Aller au contenu principal
Body

Mouvement national

Si Ouali Aït Ahmed parle de la bleuite, de Krim, Imache (Vidéo)

Ferhat Ali assassiné par l'ALN.

Dans une émission diffusée par Berbère Télévision, Si Ouali Aït Ahmed se confie et raconte ce qu'on lui a appris sur les années PPA/MTLD et ses soubresauts. Ce grand militant et témoin de cette période raconte la bleuite, la guerre dans la wilaya III en général. 

Auteur
La rédaction
 

Commentaires

Permalien

en premier j'aurais aimé que Monsieur Ouali Si Ait Ahmed parlait en arbe ou à défaut en français concernant cette affaire de "La Bleuite" . cette affaire a eu lieu lorsque l''ALN avait fait appel aux jeunes universitaires et lyceens de rejoindre ses rangs. Ayant entendu cet appel des milliers on rejoint les zones de combats . Puis la France ayant eu le renseignement de ce grand dépard, elle aavait fait parvenir une lettre sur une mule qui connaissez la zone d'un moudjahid estafette abattu comme si c'était un message devant parvenir à Amirouche et ce qui fit. Ainsi amirouche sans procéder à aucune enquete s'est empresser à donner des ordres à ces hommes d'abattre à coup de manches de puoche tous les étudiants qui étaient parvenu à la Wilaya 3 alors que dan les autres Wilaya rien n'a été découvert concernant la traitrise de ces jeunes.

Permalien

la france infiltra le FLN/ALN et ses infiltrés ont pris le pouvoir en 1962,
les colonels qui ont réagit correctement à la bleuite ont étés épargnés alors que amirouche et haoués ont étaient exécutés suite à une opération spécialement montée pour les éliminés,
le climat de suspicion engendre des dérapages, mais dire que les services français n'ont pas initiés cette opération de la bleuite ne peut venir que de collabos et de traitres, la mort de jeunes étudiants naïfs et innocents est à mettre sur le compte de la france, c'est bien ses services et ses responsables qui ont fait parvenir cette information indiquant que le FLN/ALN est infiltré par des agents travaillant pour les services spéciaux français avec mission de détruire le FLN/ALN, la réaction ne pouvant être autre, les responsables militaires et politiques français qui ont montés et autorisés cette opérations sont de vrais criminels qui ont commandités le meurtre de ces jeunes étudiants, c'est une autre honte que portera la france pour toujours, une pratique nazi que les français ont repris à leur comptes parce que la vie de jeunes algériens ne vaut rien pour eux,
cette opération est une riposte bien étudiée par les services spéciaux français et les autres responsables français qui avaient en leurs âmes et consciences la plus claire connaissance des conséquences d'une telle opération, avec cette opération le gouvernement français envoi donc à une mort certaine des centaines de jeunes étudiants qui ont rejoint le FLN en 1956 et qui pouvaient devenir les élites de l'algérie indépendante, et une revanche pour l'opération oiseau bleu initié par le FLN/ALN c'était la politique de la terre brulée pratiquée aussi par l'OAS,
ce qui n'est pas dit c'est qu'il y eut une suite à cette opération, le FLN/ALN découvrit des responsables infiltrés réellement bien avant 1957 par les services français ont fait que l'opération bleuite réussisse ont créant ce climat de suspicion et poussant à l’exécution d’innocents et certains de ces responsables ont étaient démasqués et exécutés et c'est là que fut montés en 1959 l'opération d'élimination de houés et amirouche qui pouvaient eux faire échouer le projet bleuite qui ne concernait pas seulement la guerre d'algérie mais son indépendance,

Permalien

Tout d'abord je tiens à te rappeler que Monsieur Si Ouali Aït Ahmed (et non Ouali Si Ait Ahmed!) a accordé cette interview à Berbère TV et que cette chaîne diffuse en tamazight ou plus précisément en kabyle et s'adresse principalement pour ne pas dire exclusivement aux locuteurs natifs de cette langue que vous haïssez et sur laquelle vous ne cessez de verser votre fiel fort proliférant! Ta petite cervelle ne peut concevoir donc une chaîne qui commet le blasphème de diffuser dans une autre langue que celle des bédouins ou à la limite dans celle de vos maîtres, devant lesquels vous vous prosternez au moins autant que durant vos hypocrites prières devant Allah.

Le butin de guerre, barbare guerre que votre islam (-isme) a menée contre le peuple algérien, vous a enrichis et la concorde civile vous a fait bomber le torse au point où vous êtes devenus les barons de l'argent sale, avec lequel vous vous êtes accaparés de la majeure partie de la presse (écrite) dite libre et vous détenez la plupart des chaînes de télévision. Ceci, étant dit, pour vous inciter à faire un tout petit effort de réfléchir aux innombrables possibilités et opportunités que possèdent toutes ces chaînes qui vous enchaînent pour interviewer des témoins de la révolution confisquée au lieu de propager le racisme de salon de Naima Salhi et consorts ou de cons tout court et de faire de temps à autre une petite pause dans la réalisation de leur abêtissant projet d'arabo-islamisation du peuple algérien... Je ne saurai d'ailleurs citer un seul grand acteur - un vrai - de la guerre de libération qui ne serait pas berbérophone, ce qui voudrait dire que même ces chaînes arabo-islamistes et surtout arabo-islamisantes seraient dans l'obligation de synchroniser ou du moins sous-titrer le contenu de ces entretiens...

Comme le ridicule ne tue pas, contrairement à votre indigence intellectuelle et votre monstrueux fanatisme, tu es allé si loin jusqu'à franchir le Rubicon et insulter la mémoire du mythique colonel Amirouche que se disputent l'histoire et la légende. Ce guerrier, plus proche de Jugurtha le Numide et d’Aksil que de votre sanguinaire Okba, a d’abord été livré par les liberticides fossoyeurs de l’amazighité et de la démocratie à l’armée française, qui croyait, en le tuant, mettre fin à la guerre d’Algérie, pour ensuite mettre en prison son cadavre, car ce héros faisait peur aux imposteurs comme Boumediene même après sa mort. Votre haine, fille de votre incurable jalousie des Kabyles, anime et nourrit vos mensonges et insultes de nos valeureux et authentiques révolutionnaires qui ont libéré l’Algérie.

Comme l’a si bien écrit un autre grand Kabyle, le commandant de l’ALN Mohand-Arab Bessaoud : « Heureux les martyrs qui n’ont rien vu ! ».

Hambourgeoisement vôtre
Allas Ilelli

Permalien

L'affaire de la bleuite est largement documenté par divers auteurs et notamment Hyves courrière et divers autres auteurs. Elle a été initié par le colonel Trinquier spécialiste du service action, ancien de l'indochine et du capitaine Leger. Grosso modo, il fallait instiller le doute à l'intérieur des maquis de sorte à entraîner des opérations d'épurations entre les maquisards. Malheureusement à son début l'opération avait effectivement entraîner des liquidations " quelques centaines de personne" mais ils se sont rendu compte très vite, du fait de l'erreur des services Français de vouloir impliquer des officiers insoupçonnables. Le DRS a fait la même chose avec les islamistes entre le GSPC/ AIS/ GIA

Permalien

Tout d'abord je tiens à te rappeler que Monsieur Si Ouali Aït Ahmed (et non Ouali Si Ait Ahmed!) a accordé cette interview à Berbère TV et que cette chaîne diffuse en tamazight ou plus précisément en kabyle et s'adresse principalement pour ne pas dire exclusivement aux locuteurs natifs de cette langue que vous haïssez et sur laquelle vous ne cessez de verser votre fiel fort proliférant! Ta petite cervelle ne peut concevoir donc une chaîne qui commet le blasphème de diffuser dans une autre langue que celle des bédouins ou à la limite dans celle de vos maîtres, devant lesquels vous vous prosternez au moins autant que durant vos hypocrites prières devant Allah.

Le butin de guerre, barbare guerre que votre islam (-isme) a menée contre le peuple algérien, vous a enrichis et la concorde civile vous a fait bomber le torse au point où vous êtes devenus les barons de l'argent sale, avec lequel vous vous êtes accaparés de la majeure partie de la presse (écrite) dite libre et vous détenez la plupart des chaînes de télévision. Ceci, étant dit, pour vous inciter à faire un tout petit effort de réfléchir aux innombrables possibilités et opportunités que possèdent toutes ces chaînes qui vous enchaînent pour interviewer des témoins de la révolution confisquée au lieu de propager le racisme de salon de Naima Salhi et consorts ou de cons tout court et de faire de temps à autre une petite pause dans la réalisation de leur abêtissant projet d'arabo-islamisation du peuple algérien... Je ne saurai d'ailleurs citer un seul grand acteur - un vrai - de la guerre de libération qui ne serait pas berbérophone, ce qui voudrait dire que même ces chaînes arabo-islamistes et surtout arabo-islamisantes seraient dans l'obligation de synchroniser ou du moins sous-titrer le contenu de ces entretiens...

Comme le ridicule ne tue pas, contrairement à votre indigence intellectuelle et votre monstrueux fanatisme, tu es allé si loin jusqu'à franchir le Rubicon et insulter la mémoire du mythique colonel Amirouche que se disputent l'histoire et la légende. Ce guerrier, plus proche de Jugurtha le Numide et d’Aksil que de votre sanguinaire Okba, a d’abord été livré par les liberticides fossoyeurs de l’amazighité et de la démocratie à l’armée française, qui croyait, en le tuant, mettre fin à la guerre d’Algérie, pour ensuite mettre en prison son cadavre, car ce héros faisait peur aux imposteurs comme Boumediene même après sa mort. Votre haine, fille de votre incurable jalousie des Kabyles, anime et nourrit vos mensonges et insultes de nos valeureux et authentiques révolutionnaires qui ont libéré l’Algérie.

Comme l’a si bien écrit un autre grand Kabyle, le commandant de l’ALN Mohand-Arab Bessaoud : « Heureux les martyrs qui n’ont rien vu ! ».

Hambourgeoisement vôtre
Allas Ilelli

Permalien

Chercher à salir AMIROUCHE, c'était l'objectif de certains planqués à l'extérieur qui l'avaient donné d'ailleurs aux français par radio. Il y a lieu de signaler que des infiltrés, des traitres étaient débusqués qui ne sont pas des étudiants mais certains responsables militaires, d'autres politiques. Il y a eu sûrement des gens qui ont avoué des choses sans être des traitres et cela par peur mais aussi des erreurs. Est-ce pour cela qu'il faudrait gonfler les chiffres des morts qui se situent entre 300 à 350 selon les diverses sources.
Les malintentionnés algériens parlent de la bleuïte mais jamais de l'opération bleue.

Permalien

les militaires français qui sont envoyés en algérie c'étaient des planqués de londres ou des collabos de l'allemagne via le gouvernement nazi de vichy et ils ont appliqués les méthodes des SS et de la gestapo qu'ils utilisaient contre les résistants français communistes, donc la france envoya ses soldats nazis et ses soldats frustrés par leurs captures à dienbienphu (ils étaient bel et bien faits au vietnam) en algérie, n'est ce pas que c'est frustrant de se retrouver entre les mains de ses colonisés,
c'est leurs lâchetés face aux allemands et leurs embusquement à londres qui poussa les militaires français a agir d'une façon sauvage et criminels et indigne contre des civils (hommes femmes enfants) et effacer la honte de leur fuite face aux allemands pour certains et leurs soumission à l'ennemi allemand,
pour la bleuite, ce sont les infiltrés qui menaient l'opération d'épuration et ce n'est que plus tard que l'ALN s'est rendu compte de l'ampleur des dégâts et ont démasqués les vrais infiltrés et traites et ont compris que l'ampleur de ces infiltrations étaient énormes et ne concernaient pas l'intérieur mais aussi l'extérieur et c'est a ce moment que amirouche et haoués ne faisaient plus confiance qu'a un cercle restreint et ont décidés de faire le nettoyage et c'est ainsi que fut décider l'élimination la plus rapide de haoués et amirouche par les français et leurs collabos, l'opération bleuite ne concernait que la kabylie pour l'affaiblir et permettre plus tard ainsi la prise de pouvoir et la confiscation de l'indépendance de l'algérie par les infiltrés et les embusqués des frontières, qui restèrent fidèles à la france malgré ses crimes abominables contre les algériens pendant 132ans, ce qui est certain maintenant que ni amirouche ni haoués et leurs hommes n'étaient des traitres et des collabos à la solde de la france puisque c'est l'armée française qui les a éliminés pour qu'ils n'entravent pas le plan de prise en otage de l'algérie par ceux qu'elle désigna comme héritiers de son systéme colonial,
avec amirouche, haoués, lotfi, zighout, didouche, benboulaid, benboulaid, benmehidi, abane, et d'autres assassinés comme eux , jamais les infiltrés et embusqués des frontières n’auraient eut le courage de rentrer et prendre le pouvoir en 1962,
la pacification et la bleuite avaient le même objectif, introniser les traitres et les collabos à la tète de l'algérie libre,

Permalien

Pour confirmer ce que "france avance" concernant les infiltrés et les traîtres, il n'y'a qu'a voir le combat titanesque de M Benyoucef Mellouk et l'affaire des magistrats faussaires. Ce Monsieur véritable patriote a perdu sa santé, sa retraite, sa famille menacé, même par Ali Kafi et la famille Bouteflika parce qu'il a dénoncé ces traîtres. Tous les Présidents de Chadli à BOUTEFLIKA ont été saisi du dossiers, personne n'a rien fait car ils sont tous impliqués dans cette traîtrise. Ils ont tous des alliances entre eux. Et ce que dénonce ce Monsieur n'est que la partie visible de l'Iceberg, c'est à dire juste le ministère de la justice. Imaginez ce qu'il y'a aux ministères de l'intérieur, de la défense des affaires étrangères etc..... La France avant de partir à infiltré les traîtres de partout avec la complicité des traîtres de oujda, et aujourd'hui, ils veulent inverser les rôles et accuser les véritables héros de traîtrise.

Ajouter un commentaire