdent rien à attendre, youma idin you hedithou akhbaraha, ad youqa3 ouwezwaz ensène.

PS :

Zrigh itsghadik lhal a Madani, alors uza3af ara 3lakhatar tu m'as désarçonné. Il me semble qu'il y a du mordage de queue dans ton texte. Avec tous les efforts que tu as fait pour nous spliker comment s'éloigner de l'Islam tu as été tout seul en toute liberté tomber dedans.

Amounavi, quand tu écris : « en tant que musulman non croyant et non pratiquant ». le corrolaire :  « nous serions tous incapables de pénétrer et d’adhérer aux conclusions de tout travail scientifique concernant le coran ! »
est logique et justifié et j'y souscris de la tête , des pieds, du bec , alouette !

N'étant pas un théoricien des codes : isk on ne peut pas écrire ton équation ainsi  :

Même quand ils sont non-croyants et non-pratiquants quand ils sont musulmans , ils sont tous «  génétiquement » incapables d'adhérer … iksitira .

Hassoun : a3tadirou in kountou dhalimoun. Astaghfirou allah.
H.U

Permalien

On nous a dit que le prophète s'est réfugié comme un fakir dans cette grotte appelée "ghar hira" pour recevoir ce flot musical de paroles de dieu, venues directement du paradis. Comment a-t-il pu rester ou survivre 200 ans dans cette grotte ? Apparemment il est mort a 61 ans. A moins qu'il faudrait utiliser un multiplicateur 10 pour atteindre 610 ans. Tout est donc relatif. 61 ans d'ujourd'hui sont équivalent a 610 ans de l'époque.

Permalien

Si ta theorie d'un seul Dieu est vrai comment se fait il que les etres humains clament plusieurs Dieux ?????
Tu veus dire que le Dieu des Boudhistes est le meme que celui des Muz ? Fake conclusion! Comme disent les anglais " May the force be with you ? Oui c'est cela , une force qui regit l'univers et rien d'autre, mais ok appelons la Dieu. Toutes ces philosophies religieuses ont certainement un sense pour les humains mais arretons de clamer des absurdites.

Permalien

Un vieux haineux recemment converti au catholicisme.Comme si le monde musulman n'avait pas de mathematiciens. il auras fallu un imbécile heureux du nom de jean Jacques walter,pour faire bander l'auteur ""anonyme"" de cet article

Permalien

Merci à l'auteur de cet article d'une grande importance. Sans la véhémence des prédicateurs islamistes et avec un calme imperturbable, ce chercheur démonte le dogme du coran dicté par Dieu à Mahomet. On savait la supercherie grossière et tous les Musulmans "de naissance" qui se sont détournés de l'islam ne peuvent qu'apprécier. La technologie avance et permet de découvrir de nouvelles données sur des recherches archéologiques qui ont été faites il y a très longtemps (sur l'Egypte pharonique, sur les squelettes de Pompei, par exemple). Avec des logiciels et des ordinateurs de plus en plus performants mettant en oeuvre les méthodes de l'Intelligence Artificielle, il faut s'attendre à des révélations qui vont bousculer bien des dogmes religieux et des idées reçues. Avec l'arrivée prochaine d'ordinateurs quantiques, ce sera une révolution totale à laquelle les religions risquent de ne pas survivre. A bon entendeur, azul.

Permalien

Nous sommes en face d´un nouvel acte , la suite logique d´autres actes dont l´origine remonte à l´Inquisition espagnole qui rappelons le avait débuté en 1480 A.JC et prit fin officiellement le 15 juillet 1834.
Pendant la Reconquista en Espagne, l´Église Catholique à travers don Tribunla Di Saint Office donna le feu vert pour le massacre des juifs et des musulmans. L´Âge d´Or de l´Islam fondait dans les flammes des auto-dafés tel une peau de chagrin.
Auparavant, juifs, musulmans et chrétiens avaient créé une des civilisations les plus sophitiquées de l´histoire humaine. Philosophie, mathématiques, astronomie,médecine, traductions etc..jetaient la lumière sur la nuit du moyen-âge occidental. On était en Andalousie, une nation tolérante, critique et
écoluée, l´andalousie musulmane. On y critiquait le Coran aussi....

Donc, l´Inquisition commencée en 1480 pour "épurer" l´occident chrétien de la contagion et juive et musulmane décima des centaines de milliers de citoyens innocents alors que d´autres furent contraints soit à se convertir au christianisme soit d ´émigrer. Juifs et musulmans par centaines de milliers prirent la route vers le Maghreb en grande majorité ou la Turquie (juifs sépharades).
Les descendants de ces Andalous de la diaspora sont en grande majorité d´origine amazighe car lors de la conquête de l´Espagne, des milliers de soldats amazighs du Maghreb avaient participé aux batailles. Ces familles ont des noms tels que Délléro, Azoulay, Torrés , Imeghrane etc..etc..juifs et musulmans confondus.

Ceci en résumé .

On nous présente aujourd´hui un Mr. Jean-Jacques Walter, présenté comme ancien des Ponts et Chaussées, chercheur et scientifuqe qui avance d´une part sa "Théorie des codes" de l´autre apllique cette même "théorie des codes " pour démontrer que le Coran n´est pas un Livre Saint. Grosso Modo.

Comme arguments " scientifiques" les textes c´est à dire les Sourates auraient été non transcrites en une seule fois mais pendant des époques . Conclusion: le Coran est un faux.

Avant Mr. Jean-Jacques Walter, précisément à la veilles des conquêtes impérailistes européennes, il existait une autre "théorie scientifique" celle qui refusait cathégoriquement que les Pyramides d´Égypte, les Monuments Babyloniens, Assryens, Mayas, Aztéques etc.. furent l´oeuvre de civilisations
non-européennes, non, toutes ces civilisations ...étaient l´oeuvre soit des "Atlantes Européesn Aryens" soit l´ouvre d´extra-terrestres. Donc noirs, bougnoules, indiens, juanes etc.. sont incapables de réfléchir et donc encore moins de créer une civilisation. La seule référence est et restera la Civilsation Grecque
en la matière. Point barre. Les codes...

Tout d´abord, au temps même du Prophète Mohammed SALS , les critiques étaient nombreux. Parmi ces critiques anti-islam bien arabes on comptait des poétes de renom dont certains ont même prdouit des versets pour contredire le Prophète. Des savants, des philosophes (Avicenna, Averroes, Omar Khayam, etc..etc..) ont tous eu leur avis. Le débat sur les sources du Coran ne date pas de 2018 mais de l´aube de l´Islam. Authenticité, apocryphe,critiques des sources etc.. ont été des mots clefs pendant ces discussions.

Ce que Mr. Jean-Jacques Walter essaye de démontrer aujourd´hui à force de "théories des codes" a déjà été discuté pendant des siècles.

C´est exactement les mêmes discussions engendrées par la Bible, la Torah, les textes sanscrits de l´Inde, chez les boudhistes etc...

Ou encore les comparaisons faites entre les textes anciens sumériens et la Bible (l´Arche de Noe, Jonas et la baleine etc..etc..)

Ce qui intrigue dans la démarche de Mr. Jean-Jacques Walter n´est pas son opinion. Pas du tout en ce qui me concerne personnellement. Ce qui intrigue est son orientation cathégorique emprunte comme je l´ai souligné plus haut d´un brun d´Inquisition anti-musulmane plutôt qu´une critique contre un texte islamique, le Coran.

Des milliers de textes écrits par des savants musulmans sont encore plus critiques envers les sources du Coran ou de la méthode utilisée par les différents califes pour reconstituer ce Coran. D´autres scientifqiues musulmans modernes ont présenté des études intéressantes sur le Coran. Citons par exemple l´ouvrage du Professeur Saaidi Elkbir " Le Coran , l´évolution et l´origine de l´Homme" , ou d´autres ouvrages aux antipodes d´autres scientifiques musulmans.

Donc je respcte l´opinion " scientifique" de Mr. Jean-Jacques Walter mais pas sa démrache cathégorique de vouloir démonter en quelques " codes mathématiques" un ouvrage, notemment le Coran qui intrigue toujours.

Mais Mr. Jean-Jacques Walter a le mérite de nous démontrer la décadence des pays "musulmans" quand on constate l´arnaque du " Hajj" accaparé par les mafias de la famille Al-Saoud, la famine et le détresse ``a Gaza alors ques les "émirs" du Golfe et autres rois dévorent du Caviar russe au point d´en crever, les milliers de jeunes Harragas qui quittent nos pays " musulmans" dégoûtés pour ne plus y revenir, la corruption, les présidents à vie etc..etc.., Mr. Walter indirectement en essayant de démonter
le Coran démontre en fait la faillite des dépositeurs de ce trésor. Oui trésor.

Je respecte donc l´opinion de Mr. Walter mais souhaite poser une hypothèse:

-Ce n´est ni le fait que le Coran soit apocryphe ou pas, le vrai problème est le suivant:

Admettons que les califes successifs aient ajouté ou supprimé des sourates par soin de censure afin de présrevr certain privillèges, d´accord. Admettons.

Mais si ces pays "arabes" et " musulmans" appliquaient un atome d´une sourate relative à l´égalité, la fraternité, etc..., Mr. Walter au lieu de jouer avec ses codes pour démonter ce Coran aurait certainement
utilisé ces codes pour nous démontrer comment la France (seul petit exemple) malgrè sa constitution et ses Sourates sur la Liberté, la fraternité, et l´égalité a commis les pires viols, massacres, pillages,occupation de nations entières , au Maghreb notemment et en Algérie en particulier.

Mais vue la décadence de nos nations "musulmanes" gangrenées par les guerres intestines et la corruption et les despotes, Mr. Walter a tout le loisir de démonter et le Coran et l´Islam. Avec raison.

Laissons Mr. Walter à ses codes, on connait les autres codes du nazisme et d´autres codes comme on reconnait dans sa démarche une bonne dose d´Inquisition moderne, crue de 2018.

Nous sommes donc en pleine inquisition scientifique ce qui est un signe de plus que les nations musulmanes sont en train de se faire exterminer.

Le constat est que les critiques contemporains du Prophète étaient plus virulents et à son encontre et à l´encontre du Coran. Les Deux dérangent toujours en 2018, ce qui est le signe que malgrè les codes
et autres démarches mathématiques, l´humanité est en crise.

En effet, empêtrés dans des guerres civiles, des massacres, des luttes intestinales sans fin, livrés aux régimes despotiques, nos scientifiques à nous n´ont ni l´opportunité ni la concentration nécessaire.

Ceci dit, je respecte et les buveurs de vin et les prostituées et les homosexuels et les rénégats et les athées etc.., mais je respecte aussi ceux qui croient au Coran ou à la Bible ou autre chose. Bien relu, le Coran n´a rien à envier aux autres codes ...

Permalien

Mon premier commentaire n’a pas été publié, donc re-belotte.
Preuve, si besoin en était, que cette théorie des codes est solide, dès la lecture du titre même de cette contribution j’ai deviné que c’était de Kacem Madani, auquel je passe un salut chaleureux. A la lecture du premier paragraphe il ne restait plus aucun doute dans mon esprit. Que dire alors de quelqu’un qui s’appuie sur une théorie mathématique qui a donné des résultats tangibles pendant la 2ème guerre mondiale, puisqu’elle a permis de déchiffrer des codes secrets extrêmement complexes ?
Si quelqu’un veut réellement comprendre l’islam il est facile de prouver que le Coran, Mohamed et l’Islam ne sont que des inventions après le fait. Tous les chercheurs savent qu’aucun document arabe ou autre ne mentionne le Coran, Mohamed ou l’islam dans les 60 premières années de...l’islam. J’ai lu une contribution dans un journal une fois de la part d’un apologiste de l’islam qui disait ça, et pour lui c’était une marque de qualité des premiers musulmans : ils étaient si convaincus et tellement dévoués qu’ils n’en parlaient pas, parce qu’ils pratiquaient leur foi comme ils respiraient, point besoin d’en parler !!!... La réalité bien sûr est que Mohamed n’avait jamais existé et le Coran et l’Islam n’avaient pas encore été inventés.
J’ai lu beaucoup d’ouvrages par des européens qui parlent de ça, mais je viens de découvrir des arabes/musulmans qui disent la même chose.
https://www.youtube.com/watch?v=ionLMojC_x4
https://www.youtube.com/watch?v=gFxjtYepUCg

Permalien

En tout les cas Kacem Madani est très heureux qu'allah n(existe pas et que le Coran n(a aucune valeur à ses yeux.... mais tant pis mais si cela était autrement a-t-il les meme idées que cet imbécile qui après plusieurs siècles contredit un homme qui n'était meme pas lettré, en 14 siècles des millions de musulmans ont été pris pour des cons Pendant 14 siècles n'y avait-il pas de savant et attendre en 2018 pour dire qu'allah ni son prophète n'était qu'invention. Aberrant mais l'islam a été toujours combattu depuis sa naissance et cet homme ne nous apporte rien de nouveau concernant les musulman et n'y croient que les mécréants comme lui et le Coran est clair en ce sent " Si vous suivaient leurs pas il chercheront ( les juifs) toujours à vous écarter de ece droit chemin car il savent comme ils connaissent leurs enfants que c'est un vérité et ne le font que par mépris envers les croyants ( fin de citation. Alors Madani ne criez par encore votre joie dans l'au-delà nous verrons qui a raison et qui a tord et la chacun aura sa destination le paradis ou l'enfer. Bey..

Permalien

L'auteur s'est basé sur l'application de la théorie des codes pour un texte qui ne reflète pas totalement le sens du texte arabe (en meilleurs des cas ne reflète pas plus de 40%), ça d'une part d'autre part cette dite théorie des codes n'est pas validé scientifiquement le fait qu'elle reproduit la réalité avec une incertitude qui dépasse 75%, c'est à dire que 25% des cas qui peuvent être à la limite de la barre d'erreur; et en écoutant l'auteur tous ces arguments n'ont aucun appui scientifique et semblent émanant d'une conviction religieuse ou autres.
En conclusion ce sujet abordé par l'auteur scientifiquement parlant c'est non évènement.

Permalien

Mr Kacem, si vous permettez, j'aimerais bien que vous publie le CODE DE HAMMURABI, qui date de 750 ans avant Moses (Moussa), 1750 avant Jesus, et 2350 ans avant l'Islam.. Ce texte juridique a donne naissance aux Trois religions monotheiste. Les juifs etaient des esclaves chez les Babylonniens, une fois qu'ils ont retrouve la liberte, ils se sont inspire du texte juridique que le Roi de Babylonne a legifere. Le code comporte 282 articles, il est..relatifs à differents aspects de la vie de la societe babylonienne de la periode. Il a ete redecouvert en 1901-1902 a Suse en Iran, grave sur une stele de 2,25 metres de haut comportant la quasi-totalite du texte en ecriture cuneiforme et en langue akkadienne, exposee de nos jours au musee du Louvre a Paris.

Permalien

c'est normal qu'un vieux con raciste puisse faire courir de gros imbéciles,
le premier coran transcrit est celui du calife Othman et il existe toujours, et il n y a aucune difference avec le cran transcrit maintenant, bande d'idiots, chacune des ses réponses aux dix questions montre bien que ce JJW est complétement débile,

Permalien

Merci HU t ecris bien j ajouterai si tu me le permets ca......un Kacem salman Rushdie BIS.

Permalien

Ah les contes et legendes du Moyen Orient ... Premiere generation de religieux a la sauce Moyen orientale fut cree BiSEIF ! avec le couteau sur la george. Par la suite , d'autre generations ont continues a y croire par respect pour leurs ailleuls, qu'ils soient Amazigh, Indiens d'Amerique Latine,Gaulois, Indonesiens ou Mexicains!

Permalien

C'est quoi, un musulman non croyant et non pratiquant?
Pour mes neurones, ça ne passe pas.
On ne peut pas être musulman si on ne croit pas à l'islam, d'où est tirée l'appellation de "musulman".
Non?

Permalien

A3oudou billah mine esheitan erradjim,
La contribution aura au moins eu le mérite de retrouver les vieux compères Hend et Kichi. Comme l’illustre Kichi, nul besoin d’avoir recours à quelconque théorie des codes, des modes ou des vogues pour reconnaitre le style d’un texte et donc la signature de son auteur ! iben par ixemple, des 3 textes de Hend, on peut reconnaitre, non seulement qui se cache derrière, mais zossi la bouteille iss’youline s’akerrou ! Quant au Coran, il suffit de le lire avec attention pour se convaincre qu’en plus de la parole de Momouh wa ashabouhou, les signatures d’autres lascars du verset sont quasiment évidentes à deviner !
Wa Hend ! « Musulman croyant et non pratiquant » est une boutade qu’avait sorti un vieux camarade lors d’une soirée entre collègues. À son premier verre de vin, la femme de notre directeur l’interpelle à voix haute : - mais dites-moi Kamel, VOTRE religion ne vous interdit-elle pas la consommation d’alcool ? Kamel hausse les épaules et ne répond rien ! Quelques assiettes de charcuterie éparpillées par ci par là, Kamel ne résiste pas, il pique et se délecte d’une petite saucisse ! Et la dame d’écarquiller les yeux et de l’interpeller à nouveau :- Mais dites-moi Kamel, VOTRE religion ne vous interdit-elle pas de consommer du porc ? » ! Excédé, Kamel énonce à haute et intelligible voix : -Ecoutez madame, je suis musulman, non croyant et non pratiquant !!!!
Il m’est souvent arrivé d’avoir recours à cette formule ! Il y a quelques années, en compagnie de qq collègues à Paris, je commande une pizza royale. La serveuse s’empresse et me signale avec bienveillance « Monsieur, y’a du porc dans cette pizza ! » -Ah bon, c’est quoi le porc mademoiselle ? retorquais-je, le plus sérieusement du monde ! elle me fixe, perdue dans ses confusions ! Pour gagner du temps, l’un des collègues vient vite à son secours et la rassure : -il plaisante mademoiselle, Vous lui grilleriez un sanglier entier qu’il l’avalerait plus vite qu’Obélix !
Moralité, nos khanchouffas portent le sceau du maghrébin et donc celui du musulman ! J’assume, assume, assumons ! C’est comme la blague de Fellag (petits chocs des civilisations) : Dans le train, dès qu’il occupe sa place, on le dévisage, on le fixe, on l’envisage, la barbe manquante déjà dessinée par des observateurs experts en profilage du…maghrébin !
Cheers ! Bon pack de Tsingtao en guise d’entrainement ce soir, avant le tarawih de samedi….LOL
KM

Permalien

jissiplu kici qui a dit quand on a reçu des coups dans le derrière ça laisse des traces sur la figure.

Ar thin enagh!

Permalien

Sérieusement je me pose la question: si je ne suis pas de la catégorie des intégristes islamistes. je n’ai jamais eu la foi , et tellement convaincu que toutes ces histoires de dieu et associés n’existent pas. Et je n’ai même pas besoin de savoir s’il y a une preuve scientifique pour dire que tout ça c’est de la foutaise.
Si quelqu’un me parle du Nabbi ou du Rassoul ou son Allah, j’ai juste envie d’accélérer un peu le temps parce que j’ai hâte que sa finisse. Je n’ai même pas le goût de la curiosité d’entendre la fin de l’histoire. Comme si quelqu’un vous raconte pour la 100 ieme fois l’histoire du premier vaccin de son chien.
La question qui me revient: Est-ce que nous avons besoin de ça? Je parle individuellement.
D’après les commentaires que je lis à chaque fois qu’ont parle de l’islam, aucun individu n’a vraiment besoin de cet islam. Vous êtes tous capables de vous débrouiller sans vous référez à ce modèle. Parce que vous êtes tous en contradiction totale avec cette doctrine même vous qui essayez de défendre ce dieu, et ces copins. Quelqu’un peut me dire qu’est ce que la religion lui apporte comme positifs dans sa vie. Je parle de ces défenseurs de l’islam.
Tous comme vous êtes, vous réagissez avec les injures et les insultes. Au fond de vous même, vous ne croyez en rien. Oui! parce que vous n’avez jamais vu, parler, entendu même rêver du dieu. Mais c’est tellement génétique chez vous, vous réagissez exactement comme si on insulte votre origine ethnique ou votre famille. Alors que la religion est supposée être une croyance, personnelle et individuelle. Mais je vois ce n’est pas le cas, et la quasi totalité du monde occidental à l’image de la serveuse de pizza de Kacem Madani, elle a le même constat, les musulmans ne sont pas des croyants mais une race humaine à part. Et c’est exactement ça que vous défendez, la race et non pas la religion. Sinon les théorie de codes ou de statistiques, pour prouver les miracles du coran ou contredire je m’en balance. Mais ce système politique très rétrograde et très régressif qui découle directement du coran qui me fait peur et qui menace l’humanité en entier. Ce n’est pas les 5 prières qui dérangent, pour moi c’est comme un abonnement au gym. Mais essayer de voir comment cette religion est dangereuse et nocive dans son fond, combien elle terrorise les gens, comment elle détruit l’individu et la collectivité. Dans votre prochaine contribution monsieur Madani je vous invite à y aller chercher comment l’islam nuit à la qualité de vie, comment il diminue et réduit l’ humain. Rapprochez vous des psy pour voir les ravage de cette maladie mentale sur l’humanité.

Permalien

@ Du bon travail...... Vous pourrez vivre plus que Noé qui avait fait ses 950 ans en combattant les mécréans et l'Islam ne sera pas touché et le Coran dis " il veulent éteindre la lumière d'allah mais celle ci persistera et gagnera plus malgré eux " alors si vous pouvez combattre celui qui vous a créé il vous détruire bien avant comme les générations passées de AD; Tamoud, Pharaon et des milliers d'autres qui avaient essayé à le faire mais n'on jamais réussi et étaient les grand perdants.ici bas et dans l'au_delà.

Ajouter un commentaire