Aller au contenu principal
Body

FOOTBALL

L’USM Harrach éclaboussée par une affaire de dopage

Le joueur de l’USM Harrach, Billel Naïli (33 ans), évoluant en ligue 2 professionnelle, a été suspendu provisoirement par la ligue de football professionnel, jusqu'à son comparution le lundi 25 février 2019 devant la commission disciplinaire au siège de la ligue.

Selon le communiqué rendu public par la Ligue de football professionnel, le joueur harrachi est soupçonné de dopage a la suite des testes effectués par voie urinaire lors de la 19e journée du championnat de ligue 2, à l'occasion de la rencontre de son équipe face au RC Relizane disputée le 26/01/2019 au stade 1er-Novembre d’El Harrach.

Le communiqué indique également que les résultats sont avérés positifs, et sont notamment confirmés par le laboratoire international d’antidopage situé à Lausanne en Suisse.

Cependant, la source, n’a donné aucune information sur la nature et l’origine de la substance détectée. Le protégé des Kawassir risque une sanction de deux à quatre ans de suspension conformément aux codes d'éthique de la FIFA.

Auteur
A. Belkheir
 

Commentaires

Permalien

les présidents de club de foot devraient faire attention, spécialement ceux qui recrutent des joueurs du paradou, parce que ces joueurs travaillent pour leur club formateur, ils lèvent le pieds et sabotent les clubs pour lesquels ils jouent et qui les payent, et apparemment c'est ce qui arrive à la jsk, le paradou prête ses joueurs dans un but inavoué, utiliser ses joueurs pour avoir de l'influence sur les autres clubs est une méthode utilisée par l'ess par le passé et qui lui a permis de gagner des titres, et de faire descendre el eulma en utilisant ses anciens joueurs venus à el eulma,
zetchi doit être viré de la FAF, dés cette année le paradou est champion ou vice champion grâce à cette méthode de triche et aso chlef est en 1ére division grâce à la présidence de FAF et de la ligue,
vaut mieux mettre fin à ces pratiques indignes au lieu d'attendre des conséquences graves,
l"état doit agir contre le président de la FAF et le président de la ligue ainsi contre serrar qui vient de l'ess sétif , un club qui utilisa ses anciens joueurs comme mercenaires au sein des autres clubs et c'est ce que fait actuellement zetchi avec le paradou, ce qui explique les déconvenues incompréhensible de la JSK et d'autres clubs qui ont recrutés des joueurs formés au paradou,
si la jsk garde les joueurs formés au paradou, alors les dirigeants de la jsk sont de pauvres idiots,
le mercenariat est une pratique courante dans le foot algérien depuis des années et l'ess setif en est le plus grand spécialiste,
les trois personnes les plus malhonnêtes du foot algérien sont entrain de diriger le foot algérien, serrar, medouar, et zetchi, faut stopper ces fous avant d'en arriver à des situations catastrophiques comme celles vécues en égypte,

Ajouter un commentaire