Aller au contenu principal
Body

Regard

Est-il encore possible de parler de paix au Moyen-Orient ?

Ancien correspondant de l'hebdomadaire allemand «Die Zeit» et connaisseur avisé du Moyen-Orient, Michael Lüders a souligné dans son ouvrage «Ceux qui récoltent la tempête. Comment l'Occident a plongé la Syrie dans le chaos», publié en 2017, le rôle de l'Occident dans les violences qui ensanglantent tout le Proche-Orient.

Il rappelle, à ce titre, que le premier coup d'Etat fomenté à l'étranger par la Central Intelligence Agency (CIA) eut lieu en Syrie en 1949 ! Cela a été confirmé d'ailleurs par Robert F. Kennedy Junior, le neveu du président John Kennedy, dans son article «Why the Arabs don't want us in Syria ?» (Pourquoi les Arabes ne veulent pas de nous en Syrie?), publié le 23 février 2016 dans le journal américain «Politico», où il écrit ceci en préambule : «Les Arabes ne détestent pas nos libertés, mais ils nous reprochent d'avoir trahi nos idéaux dans leurs pays pour le pétrole».

Ainsi, faisant le parallèle avec la situation actuelle en Syrie, le journaliste allemand écrit, péremptoire : «Pendant que les seuls Etats-Unis livraient chaque année pour 1 milliard d'armes sur le champ de bataille syrien, les sanctions de Washington et de Bruxelles aggravaient les conditions de vie des Syriens, ce qui amplifierait le mouvement migratoire. Le revers de la médaille du soutien occidental aux terroristes islamistes est doublement durable : attentats terroristes et mouvements de migrants-réfugiés».

Dans la même logique, il dénonce les reportages obséquieux et non critiques diffusés sous contrôle de l'OTAN par les médias occidentaux dominants, lesquels omettent sciemment ou présentent de manière fallacieuse la réalité de ce qui se passe sur le terrain de la guerre, tentant de déstabiliser la région au nom des valeurs occidentales. 

Tel est aussi le constat du colonel français François-Régis Legrier qui récuse dans son essai «Si tu veux la paix, prépare la guerre», publié en mai dernier, les illégitimes théories du droit d'ingérence et l'interventionnisme occidental sous influence américaine. C'est pourquoi, il critique d'une manière acerbe la guerre menée par la France et le Royaume-uni sous la bannière de l'OTAN dans l'opération de "l'Harmattan" en Libye en 2011 et les bombardements effectués par les USA et ces deux puissances-là en Syrie, le 14 avril dernier. Attaques qui violaient, selon lui, l'interdiction du recours à la force définie par la Charte des Nations unies. L'officier en arrive, comme le journaliste allemand, à la conclusion suivante: une évolution pacifique est possible si l'ingérence extérieure occidentale s'arrête.

Auteur
Kamal Guerroua
 

Commentaires

Permalien

Israel disparaitera a/c de 2020. Golda M. l a prevu durant les annees 60/70 tant que les arabes ne se levent pas pour accomplire la priere de l aube,l etat hebreu peut dormir sur ces deux oreilles.Alors,attendons et regardons ce qui va se passer et surtout...surtout levons nous chaque jour a l aube.

Permalien

Le pétrole est l'épine dorsale de l'économie mondiale
Le pétrole est l’une des causes les plus importantes des conflits internationaux, depuis sa découverte en 1859, et jusqu'à ce moment, car il a contribué à l'énorme révolution de la machine et par sa taille et ses capacités, c’est devenu l’élément vital de l'industrie et de la guerre, des transports, de la technologie et un stimulus scientifique important pour d'autres inventions comme l'avion, fusée, satellite, et autres machines avancées n’auraient pas pu voir la lumière sans le pétrole.
Le pétrole est l'épine dorsa de crise en crise le principale de l'énergie, quand ses prix ont été augmentés après la guerre d'octobre 1973, et les principaux pays industrialisés ont ressenti, en particulier en Europe et en Amérique, la possibilité de contrôler les pays producteurs sur les prix ou de le relier à la politique des positions, donc la communauté scientifique pour ces pays a essayé de chercher une alternative au pétrole et de promouvoir cette idée des prix raisonnables, mais avec le temps tout le monde a découvert que c'était seulement un mascarade médiatique.
Puisque le pétrole est la matière la plus importante dans le paysage de l'économie mondiale, il était naturel que les principaux pays industrialisés tentent de contrôler ses ressources, comme l'équation a été entré depuis ce temps, le soi-disant sang pour le pétrole qui signifie la volonté de ces pays de déployer leurs armées et de lutter contre les guerres afin de parvenir à un flux sûr et bon marché de ce matériel vital de faible coût qui était la source d'énergie la plus connue jusqu'à présent.
Donc, assurer le contrôle du pétrole signifiait la poursuite du travail de la machine militaire et la machine industrielle qui ensemble font la prospérité de tous.
La région Arabe depuis l’avènement de la civilisation avait, comme chacun le sait, vogué de crise en crise et est particulièrement inflammable à tout moment, et ce qui combine toutes ces récentes crises, en particulier dans la zone s'étendant de l'est de la Méditerranée au Golfe Arabo-Persique est comme on le sait tous le FOSSILE. Le conflit américano-iranien, qui réduit le contraste entre les deux projets pour l'avenir de la région et pour deux identités différentes d'entre eux, que cette lutte et la contradiction était devenu le premier moteur des interactions politiques, et c'est ce qui fait le spectre de la guerre à jeter dans le ciel de cette région, après le conflit arabo-israélien a été la seule source tendue pour elle et puis les grands pendant plusieurs décennies.
Le déclin du fossile du moins pour les pays à économies avancées, signifiera possiblement la fin de tout cela et l’avènement d’un nouvel ordre mondial. Cela peut être réduira l’importance de tous les pays du Moyen-Orient. Ceci influera paradoxalement Israël dont on en moins besoin. Il reste que les anciens empires reviendront au-devant de la scène. Ce sont l’Iran, la Turquie et le ‘ONE STATE SOLUTION’ qu’est le futur état singulier d’Israël et de Palestine ; les divers AUTRES pays arabes ou du moins arabophones ne s’allieront pas car le ciment collant qui fait une nation est et leur sera toujours absent. L’Islam n’a jamais constitué ce ciment. Que pensez-vous ?

Permalien

Tes freres Arabes devraient apprendre a manufacturer un boulon au lieu de faire la priere de l'aube de midi de l'apres midi et de la nuit....C'est la culture de la science, du respect des droits de l'homme et de la femme, du droit du culte et bien d'autres realites , inconnues dans les pays de type Arabistan, qui font la difference de nos jours, pas les prieres nomadiques d'un autre temps

Permalien

Ce que subit la region labas est due a une et une seule cause. La tyranie que seme la culture arabo-islamique. Quoi, vous vous plaignez des ingerences ??? Et bien sans une chez vous, la dictature que vous subissez deviendra bientot une veritable tyrannie. Ces regimes avaient tous commence' comme le regime que vous connaissezbien, dont vous vous plaignez tous les jours. Mais, a l'evidence, l'opportuniste allemand ou son pote Francais, ne voient les Arabes que dans la misere de la tyrannie et dictature...Ca leur convient bien. S'il fallait pousser les arabes a devoir s'organiser, remettre en cause leur systeme de valeur et culture en general, ils risquent de s'emanciper et apprendre a ne plus vivre au dela de leurs moyens, ou peut-etre travailler dur et assumer le standing qu'ils veulent - c.a.d. passer de la sueur de la terre a celle de leurs fronts/mains... La mise des points sur les i des populations a leurs gouverneurs, est une etape indispensable a l'emancipation... le developement. Maintenant des potentats nababs arabes dechus, est une realite' que peuvent se permettre de pense, les arabes !!!

Permalien

les occidentaux hypocrites pleurent les morts en syrie et ailleurs et versent des larmes de crocodiles pour les misères qui sévissent en afrique, asie et aux amériques centrale et latine, et font semblant que ce sont leur gouvernement qui sont responsables directes de tout ça,
les morts c'est avec les armes des occidentaux, les misères c'est à cause des politiques des occidentaux, et leurs soutiens aux pouvoirs totalitaires à travers le monde, de la chine avec plus d'un milliard d'esclaves, à djibouti avec moins d'un 1 million d’opprimés,

Permalien

Personnellement, je doute que cette theorie ait un poids quelconque dans les decisions et strategies de guerre, aux de ce cote'-ci(usa). La Scandinavie est alimente'e du Norvege, le Sud de l'Europe a partir d'Algerie-Lybie. Les Allemands sont sont les seuls a dependre de la Russie et du veritable marche' libre. Et ceux-la, sont prets a coucher avec le diable soit-il communiste ou islamiste pour leur energie. Ce qui est combattu est l'expansion des cultures politiques faschisantes, Chinoise et Russe.

Ajouter un commentaire