Aller au contenu principal
Body

TRIBUNE

Le RPK dénonce : d’une imposture politique à une autre

Les élections présidentielles d’avril 2019  sont annulées. Cette annulation, qui relève plus de l’exigence politique que d’un fondement constitutionnel ou légal, aurait eu toute sa portée et sa justification si elle avait été accompagnée immédiatement par la démission de Bouteflika.

La vacance du pouvoir et la mobilisation sans précédent des citoyens contre le système auraient pu, en effet, donner un fondement légitime à la suspension provisoire à l’ordre constitutionnel et préparer les conditions nécessaires pour la réussite d’une transition démocratique. Mais, comme à son accoutumée, le pouvoir veut encore ruser avec le peuple  en essayant désespérément de lui voler l’une de ses principales revendications.

L’annulation des élections est révélatrice de l’incapacité de Bouteflika à organiser un scrutin et à assurer l’alternance de manière démocratique. De passif en passif, il veut mener aujourd’hui le pays vers le chaos.

La dérobade, en dernière minute, de son engagement à se présenter pour briguer un 5ème mandat est symptomatique de son caractère fourbe et mensonger. Et vu la gravité de cette  mascarade, dans un Etat de droit, une poursuite judiciaire devrait être légitimement engagée soit pour usurpation de nom contre son directeur de campagne déclaré, soit pour mensonge d’Etat contre le président lui-même. De cet épisode, s’il y a une conclusion à tirer c’est bien de remettre en cause toute validité des écrits qui sont adressés au nom du président de la république.

Aujourd’hui l’Algérie est dirigée par un pouvoir occulte qui ne fait cas ni de la constitution ni des lois, et pour se maintenir, il usera des procédés les plus invraisemblables.

La conférence qu’il se propose d’organiser, n’en déplaise aux gouvernements étrangers qui l’ont gratifiée,  est un traquenard politique pour, d’une part, avaliser le caractère anticonstitutionnel de la prolongation du 4e mandat  et casser, d’autre part, la dynamique citoyenne afin permettre au système de se régénérer maintenant qu’il est acculé pour s’effondrer.

La meilleure réponse à cette nouvelle imposture est le maintien et le renforcement de la mobilisation citoyenne, et on ne le répétera jamais assez, dans sa forme pacifique.

Le Rassemblement pour la Kabylie, tout en rappelant son leitmotiv d’une Kabylie autonome dans une Algérie plurielle et démocratique, appelle les citoyens à de grandes mobilisations populaires pour le vendredi 15 mars pour dire :

  • Non à la prolongation du 4e mandat !

  • Pour le départ du système !

  • Oui à une transition démocratique fondatrice d’une IIième République reconnaissant les autonomies régionales!

Le Bureau du RPK, réuni le 12/03/2019

P/Le RPK, le coordinateur Hamou Boumedine

 

Commentaires

Permalien

Votre autonomie, c'est comme si vous prenez un poisson et vous lui changer d,aquarium ... !!!! Il sera toujours triste, emprisonné, nourris et périra sans avoir jamais gouté à la LIBERTÉ TOTALE !!!!

VIVE LA KABYLIE LIBRE ET INDÉPENDANTE, Ctte kabylie gerera TOUS JE DIS BIEN TOUS SES LEVIERS et n aura pas à prier l algérie de lui céder des miettes ...

Permalien

Le titre de votre texte s'applique exactement à votre démarche autonomiste.

Vive la Kabylie indépendante.

Permalien

Pourquoi pas ,pour canaliser cette "soif de liberté" de ce combat pour se libérer de la néo coloniale francouroubi ,celle de "l arabe" qui a pris le relai de meursault en 1962 PRIVANT AINSI L ALGERIE ALGERIENNE AMAZIGH MULTILANGUE(amazighophone,amazighrabophone) d une indépendance au bout de 7 années et plus d un combat ravageur contre le colonialisme apartheid français.
Mais cette constitution doit se débarrasser de cette "araberie neo coloniale" systémique panarabiste avec ses harkis chawis,kabyles et nwagra de service ,systéme prédateur flnomilitaro arabe qui a ravagé à ce jour ce pauvre pays
La constitution doit stipuler que L ALGERIE EST ALGERIENNE ,cad ,amazigh
La constitution ne doit surtout pas stipuler que l algérie est mahométane ou musulmane ,car L ALGERIE EST LAIQUE ET MULTICONFESSIONNELLE
Deux conditions siné qua non pour RENDRE A CE PAYS SON IDENTITE ORIGINELLE "TAMAZIGHT,nord africaine,méditerranéeenne occidentale
Quelle légitimité ont ils DE PLUS LES ARABES QUE LES RAMASSIS DE PIEDS NOIRS ,tous rejetons de DEUX COLONISATIONS QUI ONT RAVAGE ce pays L ALGERIE ALGERIENNE AMAZIGH,?

Ajouter un commentaire