Aller au contenu principal
Body

Des ambassadeurs sont venus et repartis sans pouvoir voir le chef de l’État

Mesures protocolaires anticonstitutionnelles: Messahel exerce les fonctions du chef de l'État!

N’ayant pas pu présenter leurs lettres de créance au chef de l’État, ces représentants ne peuvent pas être présents lors des visites de leur propre président en Algérie.

Dimanche dernier, pas moins de sept nouveaux ambassadeurs se sont succédé chez Abdelkader Messahel, le ministre des Affaires étrangères, prenant en charge ainsi une activité qui devrait relever de la compétence exclusive du chef de l’État.

L’agence officielle APS a, en effet, annoncé que les représentants de la Suisse, de la Norvège, de l’Éthiopie, du Qatar, du Congo, du Soudan et de l’Allemagne avaient présenté les “copies figurées” de leurs lettres de créance en qualité d’ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires de leurs pays respectifs en Algérie.

Quelques jours auparavant, plusieurs autres ambassadeurs, en fin de mission, ont accompli le protocole d’adieu, en faisant la tournée des responsables de l’État. Ces départs et arrivées des représentants des chancelleries étrangères dans notre pays, tels qu’ils s’accomplissent depuis plusieurs années, ne satisfont pas aux exigences diplomatiques et protocolaires. Il est établi, de longue date, qu’un ambassadeur qui arrive dans un pays présente ses lettres de créance au chef de l’État et remet un document attestant de sa fin de mission. Dans les usages diplomatiques internationaux, ces documents sont remis au chef de l’État et non au ministre des Affaires étrangères.

Or, depuis au moins cinq ans, le chef de l’État est dans l’incapacité d’honorer cette charge et de recevoir ces documents des mains des ambassadeurs. Un manquement qui met le président de la République en porte-à-faux avec la loi fondamentale du pays qui mentionne en son article 10, parmi les missions du président de la République, la réception des “lettres de créance et de rappel des représentants diplomatiques étrangers”.

Selon un ambassadeur d’un pays européen, des dizaines de représentants de pays étrangers se sont contentés de présenter des “copies figurées” de leurs lettres de créance, sans jamais avoir la possibilité de rencontrer le président de la République.   

Lire la suite sur Liberté

Auteur
Liberté
 

Commentaires

Permalien

Manie bien le francais ce Messahel ! Ou a t il etudie ?

Permalien

Messahel aurait quand même dû ramener le portrait de Bouteflika et le mettre en évidence au moment du serrage de mains et des bisous protocolaires ! Messahel est trop bête ma parole. C'est même un bourricot !!!

Permalien

N'est-ce pas un aveu clair que le Président ne peut plus assumer ses fonctions ?
Si maintenant continuer ainsi à violer allègrement toutes les lois de la république sans aucune réactions de ceux qui sont censés veiller sur l'application de ces lois, alors que reste t-il à faire ??

Permalien

une fois accrédités il n' y aura plus de paix,
un ambassadeur accrédité est nocif,
faut comprendre ça les bougnoules,
cette situation est salvatrice et que ça dure ainsi le plus longtemps possible ou du moins jusqu'a ce que l'occident cesse de semer le chaos,

Permalien

Question facile à OULD ABBAS : "le président exerce t'il effectivement ses fonctions et s'acquitte t' il de ses charges présidentielles."? Répondez sans rougir ya Si Djemel.;

Permalien

Dans le futur les japonais nous offriront un robot de fakhamatouhou et fini les mandats: Il va nous gouverner a l'infini. Qui aura une telle idée car un robot est mieux qu'un prtrait.

Permalien

Mouwatana organise un rassemblement samedi 15 septembre 2018 à 14h30 Place de la Rép à Paris 10ème , métro république, contre le 5ème mandat de bouteflika
Ce même samedi : Samedi 15 Septembre 2018 à Béjaïa
Il est de notre devoir d’aller manifester pour sauver l’Algérie de la bande de bouteflika

Permalien

Usurpation de fonction présidentielle.
Cette photo n est pas une simple photo,elle vaut son pesant historique.
Elle montre comment l'algérie algérienne amazigh est entre les mains de la néocoloniale ouroubi ;un membre du makhzen arabe d origine marocaine anticonstitutionnellement qui accomplit un acte devant le représentant de l'arabie d où sont venus les envahisseurs arabes ,à leur tête le vil envahisseur okba qui à ce jour plongérent l'algérie algérienne amazigh dans un état de déliquescence effroyable
Voilà ,TOUT LE DRAME COLONIAL QUE VIT CETTE TERRE DE TAMAZGHA ,amazigh,africaine du nord ni arabe ni orientale

Ajouter un commentaire