Aller au contenu principal
Body

Bloqué par les autorités de la wilaya d’Oran

Le festival international de la caricature accueilli par Le Matin d’Algérie

Le Festival international de la caricature qui devait se tenir à Oran a été « neutralisé » par les autorités en multipliant les blocages, les atermoiements, comme seuls les bureaucrates, jaloux de leur petit pouvoir, savent faire.

Pourtant, une cinquantaine de caricaturistes algériens et étrangers ont donné leur accord pour participer à cette grande première. Pas seulement, ils avaient montré beaucoup d’enthousiasme à venir en Algérie. Mais les autorités d’Oran en ont décidé autrement. Elles ne voulaient surtout pas que ces porteurs de l’impertinence viennent troubler la morne quiétude dans laquelle elles sont.

Après échanges nous avons décidé d’accueillir une partie des caricatures de ce festival pour permettre aux Oranais mais aussi à tous les lecteurs du Matin de découvrir le talent fou des auteurs qui devaient y prendre part. Au grand désespoir donc de ceux qui avaient pour objectif de l’interdire ce rendez-vous le voici accessible à toutes et à tous.

Enfin, nous remercions les caricaturistes d’avoir accepté de nous envoyer leurs œuvres gracieusement.

L’invité du jour : le caricaturiste Bado

Bado est le nom de plume de Guy Badeaux. Né à Montréal en 1949, il y a travaillé pendant dix ans avant de déménager à Ottawa en 1981 pour devenir le caricaturiste attitré du quotidien Le Droit d’Ottawa. Auteur de neuf recueils de ses propres travaux et lauréat du Prix national de journalisme 1991, il est trésorier de l'Association canadienne des dessinateurs éditoriaux et a été rédacteur en chef de «Portfoolio : The Year in Canadian Caricature» pendant 22 ans.

Bado

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Bravo, quel bon choix que ce dessin, et quel courage, quelle énergie et quelle persévérance vous démontrez pour organiser ce festival!

Solidairement,

Trax

Ajouter un commentaire