Aller au contenu principal
Body

L'essence pourrait coûter entre 80 et 100 Da le litre

Vers la fin de la subvention des carburants en 2019

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a pris part au 3ème Forum Arabe sur les finances publiques et au 6ème Sommet gouvernemental mondial, indique dimanche un communiqué de ce ministère.

À partir de Dubaï, le ministre des Finances Abderrahmane Raouya, a indiqué que le gouvernement pourrait mettre fin aux subventions des prix des carburants à partir de 2019 et autres subventions à partir de 2020, cité par l’agence Reuters.

" Si les choses semblent plus ou moins claires pour la subvention des prix des carburants qui pourrait intervenir à partir de 2019, il a refusé de préciser quelles subventions pourraient être réduites en 2020, se contentant juste de dire que l’État subventionne une large variété de biens et de services comme l’électricité, le pain ou encore l’huile. La question de la révision de la politique des subventions est une priorité pour l’État qui a décidé de les cibler pour mettre fin à la pratique du tout subventionné.", note pour sa part le quotidien Liberté.

Le ministre algérien a, à cet effet, indiqué que suite au ralentissement de la croissance économique régionale en 2017, le soutien de la croissance inclusive, tout en renforçant la stabilité macroéconomique, sont des priorités politiques essentielles pour de nombreux pays arabes, rapporte l'agence officielle APS. 

En marge de Sommet, M. Raouya a participé à la réunion à huis clos des ministres arabes des Finances.

De nombreux pays de la région "sont aux prises avec le dilemme selon lequel leurs modèles sociaux-économiques traditionnels fondés sur le rôle de l’Etat en tant qu'employeur principal et fournisseur de subventions et d'avantages énergétiques ou sociaux importants, doivent être modifiés", note dans un communiqué les ministres arabes des Finances.

"Des mécanismes doivent être mis en place pour sauvegarder le pouvoir d’achat des populations concernées", poursuit la même source.

D'après de nombreux observateurs, le litre d'essence pourrait coûter entre 80 et 100 Da après la suppression de la subvention

Auteur
La rédaction avec agences.
 

Ajouter un commentaire