Aller au contenu principal
Body

Affairisme

Quand Bouchouareb décidait de la mort économique de Kia Algérie

Le lancement du nouveau cahier de charges par l’ancien ministre de l’Industrie, Abdeslam Bouchouareb a été une occasion pour ce dernier de redistribuer les marchés à ses amis et d’éliminer ses ennemis.

Décidément l’ex-puissant ministre de l’Industrie s’est fait plaisir dans le monde des affaires algériennes. Selon une information révélée par Algériepart, ce nouveau système de filtrage des concessionnaires sous le prétexte de limiter les importations de véhicules a permis à Bouchouareb de bloquer les projets du groupe privé Achaïbou et de poursuivre ses activités de concessionnaire, mais surtout a ouvert les marchés à certains autres hommes d'affaires. 

Le très courageux Bouchouareb a décidé non seulement de bloquer le renouvellement de l’agrément de concessionnaire, comme il l’a fait pour Hyundai et autres, mais il a tout bonnement bloqué le projet de l’usine de montage de véhicule KIA que devait porter le groupe privé, révèle Algérie Part. Le premier dossier d’agrément pour le lancement d’une unité de montage est arrivé le 18 septembre 2016 sur le bureau du très entreprenant ministre de l’Industrie qui le mit sous le coude. La maison maire Kia envoie dans le même sens une demande également au ministère de l’Industrie le 25 octobre. Mais toutes les relances du groupe Achaïbou sont restées vaines.

Même le déplacement d’une délégation du groupe KIA de Séoul n’a pas réussi à débloquer le dossier. Bien au contraire, le groupe algérien apprend qu’il doit renoncer à son usine KIA. Abdeslam Bouchouareb a apposé son veto. Pourquoi ? Pour qui ? Le groupe va vite comprendre le manège. Quelque temps après des individus proches de Bouchouareb se rapproche des Achaïbou avec ce deal : vous nous intégré dans le projet et on le débloque. C’est mal connaître les frères Achaïbou, Abderrahmane et Abdelhamid, qui refusent marcher dans la combine, selon Algériepart.

Entretemps, le groupe risquait la faillite et la mise au chômage de centaine de salariés. Bouchouareb débarqué, le groupe privé s’approche de Youcef Yousfi et du Premier ministre. Sans succès, Abdelmalek Sellal ferme les yeux. Le comble c’est qu’avant qu’il soit débarqué, Abdeslam Bouchouareb « impose aux sud-coréens de travailler avec un opérateur dénommé Global Group appartenant à un certain Hassan Larbaoui », souligne encore le journal en ligne. Cet homme d'affaire serait un parent du ministre, selon le journal en ligne. Depuis, il a ouvert son usine en septembre dernier à Batna. Est-ce le seul critère qui a présidé au choix de cet homme d'affaires ? Pourquoi l'ancien ministre a-t-il bloqué le projet des Achaïbou pour avaliser celui de Hassan Larbaoui ? Des questions qui restent pour l'heure en suspens.

Auteur
Yacine K.
 

Commentaires

Permalien

la culture et sa morale, qui dit tricherie = competitivite'.
quelle culture et quelle morale? Celle du systeme et son regime - c'est d'eux qu'il s'agit !
mais, ce regime il a un code de la morale... ca s'appele l'islam et meme une langue specialise'e, l'Arabe, qui n'a pas encore trouve la facon d'articuler la notion de triche, ou du moins de separer les 2, triche et competition.

Permalien

C'est ainsi que fonctionnent les affaires en Algérie, accepter d' intégrer des charognards comme actionnaires de sa future entreprise sans qu'ils mettent un dinar dans le capital, verser une commission de 10% au maire, 20% au sous préfet, 30% au préfet, 35% au chef de secteur militaire, 40% au ministre et 75% au général major. Finalement on se retrouve avant le départ déficitaire de 110% du coût réel de la future entreprise, étant donné que chaque requin prélève son pourcentage sur la base du coût initial de la future défunte entreprise. Et c'est ainsi que vont les choses dans un pays de 1million et 500000 chouhada. Rouuuuuuuuuh agassabi rouuh.

Permalien

ils font ça pour l'argent et le pouvoir, parce que les idiots qu'ils enrichissent ainsi payent tout le temps la dime à leurs bienfaiteurs, et ils en plus gardent le pouvoir,
c'est le cas avec les patrons de cevital, kia, abc, rouiba, et quelques autres dont certains ont réussis à l'étranger et ne sont pas des arrivistes mais des nantis qui cravachent dur et ne doivent généralement rien à personne, savent ce qu'ils font, ont des projets monstrueux pour les imbéciles du pouvoir qui ne peuvent pas suivre et ont peur de perdre le fil d'ariane et n'aiment se sentir petits devant les autres, en plus ces patrons ne se laisseront pas faire et prendront le dessus,
et les français aimeraient faire des affaires avec des idiots qu'avoir en face des patrons chevronnés,

Permalien

…. La panique des Kabyles de service ! Mais qu'est ce qu’un KDS ? un KDS est un kabyle qui n’a point d’honneur ni dignité.il les a vendu depuis belle lurette ! Et qui a l’instar des zouaves préfère être au service de la france néo-coloniale que d’être au service de ses compatriotes algériens!...Abdou Zemara se démasque et ne peut tenir longtemps dans l’anonymat hypocrite! L’heure étant trop grave et la france fait tout pour déstabiliser l’Algérie, elle aussi paniquée, joue son va tout met en opération tout ce qui lui reste comme cartes a jouer!..les KDS dont certains sont loin de tous soupçons,tel que le kabrane toufikfix paniquant a leur tour se découvre ce qui leur a toujours manqué: des qualités de justiciers!...comme d’habitude produire en quantité industrielle des mensonges et des contrevérités pour mieux tromper ceux qui les suivent c’est a dire les innocents jeunes kabyles!...Toufikfix,Ouyahia,Aichaibou et Zemara = tous kabyles de services et ils se doivent solidarité ! Si l’affaire était vraiment ce qu’elle est croyez vous que les torchons les plus sales des kabylistes-(el watan, Liberté,ElKhabar ,Maghreb Merde etc…)- seraient restés silencieux ?! Jamais ! Rabrab concessionnaire de Hyundai et Aichaibou de Kia ont tous deux refusé d’investir sur le montage ou la fabrication des véhicules ! Omar rabrab n a-t-il pas dit a chaque fois que la presse le relance sur le sujet dit : Que le montage ou la fabrication en Algérie est une blague
--- (c’était avant l’implantation de Renault)--- puis avec les perspectives de plusieurs fabricants et monteurs il s’égosillait pour dénoncer le boulonnage !S ils avaient vraiment la volonté de participer a l'industrialisation du pays Rabrab et Aichaibou se seraient lancés dans le créneau de fabrication car ce sont des hommes riches, expérimentés et puissants !jouissants de la protection de Rab Dzair !Mais ils ont refusé ! le premier préférant les affaires juteuses a moindre frais et a moindre effort !: tels que l industrie agro-alimentaire ou le commerce !ses autres activités électroménagers et verre n’apportent pas aussi gros !
…..Ce que Zemara et ceux qui sont derrière lui essaient de ne pas voir c’est que Hyundai et Kia sont localisés au cœur des Aurès !a Batna d’ou est parti le premier coup de feu déclencheur de la Révolution de Novembre qui a abouti a donner un nouveau statut a tous ls KDS qui pour la plupart vivaient dans les montagnes en compagnie des singes !
…Attention Abdou ! la patience a des limites !et si le grand traître Ouyahia et ses parrains comptent remettre en cause cet investissement malheur leur arrivera ! si les kDS dont la gestion du pays a été catastrophique –( ils collent aux arabes l’échec de leur gouvernance alors que les arabes sont leurs premières victimes )- poussent le bouchon un peu plus loin, gare a la colère des arabo-chaoui ! ces articles provocateurs tel que celui-ci sont le préliminaires de la rédaction des actes de neutralisation de tous les kabylistes et ceux qui les suivent !
…Un kabyliste ou un KDS averti en vaut

Permalien

Jamais un pays n'aura eu en 20 ans de mandature d'un président autant de ministres vereux, antipatriotiques et aussi cupides. L'Algérie est pour eux le lieu d'une sanglante curée rassemblant des hyènes autour de la chair du pays . Comme ces animaux jamais rassasiés, ils forment une troupe solidaire qui peut se déchirer pour arracher les meilleurs morceaux , mais fonctionnent au consensus pour que jamais l'un des leurs ne soit inquiété. S'agissant de Bouchouareb, ce ministre carnassier, comme tous les prédateurs qui l'ont précédé dans le sécteur, doit son impunité à la solidarité de groupe qui veille qu'on ne touche pas à l'un pour attenter à l'autre. Tebboune et Mahdjoub Bedda avaient fait les frais de cette Omerta quand ils s'étaient intéressés aux "affaires" de cet individus et de certains de ses complices dans les diréctions centrales de son département.

Ajouter un commentaire