Aller au contenu principal
Body

TRIBUNAL

15 ans de prison requis contre Ouyahia et Sellal, 18 ans contre Ali Haddad

Ali Haddad. Crédit photo : Zinedine Zebar.

Le procureur de la République près le Tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a requis, mercredi dans le cadre de l'affaire de l'homme d'affaire Ali Haddad, des peines de quinze (15) ans de prison ferme à l'encontre des deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal et de dix-huit (18) ans contre Ali Haddad.

Il a également requis une amende d'un (01) million Da contre Ouyahia et Sellal et une amende de huit (08) millions Da avec une période de sûreté contre Ali Haddad.

Le procureur de la République a requis vingt (20) ans de prison contre l'ancien ministre de l'Industrie, Abdeslam Bouchouareb avec émission d'un mandat d'arrêt international assortis d'une amende d'un (01) million Da et de 12 ans contre l'ancien ministre des travaux publics, Ammar Ghoul assortis d'une amende d'un (01) million Da.

Le représentant du ministère public a requis également une peine de 10 ans de prison contre l'ancien ministre des Travaux publics, Abdelkader Kadi et huit (08) ans de prison assortis d'une amende d'un (01) million Da contre les anciens ministres Boudjemaa Talai, Amara Benyounes, Mehdjoub Bedda, Abdelghani Zaalane et Youcef Yousfi.

Des peines de sept ans de prison ont été requises contre les anciens walis d'Annaba et El Bayadh, Mohammed Slimani et Abdellah Benmansour et de 12 ans contre Rebbouh Haddad assortis d'une amende de huit (08) millions Da.

Le représentant du ministère public a requis en outre une peine de 10 ans de prison contre les frères Haddad Soufiane, Omar et Meziane assortis d'une amende de huit (08) millions Da avec confiscation des biens de tous les accusés.

Auteur
Avec APS