Aller au contenu principal
Body

EXPRESS

Le président Bouteflika annonce ce dimanche sa candidature à la présidentielle

Comme nous l'avions annoncé il y a de cela plusieurs jours, le Président Abdelaziz Bouteflika annoncera dans les heures qui suivent sa candidature à la présidentielle d'avril 2019 dans un message adressé à la nation.

Abdelaziz Bouteflika prévoit dans son message d'initier "dès cette année", s’il est élu, une conférence nationale inclusive qui aurait pour objectif l’élaboration d’une "plateforme politique, économique et sociale", voire "proposer un enrichissement de la Constitution".

Record de longévité à la tête de l'État algérien

Chef de l'État depuis 1999 et détenteur du record de longévité à la tête du pays, Abdelaziz Bouteflika ne fait que de rares apparitions, sur un fauteuil roulant, et ne s'exprime plus en public depuis son AVC d'avril 2013. Sa santé fait l'objet de spéculations récurrentes. Et de séjours dans de prestigieuses cliniques européennes.

En avril 2014, il a été "réélu" pour un 4e mandat, un an presque jour pour jour après cet AVC pour lequel il avait été hospitalisé durant trois mois à Paris. À l'époque, Abdelaziz Bouteflika n'avait mis fin aux interminables spéculations autour de sa candidature que deux mois avant le scrutin et une dizaine de jours avant la clôture des candidatures.

Durant plusieurs semaines, le secrétaire général du FLN de l'époque, Amar Saïdani, avait alors répété qu'Abdelaziz Bouteflika serait candidat.

Le 7 avril dernier, Djamel Ould Abbes, réputé être un proche de longue date du chef de l'État, avait le premier publiquement fait part du « souhait » et du « désir des militants de voir Bouteflika poursuivre son œuvre » après 2019.

Lui avaient emboîté le pas le principal allié du FLN, le Rassemblement national démocratique (RND) du Premier ministre Ahmed Ouyahia, les islamistes du Rassemblement de l'espoir de l'Algérie (TAJ), d'autres membres de la majorité présidentielle, la centrale syndicale UGTA, l'ex-syndicat unique ou encore le Forum des chefs d'entreprises (FCE), principale organisation patronale.

 

Auteur
La rédaction/APS/AFP
 

Commentaires

Permalien

Dommage que le peuple s' attendait à la déclaration de bon sens, à savoir l' Algérie Française. Oui, plutôt que damné de la terre sous un régime féodal cela serait un pas en avant si l' annexion est totale. Le bureau arabe assure la paupérisation plus depersonnalisation. Au moins Français plutôt que terreau de l' arabislamisme. La France/Arabie à saigné les deux rives!

Permalien

Je n y comprends rien a votre article : dans le titre vous dites "annonces ce dimanche" mais dans l'article lui meme vous rapportez " vas annoncait ce dimanche " ???? De grace reportez dans votre journal cet annoncement; j'ai envie de voir la video. Sinon ce seras " quelqu'un annonceras la candiatature .."

Permalien

Je suis triste de voir mon pays devenu la risée du monde. Pourquoi? 60 ans après l'indépendance notre jeunesse n'aspire qu'à une chose partir, ou mourir en mer! toutes nos forces vives font le bonheur des pays étranger, France, Canada...Pourquoi cette confiscation du pouvoir par une personne. Les jeunes de moins de 20 ans ne connaisse qu'un seul président ou est la démocratie? Comme l'a dit Albert Camus l'écrivain Algérien"Quand une démocratie est malade les extrêmes arrivent à son chevet mais pas pour prendre de ses nouvelles"

Ajouter un commentaire