Aller au contenu principal
Body

REGARD

Ce Yennayer, commémorons notre part de berbérité commune et ancestrale

Les abrutis ne se reposent jamais et commencent déjà à interdire une fête, à peine décrétée sur le plan de sa manifestation publique et nationale, comme ils interdisent toute expression de joie. Interdire, voilà le seul verbe que leur cerveau, dénué de toute raison, a pu apprendre.

Je n'ai pas attendu la loi pour me solidariser avec mes compatriotes berbérophones et partager avec eux tous les moments d'humanité qui nous font communier dans la fraternité.

Cela dure depuis si longtemps dans la presse que j'en suis harassé de répéter toujours les mêmes phrases en ayant ce sentiment qu'on n'avance pas beaucoup. Mais que nos frères berbérophones ne s'en offusquent pas, il arrivera un moment, pour la génération suivante déjà née, où tout cela sera si naturel qu'il ne sera plus nécessaire de rappeler une évidence.

Je suis dans le militantisme et cela peut agacer certains qui pensent qu'on ne devrait pas rabâcher ce qui va de soi, je peux le comprendre. Mais pour le moment, quelle que soit notre profonde intégration d'esprit, nous n'avons pas eu une éducation qui nous permette de maîtriser tout car cela ne nous a pas été transmis, nous en sommes innocents.

Nous avons donc encore besoin des berbérophones pour nous apprendre à construire notre liberté de commémoration à propos de Yennayer.

Alors, nous avons encore besoin, pour un moment, qu'ils nous expliquent et nous transmettent, non pas le sens de Yennayer et sa date, un simple effort d'instruction nous l'a déjà appris, mais les gestes et actes traditionnels de la célébration. Ce dont nous avons besoin est qu'ils nous montrent et nous éduquent aux rituels, aux mets de circonstances et ainsi de suite.

Le reste est d'ordre festif, tout simplement. Et le festif, c'est naturel pour tous, pas besoin d'explication pour le bonheur de la célébration commune. La joie, souvent celle de la jeunesse, a son langage universel qui est déjà prêt.

Puis, lorsque tout cela sera profondément intégré, chaque communauté, chaque individu mettra le sens qu'il souhaitera à cette célébration et l'accompagnera de la coutume qui lui est la plus spontanée. Et ce qui est spontané traverse les siècles de sa solidité, car la spontanéité c'est la vérité de chacun.

Je comprends la colère légitime de nos compatriotes qui accusent quiconque de circonscrire la berbérité à du folklore et des coutumes (et donc accuseraient mon article de ce travers). Mais une fête, une célébration, c'est aussi des coutumes, les premiers marqueurs de l'expression d'une identité. Nous savons que celle-ci est beaucoup plus profonde. Je le sais parfaitement, pas la peine que certains, même gentiment, me le rappelle, ce serait heurter mon intelligence.

Ils ont assez souffert de ce qu'on a voulu qu'ils soient et non de ce qu'ils étaient. L'Algérie est également berbère, depuis la nuit des temps, il faudra qu'un jour cette évidence soit dans tous les esprits. Pas « également » mais « surtout » diront beaucoup, cela n'a en fait aucune importance car ce qui compte est l'existant, les êtres humains et leur présent. L'intelligence, ce n'est pas du passé mais une attitude et un esprit du vivant. Se revendiquer du passé sans apporter sa pierre n'a strictement aucune valeur et c'est se défausser de ses responsabilités et de ses lacunes du présent, quelles que soient l'origine et la beauté du passé.

Mais il est vrai que nos compatriotes n'ont pas bénéficié de cette ouverture d'esprit et ressentent douloureusement qu'on leur attribue une identité culturelle et sociologique qui n'est pas la leur (ou pas seulement la leur), tout au moins celle transmise par leurs racines familiales et territoriales.

Quant à moi, je suis un Algérien francophone indéracinable et je ne prête que très peu d'attention aux commémorations religieuses et identitaires tout en y participant avec le cœur. Aucune autre attitude ne peut m'être exigée pour l'attestation de mon algérianité, par les uns ou par les autres. Aucune !

Raison pour laquelle je suis présent, dans la joie, avec tout le monde. Bonne fête de Yennayer à tous !

Auteur
Boumediene Sid Lakhdar, enseignant
 

Commentaires

Permalien

D'habitude j'apprecie vous lire, et meme ce billet je l'ai apprecie', pour la simple raison que vous semblez gentil et reconciliant. Derriere vos ecrits se devine une personne interessante. Cependant, vos ecrits sont bizarres... Vous argumentez et concluez que l'essentiel c'est d'avancer, surtout pour ceux qui ont ete' trop baigne's dans une fausse idente' qu'ile en sont devenus indifferents, voir hostiles. c.a.d. ce que nous autres kabyles appelons communemment "araben". Vous semblez vouloir, nous faire grace de votre gentillesse, nous autres, accusateurs des ces gens que vous nous demandez d'eduquer et pourquoi pas, leur faire la fete, les nourir, etc. C'est de l'effort tout ca ya si lakhdar... et l'effort leur revient. Nos efforts sont oriente's a mettre fin a tous ces bloccages et retards que des siecles de conflit nous ont engendre', a fortifier notre nation, celle d'aujourd'hui. Non seulement n'avons nous pas le temps ou l'energie, et franchement pas d'envie non-plus, mais ces gens n'ont d'autre projet de societe' que de gener le notre - au profit de leurs bourreaux. Votre algeriennaite', qui n'a aucun sens reel, semble etre comme un numero d'immatriculation permanent, que personne ne peut vous retirer. Je vous garantis que non. Il faut bien se poser la question de qu'est-ce que c'est cet artifice algerie ? Bon petit francais kaid moderne vous va bien !

Permalien

Merçi Mr Sid Lakhdar. Je suis Kabyle mais avec des gens comme vous, je me sens d'abord algérien. On a tellement de choses en commun et imaginez qui étaint les premiers supporters de feu Boudiaf: Des kabyles. Depuis 1999, notre algérianité riche en diversité a été détruite et remplacée par un islamo-arabisme artificiel qui saute du coq a l'ane et par le régionalisme rancunier et saboteur. Chaque région a ses richesses et ces richesses sont complémentaires pour toute l'Algérie. Nous sommes un des pays a cacher son identité de peur d'être taxé de fauteur de troubles. Pour la première fois des algériens ne veulent plus être ce qu'ils ne sont pas: Des inconnus, sans origines dans leur propre pays. Pour la première fois les algériens ne sont pas complexés de chanter haut et fort leur amazighité. On nous a tellement séparés. Ils ont tellement divisé notre peuple au point ou personne ne connait plus son repère. L'arabo islamisme est devenu alors une identité, une religion et une nationalité pour englober tous les gens douteux et tous assoiffés du pouvoir. Le dénominatuer commun est de faire dormir les peuples, l'abrutir et prendre le pouvoir a vie. Alors si la Kabylie par exemple est sabotée et persécutée, c'est parce qu'ils ne veulent pas qu'elle reveille ses frères des autres régions, ni servir d'exemple de réalisme et de prospérété. Alors demandez nous ou ils construisent le plus de mosquées pour endormir les gesn !! En Kabylie biensûr. Il faudrait que les algériens sachent que la Kabylie n'est pas un danger pour l'Algérie, mais un danger pour les mercenaires de tout bord, les vautours, les rapaces et les ennemis de cette même Algérie; voila pourquoi ils la sabotent ouvertement et la bloquent pour qu'elle ne soit plus le fer de lance dans la marche de l'Algérie vers le progrès, la tolérance et la prospérité commune. Ils veulent toujours l'utiliser comme la brebis galleuse a montrer du doigt afin de diviser pour régner. Mais les kabyles et tous les autres algériens ne sont plus dupes; ils peuvent faire ce qu'ils voudront: Personne ne nous divisera; même le nouvel islam du haram du halal et des layadjouz. Personne n'est dupe car le peuple vaincra.

Permalien

BRAVO BOUMEDIENNE VOUS AU MOINS VOUS AVEZ TOUJOURS EU DES COUILLES seule l'amazighité est l'antidote conte le wahabisme salafiste saoudite mortifere qui a toujours consideré les algeriens pour des batards qui osent ce prendre pour leur maitre saoudite eux la race noble qui a enfanté le prophete

Permalien

Monsieur l'enseignant universitaire, quand est ce vous allez comprendre qu'ils n’existent pas de berbérophones parce que les berbères ne sont pas des colonisateurs, il y a des arabophones parce que les arabes sont des colonisateurs, colonisateurs minables certes mais des colonisateurs qui apportent destruction et chaos,
Monsieur l'enseignant arrêtez de vous mentir et de vous faire croire des choses qui n’existent pas, "votre part de bérberité" c'est quoi au juste? vous êtes un métis? certainement pas sinon vous ne parleriez pas des berbères à la troisième personne du pluriel,
Monsieur l'enseignant vous êtes un banouhillal ni plus ni moins, vos écrits le prouve à chaque fois, donc un brigand, un pilleur, comme vos ancêtres, et malgré vos supposées études et vos postes, vous êtes un usurpateur, un falsificateur, et comme vous vous définissez comme francophone donc un aphone qui n'a pas "sa propre voix", vous êtes donc un colonisé de la connerie que vous portez en vous et que vous voulez étendre aux autres,
vous en tant que francophone vous n’existez pas, difficile à comprendre pour vous, mais c''est votre probléme et celui de tout colonisé, et c'est ça votre probléme, et c'est pourquoi pas vous utilisez à chaque ce terme "berbérophones", parce que pour votre petit cerveau les berbères n’existent pas et ne doivent pas exister, dommage que certains des commentateurs vous félicitent pour votre article, vous devez en rire,
votre truc à vous c'est le chaos, on doit tous être des "aphones", du vide, comme vous, des hybrides, des sans origines, parce que vous, vous avez honte de votre propre origine,
non monsieur votre probléme identitaire c'est le votre seulement, et débrouillez vous avec,
ne soyez pas, si vous voulez,
mais sachez que les berbères sont des berbères,

Permalien

Depuis longtemps ,dejà,nous savons que vous êtes un imposteur "ouroubi" qui vient pleurer avec le berger kabyle et amazigh en général pour essayer de nous berner.Nous n avons jamais été dupe de votre "ruse" ouroubi qui consiste à écrire d une maniére biaisée pour qu en filigrane vous essayez de vous définir ARABE,c est votre droit,et en même temps faire passer l autochtone kabyle,amazigh en général en une sorte d individus d un deuxieme college humiliant dont le premier collége vous revient à vous OUROUBI.
C est ,aisni,que vous venez éructer ,hypocritement et je vous cite"commémorons notre part de berberité commune et ancestrale "!!!!
L'amazighité ne vous en déplaise est pleine et entiére en algerie .La terre,le ciel,la faune laflore la gastronomie l architecture ...TOUT ,vous comprenez,? tout est AMAZIGH meme NOS RÊVES SONT AMAZIGHS!
Vous qui vous vous réclamez des "ouroubis" vous le savez et nous le savons tous que vous n êtes que des imazighénes mutants arabisés par le culte de l envahissueur okba formates par LA HAINE DE SOI AMAZIGH
Votre ruse de ouroubi ne passe plus MASS BOUMEDIENNE,il y'a juste plus d hypocrisie dans votre démarche que celle nauséabonde de votre compatriote ouroubi LA SALHI qui veut "tuer" sa fille si elle la surprend parler KABYLE OU TAMAZIGHT
Regardez et écoutez ce que notre frere algeroalgerien amazigh KATEB YACINE NOUS AVERTISSAIT DE L ARABISMECOLONIAL

https://www.youtube.com/watch?v=a0WJajggv-I

Tout est dit!

Permalien

@ si lakhdar, tout comme les africains dans leur grande majorité voire même un certain nombre d'asiatiques, mais cela ne constitue pas une identité. Bref, tu squattes le milieu du guet comme un mesmar djeha. N'ayez pas peur de vous définir. Si vous êtes arabe, mrahba bick, il faut juste l'assumer et nous dire son rapport à l’Algérianité.

Permalien

Aujourdhui,au lieu de prèsenter les voeux de yennayer a ses lecteurs presque tous Berbères, le matin. dz publie l'article d'un anti kabyle notoire en guise de voeux. et en plus il censure mes commentaires qui dénoncent ce comportement typique des grns avide de gain qui s'alignent sur les KDS algerianistes TakKvayilit.TV est née et fonctionnera des ce soir a 20 h.00 votre journal va perdre les lecteurs kabyles qui sont son seul soutien jusqu'a présent . Les kabyles ne feront plus l e bonheur de Benchicou car notre place est avec Mass Ferhat M'Henni a coté de nos freres qui luttent pour notre dignité. Pour nous Boutef est mort n 'en deplaise a Bemnchicou & co qui contionue a en parler comme s'il était vivant et publie ses photos anciennes a dizaines chaque jour que Dieu a fait ,au lieu de soutenir la kabylie pour renverser son ennemi numero un Nous ,on est pas obsédés par Boutef ,on a d'autres objectifs plus nobles à savoir . donner la souveraineté à la kabylie et aux imazighene de Tamzgha ,en l'arrachant des griffes de cet ogre a 7 têtes que sont:ces cons qui nous gouvernent:
FLN/RND/HAMAS/TAJ/MPA/ANP/BOUTEF . ---Chiche publier çeci-- Moh Arwal .

Permalien

Tu disais aussi: "Pas « également » mais « surtout » diront beaucoup, cela n'a en fait aucune importance car ce qui compte est l'existant, les êtres humains et leur présent"

Toz, ça n 'a aucune importance pour toi ? vraimentt ? et si moi en qualité de président de l 'Algerie je venais t'obliger pendant 56 ans à renier ton algerianité francophone INDERACINABLE ,et si EN PLUS je declarais a la TV nationale ,que nous sommes tous kabyles TOI ET TOUS TES FRERES SANS EXEPTION COMPRIS. Et si par ailleurs si je disais que de loin je vois toi et tes frères les Algériens francophones comme des geants mais que de prés je vous vois comme des nains ou encore si je disais toujours , en tant que president de la RADP que les algeriens froncophones sont des racistes et des separatistes ne prendrais tu le maquis comme Ait Ahmed ou Ferhat M'henni ?

Mr Boumédienne , Saches qu'on ne ne fait pas aux autres ce que nus ne voulons pas qu' on fasse à nous mêmes !!
Quand on fait cela ,tôt ou tard ça nous retourne,. Peut être pas, par les kabyles eux mêmes ,mais par par exemple, par des israéliens.ou les deux.,
je ne fais qu' utliser mon tourne vice contre ton vice, sans rancune. !!

Ajouter un commentaire