Aller au contenu principal
Body

POLEMIQUE

Présidentielle : Ahmed Gaïd Salah s'agace et avertit les généraux à la retraite

L'Armée perd patience devant les interventions de certains officiers supérieurs dans la presse. Elle vient de le faire savoir à travers un article posté sur son site internet dont la charge renseigne sur l'énervement qui y règne. 

Ceux qui croyaient que les sorties du général Ali Ghediri l'étaient avec la connivence de l'armée en sont désormais douchés. Le ministère de la Défense les dénonce mais pas seulement. Il avertit ces officiers supérieurs qu'ils ne doivent plus intervenir dans le débat, voire se taire au risque de poursuites judiciaires.

“A l’approche de l’échéance électorale présidentielle, certains individus mus par des ambitions démesurées et animés par des intentions sournoises tentent et par tous les moyens, notamment les médias, de préjuger des prises de positions de l’institution militaire vis-à-vis des élections présidentielles et s’arrogent, même, le droit de parler en son nom”, lit-on  dans un article écrit dans un style virulent et rendu public ce dimanche 30 décembre. L'allusion vise directement deux officiers supérieurs qui ont multiplié leurs interventions dans la presse. Il s'agit des généraux-majors Ali Ghediri voire aussi le général Rachid Benyelles qui a par le passé tenté également de se présenter à l'élection présidentielle.

Le ton y est volontaire hautain, voire méprisant en évoquant notamment l'aigreur des auteurs des contributions.

"En agissant ainsi, ces individus aigris et sans envergure, qui ne lésinent pas sur l'emploi des moyens les plus déloyaux, visent sans succès à influencer l'opinion publique et de s'affubler de la crédibilité qui leur fait énormément défaut. N'ayant pas trouvé d'échos à leurs interventions écrites récurrentes, diffusées dans les médias, ces derniers qui se sont improvisés pour la circonstance, en experts pluridisciplinaires, ont été à priori, instruits de s'adresser au Haut Commandement de l'Armée Nationale Populaire, comme ultime recours". 

Le ministère de la Défense nationale (MDN) se réserve le droit de faire appliquer les mesures légales appropriées à l'encontre des auteurs d'articles de presse écrits par des militaires en retraite "ayant fait abstraction de toute considération à l'obligation de réserve à laquelle ils sont astreints", selon des précisions publiées dimanche sur le site du MDN.

Puis de pointer les auteurs de cet intervention les accusant même d'accointance avec des "cercles occultes".

"C'est d'autant plus regrettable que ces faits sont l'oeuvre de certains militaires à la retraite qui, après avoir servi longtemps dans les rangs de l'Armée nationale populaire, rejoignent des cercles occultes et ce, dans le seul but d'assouvir des ambitions personnelles démesurées, qu'ils n'ont pu réaliser à l'intérieur de l'institution", accuse le commandement de l'armée.

Puis de rappeler cette fameuse loi qui a été votée après les interventions du général Benhadid. "Pour parvenir à leur fin, ces gens-là qui ont fait abstraction de toute considération à l'obligation de réserve à laquelle ils sont astreints, en vertu de la loi 16-05 du 03 août 2016 et sous peine de laquelle ils peuvent être poursuivis en justice, s'essayent à la politique, avec comme seul attribut l'esprit revanchard et se permettent, sans respect de toute forme d'éthique et de déontologie, de s'ériger en donneurs de leçons".

La sortie est volontairement violente, voire méprisante puisque le MDN estime que "ces individus s'accordent une vocation et une dimension qui ne sont pas les leurs, et se lancent, sans aucun scrupule, dans des affabulations débridées, découlant d'un narcissisme maladif, qui les pousse jusqu'à prétendre bien connaître le Haut Commandement de l'ANP, pour prévoir sa position vis-à-vis des élections présidentielles, grave dérive qui dénote d'un seuil inquiétant d'inconscience que seule l'ambition aveugle peut provoquer".

Dans la foulée des réponses incendiaires soigneusement sériées pour faire une bonne fois pour toute qu'elle ne tolérera plus de déclaration publique de ses anciens membres, le MDN rappelle aussi son ADN. Celui d'une armée "éminemment légaliste et républicain, respectueux de l'ordre constitutionnel, n'a pas de leçons à recevoir d'individus qui n'existent que par les cercles qui les commanditent".

Il y a dans cette charge comme une remise en place de ceux qui croyaient ou espéraient que le commandement militaire allait intervenir pour empêcher un cinquième mandat mortifère. 

Désormais les choses sont claires. le vice-ministre de la Défense est un soutien fidèle à un homme, le président Bouteflika. Quant à l'Algérie et la république, elle attendront.

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

L'équivalent CATASTROPHIQUE en dinars de 40 MILLIARDS DE DOLLARS fruits de la planche à billets et non pas de ressources financiéres engendrées par le travail ET le développement.

Mettre en circulation l'équivalent en dinar de 40 milliards de dollars c est comme avoir dépensé 40 MILLIARDS DE DOLLARS DE LA RESERVE DE CHANGE DU TRESOR alimentée par la seule sonatrach
Il ne reste ,donc,que 82 MILLIARDS DE DOLLARS(selon leur déclaration) ---- 40 MILLIARDS =42MILLIARDS DE DOLLARS!!!
A moins de 10 milliards de dollars dans la reserve,somme colossale que s octroie les parrains ,autoproclamés généraux chefs képis ,pour leur institution militaro policiere de repression du peuple d algerie, , ce systéme néo colonial "militaro ouroubi" qui s est emparé de l algérie en 1962 et ses collabos harkis du systéme ,soustraitants de pouvoir
indu ,qu il impose ,contre nature arabo-neo colonialement, depuis le "marocain benbella ,qui à la fin de sa vie a revendiqué FIEREMENT SA MAROCAINITE ,comme une insulte au peuple d algérie dont il a été placé président jusqu'à un autre "marocain" qui lui ,dissimule sa marocanité de naissance à oujda, le déliquescent sous traitant "p'tit mario de oujda et son makhzen de larbins propagateurs et bénéficiaires d une corruption tout azimuth ,ces parrains chefs képis de ce pouvoir indu de sous traitants ,partira lorsqu il ne restera que moins de 10 milliards de dollars ,budget que s octroie l institution militaire!
10 milliards de dollars étant la facture alimentaire d importation pour seulement 9 mois de l année 2018 !!!
Aprés avoir "dépensé" plus de 1000 MILLIARDS DE DOLLARS de rente d hydrocarbures durant la sous traitance RAVAGEUSE de p tit mario et de son makhzen de prédateurs ,LES PARRAINS CHEFS KEPIS ,la famille régnante de ptit mario de oujda et leurs larbins ,partiront retrouver leurs immenses fortunes détournées par la corruption,vers les pays qu ils aiment à travers le monde et surtout en europe si proche ,france,espagne,suisse,luxembourg ....surtout où des résidences colossales,des comptes en banques faramineux ,fruits de la corruption, et leurs enfants les y attendent ET LAISSERONT L ALGERIE EXSANGUE ET SON PAUVRE PEUPLE AMAZIGH kabylophone,amazighophone et arabophone QU ILS DETESTENT SOUS L IMPLACABLE ORDRE GESTIONNAIRE DU FMI!

Permalien

Avant Janvier 2019 aux généraux et aux algériens d’appliquer le Coran a 100% et de mettre fin en criminel Facebook la cause des révoltes arabe pour éviter la mort par ces punitions d’ ALLAH les accidents de la route de train crash naufrage les inondations fort séisme tsunami les inondations les foudres les grêlons vent violent tempête de neige de sable incendie monoxyde de carbone arrêt cardiaque les virus et pour éviter les maladies animales et végétales aux terroristes de poser leurs armes Harga suicide Haram.

Permalien

Le monde politique dans certaines régions du globe est tout sauf politique, on le constate chaque jour de plus en plus. C’est un monde devenu interlope, fait de manœuvres malsaines où se croisent affairistes de tous bords et autres aventuriers sans foi ni loi qui ont fait vider la politique de toute sa sève, qui est le savoir –son âme- pour la rendre en un vulgaire instrument de pouvoir mafieux.

Les vingt années du règne imposé des BOUTEFLIKA ont favorisées l’ascension de l’esprit grossier et inculte à celui fin et cultivé, du seul genre à faire de la vraie politique. Un règne qui prospère par despotisme exclusivement, consacré par quelques-unes des multinationales qui ont pignon sur rue avec le soutien actif de services de renseignement étrangers qui ont confondus l’intérêt des peuples à celui des lobbyistes –l’image de l’actuel DGSE, ex-ambassadeur à Alger en compagnie du président de la CACI en est édifiante (voir photo sur ma page Facebook).

Les BOUTEFLIKA ont amené la politique à sa plus simple expression, un côté qui peut plaider en leur faveur s’ils acceptent de rendre l’Algérie aux Algériens en contrepartie d’un sauf-conduit vers le pays de leur choix, autrement, c’est la continuité de la Révolution de 1954 qui va finira en toute logique le travail de réhabilitation de la politique. ck

Permalien

Un vieux de 80 ans toujours aux commandes, qui avertit des hommes de moins de 60 ans deja a la retraite !

Permalien

https://www.lelibrepenseur.org/sonatrach-et-larmee-algerienne-concluent…

Sonatrach et l’armée algérienne concluent une étrange convention avec une prestigieuse clinique suisse

Pendant qu’en grande partie, le peuple algérien attend la mort avec résignation dans des hôpitaux mouroirs, par manque de moyens, ou se livre à des collectes d’argent, allant même jusqu’à s’endetter pour aller se soigner en Tunisie, les dirigeants de la « vache à lait » ainsi que les hauts gradés de l’armée se font soigner dans les plus prestigieuses cliniques du monde avec l’argent du peuple ! Bien sûr, les autorités suisses ne trouvent rien à redire car l’argent est incolore, inodore et sans saveur. Où est donc la morale dans tout ça des deux côtés de la Méditerranée ?

En pleine crise financière, l’establishment algérien continue de dépenser sans compter à l’étranger pour s’assurer des soins de santé de très grande qualité.

Pour preuve, le ministère de la Défense algérien et Sonatrach, la première compagnie d’hydrocarbure en Afrique, ont conclu secrètement une convention avec la célèbre et prestigieuse clinique suisse La Prairie, a-t-on appris de plusieurs sources sûres. Située à Montreux en Suisse, cette clinique est réputé pour ses soins ultra-modernes et ses… tarifs exorbitants.

De 14 000 euros (en chambre) à 20 000 euros (en suite) pour une semaine de revitalisation, la fameuse cure de jouvence que propose cette clinique suisse, il n’y a que les VIP qui peuvent accéder à cet établissement de grande qualité.

Désormais, les hauts responsables de l’armée algérienne et de Sonatrach vont pouvoir se soigner à Clarens-Montreux où ils peuvent bénéficier des 59 chambres et suites réparties dans trois bâtiments reliés par des galeries souterraines tapissées de vitrines de luxe.

Selon nos sources, cette convention a été conclue et négociée avec la luxueuse clinique suisse grâce la filiale de Sonatrach SAMCO basée à Lugano en Suisse. Nous ignorons encore le montant exact et précis auquel doivent consentir l’armée algérienne et Sonatrach. Selon nos sources, cet accord aurait coûté près de deux millions de dollars. Nous poursuivons nos investigations pour obtenir davantage d’informations. Soulignons enfin que cette dépense onéreuse intervient au moment où le secteur de la santé en Algérie connaît un sérieux chamboulement avec une grève très dure menée par les 13 mille médecins résidents de toute l’Algérie. D’autres acteurs du corps médical tentent de s’organiser pour rejoindre la protestation.

Skander Salhi – Maghreb Intelligence

Ajouter un commentaire