Aller au contenu principal
Body

Réseaux sociaux

Facebook à la conquête de la planète

Pour un réseau social dont on peut en profiter gratuitement, Facebook affiche un chiffre d’affaire encore et toujours plus phénoménal. Si certains investisseurs partisans du day trading ou des placements à long terme avaient choisi, il y a un an ou deux, de ne plus avoir confiance en sa croissance, ils s’en mordent aujourd’hui les doigts. En avril 2017, le géant américain annonçait un revenu trimestriel de 10,3 milliards de dollars, pulvérisant au passage son chiffre de l’année précédente et les prédictions de Wall Street.

Ciblant jour et nuit les quelques 2 millions d’usagers accros aux gratifications instantanées (les fameux « like ») qui passent plusieurs heures par jour sur Facebook, et représentent 88 % du chiffre d’affaire du groupe de Mark Zuckerberg, ce sont les ventes publicitaires qui boostent les actions Facebook, lesquelles ont gagné plus de 60% en 2017. Autrement dit, un investisseur qui aurait placé 100$ dans des actions Facebook en 2014 aurait vu quadrupler son investissement pour l’amener à la somme non négligeable d’un peu plus de 400$, et c’est grâce au ciblage dit « par connexion » proposé à ses adhérents publicitaires que le réseau social connait une telle croissance.

Toutefois, la société à l’origine de Facebook mais aussi de Messenger et d’Instagram a connu des hauts et des bas et a parfois vu son succès légèrement entaché par certains évènements - comme l’affaire des interférences de la Russie dans les élections américaines durant laquelle Facebook aurait servi d’outil. Voilà pourquoi les investisseurs d’aujourd’hui vont chercher à savoir ce que Mark Zuckerberg nous réserve dans le futur avant d’investir leurs deniers dans sa prochaine invention.

Loin de se reposer sur ses lauriers, le génie du réseau social se penche aujourd’hui sur les technologies d’avenir afin d’attirer les investisseurs et confirmer sa domination. La trouvaille du géant californien et prochaine étape après les vidéos dites « live », la vidéo à 360-degrés, connait déjà tout le succès escompté et plus encore. Visant à encourager le grand public à passer encore et toujours plus de temps sur Facebook, un des futur projets cherche à supprimer le geste qui consiste à sortir son smartphone et à le remplacer par des outils encore plus visuels, encore plus virtuels et encore plus addictifs grâce aux lunettes connectées et la réalité augmentée. Si vous n’avez pas encore eu un aperçu de ces principes par le biais d’applications de réalité augmentée sur smartphone, ces gadgets sont capables de transformer le rapport de l’être humain avec la réalité qui l’entoure, bien qu’ils ne soient encore qu’à un stade relativement primitif. Comme on l’a rapidement compris lors de la conférence des programmeurs (le fameux F8 de San Francisco) de 2017, les dirigeants de Facebook ont compris l’enjeu d’une telle innovation et s’apprêtent à en tirer un maximum de profit.

Facebook a plus d’un tour dans son sac et, si l’on en croit les projets présentés lors du dernier F8, la société compte bien devenir le leader de ce monde virtuel avec comme objectif principal non pas de connecter les gens, mais les commerces.

 

 

Ajouter un commentaire