Aller au contenu principal
Body

DISSIDENCE POPULAIRE

22e vendredi : "Ils ont enlevé une brouette pour la remplacer par une casquette"

Le 22e vendredi de la dissidence populaire arrive à un moment crucial. A quelques heures de la finale de Coupe d'Afrique, beaucoup d'Algériens manifestent avec à l'esprit la rencontre de ce soir entre les Verts et les Sénégalais.

Les autorités ont réquisitionné de nombreux bus pour emmener les supporters au stade du 5 Juillet afin de suivre la rencontre. En parallèle, des blocages des entrées d'Alger sont toujours opérés. Et les médias publics ainsi que les chaînes de télévision appendices du pouvoir fixent toute leur attention sur la finale de la CAN, couvrant à peine les marches populaires. Comme si la coupe d'Afrique était plus importante que les millions d'Algériens qui réclament un changement radical dans le pays.

Cependant selon les premiers éléments d'informations recueillis, la mobilisation est au rendez-vous à Alger évidemment mais aussi dans les grandes villes du pays. 

Les Algériens ne croient aux discours mais attendent des actes. Aussi, les dernières sorties et déclarations ne semblent pas convaincre grand monde. Dans les cortèges, les manifestants voient d'un mauvais oeil l'initiative du forum de la société civile. "Ils agissent par subterfuge, ils utilisent d'obscures organisations, qu'attend la présidence ou l'armée puisqu'elle est le pouvoir de fait pour agir directement ?", lance un manifestant. 

Un autre s'interroge sur le maintien en détention des 105 détenus d'opinion. "Qu'ils libèrent ces manifestants, qu'il relâche Bouregaâ et on comment à dialoguer ensuite ! " 

La colère et la détermination s'entend et se ressent dans les mots d'ordre lancés ce vendredi 19 juillet. "Ils ont enlevé une brouette pour la remplacer par une casquette", ont lancé des manifestants. Les chants de la Casa d'El Mouradia et autres sur Gaïd Salah ont encore tonné dans le ciel avec toujours la même détermination et bonne humeur. 

Auteur
La rédaction
 

Ajouter un commentaire