Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE CITOYENNE

Riposte internationale appelle à maintenir la pression sur le pouvoir

Le peuple algérien n’est pas dupe ! Les dernières décisions prises par le pouvoir constituent une violation flagrante de la Constitution. En ce sens qu’elles ne reposent sur aucune assise légale.

Le message attribué à Bouteflika n’a d’autre objectif que de maintenir ce dernier et son clan au pouvoir et de pérenniser le système, dans son ensemble. Le peuple algérien, en majorité juvénile flamme, n’est pas dupe et sait lire entre les lignes. Pour ces raisons, cette formidable mobilisation, qui a émerveillé le monde entier, ne doit pas s'arrêter jusqu'à la victoire finale.

Il y va du devenir de l’Algérie. Riposte Internationale appelle les Algériennes et Algériens à maintenir la pression jusqu’à l’aboutissement de

: 1- Départ du Président et tous ses conseillers. 2- Mise en place d’un gouvernement de transition (composé de personnalités nationales). 3- Dissolution des deux chambres du parlement 4- Mise en place d'un conseil de transition qui travaillera en collaboration avec le gouvernement de transition (ce conseil sera composé de partis politiques, de syndicats, des représentants de la société civile et de magistrats pour s'entendre sur un modèle de loi électorale).

5- Préparation des conditions pour l'élection d'une Assemblée Constituante (celle-ci une fois élue se chargera de l’élaboration d'une Constitution à faire adopter par le Peuple algérien par voie référendaire et de l’organisation de nouvelles élections présidentielles).

Le peuple algérien refuse aujourd'hui toute victoire partielle. Il est plus que déterminé à obtenir la consécration tant attendue et réclame le départ de tous les pions du système afin de bâtir une vraie République. Nous réitérons notre adhésion et soutien à toute forme de contestation pacifique et notre refus de toute tournure de violence.

Notre chère patrie vit les plus beaux moments de son histoire indépendante, mais aussi les plus cruciaux et décisifs où l’élite est plus que jamais interpellée à s’impliquer davantage.

Fait à Paris le 12 mars 2019

P/ le Bureau , le Président Ali Aït Djoudi

 

Commentaires

Ajouter un commentaire