Aller au contenu principal
Body

MEDIA/REPRESSION

La vie du journaliste Adlène Mellah est en danger

L'avocat d'Adlène Mellah et membre du collectif de défense tire la sonnette d’alarme sur les risques dramatiques qu’encourt le directeur du média électronique DzaïrPresse, en décidant son maintien en prison.

Adlène Mellah est en danger de mort : son état de santé n’a cessé de se dégrader depuis son arrestation le 5 juin 2017. Il souffre d’une paralysie partielle qu’il a contractée pendant son incarcération à la prison d'El-Harrach, Adlène n'arrive ni à marcher ni à se mettre debout, voilà en substance que ce nous révèle son avocat Hassan Brahmi.

"J’ai eu le coeur brisé lorsque j’ai vu Adlène aujourd’hui. Personne n’a le droit d’affirmer qu’il s’agit de comédie ! J’invite le Procureur Général de la Cour d’Alger à se déplacer en personne pour aller le voir à la prison d’El-Harrach afin qu’il ait l’occasion de vérifier de visu les conséquences désastreuses de l’emprisonnement et de la grève de la faim sur l’état de santé d’Adlène Mellah", dénonce Me Hassan Brahmi dans une déclaration à la presse.

L'avocat appelle aussi les autorités judiciaires à assumer leur responsabilité dans ce qui est en train d’endurer le journaliste Adlène Mellah.

Il est à rappeler que le journaliste Adlène Mellah a été arrêtés lors d’un rassemblement de soutien au rappeur Réda City 16, organisé par des artistes et des journalistes le 9 octobre dernier devant le TNA d'Alger.

 

Ajouter un commentaire