Aller au contenu principal
Body

Polémique Ferhat Mehenni/Arezki Aït Larbi

N'encourageons pas les voltigeurs et les caméléons à nous diviser !

L’appel à la constitution d’un corps de contrainte et de sécurité en Kabylie lancé par notre compagnon de lutte pacifique des années 1980 (M C B) a suscité divers prises de positions répondant à l’idéologie politique des uns et des autres. C’est ainsi qu’Arezki Ait Larbi s’exprima sur ce sujet dans un article intitulé ‘’Ne pas céder à la peur ! Protéger nos libertés ! Réhabiliter le débat pluriel, paru dans le journal «El Watan » du 11 juin 2018, Le Matin d'Algérie et de Ferhat Mehenni qui lui répond via la même voie le 19 Juin 2018 en reprenant l’intitulé de sa déclaration.

S’il est vrai que, de connaissance, les militants d’hier n’ont jamais eu la prétention d’être des anciens moudjahidines, ou d’être d’ardents 1er défenseurs de la cause amazigh, aujourd’hui ils n’ont pas la même conception de lutte même si certains justifient la leur par ce qu’endure toujours la Kabylie en matière de répression à visages multiples (politique, sociale et sociétale, industrielle et économique, etc…) à l’exemple des exactions du 20 Avril 1980, de l’assassinat de 128 personnes, des handicapées à vie et des dizaines de blessés commis par l’état lors du printemps noir du 14 juin 2001, le terrorisme islamique et l’insécurité, le Stade de Tizi Ouzou toujours en construction depuis plus de 20 ans environ alors que d’autres édifices d’envergure et  onéreux sont ou seront livrés après quelques années des travaux seulement, projet Cevital bloqué depuis plus de 460 jours au port de Béjaia et de façon générale c’est toute la chaîne de développement de la région qui fait défaut.

De pareils échanges par médias interposés créent une polémique entre deux compagnons d’hier dont l’un poursuit pacifiquement son engagement et l’autres envisagent d’autres options pour faire bouger les lignes, même si elles ne figurent pas dans notre dictionnaire, au risque d’ajouter de l’eau au moulin de certains et de ceux qui piaffes en intra et en extra-muros ainsi qu’à ceux qui sont aux affaires sous diverses formes étatiques et citoyennes.

Avons-nous besoin d’une telle polémique entre compagnons d’hier qui semblent demeurer  toujours amis ?

Par cette sortie on a l'impression de revivre la fratricide qui poussa l'authentique Mouvement culturel berbère (MCB-1980) à se scinder, au lendemain de l'ouverture politique, (1989) en trois tendances idéologiques qui se rejettent les responsabilités et qui s'attaquent par médias interposés. Pendant ce temps, comme souhaité, d'autres forces occultes se frottent les mains et se félicitent de cet état de fait qui arrange les pyromanes pour déstabiliser la Kabylie et la détourner des fondamentaux.

Qu'est-ce que la Kabylie ? Ce n'est qu'une région parmi les autres d’une même terre  appelée Algérie. Orgueilleuse et gênante, dérangeante, fière de son caractère de bastion démocratique et républicain, de son identité amazighe dans toutes ses dimensions qu'elle partage avec tout l’espace algérien, tournée vers l'universalité, avance et refuse tout greffage, qui se sent pleinement algérienne dans sa pluralité sans prédominance aucune et sans a-priori via de motifs fallacieux et tendancieux. Cette conception ne convient pas et n’est pas admise par tous manifestement.

Certes, à chaque fois que la vox populi avance des rumeurs de mésententes majeures quelque part, les habitués de l’ombre et les voltigeurs sont actionnés en direction de cette région via des leurres (Coran brûlé, atteinte à la religion, partition, etc..) utilisés lors des manifestations pacifiques du 20 avril 1980 afin de la braquer et détourner l’attention de la population algérienne de ses véritables problèmes qu’elle vit et endure au quotidien par le fait d’une gouvernance autiste, populiste, mal pensante et absente.

Cette partie du territoire national ne souffre-t-elle pas depuis la colonisation ottomane (Turquie) à ce jour en passant par 1963 à 2001 ? Quand connaîtra-t-elle la paix réelle, le développement social, économique et industriel, la fin des exactions multiples  et multiformes qu'elle ne cesse de subir ? Les divers crimes politiques et assassinats commis contre ses plus dignes enfants connaîtront-ils un jour leurs résolution et leurs auteurs finiront-ils par être déférés devant une instance judiciaire ?

Ferhat Mehenni, fils de chahid, militant pacifique des années 1980 pour le recouvrement de l’identité, langue et culture amazighes ainsi que pour les libertés démocratiques, connu sous le pseudonyme de «Imazighen Imula» en tant que chanteur engagé, n'est ni ange, ni démon, ni aliéné; il n'est pas non plus le “traître, le renégat” ou le “mercenaire”, diabolisé par les pourfendeurs qui appellent à sa lapidation, il est simplement un militant érudit des causes justes que sont tamazight et les libertés démocratiques.

Bien que réfractaire à l'autorité de l'Etat qui la brime, bride sa liberté, fait traîner les rares projets de développement, la dépeuple sournoisement, la Kabylie n'est ni la Syrie, ni l’Irak, ni la Libye sœur déstructurée et désarticulée ou autres, elle est Algérie.

Elle n'est pas non plus celle pensée idéologiquement et politiquement par certains depuis l’avènement de l'indépendance; elle n’est naturellement qu’une région parmi les autres, mais appréhendée à cause de ce qu’elle est, de son caractère libre, démocratique et unioniste dans sa pluralité sans prédominance aucune dans tous ses segments que ses enfants, tels que Ferhat Mehenni, Arezki Ait Larbi et tant d’autres, défendent depuis les années 1980 avec certains autres Algériens qui ont la même conception de l'Algérie future.

Il est à espérer que l’appel de notre compagnon de lutte et ami de toujours n'a été qu'un verbe dépassant la pensée. Avoir d’autres options, c'est ce qu’espère une certaine idéologie destructrice de l’Algérie en générale et de la Kabylie en particulier. C'est encourager les voltigeurs et les caméléons, c’est donner raison au président de la cour d'Oran qui avait dit «Kabyles, l'Algérie n'est pas votre pays», à la xénophobe députée islamiste qui avait menacé de tuer son fils s'il apprend tamazight et au palestinien, résident à Ain El  Hammam, (Tizi Ouzou), qui avait interdit à son fils d’étudier tamazight et de parler kabyle, c'est reconnaître aussi la non amazighité des autres régions algériennes.

Quant aux sirènes, telles que Bernard Henri Lévy (BHL), homme de main connu pour ses basses besognes, ses prouesses ténébreuses et manipulatrices, qui se déclare ami des Kabyles, Eric Zemmour qui se découvre subitement d'origine Berbère et Mélenchon qui, lors de sa campagne électorale française, avait dit : « Nous avons besoins des Berbères d'Afrique du Nord », quels sens et crédit en donner à ces approches ? E t que comprendre de ce verbiage à l’approche de la prochaine joute présidentielle de 2019 ?

Ces sorties sont-elles assimilables à des manœuvres politiciennes, ne sont-elles pas douteuses quant à leur sincérité ? Est-ce une tentative déstabilisatrice, qui ne dit pas son nom, et l’espoir de rééditer en Algérie ce que vivent certains pays du fait d’une partie de leur continent et d’ailleurs ?

En tout état de cause, rien ne justifie une telle polémique saisie au vol par les détracteurs qui s’en réjouissent, s’en félicitent et applaudissent. Ne servons pas de prétexte, surtout entre nous, compagnons d’hier, médiatisés ou non, même si nos idées divergent aujourd’hui.

A l'exemple de Mahatma Gandhi (Inde), l’option pacifique a été une arme redoutable et fatale contre le colonisateur anglais et les adeptes de l’unicité. L’algérianité est un fait indéniable et réel que toute personne sensée n’ignore sauf s’il est frappé de cécité et d’autisme. Tamazight et l’arabe algérien en sont ses fondements cardinaux de consolidation de l’unité nationale dans les faits, non flanqués d’adverbes, sans noircir littéralement les pages blanches, sans conservatisme et imposition idéologique, sans orientation politique d’un autre âge au parlement (l’APN et Sénat) et autres facteurs portant atteinte à l’unité nationale dans sa diversité par des votes de lois scélérates, réductrices et dépendantes qui font de tamazight une sous langue qui, même dans ce cas, est optionnelle et éparse là où elle est enseignée selon les parlers régionaux à l’intérieur même de chacun des 12 pays amazighophones (Berbérophones).

M. A. M.

Sources d’informations : médias nationaux

Auteur
Madjid Aït Mohamed
 

Commentaires

Permalien

Merci beaucoup Madjid , je te felecite.,les ennemis du progres, de la liberté et de la
democratie nous guettent. soyons unis , quant aux renegats, ou camelions. l'histoire
de T, ibn Ziad devra etre une leçon , apres avoir combattu et occupé l'espagne visigoth
avec 12000 soldats amazighs, il a ete arreté, enchainé et executé pour refus de soumission.
A.Chaoui

Permalien

Sincèrement je ne peux pas perdre mon temps à écouter des salades comme ça. Mais j’use mon droit de répondre vu que c’est un débat publique. S’il s’agissait d’un e-mail ou d’une discussion privée, je ne pourrai même pas te donner une minute de mon temps.
Je ne pense pas que ce jeux de charme, changera quelques choses, chez les Algériens. Ceux qui partagent ton rêve sont une minorité à Majid, sinon on arriverait jamais à ça.
Ferhat et bien d’autre bien avant le MAK avaient usé de toute leur énergie pour faire avancer la Cause Amazigh, et avoir une place dans une Algérie plurielle.
Mais la réponse était humiliation, prison, mépris, insulte, exil, assassinat... le même stratagème est utilisé même aujourd’hui.
Mais ce qui me fatigue en plus c’est que les mêmes arguments utilisés par le fascisme Algérien sont copiés est rapportés par certains intellectuels. Ça je le trouve dégradant, je trouve que ce n’est pas possible qu’une personne avec un cerveau fonctionnel, ne peut pas raisonner par lui même. Il répète texto ce que la dictature la plus inculte de ce monde lui donne comme information.

Permalien

Votre papier qui est censé apporter l’apaisement, n'est pas du tout neutre. Au contraire, personnellement je le trouve très orienté, comme une sorte de communiqué de l'APS. Sous couvert de dénoncer la division et les opportunistes qui en profitent, vous faites l'amalgame entre Mehenni et BHL/ Zemmour/Melenchon suggérant par là que le MAK que vous ne citez point est inféodés à une base arrière étrangère. Ferhat l'a dit clairement qu'il n'est plus Algérien, et des milliers d'autres Kabyles, sont de son avis, pour porter le projet indépendantiste. Pourquoi vous ne posez jamais la question de l’autodétermination de la Kabylie, puisque vous êtes démocrates et prétendez que la Kabylie est juste une région de l'Algérie?? Posez la question aux premiers concernés et le problème sera réglé une bonne fois pour toute.

Permalien

L'Algérie de Bouteflika: est plus que jamais le pays le plus corrompu, le plus dictatorial, le plus répressif surtout envers tous les Kabyles sans distinction aucune, destructeur, clanique, régionaliste puisqu'ils sont tous de Tlemcen, etc... Je répugne Bouteflika, son clan et les islamistes qui ont foutu la merde dans le pays, ils nous ont dénaturé de nos valeurs, de notre identitaire millénaire, etc... Je dirai aussi que ce régime en question arrange beaucoup la France politique pour des raisons économiques surtout. Cela dit, imaginez si les Kabyles à la trempe d'Ait Ahmed, de F. Mehenni ou de L. Matoub détenaient le pouvoir selon les règles démocratiques j'en suis même sûr que ce ne serait pas du tout pareil. La France politique dirige l'Algérie via ses pions à distance. En tout cas je continuerai à me battre au péril de ma vie pour le bien de nos régions Kabylophones.. Sachez, je voudrai me dissocier des voleurs, des corrompus, des dictateurs et des islamistes, etc... C'est la raison pour laquelle je me suis donné comme appellation Kabylo-Canadien résidant au Canada. Cela dit, j'aimerai être entouré des miens avec qui je partage plein de belles choses à savoir ceux qui sont dignes, tolérants, propres et ayant la foi dans leur combat que je considère juste. Monsieur Ferhat Mehenni je l'avais remarqué pour la première lors du débat sur la charte d'Alger au cinéma Algéria, c'était en 1976, quand il avait pris la parole tout le monde riait, je me demandais pourquoi!? Ceux qui le critiquent aujourd'hui n'étaient pas encore nés et on le traite de terroriste pardessus le marché. Seule alternative pour nous Kabyles c'est l'indépendance ou l'autonomie comme au Canada. Vous savez que le Canada est un état fédéral composé de 10 provinces et de 3 territoires. Chaque province et territoire est autonome avec un premier ministre, un gouvernement et doté d'un drapeau. il y a même ceux qui luttent pour l'indépendance du Québec.

Permalien

écarté la kabylie, est-ce les algériens qui se sont opposé à l'amazighité, est-ce les algériens qui détestent les kabyles, est-ce les algériens qui sont raciste, certainement pas. Les kabyles se sont écarté de l'algérie depuis la révolution est l'histoire est bien la et des centaines d'arabes boudés et écartés par les kabyles dans la troisième wilaya commandé par des chefs kabyles se sont rendus à l'ennemi pour leur hoggra et certains de peur d'etre assassiné par ces meme kabyles en 1962 sont partis avec les français et peuvent meme témoigné contre certains qui les avaient poussé dans les bras de la France et qui sont encore vivant et dont je peux meme cité des noms. Les Algériens ne se sont jamais opposé à l'amazighité mais se sont opposé à la kabylité mi kabyle mi française écrite en latin alors pas de malgame et attendons l'académie qui elle seule décidera sans oublier que les kabyles ne veulent pas parler l'arabe alors qu'ils l'ont étudié et lui préfère le français alors pourquoi sommes nous obliger à apprendre ce dialecte qui n'est meme pas une langue reconnue en dehors de l'algérie y compris dans nos pays limitrophe. Les algériens n'ont jamais détesté les kabyles et pour preuves ils sont éparpillés sur tout le territoire national et ne subissent aucune gène y compris en parlant leur dialect que la majorité des algériens ne comprend pas, alors qu'en kabylie que se soit à Tizi Ouzou ou à Béjaia les algériens parlant arabe ne sont servi dans les café ou les restaurant qu'en dernier lieu et encore plus s'ils ne sont pas servi du tout. Sans rancune aucune nous attendons toujours nos frères à cesser d'utiliser des mots blessant et la kabyle qui avait beaucoup donné a été et est toujours une partie de ce grand pays et le restera tout en espérant que nos amis kabyles ne sont pas les seuls écarté par nos gouvernant mais bien toutes les régions de ce pays y souffrent et nous devons nous unir plutot que de nous séparer pour construire un pays démocratique fort et surtout uni pour l'avenir de nos enfants tout en évitant d'alimenter la discorde qui ne fera de nous que des faibles alors que notre peuple a été toujours était à la hauteur de ses espoirs à commencer par cette révolution bénie qui avait rendu notre peuple libre et indépendant.

Permalien

le parcours du guignol l'auto-proclamé président de Kabylie me rappelle celle de l'empereur de Centrafrique Bokassa 1er et finira par s'auto-proclamer dieu de la Kabylie

Permalien

Apres avoir fait un petit compte rendu de la situation que l'on connait bien, avez vous des suggestions pour resoudre les differents crises que vit l'Algerie ? priere de passer au plausible et au solvable car les discours vides et creux ne menent a rien que creer d'autres vides, d'autres metaphores et d'autres fuites en avant.Au moins, qu'on l'aime ou le deteste, Ferhat MMehenni a au m oins le courage d'avoir un plan pour sauver la Kabylie des dangers qui la menace et dont la finalite est la disparition de cette region. Les dicsours qui creent la confusion, le tatonnement et la perte de temps, tellement critique en ces temps maudits, relevent de flagellation imposee pour plaire a l'ennemi avant d'etre enterre!

Permalien

"Kabyles, l'Algérie n'st pas votre pays" dite par un juge de la cour d'Oran et la phrase de la député islamiste qui menace de tuer sa fille si elle apprend le tamazight ne sont pas des propos attribuées à BHL ou à Eric Zemmour qui a affiché ses origines...MAM en décidant d'apposer côte à côte ces deux personnages dans ce commentaire vous avez manqué d'adresse et surtout d’intelligence. Et vous manqué aussi de tact pour ne pas dire de provocation déguisée envers nous. La sortie de Arezki Ait Larbi n'est pas du tout justifiée. Si ce dernier veut poursuivre une troisième voie celle de la soumission tant mieux pour lui et ses idées....Mais publier un article dans un journal a forte audience et accuser Ferhat de sédition c'est déjà un procès en règle mais aussi étrange que cela puisse paraître c'est aussi une manière déguisée de "vendre" le président du MAK à ses bourreaux, ceux qui avaient un jour retpouréne Ait Larbi en prison. Nous avons des preuves qu'un jour on les étalera sur la place publique. Mais on ne veut pas de ce débat là..... Le notre est celui du combat libérateur...

Permalien

Le verbiage sur fond démagogique usé à l’extrême par les tenants de l'idéologie nationalo-fasciste ne fait plus recette. Qui croit encore en une Algérie de dignité et de fierté ou une et indivisible après 56 ans d’imposture, de fourberies, d’hypocrisie, de crimes, d’illégitimité, de corruption, de falsification de l’histoire, de dénie identitaire et culturel, d’Arabisation forcée, de salafisation et d’islamisation à pas de charge de la société, de gâchis à tous les étages et j'en passe des meilleurs. Que les tenants de ce nationalisme de pacotille tiennent au statu quo cela va de soi et se comprend parfaitement puisqu'ils ne vont tout de même pas se mettre la corde au coup. Mais le hic, ce sont tous ceux qui aspirent au changement positif tout en dénigrant sans ménagement quiconque oserait proposer une alternative au K.O ambiant dans lequel baigne ce pays. La question n'est pas d'être d'accord ou pas avec tel ou tel parti ou mouvement réellement d'opposition et cela s'inscrit en droite ligne des principes démocratiques où chacun est appelé à adhérer ou faire sien un idéal en fonction de ses convictions. Le vrai problème se pose dans la manière de s'y opposer qui n'a rien de démocratique et qui ressemble aux méthodes d'inquisition d'un âge révolu où on faisait la chasse aux hérétiques. Au lieu de se poser les questions utiles sur tel ou tel évènement politique ou sociétal pour tenter d'en comprendre et d'en saisir les mécanismes, on préfère adopter la posture plus sécurisante des trois singes (rien vu, rien entendu, rien à dire). C'est justement le cas de tous ceux qui, animés par la haine, la jalousie, le mépris et l'ignorance crasse, s'en prennent au MAK sans se demander pourquoi l'existence de ce mouvement et finir par comprendre qu'une telle dissidence n'est pas tombée du ciel telle une météorite. Malheureusement (heureusement pour le pouvoir), cette ignorance d'une grande partie de la populace et ce déchaînement de haine de pseudo intellectuels nourrit les maîtres d'Alger tout en affaiblissant tout autre son de cloche hors partition officielle. En l'état actuel, est-ce le MAK ou la mauvaise gouvernance et les dérives du pouvoir qui posent réellement problème pour l'avenir de l'Algérie. C'est une fuite en avant qui ne fait, comme toujours, que retarder les échéances d'une implosion ou d'une explosion au regard de la situation périclitante du pays. Le MAK n'est que le résultat d'une dérive dangereuse d'un pouvoir qui navigue à vue depuis 56 ans. Par ailleurs, au nom de quelle morale, de quel principe, de quel droit ou de quel ordre on permet à certains d'opter pour l'islamisme ou pour une dictature sous toutes formes et de dénier à d'autres d'opter pour une autre alternative de leur choix quand bien même elle peut charrier le séparatisme. Jusque là les gens du MAK ne s'occupent que de ce qui les regarde et disent ne pas être concernés par les affaires Algériennes et cela doit être autant pour tout un chacun qui devrait s'occuper de sa région. Il est malvenu et déplacé pour quelqu'un de s'immiscer dans les affaires de son voisin. "Dieu préserve moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge" .

Permalien

Pas très convaincant. L'Algérie est la création de la France et demeure sous son contrôle.

Permalien

Il est quand meme etrange tous ces tirs croises contre Ferhat, Mais au fond cela prouve que la Kabylie est sur la bonne voie pour recouvrer son independance perdu en 1857.
Monsieur le maquisard du MCB, vous etes d'une malhonetete intellectuelle incroyable au point de citer Ferhat l'independantiste Kabyle et Arezki l'Algerien qui s'est quand meme converti en autonomiste, comme etant militant pour la future Algerie.
En tant que Kabyles, nous en avons fini avec ton algerianite.
Libre a vous de continuer a faire votre danse du ventre.
Quand deux Kabyles se rencontrent en dehors du pays Kabylie (BLED LEQBAYEL) , et a la question de quelle region es tu, et l'autre de repondre : de la region de Michelet, Aqvu, tuviret ou autre. Voila pour ce qui est de la region.
Je vous suggere de revoir Monsieur Youcef Allioui pour bien comprendre le syndrome Kabyle qui vous frappe.
Au fait qu'a fait ton fameux MCB, quand Ferhat etait en prison. Rien , nothing ,nada. Le peuple Kabyle etait comme un poisson hors de l'eau entrain de suffoquer.

Pour finir, La Kabylie retrouvera son independance perdu en 1857, et sachez que vous n'allez absolument rien ressentir, cela fera sur vous, l'effet d'un suppositoire pour un Algerien comme vous, a l'entree un peu desagreable, mais apres quelques minutes vous serez appaise.
Bien heureux celui qui sait se taire.

Permalien

Les deux, Larbi et Majid font tout pour plair a leur chefs , Sinon s'ils etaient vraiment serious ils aureaint pu dire :oui nous sommes pour la force de constrainte pour protégér les Kabyles, Mais pas armee
La meme chose pour le URQ

Permalien

Vous êtes anti MAK mr Madjid et vous n'arrivez pas à la cheville de M'henni.Votre texte est indigne d'être lu par les kabyles . Envoyez le à el moujahid ,les bougnoules arabes envahisseurs de Tamzgha seront fiers de vous lire
Vous auriez du signer comme membre du RPK si vous étiez honnête !!

Permalien

y en a un qui se prend pour De Gaule,de Londre,il appelle les Francais a la resistance sous l occupation Allemande......he be Mrs,ouvrez bien les yeux,y a anguille sous roche.La kabylie est Algerienne et le restera toujours quoi qu il advienne

Permalien

l algerie est bel et bien foutue par une arabisation et une islamisation mortiferes voulues et par le pouvoir et par ce peuple maudit reste la region kabyle qui peut etre sauvee avec une large autonomieet une lutte pacifique des kabyles je suis un algerien arabophone je sais de quoi je parle les algeriens arabophones aceptent cet etat de fait ils nont jamais demande la democratie ou un etat de droit mais seulement des emeutes pour le logement ou les produits de consomation

Permalien

Les Kabyles , toujours les kabyles ,ils utilisent les kabyles comme une expiation des chatiments
et humiliations que leur font subir ceux qu'ils appellent les sionistes Apres 70 ans de lutte ,El Qods
est capitale d'israel . Mais le bouc emissaire c''est le kabyle c'est lui le sioniste , les kabyles
sont devenus ces derniers temps le souffre douleur arabe, car nous refusons la marche arriere qu'ont
veut nous imposer et qui malheureusement ont imposee a beaucoups de pays leurs regles islamo
wahabites obscurantistes des bedoins du 7eme siecle .
Leur cerveau etant coincé et formaté depuis 14 siecles ,aucune reforme politique ,sociale ou ideologique n'est possible , le dogme n'autorise aucun changement.
Ils s'obstiennent a transformer l'algerien en un zombie sans ame ,sans volonté ni caractere en l'obligeant a se soumettre a un comportement et une ideologie les plus retrograde de la planete.
C'est pourquoi le kabyle est genant ,c'est un rebelle,un indocile qui refuse de se soumettre. il faut
donc le neutraliser .
Seulement, ils oublent que nous sommes un peuple d'hommes libres, contre toutes formes de racisme
et discrimination ,nous croyons en la liberté ,le repect de l'etre humain, au droit de l'homme, au
respect des minorites pour sa langue,son identiteé,,son histoire et sa culture.
Les arguments falacieux pour denigrer du kabyle par certains enrgumenes predicateurs terroristes
ne passent plus . leurs mensonges et leurs haines ne trompent personne, au contraire ils ne font
qu'engmenter notre determination a aller de l'avant et continuer le combat pacifique jusqu'a la decolonisation de notre terre et instaurer une veritable democratie ,une republique laic de citoyenneté . chaoui

Ajouter un commentaire