Aller au contenu principal
Body

PUBLICATION

Libye, des révolutionnaires aux rebelles

Les migrants dont on a tellement parlé ces dernières années ont pour point de départ pour les ports européens les rivages méditerranéens de la Libye. Une vidéo tournée dans ce pays montrait des esclaves au XXIème siècle et les gens qui l’ont visionnée ont eu du mal à y croire.

La Libye a comme particularité d’avoir de nombreuses frontières avec ses voisins et, pour certains, des frontières à n’en plus finir. Sur son flanc est, l’Egypte est le grand voisin qui a fait fantasmer Tripoli du temps de Nasser et de Sadate. Plus au sud que l’Egypte, le Soudan touche le désert libyen sur une courte distance sur sa partie sud-est. Le Tchad longe l’extrémité sud avec, tout le monde s’en souvient, la fameuse crise du Tibesti qui a été le point culminant de la crise qui a opposé les deux pays.

Un peu plus à l’ouest du Tchad, quelques kilomètres délimitent la séparation avec le Niger. Puis les déserts algérien et libyens se frottent l’un à l’autre sur près de mille kilomètres. Et en remontant carrément vers le nord à partir de ces confins, la Tunisie avec, là aussi, les relations « je t’aime moi non plus » avec Bourguiba. Au nord, sur façade aqueuse, la Méditerranée avec en point de mire Malte d’abord et la botte italienne ensuite. Le tableau est brossé.

C’est à partir de cette situation géographique au centre de la mer Méditerranée que l’on saisit l’importance stratégique de la Libye.

La situation politique, quant à elle, est autrement enchevêtrée. De la chute de Mouammar Kadhafi à l’émergence récente de Fayez el-Sarraj, président du Conseil présidentiel, instance reconnue légale par les instances internationales, et du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est du pays, c’est tout un imbroglio qu’il est difficile de démêler.

Avec Libye, des révolutionnaires aux rebelles, Hélène Bravin et Kamel Almarache ont cosigné un document qui nous permet de saisir et de comprendre comment l’armée libyenne s’est désagrégée et comment l’administration a été anéantie. Mieux, les auteurs nous font découvrir ce qui différencie le gouvernement légitime, enfin celui qui est reconnu internationalement, l’armée « régulière », l’armée de l’est de Haftar et les djihadistes. Ajoutons à cela deux parlements, l’un qui siège à l’est et l’autre à l’ouest.

Hélène Bravin et Kamel Almarache, à travers cet essai, démêlent l’embrouillamini de ce pays de tribus, scindé, depuis la chute de Kadhafi, entre des pouvoirs situés à l’est et à l’ouest. Alors que la situation n’évolue plus depuis un certain temps, le défi posé est immense pour espérer un semblant de normalité dans les mois à venir. La restauration de l’unité libyenne ne semble pas encore être à l’ordre du jour.

Kamel Bencheikh

Libye, des révolutionnaires aux rebelles. Hélène Bravin et Kamel Almarache, Editions Erik Bonnier

 

Auteur
Kamel Bencheikh
 

Ajouter un commentaire