Aller au contenu principal
Body

Abane, Ferhat Abbès: révisionnisme officiel au colloque islamiste international d'Alger

Le congrès de la Soummam est "un putsch contre les vrais révolutionnaires et les valeurs islamiques"! (vidéo)

Le 1er janvier 2018, s'achevait le colloque de la honte qui s'était déroulé au centre de la culture d'Alger. Celui de l’islamisme international, qui a eu lieu à partir du 30 décembre 2017, en toute liberté à Alger et parrainé par l’État algérien et ses deux ministères du Culte et de la Culture.

Trois journées, durant lesquelles les islamistes de tous horizons se sont donné rendez-vous pour réciter les hymnes à la haine, au racisme et à l’intolérance. Trois journées de propagande et de désinformation où le mensonge disputait la vedette aux bouffonneries et où l’on discutait des "valeurs identitaires" à enraciner dans la jeunesse algérienne, quitte à les réinventer.

Dans ce bazar où tout le monde est "Profissour ou Doucteur », surgit un certain Mohamed Belghit, un révisionniste et pseudo-historien, qui, sous l’égide de deux ministères de l’État, faut-il le rappeler, traite Abane Ramdane, l'architecte de la révolution algérienne, la veille de la commémoration de son ignoble assassinat en 1958, de traître, d'assassin, de putschiste et indirectement de "fils de harki".

Dans un ramassis de mensonges, l’invité de Mohammed Aïssa et d’Azzedine Mihoubi, déclare que la révolution de Novembre était une révolution islamique et voulait pour preuve les documents de la révolution qui étaient "tous rédigés en arabe", selon ses dires. "Les bons moudjahidines dans les Aurès criaient Allah Akbar et Okba Khaled, le premier novembre 1954", insistait-il encore.

| LIRE AUSSI: Prédicateurs, terroristes et repris de justice pour "rééduquer" la jeunesse algérienne !

Pour lui, celui qui a traduit la déclaration de Novembre est un membre des Oulémas musulmans et Larbi ben Mhidi est un enfant d’une zaouïa et un scout musulman, un marabout de Biskra qui faisait la prière et jeûnait le lundi et le jeudi, donc était un bon moudjahid tout comme le colonel Amirouche, qui interdisait à ses hommes, selon ses dires, de parler en kabyle et ne laissait rejoindre ses "katibats" que des personnes qui connaissent les sourates du Djihad ainsi que ceux qui savaient faire la prière et les ablutions et qui parlaient obligatoirement l’arabe! 

Ferhat Abbas, le premier président algérien quant à lui, serait un mauvais moudjahid, un iconoclaste qui a ses enfants francophiles encore vivants en Algérie.

Le conférencier explique ensuite que "la génération des premiers moudjahidines, de 54-56 était islamique, les secrétaires des katibates, des enfants des zaouïa qui parlait un bel arabe de la langue du Coran (…) Après 56 il y a eu un putsch des arrivistes (…) La génération d’après 1956 est celle de la Soummam de Abane Ramdane (…) Le congrès de la Soummam a été un putsch contre la génération qui a lancé la révolution avec les valeurs islamiques". "J’ai bien dit que c'est des putschistes, et je l’assume (…) Et c’est ce qui s’est produit entre le "salihines" (les bons moudjahidines) et les "louhaqa" (les mauvais)."

| LIRE AUSSI: Hystérique, Ali Aya perturbe une conférence du Dr Djabelkhir (Vidéo)

Puis, accuse Abane Ramdane et tous ceux qui ont participé au congrès de la Soummam d’avoir liquidé les "bons moudjahinie". "Après 1956, on a commencé à éliminer la première génération des révolutionnaires en assassinat Lazhar Cheriet et Mohammed Laamouri (…) Ce sont les enfants des harkas qui ont triomphé, les enfants de Bijar et les serviteurs de la France coloniale, qui ont marginalisé à ce jour, la génération qui a déclenché la guerre de révolution en criant Allah Akbar. »

| LIRE AUSSI: Parce que mécréants, "un demi-million de Français se suicident chaque année"! (Vidéo)

En somme, des thèses qui légitimeraient l’avènement d’un État islamique en Algérie puisque les « bons moudjahidines » qui avaient déclenché la guerre de libération le 1er Novembre 1954, l’avait souhaité si ce n’est le putsch des mécréants, Ferhat Abbas, Abane Ramdane et consorts qui en ont voulu autrement, c’est-à-dire, une République démocratique et populaire. Et tout cela se passe en 2018, sous l’auspice de l’État algérien gouverné par un certain Bouteflika.

Lien vers la vidéo de la conférence de Belghit

Auteur
Hebib Khalil
 

Commentaires

Permalien

C'est pour cette raison on veut se séparer de la RIPOUBLIQUE Algérienne. Un pays dans la merde depuis son pseudo indépendance. Qui a choisit l'obscurantisme comme éducation et science, dictature comme régime politique, fascisme comme modèle de société, terrorisme comme justice sociale.
Vive le MAK.

Permalien

Les contours se dessinent plus precisemment, de plus en plus. De toute facon, ca ne pouvait, ca ne peut et ca ne pourra etre autrement. La France tout compte fait n'etait qu'un adversaire passager, decrit maladroitement, unjustement ou est-ce vicieusement comme l'ennemi. Les masques tombent enfin. "The ennemy is within !" On sait enfin a quoi s'en tenir, apres avoir offert a cet ennemi, des generations d'enfants innocents pour gonfler ses rangs, c.a.d. l'endoctrinement et abrutissement. Question ruse, ils ont gagne' - la question est: quel autre maniere d'affrontement reste-t-il ?

Permalien

Les Ulemas n'ont pas participe au declenchement de la revolution, certains d'entre eux l'ont rejoint sur le tard sous la pression du meme Abane qu'ils denigrent aujourd'hui au vu et au su de l'etat algerien qui les encourage. Leurs disciples et les arabo-islamistes s'etaient planque ailleurs, et ils ont pris le pouvoir en 62 avec les armes stagnees aux frontieres. La revolution a ete faite en majeur partie par les Kabyles et le Chaouis, et il est grand temps que que ces regions se prennent en charge. La Kabylie a deja commence, vive le MAK.

Permalien

combien de temps , qu'il faut aux responsables politiques algériens en particulier et à une partie du peuple algérien , de comprendre que notre plus grand malheur vient essentiellement du mélange religion et politique ; il'est grand temps et même urgent de dissoudre le ministère de la religion islamique du gouvernement , pour arrêter de prendre les imams pour des fonctionnaires de l'état alors qu'ils sont opposés à toute idée de développement ; l'argent publique est destinée aux affaires urgentes comme celui de notre jeunesse !!!!

Permalien

il est grand temps pour l'Algérie de dissoudre ce ministère poison de la religion islamique qui empoisonne la vie de tout un peuple et en plus qui se sert de l'argent du pauvre peuple victime !!!!

Permalien

Tous ce qu'ils ont dis c'est la vraie histoire , tous le monde le connait , les vrais moudjahidines ont été liquidés après le congrès soumam, la plupart sont de la wilaya une , ils ont refusé les decisions d'aprés soumam , que la révolution déclenché par les 05 et principalement par ben boulaid, non par abane qui est été en prison (qui est pour vous plus qu'un prophete ) , et non plus par l'arriviste ferhat abbas qui a dit que la france c'est moi , l'histoire on le connait bien maintenant , cessez vos menssonges , cessez de glorifiez tous ce qui 'est kabyle , cessez de semer la la haine, le racisme etet la propagande anti islam qui nous couté dix ans de sang.

Permalien

Quelle ignominie ;ils ont osez assassiner une deuxième fois Mr Abane Ramdane et salir la mémoire de Mr Ferhat Abbas avec l'avale de deux ministres bras armée de la mafia . Le pouvoir est au aboie ,alors il faut occuper les esprits faibles . Et dire que ces gens nous rabâche à longueur de journée que l'islam est tolérant . Cette religion est destructrice ,son utilisation à des fins macabres ne trompe pas les esprit éclairés . Oui n'on déplaise a certains idiologues , la Kabylie doit s'affranchir du fascisme vert ,notre seul salut :c'est indépendance . Certains prétendent que nous semons la haine , que nous sommes raciste ,que nous sommes anti islam ;alors raison de plus pour nous séparer .
Reposez en paix Mr Abane Ramdane et Mr Ferfat Abass .

Permalien

Quand allons nous enfin comprendre que pour réussir il fallait se débarrasser des deux cancer de la société prétendument « arabophone musulmane » : les tyrans et les islamistes. Deux fléaux se disant ennemis mais qui au fond s’alimentent mutuellement. Coupez la tête de l un et l autre disparaîtra de lui même.
L algerie ne vous appartient pas!
Dégager avant que le peuple ne se charge de vous

Permalien

L'HISTOIRE DE LA REVOLUTION ALGERIENNE NE SAURAIT ETRE L'OEUVRE DE PRETENDUS AUTEURS D'ANECDOTES CONFUSEMENT RESSASSEES PAR DE PSEUDO HISTORIENS SANS QUALIFICATION AU REGARD DE LA MEMOIRE COLLECTIVE ET INDIVIDUELLE DES ACTEURS AUTHENTIQUES DE LA GUERRE DE LIBERATION NATIONALE A L'INTERIEUR DE LA PATRIE/

Permalien

Voilà qui est Clair. Aumoins ils reconnaissent indirectement qu'ils sont responsables de sa mort et la morts du pays dès son identité. L'Etat arabe d'alger a tout l'interet de faire recours au levier islamiste pour garder et prosperer derriere un Etat qui n'est rien d'autre que le conclave des faiseurs de coup d'Etat.
Les memes membres de la caste sont les maitres de qui utilisent leurs marionettes dans les "partis" comme des entreprises dites privées. Abane a eu le tort d'avoir cru pouvoir faire abstraction de la donne identitaire. De meme Ait Ahmed qui a cru que la Kabylie avait plus avec les pays arabes qu'avec la modernité. Sacrifier l'identité pour le politique est une aberration, dans la mesure où l'on nie soi-meme, ce qui nous predispose à etre de nouveau occupés. En effet du colonialisme européen au colonialisme Hallal.

Permalien

Des 5 qui ont déclenché la guerre de liberation nationale je ne vois aucun extremiste ,ni islamiste,je ne pense pas que Boudiaf etait un extremiste musulman!!!.Ces gens racontent n importe quoi....encore une fois on utilise notre guerre de liberation nationale pour la transformer en une guerre sainte ,c est très grave,les organisateurs devraient être sanctionnés et mis en prison.
on a trop laissé faire ces pourvoyeurs de la haine et de la mort.
A quand la disparition du ministère des affaires religieuses qui n a plus lieu d être! !!!!

Permalien

Quand Saadi a avancé la traitrise de Ben Bella, la justice sous la tutelle du ministère des moudjahidines s'était auto-saisi de l''affaire.
Maintenant que c'est Abbane est souillé devant deux ministères (excusez du peu!) avec leur complicité passive, aucune réaction de nulle part! bizarre-bizarre!
Ou est donc passé le pseudo douctour Ould Abbas , pseudo condamné à mort, pseudo moudjahid, pseudo universitaire avec Merckel .... POUR LAVER L'AFFRONT de l'architecte de la révolution.
Seul le moudjahid Oranais qu'ils ont réduit au silence (Mekoul?!) et peut un certain peuple défondront la vérité.
Anti Kabyle et Kabylie primaire est leur seule raison d'être- Voir ce qu'à dit Djilali Lyabes.
La haine du Bèrber est leur pseudo passerelle au paradis!!!

Permalien

Azul, je connais cet individu qui, le comble, faut-il s'étonner est d'origine ....kabyle, du village d'Ait Laaziz !
Cet imposteur malade de ses racines n'en est pas à une contradiction : son frère est medecin en France chez les koufars francophones....
Heureux les martyrs qui n'ont rien vu...pauvre pays de tarés

Permalien

Je suis indigné, révolté que des harkis viennent débattre sur la révolution. Les jeunes Algériens commencent à intéresser de près à l'histoire de leur pays. Des écrits sont là, des témoignages aussi. L'Algérie est Algérienne , elle est berbère. l'Afrique du Nord est berbère tôt ou tard, les suiveurs de MOUAOUIA IBN abi SOFIANE seront dos au mur. Algériens, Algériennes soyons unis et fiers d'être nous mêmes. Nous n'avons nullement besoin d'être ce que nous ne sommes pas. Séparons notre islamité de l'arabité. la farqa bayna earabiyin wa aejamiyoun ila bi taqwa.

Permalien

benbadis avait offert l' algerie aux colons, contre l' apartheid et la main- basse islamique sur les musulmans , une trahison comme celle du traite' de Tafna !!
Les memes laches ont offert le pays aux monarchies arabes!
Jamais sous le joug arabislamique.

Permalien

Un plan d'endoctrinement et d'abrutissement à outrance concocté par les ennemis jurés de l'Algérie qui leur sert aujourd'hui de vache à lait(jusqu'à quand?).
Un pays dans la merde depuis son pseudo indépendance qui ne se relèvera pas facilement. Ce plan prévoit l'obscurantisme comme éducation et science(rires), dictature comme régime politique, fascisme et haine comme modèle ''nationaliste'' de société, terrorisme et terreur comme moyens de justice sociale.

Permalien

Les Oulémas ont participé à la Révolution et certains d'entre eux étaient sur le devant de la scène. Mon père Membre des Oulémas (élève de Ben Badis) membre suppléant au congrès de la Soumam, il était un des rédacteurs de la résolution des congressistes présents. Torturé à mort lors de la bataille d'Alger, son corps n'a jamais été retrouvé. Je peux vous citer des centaines de Moudjahidine qui étaient booster par notre religion pour le Djihad. A moins vous voulez nous raconter la bataille d'alma-marceau de vos grands aieux. Alors si'l vous plait respectez la mémoire des martyrs. Dès que quelqu'un prononce la mot religion ou Islam vous vous mettez à aboyer à l'image des médias sionistes. Les Alégériens doivent s'exprimer librement dans des colloques. Faites en autant et dites nous vos oeuvres dans la révolution. Mais évitez les insultes basses. Allah yehdikoum

Permalien

Quand on laisse les espaces d'expression démocratique aux ignorants et autres arabo-terero-islamo-criminalo-fanatico-abrutico-puants s'aproprier l'histoire et parler des sujets dont ils ignorent jusqu'à l'existence, il faut s'attendre à de telles énormités et grossièretés. La place de ces ignares est devant les tribunaux pour répondre de leurs actes ignobles et non pas sur des tribunes vitrées, bien entrenues par l'état vouyou qui leurs offre tout les moyens nécessaires pour prêcher leur haine et leur mépris envers de valeureux Hommes qu'hélas ne sont plus de ce monde.
Heureux les martyrs qui n'ont rien vu!

Permalien

Dans un pays qui va à vau-l’eau et qui périclite chaque jour davantage…il ne faut s’étonner de rien ! Le deal entre la nébuleuse islamiste et le pouvoir islamique n’a plus de secret pour nous…ils sont copains comme cochons ! Quant au Congrès de la Soummam…ils ne font que ré-ânonner une plaisanterie éculée ! Rappelez-vous…Ben Bella…Mahsas…Kafi…Ould Kablia et tous les Oujdistes !

Permalien

On te le fait pas dire, 10 ans de sang ! T'aurais juste pu enlever le "anti" pour te clarifier en tant qu'islamiste et rejoindre l'équipe de ces chefs-terroristes. La haine vient de ton islam-même, le coran ! Il est grand grand temps que ce peuple retrouve ses repères inhibés durant ces 14 siècles de reniement à l'identité amazighe !

Permalien

On assiste à la famille qui recule contre celle qui a toujours avancé. Rien ne les motive à part le coran et ces concepts sanguinaires, quitte même à anéantir des masses pour se glorifier comme il l'ont fait et le font encore de nos jours.
Ces islamobipèdes de tous poils pensent qu'ils auraient pu vaincre la 4ème puissance militaire avec leurs principes religieux mais ils ne l'ont jamais prouvé !

« Si le prophète Mohamed était kabyle, les arabes n'auraient jamais embrassé l'Islam »
Mabrouk Belhocine

Permalien

si seulement ces braves gens ont accepter d'etre sous les pieds de madame la france on aurait pas arriver la que dieu ait leurs ames . je prefere etre sous l'esclavagisme que d'entendre parler ces fils de putesss .

Permalien

Ainsi donc,ton papaa moujahid islamiste a été torturé et pour cette raison tu te sent torturé toi aussi et tu voudrais te venger ? mais ALORS A QUI VEUX TU T' EN PRENDRE? A ceux qui ont trahi la mémoire de ton père en confisquant l 'independance et en falsifiant l'histoire,, à savoir le clan d'oujda au pouvoir de façon illegitime depuis 1962 ou alors tu preféres trahir ton père en pointant ton fusil sur ses compagnons de combat kabyles et chaouis
Est ce qu on t'a donné des medailles pour honorer ton père ou es tu integré dans le rang des arabo-barbares oisifs qui peuplent les mosquées et s'adonnent alonguer de journée a discourir sur le hallal et le haram moyennant salaire de prédicateur ou imam preleveé du porte monnaie des Algeriens .
Tu nous dis pas quia torturé ton père?veux tu insinuer que c' est Abane ?

Permalien

encore des banouhillal en mal de réhabilitation,
tayeb elwatani c'est boudiaf le pére de la guerre de libération, mais cet énergumène de profaussaire qui ne doit avoir ni grand père ni oncle ni cousin ni père ni frère ni voisin ni ami parmi les combattants et les militants du FLN/ALN de 1954, fait oublier que larbi benmehid est l’artisan et le président du congrès de la soummam prévu dés fin octobre 1954 par les six déclencheurs,
pour l'histoire c'est bendadis et les oulémas qui ont voulus l'assimilation pour faire à partir des bougnoules colonisés de bon musulmans français et ce que voulaient bendis et les oulémas donc c'est tout simplement la disparition de l'algérie et des algériens, et donc les défenseurs, les soumis les fidèles et les serviteurs de la france coloniale sont les oulémas de bendis et leurs rejetons islamistes qui supplient encore la france pour avoir la nationalité française et la grâce de leur mère patrie qui les rejettent,
les harkis sont tous de bons musulmans qui faisaient leurs ablutions et leurs prières et commetaient les crimes les plus odieux contre toute personne suspecte d'apprtenir au FLN/ALN de abane et de benmehidi,
cet énergumène qui parle avec des intonations de mauvaises-mœurs parle de larbi tebessi, wartlani qui ont ralliés le FLN en 1955 pour le premier et 1956 -un hasard- pour le second et c'est tous sont morts larbi tebbessi assassibnés par les français, et wartilani est mort (mystérieusement) dans une chambre d’hôtel en turquie probablement liquidé par les services spéciaux, alors celui qu'il cite comme étant un imam divin ibrahimi fondateur des oulémas assimilationniste ce qui veut dire amis et fidèles à la france coloniale, donc cet ibrahimi est allé voir benbella durant les années 50 en lui disant qu'il a un plan pour l'indépendance et qu'il le propose aux autorités françaises et que ce plan permettra l'indépendance de l'algérie en 2034 et oui 2034 pour préserver les intérêts de la france en algérie et amortir ses investissements, et c'est probablement grâce à ce plan que la france considère toujours l'algérie comme sa propriété, et comme le commerce est hallal. ce chef des oulemas ibrahimi voyait la colonisation comme une affaire commerciale en bon trabendiste, et ce en plus du fait qu'au lendemain du déclenchement du 1er novmebre ibrahimi disait que les algériens étaient loin de tels agissements et que ça ne peut venir que des communistes, ce qui est vrai en somme puisque messali un nationaliste indépendantiste était membre du PCF et n'a jamais était membre de ces oulémas ce que savait certainement ibrahimi,
ce profaussaire reconnait -et ne peut faire autrement- que l'appel du 1er novembre et l’œuvre de boudiaf (qu'il cite sous le nom de tayeb el watani pour faire oublier que les islamistes et lui aussi l'appelaient boudiov (juif)) et didouche rédigé dans un style très élaboré en français et que la traduction en arabe faite par un (imminent) azhariste membre des oulémas était médiocre,
comment voulez croire que des gens qui n'arrivent pas à traduire correctement par l'écrit l'appel du 1er novembre 1954 peuvent le traduire et le concrétiser par des actes, c'est de l'hypocrisie flagrante,
ce profaussaire parasitaire rapport -ce que tout le monde sait- que dés 1956 une purge des ténors du FLN/ALN est déclenchée, mais il ne dit pas par qui et ne cite pas que les victimes de cette purge sont entre autres benmehidi et abbane morts dans des circonstances identiques, faits prisonniers et exécutés pour les mêmes raisons,
donc ce qui dit ce type ne tient pas debout,
il parle ainsi par haine des kabyles,
il n'aime les kabyles que s'ils ne parlent pas kabyle,
ce type sait très bien que ce sont les kabyles qui payèrent le plus lourd tribu pour la libération et l’indépendance de l'algérie, et que c'est le fait de ne plus être un bougnoule français qui lui permet d'insulter abbane, boudiaf, benmehidi, bitat, didouche, amirouche et beaucoup d'autres qui ne sont que des dissidents et des rebelles contre les idéologies rétrogrades des oulémas qui voulaient maintenir le colonialisme français et celles des islamistes actules mercenaires dont le but est la recolonisation de l'algérie,.
l'appel du 1er novembre est unique il n'existe pas pareil dans aucun pays arabe parce que ceux qui l'ont fait ne sont pas des arabes mais des bebéres,

Permalien

Qu'est-ce qu'un Arabe en Algérie? Réponse : c'est un type qui croit être Arabe.
Qu'est-ce qu'un Musulman? Réponse : c'est un type qui veut t'obliger à aller au paradis pour te payer 72 vierges bessif.

Permalien

Tu es ignorant de ton histoire, sinon tu aurais su que ceux qui ont torturé durant la bataille d'Alger, ceux sont les paras de bigeard. Tu oses traiter mon défunt père de "moudjahid islamiste"ça c'est le vocabulaire des médias sionistes qui t'abreuvent certainement. Pour te donner un programme d'assimilation de ton histoire sur la révolution algérienne, commence par lire Les ouvrages de BenKhedda 'Allah yerrahmou)l'ex-président du GPRA. Par ailleurs nul besoin de mettre en premier telle ou telle région dans la lutte armée. La Révolution a été faite par le Peuple Algérien. Les militants en milieu urbain ou dans les djebels ne cherchaient pas la provenance de leurs compagnons, c'était tous des frères au combat.Surtout ne fait pas l'amalgame entre Musulman et islamiste (invention des idéologues sionistes) pour dénaturer l'Islam. Le premier Moudjahid fut l'Emir khaled, un combat au nom du Djihad. Nous respectons toutes les régions d'Algérie, nous sommes des kbayels (c'est Dieu qui le dit).et nous respectons les Moudjahidines authentiques et gloire aux Martyrs. Kaci.

Permalien

Pour fermer le caquet aux haineux .
Réseau Jeanson "Porteurs de valises .
- Henri Curiel,
- Henri Maillot :se considérait avant tout comme Algérien . Dans sa lettre adressée à la presse ,il écrivait " je ne suis pas musulman ,mais je suis Algérien ,d'origine européenne . Je considére l'Algerie comme ma patrie .
- Maurice Audin : mort sous la torture du gènérale Aussarès .
-Harry Salem dit Henri Alleg ,origine Juif . Il est séquestré durant un mois et torturé lors de plusieurs séance .Il publia "la question " adaptation cinématographe et récompencé à plusieurs reprise .
-Jacque Charby :de parents juifs de Tlemcen rejoint le réseau ainsi que sa femme Aline Bouveret .
- Fernand Iveton né le 12 juin 1926 au Clos Salembier (Alger) et mort guillotiné le 11 Février 1957 . Militants communiste et anticolonialiste rallie le FLN .
Je ne vais les cité tous . Que faisait-il pendant cette période c'est soit disant oulamas et leurs commanditaires à leur tête le vizir d'Alger Bouteflika . Si on vous met sur une balance , il faut l'équivalent de 10 000 khoubata islamistes pour un juif ou un kaffar cité si dessus .
A méditè ya oueld l' ahram .

Permalien

Lien: https://fr.wikipedia.org/wiki/Trait%C3%A9_de_la_Tafna

Ainsi Abdelkaders'invente une identite Arabe, pour pretendre a l'autorite' - Loi Islamique, que ne peuvent chefs, que les hommes de descendance Arabe - Les motivations de "je suis Arabes" des Algeriens. Mais, les Oranais et Tlemceniens, connaissent l'imposture... C'est alors, moyennant les moyens militaires Francais, qu'il efface avec ses mercenaires opportunites pseudo-arabes, des Douars entiers - pour demontrer donc son autorite' aux Francais. Ils le reconnaissent, c.a.d. qu'ils lui reconnaissent la verve de pouvoir massacrer les siens, sans scrupule... Leur but biensur est de faire soumettre le reste de ce qu'ils(francais) appellaient, les "possessions francaises", que plutard Scneider, designa, pour simplification administrative par le terme "Algerie". Bref, citons les archives francaises, qui disent ceci:
"... la perspective générale est désormais de consolider les possessions françaises du littoral, mais aussi de mettre fin à l'insoumission du bey de Constantine, Ahmed Bey, alors que Clauzel a échoué lors de la première expédition contre lui en octobre 1836. C'est dans ce cadre qu'un traité est négocié entre Bugeaud et Abdelkader. ..."
Abdelkader, voulait soumettre le Bay Hmed de Constantine, avant de s'attaquer aux Kabyles, qui plus fort que les Chawis, lui ont offert le "Couscous noir" - c.a.d. un plat de poudre a fusil, signifiant que si jamais il revenait en Kabylie, il sera grille' !
Ainsi, il conclua le traite de Tefna, que voici: Reference Patriotique des Messali Haj et Oulemas... "reconnaissance de l'autorite' Francaise, en "algerie" - est-ce une surprise que la guerre fut a l'Est, pays Kabyle et Whawi et nulle-part ailleurs...

Le but du traite donc: "... Les termes du traité demandent à Abdelkader de reconnaître la souveraineté de la France en Algérie. La contrepartie pour les Français est de reconnaître le pouvoir d'Abdelkader sur environ deux tiers de l'ancienne régence d'Alger, les anciens beyliks d'Oran et de Médéa (ou du Titteri), sauf les territoires définis par l'article 2 du traité. ..."

LA SOUMISSION/traite:

« Entre le lieutenant général Bugeaud, commandant les troupes françaises dans la province d'Oran, et l'émir Abd-el-Kader, a été convenu le traité suivant :

Article 1 : L'Émir Abd el Kader reconnaît la souveraineté de la France en Afrique.

Article 2 : La France se réserve, dans la province d'Oran, Mostaganem, Mazagran, et leurs territoires, Oran, Arzew, et un territoire limité comme suit : à l'Est par la rivière Macta, et les marais dont elle sort ; au Sud, par une ligne partant des marais précités, passant par les rives sud du lac, et se prolongeant jusqu'à l'oued Maleh dans la direction de Sidi Saïd ; et de cette rivière jusqu'à la mer, appartiendra aux Français. Dans la province d'Alger, Alger, le sahel, la plaine de la Mitidja - limitée à l'Est par l'oued Khuddra, en aval ; au Sud par la crête de la première chaîne du petit Atlas blidéen, jusqu'à la Chiffa jusqu'au saillant de Mazafran, et de là par une ligne directe jusqu'à la mer, y compris Koléa et son territoire - seront français.

Article 3 : L'Émir aura l'administration de la province d'Oran, de celle du Tittery, et de cette partie de la province d'Alger qui n'est pas comprise, à l'Est, à l'intérieur des limites indiquées par l'article 2. Il ne pourra pénétrer dans aucune autre partie de la régence.

Article 4 : L'Émir n'aura aucune autorité sur les Musulmans qui désirent résider sur le territoire réservé à la France ; mais ceux-ci seront libres d'aller résider sur le territoire sous l'administration de l'Émir ; de la même façon, les habitants vivant sous l'administration de l'Émir pourront s'établir sur le territoire français.

Article 5 : Les Arabes habitant sur le territoire français jouiront du libre exercice de leur religion. Ils pourront construire des mosquées, et accomplir leurs devoirs religieux en tous points, sous l'autorité de leurs chefs spirituels.

Article 6 : L'Émir livrera à l'armée française 30 000 mesures de blés, 30 000 mesures d'orge et 5 000 bœufs.

Article 7 : L'Émir aura la faculté d'acheter en France, la poudre, le soufre, et les armes qu'il demandera.

Article 8 : Les kouloughlis désirant rester à Tlemcen, ou ailleurs, y auront la libre possession de leurs propriétés, et seront traités comme des citoyens. Ceux qui désirent se retirer dans le territoire français, pourront vendre ou louer librement leurs propriétés.

Article 9 : La France cède à l'Émir, Rachgoun, Tlemcen, sa citadelle, et tous les canons qui s'y trouvaient primitivement. L'Émir s'engage à convoyer jusqu'à Oran tous les bagages, aussi bien que les munitions de guerre, appartenant à la garnison de Tlemcen.

Article 10 : Le commerce sera libre entre les Arabes et les Français. Ils pourront réciproquement aller s'établir sur chacun de leurs territoires.

Article 11 : Les Français seront respectés parmi les Arabes, comme les Arabes parmi les Français. Les fermes et les propriétés que les Français ont acquises, ou pourront acquérir, sur le territoire arabe, leur seront garanties : ils en jouiront librement, et l'Émir s'engage à les indemniser pour tous les dommages que les Arabes pourront leur causer.

Article 12 : Les criminels, sur les deux territoires, seront réciproquement livrés.

Article 13 : L'Émir s'engage à ne remettre aucun point de la côte à aucune puissance étrangère, quelle qu'elle soit, sans l'autorisation de la France.

Article 14 : Le commerce de la Régence ne passera que par les ports français.

Article 15 : La France maintiendra des agents auprès de l'Émir, et dans les villes sous sa juridiction, pour servir d'intermédiaires aux sujets français, dans tous les différends commerciaux qu'ils pourront avoir avec les Arabes. L'Émir jouira de la même faculté dans les villes et ports français.

Tafna, le 30 mai 1837

Le lieutenant général commandant la province d'Oran, Bugeaud »

Permalien

@Les Oulémas ont participé à…

Votre pere, si l'histoire que vous partagez est vraie, est Saluer. Ils en ont torture' a mort par milliers. Les victimes de ces tortures, sont en fait, celles des ignards-"ulemas", qui ont concocte' avec les services Francais, pour faire circuler de fausses infos et penetrer les reseaux FLN(Authentique biensur).
Votre pere, etait probablement un bob Musulman, c.a.d. quelqu'un qui a puise' son courage dans sa foi. Sans pour autant que l'imposition de cette foi, soit le but de son combat. Toutes les fois ont servi ainsi, dans differents conflits, sans etre les raisons du conflit. La sauvagerie francaise envers soi et les siens suffisait amplement pour justifiait la revolte, mais la revolte ne suffit pas, il faut de l'engagement et du courage, pour confronter la haine francaise. On puise dans ses resseources et votre pere a puise' dans sa foi. Mort en Hero et Martyre d'une cause juste ! Monsieur, je suis ne' apres la guerre, et dans mon village et tous les villages autour, en haute Kabylie - il n'y avait que des femmes, des Veuves, des femmes de Heros. la raison que ces chacals ont pris le dessus, arme's par les Arabes a attendre, la fin de la bataille. NOUS NE SOMMES PAS DIGNES DE CES HEROS, SINON TELLE TRAVESTIE NE POURRAIT SE PRODUIRE...

Permalien

1) je veux dire à cet hypocrite que Abane Ramdane que dieu ait son ame était en prison lors de la préparation du 1er novembre 54, suite au démantèlement de l'organisation spéciale et c'est ce qui a fait qu'il n'était parmi ceux qui ont décidé du déclenchement de la révolution , voici l’historique:
Recherché par la police française dans l'affaire dite du « complot de l'OS » (1950), il est arrêté quelques mois plus tard dans l'ouest du pays. Il est jugé en 1951, après avoir subi plusieurs semaines d'interrogatoire et de torture, et condamné à 5 ans de prison, 10 ans d'interdiction de séjour, 10 ans de privation des droits civiques et 500 000 francs d'amende pour « atteinte à la sûreté intérieure de l'État ». Commence alors un long séjour dans les prisons d'Algérie (Bougie, Barberousse, Maison Carrée) et de métropole. Après un court séjour aux Baumettes (Bouches-du-Rhône) au début de l'année 1952, il est transféré à Ensisheim (Haut-Rhin, Alsace) dans une prison de haute sécurité. Soumis à un régime de détention de droit commun, il entame une longue grève de la faim. À l'article de la mort, il est soigné et sauvé in extremis, et obtient gain de cause.

Prisonnier politique, il est transféré en 1953 à la prison d'Albi dans le Tarn (sud-ouest de la France) où le régime carcéral, plus souple, lui permet de s'adonner à son loisir favori, la lecture. Il découvre la condition faite à la nation irlandaise, qu'il juge semblable à celle que subit le peuple algérien depuis plus d'un siècle, et le sort d'Éamon de Valera qui connut, comme lui, les geôles britanniques.

Transféré à la prison de Maison Carrée au cours de l'été 1954, il est tenu au courant des préparatifs de novembre 1954. Il est désigné d'office comme l'un des douze membres d'un comité chargé de prendre en mains les destinées de la rébellion contre le régime français, pour l'indépendance de l'Algérie.
2) pour les oulemas: Boudiaf que dieu ait son âme disait lors d'une interview "que cette organisation n'a nullement participé à la décision du déclenchement de la révolution."il n’empêche que l'écrasante majorité des moudjahidines comme tout le peuple Algérien étaient des musulmans pratiquants.
3) il disait que ceux qui sont accusés et condamnés par le FLN pour intelligence avec un pays étranger l'ont été parce que ils étaient à la fois de l'organisation des oulémas faisant partie selon lui du mouvement des frères musulmans et nasseriens alors que nasser a combattu le mouvement des freres musulmans .

Permalien

1) je veux dire à cet hypocrite que Abane Ramdane que dieu ait son ame était en prison lors de la préparation du 1er novembre 54, suite au démantèlement de l'organisation spéciale et c'est ce qui a fait qu'il n'était parmi ceux qui ont décidé du déclenchement de la révolution , voici l’historique:
Recherché par la police française dans l'affaire dite du « complot de l'OS » (1950), il est arrêté quelques mois plus tard dans l'ouest du pays. Il est jugé en 1951, après avoir subi plusieurs semaines d'interrogatoire et de torture, et condamné à 5 ans de prison, 10 ans d'interdiction de séjour, 10 ans de privation des droits civiques et 500 000 francs d'amende pour « atteinte à la sûreté intérieure de l'État ». Commence alors un long séjour dans les prisons d'Algérie (Bougie, Barberousse, Maison Carrée) et de métropole. Après un court séjour aux Baumettes (Bouches-du-Rhône) au début de l'année 1952, il est transféré à Ensisheim (Haut-Rhin, Alsace) dans une prison de haute sécurité. Soumis à un régime de détention de droit commun, il entame une longue grève de la faim. À l'article de la mort, il est soigné et sauvé in extremis, et obtient gain de cause.

Prisonnier politique, il est transféré en 1953 à la prison d'Albi dans le Tarn (sud-ouest de la France) où le régime carcéral, plus souple, lui permet de s'adonner à son loisir favori, la lecture. Il découvre la condition faite à la nation irlandaise, qu'il juge semblable à celle que subit le peuple algérien depuis plus d'un siècle, et le sort d'Éamon de Valera qui connut, comme lui, les geôles britanniques.

Transféré à la prison de Maison Carrée au cours de l'été 1954, il est tenu au courant des préparatifs de novembre 1954. Il est désigné d'office comme l'un des douze membres d'un comité chargé de prendre en mains les destinées de la rébellion contre le régime français, pour l'indépendance de l'Algérie.
2) pour les oulemas: Boudiaf que dieu ait son âme disait lors d'une interview "que cette organisation n'a nullement participé à la décision du déclenchement de la révolution."il n’empêche que l'écrasante majorité des moudjahidines comme tout le peuple Algérien étaient des musulmans pratiquants.
3) il disait que ceux qui sont accusés et condamnés par le FLN pour intelligence avec un pays étranger l'ont été parce que ils étaient à la fois de l'organisation des oulémas faisant partie selon lui du mouvement des frères musulmans et nasseriens alors que nasser a combattu le mouvement des freres musulmans .

Permalien

Yenna-yas Da Rwin :
Au premier jour, en fait avant le premier jour, il y avait le Néant. Noir d'ébène et ténèbres absolues. Puis, survint cet éminent Douctour Es_BrouFFissour éructant un puissant jet expurgé du noyau dense du Khorotocentrisme quantique convoqué en la circonstance, nous rappela à nous-mêmes et à notre pôvre condition de mortels ignorants et ... la Lumière fusa en logorrhée bonimenteuse . Cet auguste oustad Abi Thékanthropus abrutensis, en simien jacasseur, lâche et vilénien a repris avec assurance l'aspersoir de l'indignité, de l'outrage et de la veulerie, le goupillon de la mortification pour s'attaquer à plus illustre, plus haut, plus altier et plus brave que lui, la larve de cancrelat. Oui, parce que l'aspersoir de l'indignité contre Abane, après son lâche assassinat, a été inauguré au début de la soi-disant indépendance par nul autre que le philosophe organique de la Oumma fantasmée, le pleureur post-almohadien, le père Goriot du trublion recasté par tranquillisant, l'honorable Boukrouh, j'ai nommé Malek Bennabi. Dans son ramassis pompeusement intitulé '' Le problème des idées dans le monde musulman'', il s'attaque doublement à Georges Habache le palestinien, fondateur du FPLP et à Abane, pour des raisons évidentes : Habache étant chrétien et Abane portant la double tare de kabyle et de laïc. Notre grand penseur débute ainsi : ''G. Habache dans le processus révolutionnaire palestinien et Abane Ramdane dans le processus Algérien ne sont pas deux erreurs inhérentes à ces processus, mais des erreurs introduites de l'extérieur: des erreurs induites, C'est cela l'aspect spécifique de nos déviations révolutionnaires'', page 101. Comme explication vous pouvez constater que c'est du solide comme réflexion. Avec de tels arguments Mao aurait assurément gagné à sa cause Tchang Kaï-chek.
Dans la suite de ses élucubrations, il porte une charge sur le Zaimisme déviationniste, en premier lieu, il absout Messali Hadj, vu que celui-ci a viré sa cuti de communiste à celle de moumouhien de parade, affirmant : '' Son comportement a été simplement conforme au fichier du colonialisme, Il a formé à son école cette multitude de ''Zaimillous'' qui l'a finalement tué lui-même et trahi la révolution qu'il renia, lui-même, par orgueil''. Et là, il passe à la vitesse supérieur, matador maître de l'arène, il affirme sans vergogne : '' Mais Abane Ramdane était sûrement dans le coup. Son curieux comportement ne laisse aucun doute à cet égard'', page 103. Il continue... ''Jusqu'à la dernière minute de sa vie, il s'est prêté au jeu de l'illusionniste pour décapiter la révolution de la Direction qui avait lancé son volant le 1er novembre 1954, pour usurper son pouvoir et tenter de l'utiliser contre la révolution elle-même'', page 104. Plus loin, comme affligé par un sort injuste, il confie : ''L'esprit post-almohadien, frappé d'atomisme, ne chemine pas en intégrant, en procédant à la synthèse'', page 106. Je vous épargne sa définition de l'atomisme, dans ce cas-ci. Notre éminent penseur, finalement, grave l'épitaphe de l'anathème et l'inscrit avec assurance : ''Combien les maîtres de la lutte idéologique n'ont-ils pas ajouté de ces grains d'ambre au chapelet de notre tête ! Les noms de Abane Ramdane dans la révolution algérienne, celui de G. Habache dans la révolution palestinienne sont autant de grains '', page 107. Tout cela venant de quelqu'un qui s'est taillé dare-dare de France quand ça commençait à chauffer la révolution, pour se planquer au Caire jusqu'à l'indépendance, acquise grâce à l'abnégation des résistants de l'intérieur et confisquée ensuite par qui on sait.
Le Belghit qui porte bien son nom de fange puante, ne fait pas dans la dentelle de Liège, il continue l'infâmante insulte à la mémoire de Abane , comme l'ont fait avant lui la meute du clan d'Oujda et autres détourneurs de la révolution. Dégoûtant !
Les oulamas de l'obscurantisme n'ont jamais levé le petit doigt pour la révolution, c'est Abane qui a fait tout le travail pour rassembler et unir les différentes tendances politiques de l'époque. Honte à vous Révisionnistes charognards sans dimension et sans vergogne.

Permalien

ABDELHAMID MEHRI ex-ministre de GPRA : «L’arabisation nous a été imposée par De Gaulle»
Publié: 18 août 2015 dans actualité
Tags:arabisation, congrès de la soummam, de gaul, Mehri
0

24 Votes

Paradoxalement, ce sont les baasistes installés au pouvoir en 1962 par De Gaulle qui accusent les opposants d’être des agents de la France coloniale, mais l’histoire ne peut en aucun cas trahir la vérité !
Nous republions un article paru en 2006 sur le journal francophone L’Expression qui relate un passage controversé sur la radio, de Ahmed Mehri l’ancien secrétaire général FLN, ex-membre du Conseil national de la révolution algérienne, et ex-membre du Comité de coordination et d’exécution durant la révolution algérienne ainsi qu’ex ministre de GPRA (Ministre des affaires nord-africaines dans la première formation et celui de ministre des affaires sociales et culturelles dans la deuxième).
Intégralité de l’article :
Il estime que les divergences étaient d’ordre idéologique et non militaire.
«L´arabisation nous a été imposée par le général de Gaulle», a indiqué l´ancien secrétaire général du FLN, Abdelhamid Mehri, qui a été hier l´invité de l´émission Hassad Ethakafa de la Radio culturelle. «Il a voulu mettre en oeuvre une stratégie pour faciliter le contrôle d´une société en rébellion. Il l´a rendue obligatoire, y compris pour les Français; le décret fut signé par Debré et De Gaulle avec bien-sûr des arrière-pensées politiques», poursuit-il. Mehri revendique une vision globale des langues pour les mettre à l´abri des exploitations politiques.
Intervenant sur le thème de l´écriture de l´histoire, l´ancien ambassadeur de l´Algérie à Paris a indiqué qu´elle a été «injuste» et «incomplète» dans le sens où il y a eu «occultation d´une partie de l´histoire pour laisser le champ libre à son exploitation politique».
Il considère que «l´expérience collective» dépasse de loin les considérations personnelles. Il est vrai que «le groupe des 22» fut à l´origine de la «création» de l´histoire ou sa genèse mais la suite est devenue affaire d´un peuple.
L´appel du 1er Novembre fut «le coup d´envoi d´une culture politique solide» mais «ceux qui s´y étaient opposés réfléchissaient en militaires». La réussite de la révolution est le résultat d´une stratégie, poursuit-il. Déroutant.
Lorsque´on veut écrire l´histoire, on doit tenir compte de cet aspect. Il estime que l´essentiel est de témoigner. Mais un témoignage donné ne reflète qu´une vision sous un seul angle. Il faudra, en conséquence, rassembler les outils qui contribueront à faciliter la tâche des historiens.
Mehri n´est pas venu faire de la simple rhétorique. Les journalistes n´ont pas manqué de poser leurs questions. En tête figure un commentaire sur la visite de Sarkozy à Alger. Mehri réplique: «Je ne lui accorde autre importance que celle qui puisse contribuer à résoudre les problèmes. Il ne peut donc répondre à toutes les questions qui englobent les relations algéro-françaises qui sont complexes». Il considère que la communauté d´origine algérienne est classée en «seconde catégorie» aux côtés des autres Français. Il ne s´agit donc pas d´une simple question de visas, lance-t-il pour clore ce chapitre.
Abordant un autre volet, il dit que le Congrès de la Soummam se situe dans la continuation du 1er Novembre dans la mesure où ses initiateurs voulaient tenir le congrès constitutif durant la première année de guerre. Il estime que les divergences étaient d´ordre idéologique, sans pour autant relever une distinction idéologique entre le texte du 1er Novembre 1954 et la plate-forme de la Soummam. Dire aujourd´hui -comme cela a été rapporté par beaucoup d´écrits- que le conflit se situait entre politiques et militaires est loin d´être fidèle à la réalité, soulève-t-il. «Qui était militaire et qui était militant politique dans l´ALN?», s´interroge-t-il.
Selon Mehri, le projet culturel de la révolution a été réalisé en partie pendant les premières années d´indépendance. Il y avait une véritable dynamique culturelle. Mais au lieu de faire du FLN une force de réunification, on en a fait une logique d´exclusion. Réduire l´histoire à des journées fériées incombe aux générations de responsables.
in: http://www.ouvalalgerie.com/

Permalien

@ Yenna-yas Da Rwin : le costume taillé sur mesure pour le père Goriot et son trublion devrait seoir à bien d'autres traîtres à la nation algérienne et tous ses adeptes du non moins père "Goriot" du principe non moins destructeur de cette nation tuée dans l’œuf "Chaabou eldjazairi mouslimoun wa ila eloukhouroubati y'antassib". Si les citoyens laïques de ce pays, et il en existe probablement dans toues les régions, ne se dressent pas "ensemble" contre la déferlante arabo-islamiste portée par des débiles mentaux et entretenue par le régime , je ne donnerai pas cher de la suite et le basculement sera fatal pour tout le monde.

Permalien

ILS ONT OUBLIE QUE NOS GRANDS OULEMAS ETAIENT CONTRE LA REVOLUTION ARMEE

MAIS POUR LES REUNIONS BIDONS DEMANDANT GENTIMENT AU POUVOIR FRANCAIS DE NOUS ACCORDER A L OCCASION DE NOEL L INDEPENDANCE....

OMAR FILS DE CHAHID

Permalien

Si pas si simple que ça a Da Rwin

Loukane lizôtre izon pas voulu à tout prix faire du Congrès de la Soummam une religion udmayène ukhouzidh agui ur tsafène ara imansène akka.

Apritou 3abane agui matchi drebbi ya de kwa krikiti sans remettre en cause la sincérité de son engagement. Ya kamim chwiya azuh lotoritarisme ulla ar ghurès.
Ula dla dictature de la raison thes3a thissuqas.
Nekini pirsonalma le congrès de la Soummam agui si pas mon verre de boujouli.
Ifou as n3awad ldjarya. Il y a eu fausse donne de toute li fassa !

Hassoun, bounani à tous sans oubliyi Siyidouna el Modéro el3adhim chayllellah barakatouhou.

Permalien

Farhat Abbas qui declare sur Antenne 2 dans les années 80 quil ete profendement musulman , 'nous partageons la culture Mediterranean mais si en arrive pas a resoudre le problème du moyen orient la situation ne changera pas ' le congrès de la soummam politiquement organisé par les jumeaux Abban Ramdan est Larbi Ben mhidi .

Permalien

Je crois bien, helas pour ceux qui aime abuser ce terme "REVOLUTION", que 1954 a 1962 et jusqu'a maintenant tout compte fait n'est que de la violence pour la violence... sterilite' absolue ! Il n'aura JAMAIS ete' question de Revolution mais de guerre, ou si vous voulez: Conflit arme'. Le conflit helas encore est multi-dimentionnel, et n'aura ete' regle' qu'un seul aspect de celui-ci.... beacoup(aspects) sont reste's dans la casserole, et c'est a quoi nous faisons face - indecis, incapables et confus voir ignorants, de comment ASSUMER NOTRE RESPONSABILITE', comme ceux de l'epoque ont assume' la leur. Devons-nous negotier quoi que se soit avec pire que les colons francais, c.a.d. les TRAITRES arabo-MUSULMANS ???
La reponse est NON !

Permalien

Qui n'a pas asassiner Boudiaf el watani? Ah s'il ete toujours vivant vous ne metteriez jamais vos cul dans son Algerie qu'il a rever

Permalien

Vous perdez tous votre temps à répondre à tous C fils de Putin d islamistes, ils se prosterne d qu ils voient un européen ou yeux bleus C des soumis née C chiens, il faudrait vous couper la tête bande de fachos islamiste, bientôt l indépendance de la kabylie un premier temps après ça ont va récupérer le reste de l Algérie. Ont va vous éradiquer de ce pays bande de sal fils de pute. On a marre de votre islam de m.... Vive la kabylie et l Israël 🇮🇱

Permalien

Maintenant on s'attaquent aux VRAIS REVOLUTIONNAIRES : ABANE, AMIROUCHE, Ferhat ABBAS, BOUDIF, Ben BELLA, et des milliers d'autres , mais on fanfaronnent pour la brouette et sa racailles : hadda la moche, ould kheira le pseudo docteur , moudjahed, condamné à mort et j'en passe, la brouette le roi de la mafia algérienne. Alors ne vous étonnez pas lorsque vous voyez la flicailles du maquerreau d'el mouradia
tabassaient des Médecins au C H U Mustapha PACHA ?. Mort aux traitres qui gouverne ce pays .

Permalien

La haine l'insulte et la division est l'arme des ...............Ces commentaires ne sont pas l'oeuvre d'authentiques kabyles, se mettre à dos touts les algériens nous mènera à la catastrophe;le peuple a trop souffert lâchez le.SANS RANCUNES

Permalien

La véritable Histoire de l'Algérie n'est connue que par une petite élite intellectuelle marginalisée dans son propre pays ou en exil,et aussi et surtout par ses falsificateurs,la secte arabo-islamiste...qui ne rate aucune occasion pour agir,afin de faire disparaitre tout les repères des valeurs,de l'histoire et de l'identité du peuple Algérien...ils ont mis en place tout un système..tout un réseau qui remonte a 1962 ou avant...aujourd'hui,avec l'aide massive des pétro-monarchies arabe et celle du pouvoir qu'ils squattent illégitimement après avoir voler les fruits de l'independance par le putsh contre les veritables combattants de l'interieur...ils possedent des chaines de TV satellitaire..des radios...des chaines internet...et aussi et c'est la source du mal..ils ont la main mise,sur l'Ecole Algerienne...et c'est de là..que vient le plus grand danger..

Ajouter un commentaire