Aller au contenu principal
Body

Mouwatana dénonce

Une clique utilise Bouteflika "comme otage consentant"

L’Instance de coordination de Mouwatana s’est réunie le 8 août 2018, dans un contexte politique marqué par la volonté du régime à imposer la présidence à vie de M. Bouteflika en faisant fi des dispositions de la Constitution, qui limite pourtant les mandats à deux et de son état de santé invalidant.

Le gouvernement et les partis clients du pouvoir sont entrés, de leur propre aveu, en campagne anticipée pour le cinquième mandat en violation flagrante des lois républicaines et de la morale tout court.

Mouwatana dénonce et condamne ces comportements peu honorables, aggravés par l’utilisation illégale et abusive des moyens de l’Etat, (siège du gouvernement, université, moyens humains et politiques etc…), qui dans un Etat de droit et avec une justice digne de ce nom, aurait donné matière à poursuites pour actes délictueux.

Dans ce climat général d’un coup d’Etat rampant opéré par une clique utilisant comme otage consentant un homme qui a trahi le serment constitutionnel en profitant d’une démission générale des institutions pourtant impliquées dans le maintien de ce régime en dérive mafieuse, les Algériens sont en droit de réagir et de refuser l’humiliation qui leur est imposée.

Le pouvoir et ses soutiens auront à assumer les conséquences de toute réaction populaire dont les prémisses se multiplient. Mouwatana prendra ses responsabilités et défendra de manière pacifique mais résolu l’honneur de ce pays. La Porte-Parole de Mouwatana Me Zoubida Assoul

 

Commentaires

Permalien

Cet homme sans honneur n'a rien d'un otage consentant mais d'un assoiffé de pouvoir et d'un imposteur qui ne date pas d'aujourd'hui.
Il a commencé sa traîtrise déjà en 1961 et continue à livrer notre malheureux pays dont il a toujours profité main et poing liés à des aventuriers et des voleurs à son image.

Ces gens-là sont des harkis sans les habits de harkis car ils ont trahi tous les véritables résistants qu'ils ont chassé en 1962 et au delà ou qu'ils ont tout simplement assassiné à l'exemple de KRIM, KHIDER, MEDEGHRI et tant d'autres ou qu'ils ont donné à FAFA durant la guerre de libération à l'exemple de tous les chefs de wilaya donnés tous par radio (comme par hasard).

Les derniers harkis sont le "grand moudjahid du front de BERLIN"' et le petit mario du front très chaud du Mali.

Le problème c'est que ces gens-là sans honneur, sans foi, ni loi ne respectent aucun texte législatif du pays même le plus fondamental qu'est la constitution et les zombies qui font office de "peuple" s'attendent à ce que la nature fasse son oeuvre oubliant qu'ils ont préparé leurs enfants plus voraces que leurs parents.

Le seul à blâmer dans cette triste affaire est le peuple immature qui a peur de mourir alors qu'il est déjà mort et qui se vent pour des couffins de ramadhan de quelques centaines de dinars n'ayant aucune conscience du caractère citoyen qui fait la différence entre les suiveurs et ceux qui font les événements.

Avec mes respects, madame la porte-parole.

Permalien

À quand le réveil de ce peuple conduit vers la pauvreté, la misère et le plus sombre des avenirs.
Il ne jouit d'aucune possibilité ou liberté de s'opposer à tous ces viols des lois et surtout de la loi fondamentale.
Ce 2019 est porteur de tous les dangers par la faute de cette pègre soutenue par l'ex puissance coloniale pour ses intérêts bien compris.

Permalien

Un otage indigne de confiance ,qui a bafoué les textes de la Constitution et trahi les idéaux de la Révolution. Un traître et un néo harki.

Permalien

El Mouwatana est appelé à mobiliser les citoyens soucieux de la vie de l'état, de la nation et de ses instituions ! Il n'y a aucun exemple dans le monde qui présente une telle situation. Un président malade, ayant perdu toutes ses capacité d'assumer sa fonction se trouve aux mains de cette clique prédatrice qui est en train de sucer toute la sève au pays. Gravissimme cette situation !!

Permalien

Vous aviez cautionne' ce regime qui ne tombe pas du ciel mais fruit du tout militaire! Des 62 qui n' etait pas de la junte n' avait pas de droit politique mis a' part ce fait du prince qui est revocable a' tout moment

Permalien

el-muwatana ne veut pas dire CITOYENNETE.....On ne marche pas avec un seul pieds il faut ajouter a cette appelation erronee de la citoyennete son synonyme en TAMAZIGHT.....!!!

Permalien

par la ruse par la force et et le mensonge il et devenu président .....et par la force il faudrait
le faire partir.... ne pas oublier qu il a déja volé avant de devenir président ......

Permalien

avec ou sans nous, ils le feront ce 5ème mandat.....notre seul espoir la main de Dieu!les hommes ont vendu leur âmes au diables depuis 62!

Permalien

Vous contenter de dénoncer! Vous avez la solution?

Permalien

les algériens ont payés très cher pour les conneries de certains salopards travaillant pour des puissances et des organisations étrangères, à la fin des années 80 et début des 90,
suite à quoi il eut des centaines de milliers de morts, de disparus, de femmes violées, de bébés massacrés à la hache, de femmes enceintes éventrées, de jeunes handicapés à vie, de traumatisés à vie et ont tout perdus, pour rien, alors que les protagonistes, les commanditaires, les initiateurs, les manipulateurs de cette tragédie s'en sont sortis indemne, sains et saufs,
les algériens ont défendu leur honneur et celui de leurs pays en 1954,
vous devriez avoir honte, y en a marre de vos appels à la mort,
vous avez un probléme avec les A B C du pouvoir , allez les voir, vous les connaissez, débrouillez vous avec eux, il ne vous arrivera rien, ce sont vos amis, vos copains, vos maitres,

Permalien

Merci pour ce courage qui est une denree rare dans ce pays. Malheureusement tout indique que l'equation algérienne est a plusieurs inconnues.

Ajouter un commentaire