Aller au contenu principal
Body

Dernière info

Le président Bouteflika évacué à Genève pour un "contrôle médical"

Le président Bouteflika a été transféré lundi 25 juin à Genève en Suisse pour un contrôle médical, a annoncé le HuffPost Algérie. Plusieurs heures après la publication de cette information, aucune source officielle n'est venue démentir ni confirmer cette évacuation médicale du président vers la Suisse. 

Les mêmes sources assurent par ailleurs que les contrôles médicaux que doit subir le président Bouteflika sont “routiniers”.

Faut-il rappeler que le président Bouteflika (81 ans) était suivi ces dernières années dans une clinique grenobloise par le docteur Jacques Monségu, son cardiologue. 

La dernière sortie du président remonte au 15 mai dernier quand il est allé visiter la fin des travaux de l'une des ailes de la grande mosquée d'Alger. Depuis, on ne lui connaît plus aucune apparition, laissant ses ministres combler le vide présidentiel.

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Il a aussi ete' repere' en Russie, plaidant sa Marocanite' et une place a la tribune officielle lors du match Maroc-Espagne. Au passage, l'equipe Marocaine merite une large victoire, surtout avec 2 penalty, c.a.d. buts enleve's par l'arbitre et un but cadeau pour les espagnoles. Une chose que sembloent avoir compris les espagnoles, c'est que les Marocains etaient prets a yransformer la partie en une senace de casse-tout !

Permalien

Si c’est pour des tests routiniers, pourquoi aller en Suisse ? Combien coûte-il exactement au trésor publique pendant que nos hopitaux sont devenus des mouroirs ? Imaginez un travailleurs en congé de maladie depuis 2004 ! Eh bien notre fakhamatouhou est absent de toutes les manifestations, les réunions internatinales, n’apparait pas a la TV et ne voyage plus et ne parle plus au peuple depyis 2004. Revoyons alors le "contract de travail" d’un travailleur pour conclure que l’état paye un absent depuis 2004. Dans quel pays cela existe ?
Ou est alors la difference so on continue a payer Boumediène depuis sa mort en 1978 ? Je ne vois aucune ! Dans ce cas pourquoi ne pas continuer a simuler des mandats quand il ne sera plus de ce monde ? Ould Abba ira chaque matin a son tombeau pour collecter "la feuille de route" quotidienne pour la lire a haute voix au non élus businessmen du nouveau FLN type "affaires et détournements".

Permalien

Qui s’ intéresse à ça? Sérieux qui s’ inquiète de la santé d’un dictateur? Celui qui jette les innocents en prison, qui assassine sa population, exile ses élites. Qui va le pleurer, qui va avoir pitié de lui?

Quand je vois le 20 e Anniversaires de l’assassinats de Lounès Matoub, je vois de l’espoire. Les gens n’oublient pas, mais qui se rappellera encore dans 20 ans de Bouteflika?

Permalien

Souhaitons lui un retour rapide dans son pays, un prompt rétablissement et une retraite dorée. Qu'il aille se reposer. L' exercice de la fonction de président et le pouvoir l'ont usé.

Permalien

Ils viennent, hélas...d'annoncer le report sine die...de sa mort ! Espérons...que la prochaine évacuation...sera la bonne !

Permalien

non commentaire ...

Permalien

Il a foutu la pagaille en Algérie,il a bien pris sa revanche.....maintenant qu il aille mourir là où il veut,personne ne le regrettera...

Ajouter un commentaire