Aller au contenu principal
Body

Grand Angle

Les islamistes mènent une guerre totale contre les signes de la tradition amazighe

De pseudo-prêcheurs islamistes sur la place publique à Bejaia.

Le salafisme s'attaque depuis plusieurs décennies à tout ce qui est spécifiquement Nord-Africain et amazigh. Tout y passe.

- Pratiques traditionnelles de guérison, d'initiation et d'identification :
Tatouages, talismans, confréries a transe, voyance (timsensit), rituels de deuil et d'enterrement, mariage, habillement, pratiques sexuelles, érotologie...

- Symboliques et pratiques modernes :
Graphie tifinagh, Z ou aza de reconnaissance, la salutation Azul, la célébration pan-amazigh de Yennayer, l'officialisation de tamazight..

Au siècle précédent, le réformisme musulman (Islah) avec Ibn Badis s'est déjà attaqué en Algérie à la première série des pratiques traditionnelles et aux premières revendications berbères des années 40/50.
Le courant arabiste-baathiste ne s'est pas occupé des pratiques traditionnelles berbères, il ne s'est opposé qu'au courant moderne amazighiste. Il a laïcisé la culture et la langue arabe. Le salafisme procède à sa re-sacralisation ici-bas, post-mortem et après le déluge.

Aujourd'hui, le salafisme mène une guerre totale contre les signes de la tradition et ceux de la modernité amazighe. Il cumule les trois combats réformistes, arabistes et wahhabistes. Il procède de deux façons, attaque frontale ou indirecte ; cette dernière a un nom un peu bizarre, elle se dit pénétration par Enculturation ! C'est une technique qui consiste à préserver en surface la tradition tout en la dénaturant, en lui changeant de sens. Elle a été utilisée par l'Eglise catholique pour christianiser les peuples païens. On voit, en Kabylie, l'exemple de la robe kabyle avec le hijab.

Des franges entières de Kabyles commencent à se dissoudre dans le salafisme. Les signes annonciateurs sur fcb en sont les commentaires qui affirment : chacun est libre. Sous prétexte de démocratie, on exprime sa tolérance à l'introduction des pratiques salafistes anti-amazigh.

La réaction immunitaire contre le salafisme est très faible et les Kabyles conscients de ce danger se contentent de constats affligeants, de condamnations verbales, de lamentation ou se confinent uniquement dans le combat pour la souveraineté en sous-estimant le processus de salafisation galopante.

Ce combat exige une réflexion approfondie et une étude minutieuse des techniques de l'ennemie.
Ce dernier profite par exemple des failles des valeurs kabyles (honneur, pudeur, classes d'âge..) face à la modernité. Il propose et impose des fausses pratiques de protection de soi, une sauvegarde des liens familiaux et des rapports entre les générations et les sexes... Il demeure un recours facile face à toute crise existentielle qui peut affecter un individu au cours d'une vie exposée à des événements traumatiques.

H. S.

Auteur
Hamid Salmi, thérapeute et formateur en ethnopsychiatrie
 

Commentaires

Permalien

Arretez de vous faire islamiser. Tant qu'ils savent que l'absolut l'emporte, Thamazight peut toujours attendre. Pas pour rien que l'Etat arabe a toujours sorti l'idée que les algeriens seraient arabisés par l'islam. Si le volet sciences humaines est subordordonné à l'islam dans les ecoles c'est que l'Etat veut des domestiqués.

Permalien

Ihi a Dda Hamid, il faut que des gens appréciés comme vous puissent aller sillonner les villages et les contrées kabyles, pour éclairer les esprits de nos gens sur ces pratiques maléfiques. Vous ne pouvez pas en faire l'économie. Le danger a déjà passé la porte de la maison ! Il y a feu en la demeure !

Permalien

Pas que leur sort m'interesse du tout, mais leur situation vue d'un certain angle demontre qu'ils sont en chute libre, ou du moins qu'ils sont entrain de s'y apppercevoir. Ils ont eu tellement de moux, qu'ils ont fini par se pondre avec. S'il y avait de projet social et de vie, les autres l'auraient trouve'... Les Musulmans, incluant les Arabes d'entre eux pre-dispose's a avaler les yeux ferme's, c.a.d. par conformite' culturelle, ont finit par se rendre a l'evidence, que l'islamisme est synonyme de: Violence, solitude, stagnation et soumission...Les rentes petrolieres qui donnaient un semblant de reussite, moyennant la consommation de productions d'autres, ont fini par montrer leurs limites. La conclusion est est la meme pour le regime qui y croyait et 1ere cause de leur etat d'etre, mais s'est aussi rendu compte, qu'ils sont prets a l'avaler/renverser faute de subventions. Tout compte fait les mercenaires qu'ils sont ont conclu qu'il n'y a plus rien a grater et le regime qui les employait aussi, qu'il n'a plus ni les moyens ni la raison de ce contrat. La main-mise sur la rente petroliere.
Faute de projet ou chemin vers un quelconque lendemain, pour eux ou leur progeniture, il s'accroche a ce qu'il y a de disponible. Leur 1er choix est biensur l'Europe, mais faute de ca, il va falloir faire avec ce qu'on a sous la main. C'est ce que fait le regime meme, qui leur avance la laicite' culturelle Amazigh comme butin de guerre et propriete' a massacrer comme bon leur semble, car c'est tout ce qu'il savent mais ne peuvent plus faire en occident !!!

Ca sera un mecontentement pour eux, et une difficulte' insurmontable pour leur progeniture, qui vont continuer a s'accrocher a la langue arabe et l'arabisme en general... pour un certain temps, avant de se rendre de l'inutilite' - que ca ne substitut pas pour la rente. Qu'il va falloir produire, et en les temps modernes une production intellectuelle.

Il revient a ceux qui vive la culture Amazigh, d'etre vigilents, de ne pas faire perdurer la khawtekia religeuse deguise'e en socialisme. N'est-ce pas ainsi qu'il se trouvent le chemin vers l'argent et la gestion... C'est toute la theorie d'un certain Tarik Ramadan et des freres musulmans egyptiens. Alors, il vont essayer un mi-cuit, mi-cru, a la facon Turk ou Iranienne...

Les Kabyles particulierement doivent gommer de leur culture les tendances socialistes... s'ils ne veulent pas se retrouver a devoir financer l'islamisme au nom du socialisme, la justice sociale et toutes les theories d'au nom du bien commun. C'est leur et tous les religieux du monde, Axiome Premier.

La competition est une necessite', car d'elle nait le bsoin d'usage des bons moyens et outils, depuis la langue et toutes ses derive'es... Faute de competer sur ce terrain, pour prouver leur relevance, ils se mettront au travail manuel. Ils y etaient et bien meme, aux temps coloniaux et ils y retourneront comme ils en sont sortis.

C'est triste a dire, mais la stratification de la societe' ou celle espece se retrouvera au bas de l'echelle est une necessite'. C'etait notre destine'e choisie pour nous en 1962, voir avant.

Ceci dit, le projet du nain et son regime aura ete de legimiser les islamistes pour mieux assoir l'islamisme ! Diluer l'arabe et son corrollaire Islamic dans l'Amazigh ou l'inverse ? Cette his toire depreservation de l'unite' nationale, etc. c'est du khorti - c'est cette dilution qui en est responsable, de la dislocation. Vive la liberte' et le choix !

Il arrivera un moment ou les islamistes, presenteront toute proximite' de l'Amazigh, comme une faveur, une ouverture, un patriotisme etc. qui requiert la contre-partie, c.a.d l'A-GENOUX !

A vos risques et perils !

Permalien

lenvahisseur islamo arabe est l'enemie numero 1 des amazigh
cette secte diabolique nomé islam est le posion de l'humanité

Permalien

Imposer au reste des algériens le TAMAZIGHT cela s'appelle de la dictature DEJA ON NOUS IMPOSE L'ARABE classique ça suffit
Au lieu de développer l'arabe dialpar rapport à vos condiderer comme languede seconde zone

Permalien

J'espere que vous n'allez pas censurer mon commentaires comme les précédents? . Certes le salafisme est un danger, et un cancer qui s'attaque à tout ce qui est de culture rationnelle. Mais il n'est pas seul à peser avec son obscurantisme sur la société algérienne. Les eradicateurs qui ont oeuvré à l'arrêt du processus électoral de 1991 et qui nous ont fait plonger dans le ko , et qui oeuvrent aujourd'hui d'une autre façon plus subtile et eradicatrice a s'attaquer à tous ce qui islam , en prétendant lutter contre ce salafisme qui est leur propre jumeau, eux aussi portent la grande responsabilité de cette situation.

Permalien

S'il vous plaît développer le TAMAZIGHT c'est bien mais ne pas l'imposer Déjà avec l'arabe classique on ne s'en sort pas Avec le TAMAZIGHT ce sera pire
et di on adaptai une langue qui unirai tous les algériens par exemple L'ANGLAIS

Permalien

maintenant qu'il savent que enair est bebère , c'est devenu haram,
c'est juste de la haine spécifique aux banouhillal qui eux font toujours dans rites païens , judaïques et chrétiens sans aucun soucis et certainement par ignorance qui est leurs grande qualité,
ils ne dénoncent et condamnent ni la corruption ni la pédophilie ni l'escroquerie, ni le vol, ni le viol, ni la prolifération de la consommation des stupéfiants, ni les abus, ni le fanatisme, ni la fraude électorale, ni l'injustice, ni la misère, on dirait que ce sont leurs pratiques,

Permalien

Autrefois j'étais intelligent je voulais changer le monde .
A présent je suis sage je veux changer moi même.

Ils me font rire ces bicots qui veulent changer les berbères dont la civilisation millénaire a su resisté à une multitude d'envahisseurs colonialistes venus de tous les coins du monde.

Permalien

L école et les programmes scolaires bien élaborés sont les seuls remparts aux islamistes.
Agissons et pratiquons la même strategie qu eux quand ils ont confisqué l enseignement en l arabisant et en introduisant l éducation religieuse..
.le plus tôt serait le mieux car plus on tarde plus cela devient irreversible d autant que ça touche toujours les mêmes couches de la population qui n ont pas d autres sources pour se former à part l école et la mosquée.

Permalien

VOUS NE PUBLIEZ QUE LES COMMENTAIRES QUI VOUS CAREESENT DABS LE SENS DU POIL ET C'E_T TRISTE VOUS QYI PRÔNER LA LIBERTE DE PENSÉE

Permalien

Du cite: "... Depuis Jugurtha, en passant par la Kahina, Lalla Fatma n’Soumer ou plus près de nous Aït Ahmed, leurs héros et héroïnes, incarnent l’esprit de résistance face aux conquérants romains, arabes puis coloniaux. Il a fallu le printemps berbère de 1980 puis les émeutes de 2001 en Kabylie pour que leurs revendications commencent à être entendues. ..."

En ce qui concerne les Kabyles, non, je recommande a l'auteur de la stuperie que les gens vont pourtant payer pour, de venir en discuter.

La question n'est plus d'etre enttendus ou pas - C'est une question de rapports de forces, plus specifiquement d'ARMEMENT. Nous ne faisons pas face a ce regime seulement, mais a leurs auxilliaires, c.a.d. Fransa en particulier.
Mais, le geste de Zidane, qui vous depriva de l'honneur de la coupe du monde, pour soigner son orgueuil, pour resumer comment ceux des Kabyles qui ont la tete sur les epaules, vous voient.

Permalien

Le sort de l'Algérie et des Algériens ne me concerne pas. Je me préoccupe bien plus des Arabes qui envahissent la France...et ceux-là me posent un problème !
Il est à constater qu'il n'y a pas pires RACISTES que les Arabes qui entre eux font le distinguo et veulent, Kabyles et Berbères, surtout ne pas être assimilés au nom d'Arabes !!!

Ajouter un commentaire