Aller au contenu principal
Body

Tribune

Un général Président ?

Ce n'est pas seulement que l'idée en soit venue qui me choque, ce serait une continuité. Ce qui est stupéfiant et que certains l'espèrent et le demandent. Nous avions cru que nous étions dans la pantalonnade avec une momie, les limites ont été dépassées avec un général.

Un général algérien, ça prend le pouvoir, un point c'est tout. Mais ce qui est désastreux est que de nombreuses voix le plébiscitent et le trouvent être l'avenir de l'Algérie.

J'ai dû écrire près d'une centaine d'articles contre les généraux, avec des propos accusateurs très violents. Le premier m'avait valu des ennuis judiciaires (ils peuvent toujours courir pour que je me présente devant un juge). Les autres se sont répétés éternellement.

Alors, pour la première fois, en vingt-huit ans, je n'ai pas de mots pour décrire ma stupéfaction, mon désarroi. De nombreux Algériens, et pas seulement des abrutis, c'est ce qui m'époustoufle, prêtent à cette candidature une vertu pour sauver l'Algérie du désastre et de la corruption.

Ainsi, pour la première fois, je vais faire comme ceux que je critique sur les réseaux sociaux pour nous abreuver de citations et de vidéos sans accompagnement d'un point de vue personnel, d'une réflexion. Je vais donc le faire car je suis totalement muet face à une telle éventualité.

1/ Albert Einstein : « Il n'y a que deux infinis possibles, l'Univers et la bêtise de l'être humain ».

2/ Définition du masochisme par le Larousse :

  • Déviation sexuelle dans laquelle le sujet ne trouve le plaisir que dans la douleur physique et les humiliations qui lui sont infligées.

  • Comportement de quelqu'un qui semble rechercher les situations où il souffrira, sera mal, en difficulté, etc.

Nous sommes fatigués, exténués de vous voir maltraiter l'intelligence humaine (le vous s'adresse à ceux qui supportent cette idée). Depuis cinquante ans, vous avez eu un minimum d'instruction, vous avez voyagé, vous surfez sur Internet et possédez les chaînes mondiales sur votre téléviseur. Si vous ne trouvez d'autres choix qu'une momie ou un général, icônes absolues de la dictature et de la corruption, c'est qu'il n'y a plus rien à faire pour vous venir en aide.

Tant que vous y êtes, placez un troisième choix pour résoudre l'égalité sociale, soit un milliardaire offshore. Rajoutez-y une Naima Salhi et votre tableau sera complet.

Mais personne n'est dupe, comme vous n'êtes pas tous des abrutis, on comprend bien que cette situation protège et rajoute à vos patrimoines, hors de proportion.

Gavez-vous, jusqu'à en étouffer, la restitution du vomi sera gigantesque lors de la démocratie, un jour !

Auteur
Boumediene Sid Lakhdar, enseignant
 

Commentaires

Permalien

Pourquoi généralisez-vous à propos du militaire retraité ?
Ataturk était militaire ! Et pourtant ! Ghediri pourrait être cet Ataturk !
Laissez-nous l'espérer et surtout ne portez pas de jugement définitif sans aucune connaissance des convictions de cet homme.
L'histoire est pleine d'hommes illustres qui ont marqué l'histoire, leur parcours était aussi bien militaire que civil.
il a su reconstruireAprès la Première Guerre mondiale et l’occupation alliée de l’Empire ottoman, ce militaire de carrière refuse de voir l’Empire ottoman être démembré par le traité de Sèvres. Accompagné de partisans, il se révolte contre le gouvernement impérial et crée un deuxième pouvoir politique à Ankara. C'est de cette ville qu'il mène la résistance contre les occupants lors de la guerre d'indépendance turque.

Permalien

pour faire une démocratie il faut un peuple très majoritairement :
- démocrate - juste - sincère - loyal - droit -désintéressé - incorruptible - bienveillant - altruiste - rassasié
- intelligent - courageux etc etc etc....

Permalien

Bravo mais attention, tout le monde n'est pas sensible à ces principes salvateurs. Avec un général, ce sera le retour à la case départ.

Ajouter un commentaire