Aller au contenu principal
Body

Bouteflika aurait dû annoncer des obsèques nationales

C’est dans de pareils drames que l’on aurait voulu entendre le président

L’Algérie est en deuil : elle a perdu 257 de ses valeureux enfants. Tout le monde les pleure. Le drame est tel que des centaines de milliers, voire, des millions de messages de réconforts sont échangés entre les enfants de Novembre, qui pour dire son émoi, qui pour exprimer sa solidarité avec les familles des victimes.

L’heure du recueillement passée, on se retrouve à réfléchir sur ce qui a causé ce drame, mais aussi, sur ce qui manquait à un peuple touché dans sa chair. Les messages des officiels n’ont pu apaiser la douleur que tout un chacun ressent encore. Il manquait une chose de plus important.

C’est dans de pareilles circonstances tragiques que le peuple aurait voulu entendre son président, le voir se rendre sur les lieux, prendre des décisions courageuses, parler aux familles des victimes et saluer solennellement leurs mémoires. C’est dans la douleur qu’un chef de l’État doit apparaître pour s’adresser aux Algériens meurtris et prononcer des mots forts, pour apaiser, réconforter, se recueillir et rassurer.

A quoi ont eu droit les familles éplorées, et toutes les personnes atterrées par ce  drame ?

Un message diffusé par une agence, lu par une tierce personne, par une journaliste, retransmis par des radios ou des télés, aussi long et aussi fort qu’il puisse être, ne peut aucunement remplacer des mots vibrants qui font frissonner des gens et des cœurs affligés.

On n’ose même pas imaginer, une Algérie confrontée à une catastrophe plus grande où des décisions doivent être prises au nom du peuple, et où l’on engagerait l’intégrité physique de nos concitoyens. Une situation de catastrophe naturelle ou pire, d’un conflit armé. Même le Premier ministre s'est contenté d'un message de condoléances, comme n'importe quel gouvernement étranger ! N'aurait-il pas dû se déplacer sur les lieux du drame ? Rendre visite aux familles des victimes de ce drame ? C'est une évidence, un deuil de trois jours décrété par qui de droit sans les gestes solennels à la hauteur de la gravité de la situation, ne suffit pas pour panser la douleur.

Nous sommes hélas une nation sans guide, sans aiguilleur, comme une peuplade sans boussole, qui perd son nord, qui erre dans le désert, qui tâtonne.

L'horloge nationale est en panne ! Le temps est comme suspendu à d'improbables échéances.

Les discours par les prises de positions fortes et le choix des mots ont changé biens des situations compromises et même l’issue des guerres. Qui pourrait imaginer l’issue de la guerre d'indépendance de l’Algérie sans les discours de Ferhat Abbas ou de Krim Belkacem, ou celle de la Seconde Guerre mondiale, sans les mots retentissants d’un Churchill, ou du général De gaulle ?

Les discours à la nation d’un président ou d’un souverain ont une telle importance que certains sont devenus mémorables et ont rejoint définitivement la mémoire indélébile de l’Histoire. Le discours du 3 septembre 1939, par lequel George VI annonçait au monde l'entrée en guerre des Britanniques était attendu, non seulement, parce que ce roi était bègue, mais aussi parce qu’en face, au pays des nazis, un orateur belliqueux savait enflammer les foules par la simple force des mots. Dans ce sens, le discours du roi bègue est resté dans les annales, parce qu’il avait rempli son objectif de montrer au monde entier, qui attendait un discours ferme et plein de détermination, que les Britanniques étaient résolus et armés d’un courage infini pour affronter la machine destructrice nazie.

Les Algériens auraient voulu entendre leur président leur dire que le drames qu'il ont vécu n’allait plus se reproduire, que toutes les mesures sont prises pour désigner les responsabilités, que leur pays se relèvera, qu’il fera tout pour que les victimes soient dignement honorées, qu’elles auront des obsèques nationales qu’il veillera personnellement à organiser. Mais de tout cela, nous n’avons rien vu, rien entendu. C’est doublement dramatique. Affligeant même.

 

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Je deviens superstitieux .Juste après sa sortie à Alger pour faire une pré-campagne pour le cinquième mandat , le lendemain il y a eu le crash d'avion militaire à Boufarik. Gare aux autres sorties!

Permalien

Vous êtes de mauvaise foie. Pourquoi vous ne reconnaissez pas qu'il nous a bien salué la veille depuis la mosquée de Ketchaoua. Connaissez-vous beaucoup de présidents capables d'un tel geste envers leurs peuples?

Permalien

a chaque fois, Tu nous casse la tète avec tes histoires de Krim, et abane soit disant démocrates
si ils étaient Ferhat Abbas ou Krim Belkacem , ça était pire , Ferhat a dit que la révolution est une guerre civile entre presque des frères, et il a dit que la france est moi
Krim et Abane a tué plus d’algérien que des francais c'est lui qui exécutés les vraies Moudjahidines, les colonels qui ont refusé le Soumam , c'est lui qui accepté les officiers évadés de la France afin qu'ils commencent à négocier avec la france, pour avoir une indépendance tronqué .
le mal a commencé avec eux . avec leur putch de soumam

Permalien

le discours solennel, le peuple ou plutôt le 'ghachi' l'entendra, le jour où le "président du ghachi" sera six pied sous terre....discours qui va faire l’éloge de celui qui a méprise son peuple pendant des années...
Pauvre ALGERIE....je te pleure...Allah yarhem echouhada!!!

Permalien

Pour le président Vénézuela 7 joyrs de deuil ! des centaines de mort d'Algériens 3 jours de deuil !
Impunité totale pour les responsables de ces catastrophes aeriennes , 17 accidents et crash d'avions militaires Algériens en 10 ans ( avion de chasses, fret et cargo) sous la banière du méme ministre et vice ministre de la défense !!
Acune député ni sénérateur n'oserait demander des comptes encore moins le ministère de la justice .Ils nous gargarsent de leur discours creux ey leur mensonges permanent.

Permalien

Cet article devrait réveiller la ou les consciences de ceux qui se croient les maitres de ce pays !
Espérons le !

Permalien

Sommes nous aussi naifs e au point d'attendre des sentiments de réconfort et de compassion de la part d'un vieux mafieux qui souffre comme un chien pour la haine qu il nous porte coeur envers un peuple qui ne l'a pas élu président a la mort de son parain. Qu'ttendre dun homme qui aété imcacable de fomnder une famille,parceque dévoré par le désir de se venger de l 'algerie.quine la pas faiot roi comme Hassan II son idole.

Permalien

Le mal a commencé avec Ben Bella et et Nasser ensuite Boumedienne et Bouteflika , sans oublier le colonel soulard Ali kafer

Permalien

Avant tout, j'adresse mes plus sincères condoléances aux familles en deuil de leurs proches , décédés
dans le crache du 11 avril dernier à BOUFARIK.
Pour moi , se sont mes frères et soeurs , je suis issu de l'A.N.P. Je les pleurs du fond de mon coeur, je n'ai pas pu venir en Algérie que je n'ai pas revu depuis bien longtemps. Mais , mes prières sont pour eux et leurs proches en deuil . Ses soldats méritent mieux : qu'un discours pathétique , mais au moins 7 jours de deuil nationale ?. Pour un petit français décédé bouteflika fait tout un plat et 7 jours de deuil ?.Mais un minable et son clan resteront des criminels qui ont pourris notre patrie ?.Rabi Yarham Chouhadanas . Vive l'Algérie libre de la mafia bouteflikiste .

Permalien

Bonjour à tous,pour commencer ,je tiens à dire à la rédaction que vous n avez pas pas publié mon article sur ouyahia,l homme avec lequel l Algérie à plongé encore davantage dans la misère et la pauvreté...quand à m boutef ...il est malade ,il ne peut pas gouverner un pays en pleine crise économique et sociale ...et maintenant on voit monsieur Mohamed AISSA qui essaye de nous dire que les saoudiens sont les meilleurs..tu peux faire comme eux monsieur et tu sais ce su ils font avec les femmes et l alcool...tu peux être comme eux mais n essaye pas de dire aux algériens sue ces gens la sont les meilleurs..les algériens connaissent bien leur religion et n ont pas besoin de vous ...quand au ministre de l inculture algérien QUI lit les écrits on ne sait de quel bonhomme et qui insulte des gens pour la beauté d une femme en pierre ,il ferait mieux de faire autre chose que de lire des discours bidons...boutef n a pas de leçons à donner en matière de religion..s il aime les saoudiens il retourne chez eux ..ils l ont bien hébergé pendant longtemps.quand il a vidé les réserves de la caisse noire et à suit te le pays ..on n a pas de leçons à recevoir de ce monsieur ...rien qu' à voir l état de notre pays on a envie de s arracher les cheveux...oui et je le dis on célèbre le jour du savoir dans un pays littéralement.anéantis par le clan de boutef...que reste il a notre pays ?pas grand chose et maintenant on nous dit que le pays va bien...il faut être aveugle pour ne pas voir notre désespoir et notre amertume...laissez vos places aux jeunes algériens ..laissez les gouverner un peu pour sauver le peu de ressources qui restent pour sauver les générations futures...bye

Permalien

pour le peuple, dans son quotidien ne respecte pas les agents de l'état, un flic qui fait son travail correctement et refuse la corruption est un rien, un minable,
le probléme c'est le peuple et pas les responsables,
c'est le peuple qui cherche la corruption et c'est qui la donne, même dans l'enseignement , les enseignants sont corrompus pas les parents pour favoriser leurs rejetons,
quand le peuple aura du respect pour lui même les responsables seront dans l'obligation de le respecter,

Permalien

Kaid Salah est responsable, il continue courir le pay comme un fou sous tapis rouge comme Dieu
c'est un pays construit totalement d' ignorance et stupidité.Bouteflika laisse derrière lui 40 millions sans instruction, sans compétences, des gens affamés. sans futur. somali, sri lanka, Bangladesh.
se dirigent vers la bonne direction. my pays a ete construit avec des mensonges et tous nous savions ne succédera jamais mais vos enfants soufreront il n'a aucune future for them parceque vous refuser de combater for them,

Permalien

Vous faites allusion à un pays fictif?.... Sûrement pas du pseudo-pays dans lequel le "Peuple" doit endosser l'incompétence de ses responsables!.....

Permalien

pourquoi dans les pays germaniques y a pas des responsables comme ceux du pseudo-pays? parce que les peuples germaniques ne sont pas comme le peuple endosseur du pseudo-pays,
et idem pour les pays scandinaves,
finalement le vrai responsable et les vrai probléme c'est le peuple,
en france , le peuple se réveille et se rend compte de l'arnaque du mai 2017, et le piège dans lequel il est pris, et la faute est celle du peuple français qui s'est laissé faire manipulé par macron et marine lepen,
de plus en plus les choses deviennent clair que la première dame de france c'est marine le pen et que LREM et FN s’entendent tacitement sur plusieurs points de la politique menée par macron, et qui est responsable? les français qui ont votés pour macron par peur des islamistes et du FN, les critiques de marine lepen envers macron ,s'est plus pour endormir les français que pour les réveiller,
l'incompétence du peuple et source de l'incompétence des responsables,

Ajouter un commentaire