Aller au contenu principal
Body

Regard

"Hizb fransa" (le parti de la France) a bon dos pour le pouvoir !

Nos décideurs sont presque toujours en état de repousser avec pertes et fracas toute proposition venant de l'opposition ou de la société civile qui n'arrange guère leurs intérêts. Et pour contrecarrer l'avis de ceux qui les dérangent, ils n'hésitent jamais à battre parfois le rappel de quelques préjugés sciemment entretenus depuis longtemps pour discréditer toute démarche ne provenant pas du cœur du système (la main de l'étranger, les ennemis de l'Algérie, «hizb fransa» (le parti de la France), etc.). L'erreur est là, et elle est gravissime! 

Les lecteurs de cette chronique seront, peut-être, tentés de tenir cette vue pour excessive. Or, les exemples du recours de notre nomenklatura, ces dernières années, à des procédés et à des ruses politiques de ce type dans l'unique objectif de manipuler et de récupérer facilement le peuple sont légion. Il est clair toutefois que dresser ce dernier contre des ennemis virtuels lesquels sont capables, comme on le prétend, de faire tout pour comploter et saboter la maison-Algérie, est un rituel usé à l'heure des réseaux sociaux et de la technologie numérique de pointe. D'autant que ceux-ci mettent aujourd'hui à portée de clic d'ordinateur l'actualité du monde à la disposition de chaque citoyen. 

C'est pourquoi le seul engagement valable que doit tenir le pouvoir actuel est de se réformer sérieusement et au plus vite afin d'éviter un printemps social d'ampleur qui peut naître du sentiment d'humiliation général des Algériens. Démarche d'autant plus urgente que l'hypertrophie sociale se paie de l'immobilisme institutionnel, de la réduction des facteurs du développement humain, du délabrement de notre système éducatif et de celui de la santé, de la corruption endémique, de la bureaucratie.

En clair, il va falloir s'employer à simplifier et à assouplir les procédures administratives pour nos citoyens de sorte qu'elles puissent répondre à leurs attentes, et se plier ainsi aux exigences du marché économique, surtout en ce qui concerne le volet de l'investissement étranger. 

Si le populisme qui gonfle comme un ballon de baudruche, prêt à toutes les enflures politiques et au déguisement des réalités sociales avait exercé jusque-là une influence considérable chez nous, c'est parce qu'il a su cacher par euphémisme ce que vivent réellement les Algériens dans leur quotidien (misère dans tous les sens du terme, matérielle, citoyenne, culturelle, éthique, politique).

En gros, le système semble donner les éléments d'une réponse fragile et provisoire à une crise dont les implications, loin d'être simples, pourraient se retourner facilement contre lui s'il n'y réagissait pas à temps. A notre grand malheur, il n'est pas certain qu'en Algérie, on comprenne mieux l'urgence de l'heure tant les cartes sont brouillées, tant il est tant d'écrans de fumée que l'on entretient pour dissimuler les choses, à coup de discours contradictoires. 

Auteur
Kamal Guerroua
 

Commentaires

Permalien

Elle est symbolisée cette main de l'étranger par le président BOUTEFLIKA en pyjama dans le val de grâce avec son premier ministre et son chef d'état-major.
Elle est symbolisée par tous les ministres porteurs de la double nationalité et de tous ceux qui ont des biens immobiliers dans ce pays.

Elle est symbolisé par tous les fils de CAID et de BACHAGHA qui plastronnent à la tête de l'état algérien alors que leurs parents ou grands parents ont tous fait suer le burnous aux indigènes qu'étaient nos parents et grands parents.

Où ont fini la plupart des colonels du FLN si ce n'est en France?

Pourquoi TACFIN ne dénonce jamais les détournements faits par les dirigeants algériens - lui qui est prompt à relever la moindre anomalie ou malversation de quelques dizaines de milliers d'euros?

Ce système qui nous gouverne depuis l'indépendance à ce jour est l'oeuvre de DE GAULLE- OUFKIR et NACER via FATHI DIB.

La main de l'étranger, c'est eux. C'est la fable du "voleur" qui crie "au voleur". C'est cela le bled Mikey où nous vivons.

Quand je vois un BENALI CHERIF porte parole du ministère des affaires étrangères. Il suffit de lire les ouvrages écrits par les militaires DAUMAS, RINN et CARRETTE pour se rendre compte que son arrière grand-parent a été le plus grand collaborateur des Français et qu'il a dépouillé des villages entiers de leurs terres. C'est probablement la seule famille -BENALI CHERIF- qui n'a donné aucun martyr ou djoundi à la révolution. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

Permalien

Quand on accuse les vrais nationalistes de "hizb frança" on ne va pas se soigner en France, on n'achète pas des biens immobiliers en France, on n'inscrit pas ses enfants dans les écoles et les universités françaises. Qui se sent morveux se mouche. Gloire éternelle à nos Valeureux Chouhadas et mort aux traitres et bandits.Vive l'Algérie et vive les algériens au service de leur pays.

Permalien

"c'est la main étrangère", quand ce n'est pas plus explicitement "la main de la France", est un argument-alibi, que les "orateurs" avancent lorsqu'ils ne veulent pas assumer les vraies raisons de certaines décisions, lorsqu'ils veulent fuir le débat. Par exemple, lorsqu'ils rejettent les nouveaux programmes scolaires au motif qu'ils seraient élaborés par des "experts étrangers", c'est parce qu'ils ne peuvent pas assumer publiquement leur volonté de maintenir la médiocrité "ambiante", laquelle médiocrité leur permet de garder le statut-quo. Comment les Islamistes et autres Baathistes pourraient-ils garder leur place (leurs privilèges) si ce n'est en chargeant les Zaouias de rejeter des programmes qu'ils ne peuvent même pas comprendre ?

Permalien

Demain vous ouvrez les vannes d'entree vers l'Europe et surtout vers la France, 80% des Algeriens et Algeriennes vont quitter le pays! Le veritable Hizb franca c'est le peuple Algerien, maudit, plume et desherite par qui vous savez.

Permalien

Hisb frança seulement pour les opposants à désigner à la vindicte populaire mais en réalité ils ,les pontes au pouvoir sont les premiers à acheter et s'installer en France et à quémander la carte VIP sur le dos du peuple algérien même l'ex SG du FLN ne s'est pas embarrassé bande de voleurs et imposteurs !!

Permalien

Hisb frança seulement pour les opposants à désigner à la vindicte populaire mais en réalité ils ,les pontes au pouvoir sont les premiers à acheter et s'installer en France et à quémander la carte VIP sur le dos du peuple algérien même l'ex SG du FLN ne s'est pas embarrassé bande de voleurs et imposteurs !!

Permalien

ki sidi ki jawadou: les décideurs et vous tous le matin and coo vous êtes tous les mêmes, les deux faces de la même pièce la peste et le cholera voilà ce que vous êtes ya wahd les B....

Permalien

C'est quoi cette mascarade?!!! Ce pouvoir nous prend tous pour des cons!!! BANDE DE VOLEURS!!!!

Permalien

L'ex ministre des faux moujahidines CHERIF ABBAS qui demandait sans arret la repentance a madame la France est aujourd hui a Lyon chez sa progeniture toute de nationalité francaise
1963 la veuve du premier colonel de la wilaya 6 Sahara ALI MELLAH a été embauchée comme femme de ménage au ministere des faux moujahidines de Ben Bella

Permalien

benbella a été parachuté à la brizidence par qui ? Qui fit Emir abdelkader? Qui instruisit messali? Qui imposa le groupe d'oujda et l'arabisation sinon De gaulle?

..Avec tout ca c'est la Kabylie qui serait le parti de la France

Ajouter un commentaire