Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Le film "Ben M'hidi" interdit de projection en Algérie

"Le film Ben M'hidi censuré définitivement par le gouvernement algérien", écrit Bachir Derrais, producteur et réalisateur de ce film, sur son compte Facebook.

Ce film sur l'un des héros de la révolution avait été soumis à la commission de visionnage composée de représentants des ministères de la Culture et des Moudjahidine.

Cependant, si l'on croit le réalisateur, le film est officiellement interdit de projection. Faut-il ajouter que le même réalisateur s'en est pris au ministre de la Culture dans un précédent post. Comme pour signifier que les dés étaient déjà pipés. "Monsieur Azzeddine Mihoubi, vous avez tendance à oublier que vous êtes ministre d'2tat et vous devriez accepter donc la critique, conseille Bachir Derrais. Le secteur de la culture est dans un état catastrophique , lamentable et malade et que ça fait quatre longues années que vous êtes à la tête de ce département donc vous portez une part de responsabilité. Les artistes se clochardisent de plus en plus, ils meurent les une après les autres dans une misère absolue.... même les vivants se sentent morts de désespoir d'incertitude, d'insécurité : certains regrettent m^me d'avoir choisi ce métier..."

Tout semble définitivement plié pour ce film qui aura créé une pléthore de polémiques avant sa sortie. Faut-il rappeler que le scénariste, Mourad Boureboune, a dénoncé déjà le sort fait à son scénario.

Il a même pris un avocat our défendre ses droits. Nous y reviendrons.

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

This government is too stupid to realize that preventing a film from being shown will lead to more Algerians wanting to watch it. Censure of films and books is a practice of uncivilized people....there are very few such creatures in the world today...most of them happen to be illegitimate politicians and generals from Saudi Arabia, Algeria and North Korea.

Ajouter un commentaire