Aller au contenu principal
Body

COUP DE GUEULE

Le crime barbare de l'Arabie saoudite: « J'avoue mais je ne suis pas coupable »

Ils l'ont séquestré, torturé et dépecé dans une barbarie les plus abjectes. Ils ont commis le plus immonde des crimes mais chez eux, c'est permanent et presque en conformité avec leurs exécutions publiques à mort.

Ces gardiens des Lieux saints de l'Islam sont à l'image de tout ce que le monde musulman doit rejeter avec la plus violente des remises en question. Ce n'est pas un régime politique qui règne dans ce pays mais la gangrène pestilentielle de l'humanité. Depuis ma tendre enfance oranaise jusqu'à l'âge mûr, ils se sont comportés comme le vomi de l'humanité.

Très jeunes, nous nous apercevions qu'ils finançaient des « œuvres » et bien d'autres achats de conscience comme les études à l'étranger de certains de nos camarades. Ils ont ensuite, directement, avec la tête haute et sans honte, financé tous les terrorismes du monde, tous les conservatismes et toutes les horreurs que l'humanité a mis des milliers d'années à faire disparaître par la civilisation, la culture et l'instruction.

Ils sont ce que nous devons combattre jusqu'au plus profond de notre âme car ce mot « arabe » a été sali. Il est d'autant plus sali que ce sont des gens qui pactisent avec l'Arabie saoudite et qui la protègent qui nous méprisent. Je lis déjà, au bas de mon article, que les algériens, ou tous les Algériens, ne sont pas arabes. Qu'ils soient convaincus que pour ces gens, nous sommes dans le même panier, regroupés autour d'un vocable méprisé, musulmans. Ils se fichent de l'histoire et de la sociologie locale qu'ils ne connaissent d'ailleurs pas ou très mal.

C'est donc la pire des insultes à notre égard que cette protection d'un pays qui est le contraire absolu de nos espérances et de nos rêves. Nous avons été spoliés d'une avancée de l'humanité à laquelle nous avions légitimement droit par l'acharnement de ma génération, à la suite des efforts de nos aînés, à nous cultiver avec une hargne qui n'avait d'égal que notre puissant désir à nous en sortir.

Les Algériens sont coupables et je les accuse de justifier la légitimité de ce pays en ayant adopté une religion d’État, omniprésente et liberticide. Je les accuse de participer également à cette légitimité en se rendant dans les lieux saints administrés par ces barbares.

Je ne veux plus entendre « M. Sid Lakhdar, ne faites pas l’amalgame entre notre foi et le régime politique de ce pays ». Cet argument est tout simplement inadmissible vu l'étendue des crimes de ce pays.

Je ne demande pas la disparition de cette foi mais le réveil des musulmans qui doivent reprendre la souveraineté sur les lieux saints, s'ils y tiennent. Il y a eu des précédents internationaux. On ne peut plus accepter que cette foi, qui n'est pas la mienne, sacralise un lieu où règne les pires exactions barbares que l'humanité pourrait subir.

C'est la première fois que l'Arabie saoudite est embarrassée car même ses amis et maîtres, les États-Unis, ont refusé de cautionner cette fois-ci un assassinat d’État de leur allié, celui du journaliste, au moins pour un tout petit moment avant d'oublier. Ces derniers ont dû avouer mais en prétextant des excuses des plus risibles en espérant que Donald Trump s'en contentera.

Il est scandaleux que ce ne soit pas nous qui fassions acte d'un arrêt brutal de ce pays dans le crime organisé. L'Algérie siège avec ce pays dans de nombreuses organisations, elle est ainsi coupable autant que les pèlerins qui vont  purifier leur âme dans un pays qui baigne dans le sang et l'odeur moyenâgeuse.

Trop c'est trop, la religion ne va tout de même pas nous emprisonner dans un chantage affectif jusqu'à la fin de notre vie. Les musulmans doivent choisir ou s'enfoncer davantage qu'ils ne le sont aujourd'hui.

Et ils sont enfoncés aussi profond que les nappes de pétrole.

Auteur
Boumediene Sid Lakhdar, enseignant
 

Commentaires

Permalien

Je crois que vous êtes encore derrière la barrière Monsieur Si Lakhdar comme beaucoup d’autres, puise que vous attendez à voir quelqu’un commenter, et bien je vais vous donner mon avis.
Il n’ y a pas 2 mesures, c’est ça l’islam c’est à prendre ou à laisser. Et n’essayez pas de vous cacher derrière l’ignorance. Comme par exemple nos parents ou grands parents avaient des valeurs humaines respectueuses.... bla bla bla
L’islam c’est exactement cette arme de destruction massive, qui tue les humains et qui va anéantir la civilisation, Ceux ne sont pas les arabes mais bien le logiciel qu’ils porte (l’islam et ses valeurs).
Il n’y a pas d’amalgame , l’islam est une religion violente. L’islam menace, terrorise, decapite, assassine, peu importe l’origine de l’individu, une fois convertie, il rentre dans cette peau du Saoudien ou de l’arabe qui te fait honte, et qui te fait révolter. Je ne suis pas aveugle, je peux voir. Il ne faut pas tourner ou tour, la source du mal est juste devant toi, il faut juste ouvrir et lire.
Et surtout ne me dis pas: « mais non, c’est mal interprété ». Moi je te dirai: tu es libre de croire, que la sauvagerie est génétique ( liée aux gènes de l’arabe et encore moi j’appelle ça du racisme), et que la religion musulmane est totalement innocente.
C’est certain que ce mal vient de loin, d’une époque où les humains avez encore ce réflexe de dégainer le sabre pour un oui ou pour non, d’ailleurs c’est ça qui explique l’origine de l’islam, on comprend bien que la source n’est pas divine mais plutôt humaines, et encore le quel? Celui qui n’a pas d’éducation mise à part l'instinct de survie dans le désert le plus rude de ce monde, l’art de tuer et la piraterie, la vengeance la haine la cruauté, les invasions les guerres et les tueries.
Fait que, quand tu nous parles des lieux saints, moi je te dirai encore une fois, sorts de la bergerie! Ces lieux saints sont des lieux maudits, hostiles, misérables, cruels, impitoyables ....
Arrêtez de nous bercer avec vos chansons!

Permalien

je regrette si lkhadar on est pas arabe et on le sera jamais libre a vous de vous renier
quand aux occidentaux rassurez vous depuis quelques temps ils se rendent compte que l’Afrique n'est pas arabe grâce a ses enfants authentique qui sensibilise et redresse l'histoire
pour le crime du journaliste saoudien et les autres crimes ce n'est pas aujourd’hui qu'ils ont commerces vous n'avez qu'a lire l'histoire des musulmans et leurs conquête vous allez comprendre ils n'ont rien d'humains.

Permalien

Why do we need Saudi Arabia? Why does Algeria maintain relations with a barbaric regime like Saudi Arabia? Are Algerians subjects to the throne of the royal Saud family? Why don't we reject such a disgusting regime? What the hell is the matter with our political leaders? We adopted their language and their religion....and where did that take us? Saudi Arabia has nothing good to offer the world.....nothing but terror, violence, torture, brutality, ugliness, disgust, horror and stench. I am appalled at the behavior of the Algerian Government towards such an evil regime. Jamal Kashoggi was not afraid of them...why are we? WHY ?

Permalien

ya si boumedienne les saoud sont les sous traitants de l empire americain ils font bien leur boulot dixit fabius cette famille mene a la baguette plus d un milliard de musulmans a la baguette et pour simplifier les igniards meritent leur sort

Permalien

Ils croient qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent avec leurs pétrodollars, comme aller chercher leurs ressortissants jusque dans les pays étrangers pour les dépecer comme des animaux. Ils verront qu'il y a des valeurs supérieures à l'argent : la Liberté. Droit d'écrire de penser de s'opposer. "Ma liberté s'arrête là où commence celle des autres". Cette Maxime du siècle des Lumières, que nous apprenions jadis dès notre jeune âge,
Ils vont l'apprendre à leurs dépens. Le monde occidental et tous les pays épris de liberté ne laisseront pas passer cet acte de folie, je l'espère. Il est remarquable que la Turquie ne couvre pas cet acte barbare.

Permalien

L'islam est structurellement "religion et politique" (din wa dawla) dans les textes, mais aussi dans sa formation à travers l'histoire.
Contrairement à son sosie de frère, le christianisme, qui a évolué, grandi, et s'est formé jusqu'au IVe siècle et l'empereur Constantin, en dehors des sphères de l'Etat, l'islam lui est territoire, Etat, guerres - tueries. Il il est quête de biens matériels (par l'Etat et les individus) dès l'époque de Muhammed. Il est ainsi; il est à prendre ou à laisser.
Etant un pur produit de l'Orient de ce qu'il a de plus caractéristique ; absolutisme en religion évoluant dans une société ou ne peut plus verticale. Il est irréformable, autrement ce serait le dénaturer.
La seule existence viable qu'a eu de l'islam, il l'a connu chez nous quand il a été intégré, aux cotés d'autres religions (religion des ancêtre, reliquats du christianisme et certaines pratique du judaïsme), au sein du panthéon berbère, dans les territoire ou la culture et l'identité berbères tiennent encore. Ici, c'est l'assemblée qui représente le coeur de la cité et définit l'identité de celle-ci. Le panthéon lui même (et ses religions) n'est qu'un aspects parmi d'autres du corps de la cité.
Il eut des tentatives de changer cette situation à l'époque de la domination turque, réussies dans certaines régions arabophones. Cette tendance a été accentuée durant la période coloniale. Depuis les indépendances, les Etats d'Afrique du nord détruisent systématiquement notre identité pour faire de notre région le croupion de l'Orient dont nous ne faisons pas partie. Ils font cela en mode guerre parallèle ou des destructions d"éléments de notre identité se font de la façon la plus légale au regard du droit international, quotidiennement et sans relâche.

Ajouter un commentaire