Aller au contenu principal
Body

Tamazight obligatoire à l'école

Les députés de la majorité présidentielle disent "non" !

Les députés du FLN, RND et autres formations  satellites ne veulent pas entendre parler de l'enseignement obligatoire de tamazight à l'école. Ils viennent de le signifier noir sur blanc à l'APN. 

Nadia Chouitem, député du Parti des travailleurs (PT), élue de la wilaya d’Alger, a simplement proposé l’amendement de l’article 104 par la commission parlementaire en introduisant un nouvel article portant sur la promotion de la langue amazighe et la généralisation de l’enseignement de Tamazight. Objectif ? Lui donner un statut obligatoire dans le système éducatif algérien.

Mal lui en prit, les députés du FLN et du RND votent contre cette proposition d'amendement. Leur argument ? "Les autorités publiques fournissent d’ors et déjà les efforts nécessaires pour la promotion de cette langue» et l’existence d’une instance étatique chargée de la promotion de Tamazight, le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) en l’occurrence". 

Voilà des députés d'une majorité qui refusent d'appliquer la Constitution. Faut-il s'en étonner ? Non ! Car ce blocage est symptomatique de la prégnance de l'idéologie arabo-baâthisme dans ces deux formations politiques.

Tout le monde se souvient de la réaction de Kheira Bounadja, députée FLN, contre tamazight l'été dernier (voir vidéo plus bas). Par ce refus, les députés du FLN et du RND viennent de signifier leur négation, voire leur mépris, d'une composante fondamentale de l'identité algérienne qu'est la dimension amazighe.  

 

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

Cha3bou ldjzaïri muslimoun wa illa louroubati yantassib, ow !

Faut-il vous le rappeler ya les kabichou ta3 nomi ?

Et Maintenant kiskonfé ? On s’la roule et on se la met sur l’oreille ou on s’assoit dessus sans la rouler ?

Ivon nous forcer à adhérer au MAK blarebi !

Permalien

Je ne sais si vous arriverez à deviner l'intrus qui est bien mis en évidence parmi les autres intrus, intrus eux aussi parce que ils ont pris la place des véritables représentants du peuple ! Ils ne représentent en vérité que leurs propres intérêts et non ceux de l'Algérie, ce sont des imposteurs dans leur majorité, bien sûr il y a des gens honnêtes parmi eux avec de bonnes intentions mais ils sont bien minoritaires.

Permalien

Dans ce cas nous allons tous devenir MAKIST, et ne dites surtout pas qu'on ne savait pas.
Espèce s'attarder

Permalien

fallait pas demander l'officialisation de la langue berbère, fallait la garder comme un trésor berbère et seulement pour les berbères, juste pour garder la différence avec les autres, la nationalisation de la langue berbère est une catastrophe comme la nationalisation des terres agricoles et des entités économiques qui sont devenues non-productives, la langue berbère avait ses droits d'auteurs et de propriété mais maintenant elle est dans le domaine public,
la chaine berbère étatique TV4 est entrain de détruire le berbére a petit feu
et tout ça grâce a de savants idiots qui se disent berbères,
le meilleur moyen de sauver la langue berbère s'est de la garder à la maison et ne jamais l'envoyer à l’école débile pour retardés mentaux, une langue qui survit depuis des millénaires est entrain de sombrer par le fait d'imbéciles politiciens depuis 1999,
la culture et la langue berbère sont des trésors qu'il faut garder pour soi,
personne ne changera un berbère en autre chose s'il garde sa culture et sa langue pour lui et seulement pour lui,
ce qui arrive au français avec cette école nationalisée est suffisant pour comprendre que heureusement que ces illuminés de députés ont eu l'aveuglement de refuser cette proposition catastrophique pour le berbère, langue culture et race,

Permalien

y 'a mec de chinou qui a demandé une fille en maryage .Ils lui ont dit non..
après le pôvre il a pété un plomb et il a fait comme Slimane 3azem quand il avait reçu les deux lettres enni. Ipi il s'est mis a chanter très fort en pleine nuit: Enende alla.
Tikouni cette chanson a Quelqun?

Permalien

ça mérite bien une chandelle pour un mouled anabaoui, ni les chaouis, ni les touareg, ni les mozabites au sien du parlement ne veulent entendre de cette langue maternelle qui n'a aucun alphabet au sein de notre école républicaine et seuls encore une fois les kaka se trouvent tous seuls. Alors vive la démocratie car le peuple algérien comme l'avait qualifié alifié cheikh Benbadis " le peuple algérien est musulman et aux arabes il est rattaché".

Permalien

Il est grand temps de prendre encore d'autres mesures pour interdire carrement de parler cette langue d'oiseaux que veulent les kabyles nous imposer. Cette langue est une langue maternelle qui ne dépasse guère la région de Tizi touzou qu'ils veulent en faire une langue nationale. Il faut commencer par l'interdire sur les ondes, la télé jusqu'à ce que ces gens abandonnent le français et parlent l'arabe à la place et après on verra bien.

Permalien

je vois bien pourquoi en avance pas un peuple d'ignorant d'ARABO BAATHIST, qui ne connaît pas la richesse de son histoire, de l'époque de la Numedie de Massinissa jusqu'au a la Revolution de novembre ,qui a vu c mêmes Berbères ses LIONS de DJURDJURA de Amirouche , Abane est ceux des AURES Ben M'hidi, Si El HOUES,Ben Boulaid, les libères,maintenant ces bergers et BATARD peuvent parler après que ont leurs a fait gouter le gout de la liberté espèce de LACHE.

Permalien

ya toz-totz. Le pire, c'est d'aller dans l'ecurie et de se dire pas bourikou ! Attendez qu'on leur achete tous, des robes de nuits tres nabaouies, comme celle de leur aine' yaya - la brobrotte sera normalise'e comme i faut. Une phrase commence par bismilla et finit par hamdoulila. Puis osuleve la robe, mitwa a genoux, baisse la tete, leve le luc, et t'y voila au vaste parados de mohamados !
La prochaine fois, essayez avec vava inouva, interprete'e par une blonde ou une locale peinte jaune, et vous verrez, tous les bourikoux complexe's, vont lever les levres en l'air... pour dire hamdulila !

Je sais qu'il y a des Arabisants dans l'audience du MatinduZair, a qui je dis mes condoleances pour la perte permanantes de leur bled mikey, mais j'espere qu'ils comprendront que c'est devenu plus que du cinema, cette joomlookia dhimiste et que le MAK et l'independance sont devenus, une necessite' existentielle !

Permalien

Yenna-yas Da Rwin
En réalité, le fait n'est pas nouveau. Les dépités de l'Adaynin national ne font que reconduire ce que tout le monde savait déjà : le pauvre andgérien (pour chagriner davantage le chapeauté) est un aliéné comme peu de peuple around the world. L'aliénation est plus psychiatrique que linguistique. En fait, il baigne dans une réalité inventée, ahanant une langue qui n'est ni celle de ses lointains aïeux, ni celles de ses proches parents, mais plutôt portée par une liturgie mythicopolitique qui semble lui conférer dans sa transe le rang de l'élévation et la sublimation de soi. Il se veut arabe mebla rebbi, même si ses soi-disant ''frères arabes" le rejettent de mépris et de dédain, lui répétant ad nauseam : Toi... tu n'es pas arabe, tu ne le seras jamais... tu n'es qu'un mostaârab, c'est à dire un arabisé de seconde zone. Si jamais le hasard faisait en sorte que tu te montres le zamoum par ici, eh bien ça te prend un visa yal mostaârab ! Quoi... un arabe qui demande un visa à un autre arabe ? Le bédouin rétorque alors au pôvre arabétisé : tu n'as jamais été arabe et tu ne le seras jamais.
Les dépités de l'Adaynin national, noble harde d'équidés mal ferrés, hémiones rustres et carnes bréhaignes, ont voté à majorité alla i Tamazight. Le fait n'est pas nouveau dis-je bien...
Avant hier, ils ont maudit et calomnié Mammeri, le taxant de traître à la Die Gross Nation d'enturbannés; étrangement juste hier, ils lui ont organisé des séminaires et colloques pour récupérer sa mémoire (quelle insulte) lui dédiant même une médaille à titre posthume (awar tawdhem), qu'il leur a rebalancée daw timedlin (voir Dilem) et aujourd'hui, les revoilà repartis de plus belle, godailleurs du Régent, sans vergogne ripaillant la bêtise à la Table des pansus.
''On dit d'un fleuve emportant tout qu'il est violent
Mais on ne dit jamais rien de la violence
Des rives qui l'enserrent'' dixit cheikh Berthold
Now... l'option du MAK est à envisager sérieusement...
Wa Sallamou 3alykoum ya Ahl Echaâbou alladhi ila el 3ouroubati yentasib !

Permalien

Il fallait trouver une excuse pour créer des difficultés à Mme La Ministre de l'éducation nationale .Avoir à combattre les terroristes conservateur n'étant pas suffisant il faut créer des problèmes là ou il n'y en pas .Donc bloquer l'évolution et le développement de l'école VÉRITABLE SOUTIEN AUX INTÉGRISTES

Permalien

Trop de choses à dire et le vase ne pourrait pas tout contenir .
Les lois se font et se défont, les langues naissent et disparaissent et souvent s'enrichissent dans le temps ou s'appauvrissent et finissent par disparaitre ...
La nôtre est là car ancrée dans cette terre d'oliviers et de figuiers,elle a plus de 2000 ans et elle vous survivra .Vous n'êtes que les ennemis de l'Algérie Algérienne et viendra le jour où cette terre vous demandera des comptes

Ajouter un commentaire