Aller au contenu principal
Body

INITIATIVE POLITIQUE

Le Collectif de Coordination et de Liaison des Démocrates est né

Contre les multiples menaces qui guettent notre pays, la réflexion est aussi nécessaire et aussi urgente que l’action. Face à un pouvoir usurpateur, despotique rentier et une classe politique obsolète et inaudible, plus que jamais nous sommes interpellés sur la nécessité d’agir et d’innover en matière de pratiques politiques.

C’est sur ce constat à la fois amer et catastrophique que des militant(e)s des différents horizons politiques progressistes, modernistes et principalement ceux du PAGS, d’Ettahadi, du MDS, du PLD qui se reconnaissent dans le socle de la double rupture, par rapport à l’islamisme politique et le système rentier et bureaucratique, se sont retrouvé à Alger et ont pris l’initiative de créer en Algérie un nouvel espace politique en l’occurrence, le Collectif de Coordination et de Liaison des Démocrates (CCLD).   

Se doter d’un instrument de lutte pacifique, l’élaboration d’un projet politique, est à l’évidence une tâche à la fois exigeante et nécessaire. Il faudra concilier dans ce cadre à la fois les conceptions politiques, économiques, philosophiques et théoriques des différents courants qui se reconnaissent dans la famille moderniste et universaliste. En somme, un travail colossal et une tâche immense, ceux à quoi s’adonne le collectif de coordination et de liaison de démocrates depuis sa création le 18 mai 2018.

Porter un projet politique de gauche moderne, c’est de façonner le visage futur de l’Algérie dans le monde, un projet qui met en harmonie la voix du peuple avec les valeurs universelles.

Nous devons être en permanences à l’écoute. Porter des propositions, des réponses nouvelles aux questions politiques, économiques, sociales, culturelles et écologiques. Les choix qui engageront notre avenir et par ricochet, celui de notre pays. Ceux d’un pays qui ne se résigne pas à l’injustice et milite pour la solidarité militante nationale et internationale. Ceux d’un pays convaincu de la valeur universelle des droits de l’homme, de la démocratie et de l’égalité entre les hommes et les femmes dans le respect de l’identité et des cultures. Ceux d’une nation attachée à son indépendance. Nous devons également être pleinement conscients de l’importance des enjeux internationaux.

N’ayant pas pu participer à cause d’un imprévu de dernière minute à la fête de l’humanité de cette année au stand du PLD, j’ai pu néanmoins transmettre à mes camarades un message analysant la situation du pays qui s’enfonce de plus en plus dans la crise. Les risques de fractures, voire d’implosion y couvent dangereusement aujourd’hui et ce, dans un climat délétère exacerbé par la proximité d’élections présidentielles de tous les dangers.

Le pays a cruellement besoin d’un outil de mobilisation et de combat à la hauteur des enjeux. C’est pourquoi, il n’y a pas tâche plus urgente que de retrouver le chemin de la convergence pour mobiliser dans une dynamique unitaire tou(te)s les camarades susceptibles de s’organiser pour une Algérie démocratique, sociale et laïque et tenter de faire sauter le verrou de l’immobilisme, s’investir efficacement dans les batailles à venir et consolider la nouvelle organisation.

Je serais présent respectivement le 10 novembre à Jijel et à Paris le 25 novembre 2018 pour porter au cœur du débat la nécessité de s’organiser en CCLD aussi bien en Algérie et à l’étranger. J’invite les camarades de Jijel et ceux de France, en leurs qualités de membre fondateur du CCLD et à leurs tête Mokhtar Roula et Fewzi Benhabib à préparer ces importantes rencontres.

Mustapha Hadni

Porte-parole du CCLD.

Alger le 05 novembre 2018.

 

 

Ajouter un commentaire