Aller au contenu principal
Body

Amnesty international dénonce

Hadj Ghermoul condamné à 6 mois de prison pour avoir dénoncé le 5e mandat

Amnesty international dénonce la condamnation de Hadj Ghermoul à six mois de prison pour avoir déclaré son opposition au 5e mandat de Bouteflika.

"En réaction aux informations selon lesquelles un tribunal de la ville de Mascara a condamné le militant Hadj Ghermoul à 6 mois de prison ferme et une amende pour « outrage à corps constitué » pour avoir posté sur Facebook une photo où il tient une pancarte sur laquelle est écrit « Non à un cinquième mandat » du président Abdelaziz Bouteflika, la directrice du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient à Amnesty International, Heba Morayef, a déclaré :

« La condamnation de Hadj Ghermoul est une grave atteinte à la liberté d’expression en Algérie. Il est totalement absurde qu’il soit condamné à passer six mois derrière les barreaux simplement pour avoir exprimé pacifiquement ses opinions politiques.

« Son arrestation et sa condamnation témoignent une nouvelle fois de l’intolérance dont font preuve les autorités algériennes vis-à-vis de l’opposition et de leur inquiétante tendance à multiplier les arrestations et les détentions arbitraires à l’approche de l’élection présidentielle prévue en avril.

« Elles doivent annuler la condamnation de Hadj Ghermoul et le libérer immédiatement et sans condition. Nul ne devrait être incarcéré pour avoir exercé sans violence son droit à la liberté d’expression. »

 

Commentaires

Permalien

90 % des Algériens ne veut pas voir son président dans cet état de dégradation grave de sa santé se présenter pour un 5e mandat !
Le reste, cad 10% et moins sont constitués de fous et devprédateurs intêressés par toutes sortes d'avantages et ce sont des aventuriers qui jouent à la roulette russe l'avenir et la stabilité du pays.
Sa famille ne devrait pas souscrire à un tel suicide.
les citoyens devraient adresser un signe exprimant son souhait de voir le Président renoncer à ce 5e mandat dit de la "continuité".
Y aurait-il des raisons graves cachées au peuple, pour lui imposer une telle forfaiture ? IL FAUT LE SAVOIR !

Permalien

Il s'agit là d'un régime aux abois. Il a peur de la contagion. Et pourtant, nous sommes là pour dire "non" à cet "impotent" qui nous est imposé pendant déjà 20 ans sans qu'ils aient à rajouter une rallonge de 5 ans à un homme qui n'est même pas capable de se diriger lui.même.

Toute honte bue, des profiteurs attitrés de ce régime arrivent même à condamner des gens pour simplement dire non à leur manigance.

Ils ont trahi les martyrs de la révolution, ils ont trahi le peuple algérien depuis 1962 à ce jour et continuent à trahir pour maintenir leur hégémonie sur le trésor algérien.

Quoi que vous fassiez, vous serez rattrapé par l'histoire et vous serez tous condamnés pour vos trahisons et vos détournements.

Ajouter un commentaire