Aller au contenu principal
Body

FOOTBALL

Scènes de liesse au 20-Août, violence à Bejaia et noblesse au 5-Juillet

La victoire des Belouizdadis face à l’ES Sétif dans le cadre de la 20e journée du championnat professionnel de Ligue 1 disputé mardi après-midi au stade du 20-Août, a permis au gars de Laaqiba de renouer avec l’espoir d’acquérir le maintien grâce au précieux but inscrit à la 43’ à la suite d'un corner transformé par intermédiaire de Bouchfar.

Trop motivé pour s’en sortir victorieux de cette confrontation, les poulains d'Abdelkader Amrani sans la moindre victoire depuis le mois de novembre 2018, ont fini par être récompensés des trois points de la rencontre, au détriment des Aiglons qui étaient méconnaissables tout au long du match. Cette méforme s'explique, sans doute, par le désaccord des dirigeants avec l'entraîneur, qui s’est soldé par la démission de ce dernier, juste après le match.

L’autre événement de la journée s’est déroulé en fin d’après-midi au stade du 5-Juillet qui a abrité la rencontre du MC Alger contre l’Olympique de Médéa. Là nous avons eu droit à une véritable leçon de morale de la part des supporters mécontents du Mouloudia, qui ont d’ailleurs manifestés de leur colère sans recourir aux actes de violence ni à aucune manœuvre dépassée.

Bien au contraire, en optant pour la manière la plus civilisée qui existe et unique en son genre, ils ont carrément humiliés les opportunistes qui squattent le club depuis plusieurs mois, car et au moment où le Doyen était en train de mener le plus normalement du monde son débat avec un but d’avance sur son adversaire, le public s’est levé à la 21’ de la première période comme un seul homme et a quitté brusquement les tribunes du stade en signe de protestation contre l’abus de l’actionnaire majoritaire, la Sonatrach en l’occurrence, qui continue de faire la sourde oreille devant les revendications des verd-Leone qui réclament le limogeage du directeur sportif Kamel Kaci Saïd ainsi que son staff technique Adel Amrouche. 

Pour rappel, la rencontre est revenue aux locaux sur le score de (2-1) buts signés, Farès Hachi (15’) et Amada sur pénalty (68’) contre la réalisation de Sameur (90+2) pour les Médéens.

La rencontre opposant les Crabes au leader du championnat, sur la pelouse du stade de l’Unité Maghrébine à Béjaïa, s’est achevée sans vainqueur (0-0). Mais contrairement au 5-Juillet, le match s'est terminé sur de graves dérapages entre les supporters en enregistrant plusieurs blessés plus particulièrement du côté des visiteurs dont vingt-deux policiers conformément aux premiers bilans.      

Auteur
Anès N.
 

Commentaires

Ajouter un commentaire