Aller au contenu principal
Body

Le porte-parole de l’ambassade américaine en Algérie

"Nous n’avons pas de troupes militaires en Algérie", dément LaSean Knox-Browm

LaSean Knox-Brown, porte-parole de l’ambassade américaine à Alger, dément toute présence militaire américaine en Algérie dans El Watan.  "Il y a eu une mauvaise interprétation des propos. Les personnes concernées par cette prime de risque en Algérie, sont les militaires affectés à la sécurité des diplomates", justifie-t-il.

Pour le porte-parole de l'ambassade US, les choses sont claires, il n' y a pas de soldats américains sur le sol algérien. "Nous n’avons pas de troupes militaires en Algérie". Précisant toutefois : "Nous avons un personnel chargé de la sécurité sur place dans l’enceinte de l’ambassade, ou d’autres qui viennent occasionnellement, lors des visites de responsables américains de l’Africom pour une durée limitée".

Il y a quelques jours, deux quotidiens américains largement repris par la presse internationale ont fait état d'une manière un peu anecdotique de la présence de soldats US en Algérie. Cette information n'a pour autant pas fait réagir les autorités jusqu'à l'heure.

Auteur
Yacine K
 

Commentaires

Permalien

JE CROIS QUE LA PRÉSENCE MILITAIRE EN ALGERIE A UN SEUL BUT EST CELUI DE PRÉPARER L'ARRESTATION DES MALFRATS ALGÉRIENS QUI DIRIGENT LE POUVOIR ALGÉRIEN ET QUI SONT RESPONSABLES DES MILLIERS DE MORTS EN ALGERIE DURANT LA DÉCENNIE NOIR . LEUR DESTINATION FINALE EST GUANTÁNAMO CAR DONALD TRUMP EN A DÉCIDE AINSI C'EST AINSI QU'IL A COMMENCE CE NETTOYAGE A L’INTÉRIEUR DES ETATS-UNIS .

Permalien

JE CROIS QUE LA PRÉSENCE MILITAIRE EN ALGERIE A UN SEUL BUT EST CELUI DE PRÉPARER L'ARRESTATION DES MALFRATS ALGÉRIENS QUI DIRIGENT LE POUVOIR ALGÉRIEN ET QUI SONT RESPONSABLES DES MILLIERS DE MORTS EN ALGERIE DURANT LA DÉCENNIE NOIR . LEUR DESTINATION FINALE EST GUANTÁNAMO CAR DONALD TRUMP EN A DÉCIDE AINSI C'EST AINSI QU'IL A COMMENCE CE NETTOYAGE A L’INTÉRIEUR DES ETATS-UNIS .

Permalien

JE CROIS QU'AVEC LA PRÉSENCE MILITAIRE AMÉRICAINE EN ALGERIE , LE RÉGIME ALGÉRIEN FANTOCHE DU LOBBY SIONISTE TOUCHE A SA FIN TRAGIQUE CAR LE LOBBY SIONISTE LUI-MÊME EST EN DIFFICULTÉ AVEC LA NOUVELLE ADMINISTRATION DE WASHINGTON ET EN PROIE AVEC DES DÉBOIRES AVEC LA JUSTICE

Permalien

Les États-Unis dominent les marchés mondiaux agro-alimentaires. Cette réalité économique devient réalité stratégique. Il est intéressant de savoir comment ils ont forgé cette arme.

La nature et la surface même de tour territoire les y ont aidés. Mais ce n'est pas tout. Ils ont eu et ont encore une politique. Elle se développe depuis bientôt un siècle. Elle mobilise les moyens les plus divers. Elle est étonnement constante dans ses objectifs et non moins étonnement flexible dans ses instruments, ses mécanismes, ses points d'application. Elle obéit à une loi fondamentale : l'interventionnisme public n'a rien à se faire pardonner, quelle que soit son importance, dès lors qu'il a pour objet de donner à l'agriculture américaine la capacité de s'ouvrir au marché mondial et d'y faire la loi. Interventionnisme de dynamisation et non de protection, même si la règle est moins rigoureusement appliquée dans le domaine des denrées animales que dans celui des produits végétaux.

Une description de la puissance agricole des États-Unis

L'immense intérêt du livre qu'Alain Revel et Christophe Riboud consacrent aux États-Unis et à la stratégie alimentaire mondiale, c'est qu'il décrit avec précision et pénétration les cheminements de cette politique, et l'état de la puissance alimentaire américaine. Livre de spécialistes fait pour les politiques, les économistes, les hommes préoccupés de stratégie.

Voici quelques réflexions que la lecture de ce livre suggère :

- Les progrès de la productivité agricole sont énormes. Particulièrement dans les pays développés. Ils sont essentiellement le fait d'exploitations à gestion personnalisée. Ces exploitations connaissent moins qu'hier les servitudes foncières, car elles peuvent pratiquer des productions sans sol ;

- Les progrès agricoles sont aussi possibles dans les pays en voie de développement. Mais beaucoup plus difficiles. Pour trois raisons au moins : l'insuffisance des infrastructures, l'insuffisance de...

Ajouter un commentaire